Inscription newsletter ::
Email :
RUBRIQUE : Préparations 4X4 & SUV

Jeep Compass Trailhawk 4x4 2017 2.0l 170 ch



Après une première version plutôt confidentielle au look discutable, Jeep revient sur le marché des SUV compacts avec une nouvelle version du Compass. Jeep a fait du passé table rase et ce Compass est 100 % nouveau, et c’est un bien pour ceux qui se souviennent (surement peu nombreux) de l’ancien modèle 2006. Tout a été revisité et plutôt avec bonheur.

JPEG - 581.4 ko

Petit tour du nouveau Compass 2017

Au niveau du design, on voit clairement une filiation avec le Grand Cherokee sur la face avant. Une sorte de Grand Cherokee en version compacte. Notre modèle Trailhawk est la version la plus off road de la gamme. Dans sa livrée rouge et noire, il est du plus bel effet et ne passera pas inaperçu. C’est ce que j’apprécie sur ce design, il sort des sentiers battus par la concurrence et affirme un style décalé tout comme son SUV urbain le Renegade dont il reprend la plate- forme. Il apporte ce soupçon d’originalité qui fait parfois défaut à ses confrères. On retrouve les codes stylistiques de la marque avec la calandre à 7 fentes, les arches de roues en forme de trapèze. Le Trailhawk bénéficie en plus d’une optimisation des angles d’attaque et de sortie avec des boucliers modifiés, d’une meilleure garde au sol, d’un capot bi tons et des inévitables logo Trailhawk et Trail Rated.

JPEG - 608.7 ko
tout beau tout neuf, voici le nouveau Jeep Compass
JPEG - 352.6 ko
Le Grand Cherokee en version SRT, un vrai air de famille
JPEG - 534.1 ko
La calandre à 7 fentes, c’est bien une Jeep. Les optiques allongées, lle capot plat et plongeant, le bouclier apportent une touche dynamique à la face avant.
JPEG - 591.3 ko
La silhouette est soulignée en partie haute par une grosse baguette noire du plus bel effet. Les passages de roues plutôt carrés ainsi que les plastiques sombres en bas de la caisse rendent le Compass assez musculeux

Le Compass se situe dans la moyenne au niveau de la taille, avec ses 4.39 m tout comme le nouveau Nissan Qashqai. On peut le mettre en rapport avec ses autres concurrents : le Tiguan de Volkswagen avec 4.49 m qui est un des plus longs de cette catégorie, le 3008 de Peugeot 4.45 m, le Sportage Kia avec 4.48 m, le Renault Kadjar 4.45 m.

JPEG - 629.4 ko

Là où les autres marques sont plus typées "route", notre Compass s’offre lui un design plus tout terrain, ce qui est normal au vu de l’historique de la marque. Sans pour autant être un 4x4 pur et dur, la version Trailhawk a de quoi séduire ceux qui ont envie d’évasion, d’aventure et d’activités outdoor.

L’intérieur du nouveau Compass

Là encore un bon point pour Jeep qui après avoir trouvé un design extérieur alléchant , propose un intérieur plutôt qualitatif au niveau des matériaux. On trouve des plastiques moussés . On est loin des anciens intérieurs à l’américaine avec plastiques durs et finitions approximatives. Il reste encore du chemin pour arriver à rivaliser avec les SUV premiums (aux tarifs plus élevés), mais j’ai apprécié l’espace dont on dispose, notamment sur les places arrière où ceux qui font plus de 1.75 m pourront loger leurs jambes sans soucis. C’est cependant un peu au détriment du coffre qui dispose de moins de place que dans les versions deux roues motrices, à cause de la présence de la roue de secours et de la transmission arrière qu’il faut bien loger en dessous. Si on me demande mon avis, je préfère perdre un peu de volume et avoir une roue de secours à la place du kit anti crevaison.

JPEG - 473.8 ko
Le volant est identique à celui du Grand Cherokee est épais mais moi j’aime bien, histoire de goût
JPEG - 313.3 ko
JPEG - 415.7 ko
JPEG - 481.7 ko

Par contre, cela manque un peu de fantaisie malgré les inserts noirs, chrome et les touches de rouge de la version Trailhawk. La planche et le tableau de bord sont un peu fades, mais on a par contre un grand écran qui se révèle agréable à utiliser et les systèmes de connectivités sont vraiment efficaces. Dommage que l’on ne retrouve pas le côté fun de l’intérieur du Renegade et de ses nombreuses allusions à l’historique de la marque Jeep, le Compass s’est assagi. Je vais faire mon tatillon avec une dernière remarque, on aurait aimé avoir un peu plus de rangements, mais c’est le cas dans tellement de voitures qu’on en finit par se demander si les ingénieurs qui conçoivent nos automobiles sont soir 1/ très ordonnés et n’ont jamais de tas de trucs qui traînent partout 2/ ils n’y pensent pas car ils sont concentrés sur le roulage, la motorisation, la connectivité etc.

JPEG - 482 ko

Au final malgré les points qui me chagrinent un peu, l’intérieur est loin d’être désagréable, on y est à l’aise et c’est confort.

JPEG - 600.9 ko
JPEG - 565.8 ko

Aides électroniques et connectivité

Grand bond en avant avec le grand écran 8.4 pouces qui offre une bonne visibilité et qui permet de gérer la navigation, l’audio ainsi que différentes applis et les connections pour votre smartphone Androïd ou IOS via le système d’info-divertissement Uconnect. Cette technologie permet par exemple de lire vos morceaux préférés mais affiche aussi vos applications en direct sur l’écran. Le GPS mérite un bravo, il est efficace, le graphisme est soigné et très agréable à utiliser ce qui est loin d’être le cas sur beaucoup de concurrentes. Je sais que je peste régulièrement sur ces GPS qui semblent dater de 10 ans, mal fichus, pas intuitifs, moches, ici ça n’est pas le cas !

JPEG - 614.9 ko

Vous trouverez aussi un accès à divers écrans qui afficheront par exemple la répartition de la motricité en tout terrain, l’accélération, le freinage, la position des roues, etc. Divers indicateurs relaient en direct les informations du véhicule telles que pression des pneus, pression d’huile, température.

JPEG - 480.4 ko
JPEG - 326.8 ko

Les aides sont plutôt pléthoriques (suivant les options choisies). Dans notre version nous avons bénéficié de : système anticollision actif, avertisseur de franchissement de ligne blanche, surveillance des angles morts, détection de présence arrière, caméra de recul avec Parkview et bien sur ABS, ESP, Antiroulis et j’en passe. Au niveau sécurité nous sommes gâtés.

JPEG - 441 ko
C’est un peu classique mais c’est ergonomique

Motorisation et boîte de vitesse

Le Compass Trailhawk dispose d’un moteur 2,0 litres Multijet diesel de 170 ch qui délivre un couple de 380 Nm. Sur le papier, c’est suffisant pour un véhicule de 1 706 kg. Il est ici accouplé à la boîte de vitesse à 9 rapports de chez ZF. Par contre, en condition réelle de roulage, on va regretter un peu une sensation de mollesse relative. La faute à qui ? C’est assez simple et cela ne concerne pas que Jeep mais tous les constructeurs automobiles qui doivent faire face à des normes de pollution de plus en plus restrictives concernant le CO2, NOx. La réponse se fait ressentir au niveau du comportement de nos 4 roues avec des couples moteurs / boîte de plus en plus lissés pour réduire les émissions. Si on remonte le temps, il y a une vingtaine d’années, une voiture avec 170 ch faisait figure de petite sportive mais aujourd’hui une telle puissance est en quelque sorte bridée pour limiter la consommation et rentrer dans les normes Euro 6.

JPEG - 558.4 ko

Pour information par exemple en 2001 la norme Euro 3 a fixé la limite de 500 mg/km pour les Nox (oxyde d’azote) et 50 mg/km pour les particules fines. La norme Euro 6 impose aujourd’hui respectivement 80 mg/km Nox et 4.5 pour les particules fines. Autant dire que les constructeurs ont dû plancher sérieusement pour rentrer dans ces contraintes.

Au volant pour tester la Jeep Compass Trailhawk

Revenons à notre Jeep qui n’est certes pas une sportive mais reste agréable à utiliser. Sur les routes du Portugal elle s’est avérée confortable et assez silencieuse. J’aurais aimé un peu plus de dynamisme mais malgré tout on n’est pas non plus face à une enclume. Sa conduite au quotidien va satisfaire la majorité des conducteurs. La suspension du Trailhwak est différente de celles des autres modèles et est donc un peu plus ferme mais, me concernant, je préfère de la fermeté plutôt que de la mollesse, donc ça me va parfaitement bien.

En route pour les pistes au volant du Compass Trailhawk

C’est le point le plus intéressant, Jeep conserve dans son ADn de réelles capacités tout terrain, sans pour autant pouvoir égaler les aptitudes d’un vrai franchisseur, notre Trailhawk se débrouille largement mieux que la plupart de ses rivales beaucoup plus typées route. C’est ce qui va séduire les acheteurs des versions 4x4. Ils auront des SUV qui ne seront pas simplement des grimpe-trottoirs. Un atout majeur pour le Compass qui est adapté à tous ceux qui auront besoin de vraies aptitudes en off road pour leurs loisirs. Dans ce domaine la concurrence n’ a qu’à bien se tenir, n’est pas Jeep qui veut !

JPEG - 517.6 ko
Au premier plan le bouclier "normal" au second plan celui du Trailhawk

Notre 4x4 est équipé du système de gestion de motricité Jeep Active Drive Low 4x4. On dispose d’une molette Selec-Terrain sur laquelle on choisit son mode : Auto, Snow, Sand et Mud et le petit plus du Trailhawk, le mode Rock. Jeep Active Drive peut transférer 100 % du couple à n’importe quelle roue, ce qui permet d’adapter le grip en fonction de l’évolution de la voiture. Sur le Trailhawk on ne trouve pas de vraie boîte courte mais plutôt d’une première super courte 20:1 qui s’enclenche en mode Rock. Cette très grosse démultiplication permet de faire passer l’engin sur la plupart des obstacles avec aisance.

JPEG - 389.6 ko
système de gestion de motricité Jeep Active Drive Low 4x4

Cependant, on peut aussi frôler ou dépasser les limites, c’est ce que nous avons fait en allant taquiner la bête sur une portion sableuse. Le spot idéal pour faire des photos et s’amuser un peu avec notre Jeep. Nous avons multiplié les manoeuvres et les aller-retour jusqu’au moment où nous avons posé le châssis et enterré les roues à moitié. Bon vous allez me dire qu’on l’a bien cherché et vous aurez raison, d’autant plus que nos pneus n’étaient pas forcément adaptés à ça et que nous étions gonflés à bloc. Bizarrement nous avons été les seuls journalistes à faire ce test et nos confrères, plus prudents, se sont contentés de faire quelques images de nos déboires. Pas de panique, après quelques minutes d’attente, un Wrangler nous sortira de cette mauvaise passe facilement.

JPEG - 509.4 ko
jusqu’ici tout va bien
JPEG - 449.3 ko
Alors on creuse un peu plus ....
JPEG - 711.9 ko
Ah ça va marcher beaucoup moins bien mais on l’a cherché :)

Bon ... afin de ne pas passer pour les "pinpins" de service, nous avons continué notre essai en étant plus "raisonnable", enfin on a essayé. Nous avons enchaîné de belles montées, certaines avec des rochers, puis sommes descendus dans des chemins escarpés en utilisant le mode de gestion de la vitesse en descente, pas de soucis. Puis des pistes plus roulantes. Le Compass s’est révélé toujours confortable et s’est très bien débrouillé.

JPEG - 1004.7 ko

Voici donc un SUV mais pas que ! Il a ce petit plus off road qui en fait un excellent choix pour tous ceux qui prennent plaisir à emprunter les chemins de traverse. il ne renâcle pas non plus lors d’un croisement de pont. Et si tant est que vous ne fassiez pas les zazous, il saura vous emmener plus loin que vous ne le pensez !

JPEG - 777.8 ko
JPEG - 969.5 ko

Un bel engin qui va faire des heureux. Attention aux autres SUV, Jeep est dans la place !

Les tarifs de la Jeep Compass

notre modèle testé
- Jeep Compass Trailhawk 2.0 MultiJet II 170 ch 4x4 Auto 9 41 650 € (1373 €)

les autres versions 4x4
- 2.0 MultiJet II 140 ch 4x4 boîte mécanique à partir de 32 950 € (Longitude) 34 750 € (Longitude Business) 36 450 € (Limited)
compter + 2500 € pour la boîte auto à 9 rapports
- Jeep Compass 2.0 MultiJet II 170 ch 4x4 Auto 9 disponible en Limited à 40 750 €

Les versions 4x2 commencent à un prix de 24 950 € en version essence 1.4 MultiAir II 140 ch 4x2 et 27 250 € pour le diesel 1.6 MultiJet II 120 ch 4x2

JPEG - 712 ko
JPEG - 777 ko
JPEG - 1.1 Mo
JPEG - 1018.2 ko

Voir tous les reportages sur la marque Jeep

Voir tous les articles de cette rubrique : Préparations 4X4 & SUV

Vos commentaires (donnez votre avis)
Soyez le premier à poster un commentaire sur cet article du magazine journaldu4x4.com!

Rédiger votre commentaire - SI VOUS SOUHAITEZ UNE REPONSE METTEZ VOTRE MAIL !!!
Pour toute demande sur les tarifs ou sur les accessoires / pièces qui vous intéressent adressez vous directement au préparateur
Titre :
Texte :
Qui êtes-vous ? (optionnel)
Votre pseudo :
Votre adresse email :



retrouvez le journal du 4x4 sur facebook
Retour au sommaire
Les 15 derniers à ne rater sous aucun prétexte
Les partenaires
Retour au sommaire


Journal du 4x4

Direction

NICOLAS MAILFAIT STEVENIN

Textes et photos

Nicolas Mailfait Stèvenin

Participent au magazine :

- Raphaël Hétier (photo)
- Christophe Imholz
- Eric Rieuf

- mais aussi quelques lecteurs fans !

LA BOITE A MAG Sarl
- JOURNAL DU 4x4
- NICOLAS MAILFAIT STEVENIN
- 3, grande rue
- 02160 MOULINS
- FRANCE

_ journaldu4x4@orange.fr

Conception & réalisation :
Agence web

© 2000/2011 Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. (Article L122-4 Créé par Loi 92-597 1992-07-01 annexe JORF 3 juillet 1992)

Où circuler, ce que dit la loi :

l’article L. 362-1 du code de l’environnement interdit la circulation des véhicules à moteur (automobiles, motos, quads, engins spéciaux à moteur, etc.) en dehors des voies classées dans le domaine public routier de l’Etat, des départements et des communes, des chemins ruraux et des voies privées ouvertes à la circulation publique des véhicules à moteur

Le principe de l’interdiction générale de circulation des véhicules à moteur dans les espaces naturels en dehors des voies ouvertes à la circulation publique
L’article L. 362-1 du code de l’environnement interdit la circulation des véhicules terrestres à moteur dans les espaces naturels en dehors des voies ouvertes à la circulation publique. Cette interdiction peut se résumer par la formule lapidaire : « pas de “hors piste” ».


Plan du site
Mentions légales