Inscription newsletter ::
Email :
RUBRIQUE : Préparations 4X4 & SUV

Essai Nissan Navara sur les pistes et dans les dunes au Maroc



Vous aviez pu découvrir le Test du Navara dans les colonnes de votre magazine 4x4 préféré il y a quelques mois. Je vous avais présenté les deux types de suspensions disponibles. La traditionnelle à ressorts à lames et l’autre version à ressorts hélicoïdaux disponible sur la version à double cabine. Lors de cet essai à Majorque, je n’avais pas trouvé qu’il y avait de réelles différences de comportement, mais il faut dire que nous avions majoritairement fait de la route.

Nissan a eu la bonne idée de refaire un test totalement off road au Maroc afin de pouvoir tester cette suspension en conditions réelles.

JPEG - 310 ko
Dans la région d’Erfoud
JPEG - 383.3 ko

Avant de vous en parler, je vais revenir un peu sur la suspension des pick up. Tous les pick up de dernière génération sont dotés de suspensions triangulées à l’avant et à l’arrière, la majorité d’entre eux sont pourvus de ressorts à lames, exception faite de cette version du Navara .... et des anciens Land Rover Defender 110 Crew Cab et Defender 130, mais ces derniers ne sont plus en production.

JPEG - 403.7 ko
JPEG - 1.2 Mo
Une vue de la suspension arrière du Nissan Navara avec les tirants, la barre panhard et les ressorts hélicoîdaux
JPEG - 645.7 ko
avec 1t de capacité de charge dans la benne, le navara est un vrai outil de travail pour les pros et permettra aux voyageurs d’emmener tout leur équipement

Les ressorts à lames sont robustes et fiables mais le train arrière, quand votre 4x4 n’est pas chargé, a vraiment tendance à sautiller et à donner des coups de raquettes à la moindre bosse. Ce qui, sur un usage routier est encore supportable,mais peut devenir rapidement fatiguant en tout terrain. Nissan a donc travaillé pour trouver le bon compromis entre confort et capacité de charge. Leur solution consiste à utiliser un train arrière à bras tirés, comme ce que l’on trouve sur les 4x4 à ponts rigides. On trouve donc 4 tirants, une barre panhard pour maintenir le pont dans l’axe, deux ressorts hélicoïdaux et deux amortisseurs. On se retrouve alors dans une configuration telle que celle que l’on a l’habitude de voir sur les 4x4 traditionnels mais avec un empattement plus long, ici 124 pouces ou 3.15 m.

Essai du Navara sur les pistes

J’ai abordé les premiers kilomètres de piste plutôt doucement afin de me faire une idée de la suspension. Je dois tout d’abord vous dire que notre Nissan Navara est doté d’un moteur 2,3 L dCi 190 Ch avec un turbo à double étage, un basse pression à bas régime et un turbo quand l’on prend des tours. Sa puissance de 190 ch et son couple de 450 Nm le rendent très agréable à rouler. il est accouplé à une boîte automatique à 7 rapports. La boîte permet d’exploiter pleinement les capacités du moteur qui ne se trouve jamais à la peine, et elle permet des reprises franches. Les rapports se passent sans à coups et elle est à peine moins réactive que la ZF8, la référence du marché à l’heure actuelle. Le moteur 2,3 L dCi de 160 Ch avec une boîte à 6 rapports mécanique, est aussi disponible sur le double cab.

JPEG - 416 ko
Sur les pistes en direction de l’erg Chebbi
JPEG - 412.5 ko

La piste, plutôt lisse au début, s’est ensuite dégradée et c’est là qu’est venue la très bonne surprise. En effet bosses, trous et petites saignées peuvent être abordés sereinement, en tout cas à une allure beaucoup plus vive que je ne le ferais avec le pick-up avec lequel je roule depuis plus d’un an et demi. la suspension est plus souple, avale plus facilement les obstacles. Elle évite le tressaillement du train arrière, les coups de raquettes que l’on a sur les pick up à lames. Evidemment, notre Navara est en configuration d’origine, ici pas d’amortisseurs performance, pas de rehausse et des pneus standards. L’essai n’est ainsi pas tronqué. J’ai réellement apprécié son comportement. Le train avant guide bien, même s’il peut être légèrement survireur. Et le gain se fait surtout sentir au niveau du confort, enfin un pick-up dans lequel on n’est pas secoué. Nissan a clairement relevé le niveau avec cette nouvelle suspension.

