4×4 au service des vendanges en Champagne

4×4 au service des vendanges en Champagne

Tous les 4×4 ne passent pas leur temps à se promener en forêt ou à jouer dans les bacs à sable.

Certains ont une vie moins reposante et agréable que d’autres : Y’en a qui travaillent…

Ceux que nous allons découvrir ont la chance de servir un grand vin : le Champagne.

vendanges1.jpg

A première vue, le vignoble Champenois, qui s’étend sur 30 000 hectares fourmille de 4×4 divers et variés. Je n’ai parcouru que quelques kilomètres au cours de cette après-midi de septembre, et j’en ai déjà croisé un grand nombre. Attendez que je compte, non même plus que ça !. Le plus drôle, c’est que toutes les gammes et tous les âges semblent être représentés. On se croirait à la sortie d’un salon.

vendanges2.jpg

C’est un défilé permanent où les plus vieux et délabrés côtoient les plus rutilants. On voit de tous ; du Lada en ruine, au P38, HDJ 100, ML ou X5 maculé de boue en passant par tout ce que l’offre compte de véhicules. Un vrai bonheur. Je me régale, mais j’en veux plus. Clignotant à droite, et je bifurque dans le premier chemin venu. J’ai beau rouler dans une voiture réputée confortable, je suis secoué dans tous les sens. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la craie et l’eau ne font pas bon ménage. Il ne semble y avoir rien de tel pour détruire un chemin. Je comprends déjà mieux la proportion de 4×4. La camionnette, ça n’est pas le top niveau adhérence…surtout sous cette petite pluie fine.

vendanges3.jpg

Au détour des chemins quadrillant les vignes comme des labyrinthes ( perdu 3 fois) je surprends quelques attelages particuliers. Ici, c’est un Disco TD5 derrière lequel on a attelé une remorque 2 essieux pleine de 1 200 kg de raisin. Le conducteur me sourit. Ca patine, ça fume un peu, mais ça monte petit à petit Un peu plus loin, je suis obligé de me garer pour laisser passer un Dodge 6×6 vert militaire arborant fièrement son étoile blanche sur le capot.

vendanges4.jpg

Là-bas, une Lada rouge promène des vendangeurs de vigne en vigne, le pilote un peu généreux n’a aucune pitié et martyrise le dos de ces passagers déjà bien éprouvés par une journée à quatre pattes. Au sommet d’un coteau une demoiselle en land 90 viens ravitailler son tracteur enjambeur. Et partout autour, ce ne sont que des véhicules tout terrain représentés en masse par Toyota & Nissan C’est pas possible, j’ai atterri sur la planète 4×4. Il n’y a que ça partout. Quel plaisir.

vendanges5.jpg

Plus loin, un bruit de casseroles derrière la voiture des jeunes mariés attire mon attention. Caché par les pieds de vigne, je n’aperçois qu’un arceau de sécurité recouvert par une bâche bikini. C’est quoi ça.
C’est un toy BJ 40 stické de partout tractant une remorque en tôle. Tout sourire, le conducteur semble prendre du plaisir à travailler cheveux aux vents. Je m’approche afin de discuter, d’en savoir plus sur son engin.
On m’apprend que c’est pas un 4×4 mais un tracteur amélioré. Ah Bon. ! Plus d’assurance, plus de vignette, le control technique est périmé depuis 4 ans au moins, mais c’est pas grave, il ne sert qu’aux vendanges.

vendanges6.jpg

C’est bien moins encombrant qu’un tracteur et ça passe franchement partout. Et là, je veux bien le croire. Les BJ n’ont plus à faire leur preuve en terme de franchissement, mais celui la encore moins. Il a participé à quelques manches de trial, et il est équipé en conséquence, les pneus BF Goodrich Mud en taille 33×12,5×15 ne semblent pas décider à perdre l’adhérence. A l’intérieur c’est Beyrouth ? Tout est en bon état, mais vu l’épaisseur de terre et de poussière, ça ne peut pas vieillir.
Le pire, c’est le freinage, il n’y a qu’une roue qui freine, mais ça n’est jamais la même ! Non merci, sans façon, je ne veux pas l’essayer.

La carrosserie est restée belle, à part les habituelles traces de rouille au passage de roue arrière. Et coté moteur ?
Grand sourire :-« regardez le compteur, je viens juste de finir le rodage »
Le totalisateur indique 1000 Kms et le compteur n’a fait qu’un seul tour. Pas moyen de se tromper, le propriétaire l’a acheté neuf…Le plus increvable des 4×4 a donc 110 000 kms. Y’a de la marge a raison de 60 Kms par an pendant les vendanges. Le reste de l’année, c’est 50 kms pour débarder les bois.
Un vrai travailleur de force.

vendanges7.jpg

Les raisins s’empilent pendant que l’on discute. Mais oui, le châssis de la remorque me rappelle quelque chose de bien connu. Gagné, c’est une remorque de Jeep militaire découpée sur laquelle on a ressoudé une caisse au gabarit de 6 paniers à vendange. Gerbé sur 3 de haut ça fait 900 kgs par voyage.

Et il repart livrer ses raisins, toujours le sourire aux lèvres, avec son vieux BJ tout neuf.

C’est reparti pour un tour de vignes. Plus loin, je rencontre son frère jumeau habillé en jaune canari. Même punition pour celui-ci qui tracte habituellement une remorque double essieux. Pour laisse respirer le moteur le propriétaire a monté des pneus de petit diamètre. Celui-là est arrivé récemment sur l’exploitation en remplacement d’un tracteur agricole jugé trop lent et pas assez polyvalent…

Dégoûté par ces images insoutenables où l’on voit des pauvres 4×4 travailler plus que de raison dans un pays industrialisé, je décide de rentrer pour porter plainte à la ligue de défense des TTQTT ( tout terrains qui travaillent trop)

vendanges8.jpg

Le pire reste à venir. En chemin, je rencontre un Hi-Lux blanc que deux costauds sont en train de charger. C’est un double cabine assez récent équipé d’un pare buffle, surmonté d’un treuil et chaussé d’authentiques pneus TT

La benne semble avoir beaucoup souffert. Rien qu’à le regarder de profil, on constate de suite qu’elle n’est plus dans l’axe. A force de trop la charger et de subir les chaos des chemins champenois, elle a fini par s’écraser.

Il faut déjà le faire. Mais, comme pour le BJ, on me fait comprendre que c’est un outil de travail et pas un jouet ou un moyen de reconnaissance. Alors, chauffe Marcel. Il se ballade perpétuellement avec 1 tonne de raisin dans le coffre.

Comme quoi, les fabricants ont intérêt à les faire encore un peu costauds nos jouets. Nous, on s’amuse avec et on accroche de temps en temps une remorque de bois. D’autres c’est régime boîte courte pleine charge toute la journée.
Bon courage a vous !

Nicolas (rédacteur)

CATEGORIES
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR