Inscription newsletter :
Email :
RUBRIQUE : Préparations 4X4 & SUV

Volkswagen Touareg V 10 : un séduisant délire



Moteur V10 de 313 ch, transmission très sophistiquée, grand confort et performances tout azimut sur route comme en tout-terrain, le Touareg est unique en son genre. Découverte d’un 4x4 d’exception.

Conçu en partenariat avec Porsche, le Volkswagen Touareg se distingue du Cayenne par un certain nombre de détails comme les optiques, le capot moteur rehaussé pour pouvoir loger le moteur V10 et la calandre. Quelque soit le blason ce véhicule impressionne plus par sa stature que par son esthétique et attire le regard des curieux mais aussi des acheteurs potentiels.

En équipement, le Touareg verse dans le grand luxe. Magnifiques jantes de 18 pouces à l’extérieur et, à l’intérieur, tout ce dont on peut rêver : sellerie en cuir, système de navigation, radio avec lecteur CD (chargeur dans le compartiment arrière), sièges avant à réglage électrique, système de démarrage et de verrouillage des portes sans clé, volant multifonction à réglage électrique (en hauteur et profondeur), climatisation deux zones à régulation automatique, pré-installation du téléphone main libre, allumage automatique des phares (bi-xénon), lave-phares, essuie glace avec détecteur de pluie…

La présentation reste dans la plus grande des sobriétés et la qualité de la finition se conjugue au plus que parfait. Seule critique, malgré une largeur extérieure qui frise les 193 cm, l’habitabilité n’est pas exceptionnelle et le volume du coffre n’est que de 500 l. A noter que la roue de secours pourtant du type galette prend pas mal de place et, d’ailleurs, elle n’est pas gonflé. En cas de crevaison, il faut utiliser un compresseur placé sous le siège passager avant. Pas vraiment pratique | !

TRANSMISSION ET SUSPENSIONS

Dans le but d’offrir un véhicule qui soit d’une grande polyvalence d’utilisation, Volkswagen a opté pour des solutions techniques très sophistiquées. Dérivée du système 4-Motion, la transmission est de type intégral permanent. La répartition du couple s’effectue automatiquement en fonction des conditions de motricité. Elle peut varier de 50% à 100% sur un essieu. Bien entendu, le Touareg est doté de l’anti-patinage et du contrôle de trajectoire. La boîte de vitesses est automatique et compte six rapports et, pour le tout-terrain d’un rapports court. A noter que l’on dispose de palettes au volant dans le cas où l’on souhaite une gestion manuelle (pour avoir du frein moteur dans les grandes descentes ou en utilisation tout-terrain). Une unité surdimensionnée pour digérer les 750 Nm délivrés par le moteur V10 !

La suspension utilise des ressorts à air ce qui permet de faire varier la hauteur de carrosserie. On a le choix entre trois modes (confort, automatique et sport) et l’ensemble est géré par l’électronique. Des capteurs détectent les sollicitations en appui et adaptent la pression de manière à contenir les mouvements de carrosserie. On dispose d’une position accès et, pour le tout-terrain, on peut adapter la garde au sol en fonction des difficultés du terrain. Dans la position la plus haute (30 cm), il n’y a plus de débattements de suspension.

PERFORMANCES ET CONSOMMATION

Le V10 bi-turbodiesel à quatre soupapes par cylindres possède une cylindrée de 5 l et délivre une puissance de 313 ch à 3 750 tr/mn assorti d’un couple « camionesque » de 750 Nm à seulement 2 000 tr/mn. Impressionnant et, compte tenu de ces valeurs, il est facile d’augurer une durée de vie limitée des pneumatiques ! Malgré un poids à vide de 2 524 kg, la bête tombe le 0 à 100 km/h en 7,8 s et la vitesse maxi sur circuit est de 225 km/h. Pour la consommation, nous nous attendions au pire mais, bonne surprise, notre moyenne d’essai n’a été que de 12,5 l. Bien entendu, si l’on s’amuse à pousser le V10 dans les hauts régimes, on peut facilement atteindre et même dépasser la barre des 20 l.