Dans les Dunes de l’Erg Chebbi à Merzouga

Là encore notre Navara se révèle tout à fait apte à aller jouer dans les dunes. Le moteur coupleux, la boîte 7 rapports, permettent de se concentrer sur la trajectoire sans se soucier d’être sur le bon rapport. N’étant pas un expert en conduite dans les dunes, le couple m’a deux ou trois fois sauvé la mise si j’avais tendance à couper trop tôt mon accélération dans la montée. Nous avons enchaîné deux parcours qui ont été vraiment suffisants pour se faire une idée des capacités du nouveau Navara.

JPEG - 381.1 ko
On sent que l’on approche des dunes
JPEG - 365.4 ko
on va dégonfler un peu les pneus
JPEG - 366.8 ko
et c’est parti !
JPEG - 218.5 ko
JPEG - 321 ko
JPEG - 417.9 ko

Mon avis sur ce test du Navara Double Cab à suspension à ressort hélicoïdaux est vraiment positif. il apporte un confort que n’ont pas ses concurrents. Cependant on regrettera que cette suspension et que cette motorisation ne soient réservées qu’au double cabine, ce qui sera un handicap (tout au moins en France) pour le marché professionnel qui ne pourra pas récupérer la TVA mais qui réjouira les familles et les particuliers qui peuvent ainsi trouver un vrai 4x4 ? tout en évitant le malus CO2 qui , je le rappelle, est inexistant sur les pick-up.

JPEG - 276 ko

La gamme de prix du Nissan Navara commence à 28350 € en King Cab jusque 34 750 €

pour la gamme Double Cab :

2.3 dCi 160ch boîte mécanique
- ACENTA 33 850,00
- OPTIMA 35 550,00
- N-CONNECTA 36 550,00
- TEKNA 38 500,00

2.3 dCi 190ch boîte mécanique
- ACENTA 35 850,00
- OPTIMA 37 550,00
- N-CONNECTA 38 550,00
- TEKNA 40 500,00

2.3 dCi 190ch boîte auto 7 rapports
- OPTIMA 39 650,00
- N-CONNECTA 40 650,00
- TEKNA 42 600,00
- PREMIUM EDITION*** 48 990,00 (édition limitée 250 exemplaires)

JPEG - 207 ko
Passage à Gara Medouar près de Rissani
JPEG - 427 ko
JPEG - 444.7 ko
JPEG - 719.2 ko
JPEG - 406.8 ko
JPEG - 544.3 ko
JPEG - 342.4 ko
JPEG - 282.6 ko
JPEG - 342.4 ko
JPEG - 226.6 ko

Voir tous les reportages sur la marque Nissan

Voir tous les reportages sur la marque - PICKUP

Voir tous les articles de cette rubrique : Préparations 4X4 & SUV

Vos commentaires (donnez votre avis)
Soyez le premier à poster un commentaire sur cet article du magazine journaldu4x4.com!

Rédiger votre commentaire - SI VOUS SOUHAITEZ UNE REPONSE METTEZ VOTRE MAIL !!!
Pour toute demande sur les tarifs ou sur les accessoires / pièces qui vous intéressent adressez vous directement au préparateur
Titre :
Texte :
Qui êtes-vous ? (optionnel)
Votre pseudo :
Votre adresse email :



retrouvez le journal du 4x4 sur facebook
Retour au sommaire
Les 15 derniers à ne rater sous aucun prétexte
Les partenaires
Retour au sommaire


Journal du 4x4

Direction

NICOLAS MAILFAIT STEVENIN

Textes et photos

Nicolas Mailfait Stèvenin

Participent au magazine :

- Raphaël Hétier (photo)
- Christophe Imholz
- Eric Rieuf

- mais aussi quelques lecteurs fans !

LA BOITE A MAG Sarl
- JOURNAL DU 4x4
- NICOLAS MAILFAIT STEVENIN
- 3, grande rue
- 02160 MOULINS
- FRANCE

_ journaldu4x4@orange.fr

Conception & réalisation :
Agence web

© 2000/2011 Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. (Article L122-4 Créé par Loi 92-597 1992-07-01 annexe JORF 3 juillet 1992)

Où circuler, ce que dit la loi :

l’article L. 362-1 du code de l’environnement interdit la circulation des véhicules à moteur (automobiles, motos, quads, engins spéciaux à moteur, etc.) en dehors des voies classées dans le domaine public routier de l’Etat, des départements et des communes, des chemins ruraux et des voies privées ouvertes à la circulation publique des véhicules à moteur

Le principe de l’interdiction générale de circulation des véhicules à moteur dans les espaces naturels en dehors des voies ouvertes à la circulation publique
L’article L. 362-1 du code de l’environnement interdit la circulation des véhicules terrestres à moteur dans les espaces naturels en dehors des voies ouvertes à la circulation publique. Cette interdiction peut se résumer par la formule lapidaire : « pas de “hors piste” ».


Plan du site
Mentions légales