GRAND CONFORT ROUTIER

Avec le Touareg, la conception de la route prend une tout autre dimension. En fonction des capacités d’accélération et de reprise, les dépassements s‘effectuent en un clin d’œil. Pour un véhicule accusant un tel poids, le comportement routier est exceptionnel. Peut sensible au vent latéral, le Touareg offre une tenue de cap impérial et s’inscrit facilement en courbe et même en virage. Même sur chaussée mouillée, il est très difficile de le prendre en défaut et, en cas de maladresse, la puissance disponible et l’électronique vous permettent de vous remettre très facilement dans le bon chemin. Même si le conducteur est du genre nerveux du pied droit, le confort est remarquable grâce à la suspension qui prévient tout effet de tangage ou de roulis. La direction est à la fois douce et précise mais ne transmet pratiquement aucune sensation au volant. Si l’on ajoute l’excellence de l’insonorisation, mieux vaut surveiller son compteur.

UN VRAI 4X4

Contrairement à bon nombre de SUV, le Touareg est un authentique 4X4 qui permet d’évoluer sur des terrains difficiles. Grâce à la gamme courte , la possibilité de verrouiller le différentiel central, la hauteur de garde au sol variable (il peut passer des gués de 58,5 cm), les débattements de suspensions non négligeables et surtout la puissance à très bas régime, il se rit des obstacles. Même si, en option, il est possible d’obtenir un blocage de différentiel arrière, la gestion électronique de la motricité permet, sauf gros problème d’adhérence, de se sortir de bon nombre de situations. Il suffit d’accélérer pour reprendre la progression. Le calculateur se charge de donner du couple sur les roues qui sont en situation de motricité.

Autre atout, pour un véhicule de ce gabarit, le diamètre de braquage est très court ce qui permet de réduire les manœuvres et de faciliter les recherches d’adhérence. Attention tout de même, le bouclier avant est assez vulnérable et, compte tenu de la longueur de l’empattement, l’angle ventral n’est pas très important et on risque de se poser sur les crêtes un peu trop prononcées. Enfin, encore à cause du poids, mieux vaut éviter les dévers surtout si le terrain est gras. Un véhicule étonnant et, de surcroît, d’une déconcertante facilité de conduite en tout-terrain.

CHER TOUAREG

Sans concurrence sur le marché grâce à son moteur V10 turbodiesel, le Touareg n’est pas donné. Le très haut niveau d’équipement et la technicité très sophistiquée ont leur prix puisqu’il faudra signer un chèque de 74 800 € pour s’asseoir au volant de ce 4x4 d’exception.

Puissance fiscale 24 cv
Moteur V10 TD à 4 soupapes par cylindre
Alimentation injection par injecteur pompe
Distribution double arbre à cames à calage variable
Puissance 313 ch à 3 750 tr/mn
Couple maxi 750 Nm à 2 000 tr/mn
Transmission intégrale permanente
Freinage 4 disques (ventilés à l’avant)
ABS oui
Aide à la motricité blocage différentiel central et EPS
Frein de parking sur les roues arrière
Direction à crémaillère assistée
Nombre de tours de volant 3,5
Diamètre de braquage 11,6 m
Suspensions AV/AR pneumatique
Pneumatiques 255/55 R 18
Dimensions (Lxlxh) 475,4 x 192,8 x 170 cm
Garde au sol de 16 à 30 cm
Empattement 285,5 cm
Voies AV/AR 165,2/166,8 cm
Hauteur de gué 58,5 cm
Poids à vide 2 524 kg
PTAC 3 080 kg
Poids maxi tractable 3 500 kg
Volume arrière 500 l
Capacité réservoir 100 l
Carter d’huile 13,5
Prix 74 800 €

article : 17 février 2004

Voir tous les reportages sur la marque Volkswagen

Voir tous les articles de cette rubrique : Préparations 4X4 & SUV

Vos commentaires (donnez votre avis)
Soyez le premier à poster un commentaire sur cet article du magazine journaldu4x4.com!
Retour au sommaire
Les 15 derniers à ne rater sous aucun prétexte
Les partenaires
Retour au sommaire


Journal du 4x4

Direction

NICOLAS MAILFAIT STEVENIN

Textes et photos

Nicolas Mailfait Stèvenin

Participent au magazine :

- Raphaël Hétier (photo)

- Eric Rieuf

- mais aussi quelques lecteurs fans !

LA BOITE A MAG Sarl
- JOURNAL DU 4x4
- NICOLAS MAILFAIT STEVENIN
- 3, grande rue
- 02160 MOULINS
- FRANCE

_ journaldu4x4@orange.fr

Conception & réalisation :
Agence web

© 2000/2011 Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. (Article L122-4 Créé par Loi 92-597 1992-07-01 annexe JORF 3 juillet 1992)


Plan du site
Mentions légales