Inscription newsletter ::
Email :
RUBRIQUE : Préparations 4X4 & SUV

Jeep TJK IFS suspension indépendante de 4x4 Proyect



C’est lors du Jeep Camp 2016 que j’ai pu apercevoir cette Jeep IFS qui, au premier abord, m’a semblé un peu bizarre. Il m’a fallu quelques secondes pour comprendre ce que je lui trouvais de spécial. Et là je me dis : "elle n’a pas de pont rigide à l’avant !". Mais qu’est ce que c’est que ce truc. Je trouve le propriétaire qui est aussi le concepteur. Et maintenant je peux vous raconter et vous détailler ce modèle assez incroyable.

JPEG - 368.1 ko
JPEG - 652.7 ko
JPEG - 474.9 ko

Cette Jeep TJ a été imaginée et conçue dans les ateliers de 4x4 Proyect, une société espagnole située près de Saragosse . Je vous propose pour commencer une petite présentation de 4x4 Proyect. Non content d’être un distributeur d’accessoires, de pièces et d’équipements pour la majorité des 4x4, 4x4 Proyect par le biais de Miguel Garcia Pelayo oeuvre aussi dans le développement, la création et le conseil pour des projets de 4x4 civils, industriels mais aussi militaires. Il est spécialisé surtout dans la suspension et les transmissions. Pour ces développements spécifiques, la société dispose d’outils informatiques 3D très performants tels que le logiciel SolidWorks (développé par Dassault Systèmes) mais aussi d’un bras de mesure numérique 3D. Ce logiciel permet de créer d’abord des pièces, puis des assemblages et enfin une mise en plan. Il est aussi possible de faire des simulations mécaniques pour voir si l’ensemble des pièces mobiles bougent comme on le souhaitait. Une fois une étude finalisée, il "suffit" d’envoyer les fichiers dans des machines numériques pour avoir vos pièces (bon là on est d’accord je simplifie énormément le processus).

JPEG - 520 ko

Pour revenir à notre mouton, il y a quelques années l’idée de développer une Jeep à suspension avant indépendante (IFS Independant Front Suspension) a germé. L’avantage d’une telle suspension est de permettre une meilleure liaison au sol q’un pont rigide. En gros, les roues sont plus souvent en appui et on limite l’effet de croisement de ponts. De plus les débattements travaillent mieux. Le point faible se situe au niveau de la solidité, mais en renforçant le système de suspension indépendante et en utilisant les bons matériaux, cela peut être résolu. D’ailleurs la majorité des 4x4 récents utilisent cette technique ainsi que les pick-up. Jusqu’à il y a peu, certains modèles faisaient de la résistance : Land Rover avec son Defender, Mercedes avec son G et Jeep avec la JK. Autre problématique, la conception d’un IFS est plus complexe que celle d’un pont rigide. Ceci explique qu’il aura fallu plusieurs années à 4x4 Proyect pour développer son kit de suspension indépendante pour la Wrangler TJ afin d’en faire une bête de franchissement et de rock crawling

Au final le projet sera mené à terme et verra la naissance de la TJK aux capacités de franchissement réellement impressionnantes.

La preuve par l’exemple : une séquence de saut complète

JPEG - 547.4 ko
JPEG - 543.8 ko
JPEG - 529 ko
JPEG - 466.9 ko
JPEG - 468.3 ko
JPEG - 475.6 ko
JPEG - 554.7 ko
JPEG - 467.8 ko
JPEG - 469.1 ko
JPEG - 467.4 ko
JPEG - 477.1 ko

Le véhicule de base est donc une TJ, intéressons nous d’abord au plus gros morceau : la préparation du kit suspension indépendante pour la Jeep TJK (IFS)

Tout d’abord, il faudra démonter tout le pont avant. Ca c’est simple. Ensuite, pour adapter des suspensions indépendantes, il a fallu concevoir un sous-châssis qui va se reprendre sur les longerons et sur la traverse avant. C’est sur cette sorte de berceau que vont pouvoir se fixer les triangles qui vont maintenir les pivots et la roue. Le système a une amplitude énorme puisqu’il dispose au total de plus de 21 pouces de débattement soit 533 cm ! Pour la partie transmission avant, 4x4 Proyect a adapté un pont IFS Ford 8.8 (ce pont est notamment utilisé sur les pick-up F150 ). Un blocage de différentiel ARB est installé à l’intérieur. Les cardans (développés en interne) disposent d’une articulation à 49° côté roue et 46° côté différentiel. Les moyeux sont débrayables et proviennent de chez warn (modèle 1 ton) pour un véhicule typé rockcrawling il est possible de passer sur des moyeux Spydertrax plus résistants. Dernier point, l’arbre de transmission à l’avant est à simple cardant (en effet avec l’IFS il ne prend pas d’angle) alors qu’il est à double cardant pour l’arrière, permettant ainsi à la suspension de travailler de manière optimisée sans le mettre en contrainte.

JPEG - 447.3 ko
le sous châssis qui permet le montage de la suspension IFS de la Jeep
JPEG - 406.1 ko
vue de détail sur les triangles. on aperçoit la pompe PSC de la direction hydraulique
JPEG - 437.7 ko
JPEG - 427.4 ko
JPEG - 435.5 ko
la barre antirock
JPEG - 471.1 ko

La direction est une direction hydraulique de chez PSC mais qu’il a fallu adapter au système IFS. Et enfin les disques de 360 mm ventilés, percés sont pourvus de mâchoires Wilwood à 4 pistons heavy duty.

Des amortisseurs bypass FOX de 2.5" sont jumelés à des coilover de 14 pouces de débattement

JPEG - 432.9 ko
JPEG - 510.8 ko

Le train arrière du TJK IFS

En lieu et place du pont d’origine, 4x4 Proyect a installé un pont Dana 60 Currie High Pinion à 40 cannelures avec à l’intérieur un Detroit Locker. Les arbres de roues sont faits maison et on trouve des freins Currie en 300 mm de diamètre. Le pont est relié au châssis par un 4 link avec des tirants en aluminium de 55" de longueur. pour la suspension, ici aussi ce seront des FOX mais en 16" de débattement avec un coilover et un bypass en 2.5". Notons que pour passer le Dana 60, le réservoir a dû être changé. Donc 4x4 Proyect a conçu un réservoir sur mesure en alu de 69l.

JPEG - 370 ko

Le moteur de la Jeep

Ici exit l’origine et voici un 2.8 l CRD qui fait son apparition. Après préparation, il développe 540 nW/M torque and 193 CV. L’admission se fait via un K&N race séries et la ligne d’échappement passe en gros diamètre 3.25" au lieu de 2.25. La boîte de transfert est une NP 231 avec un ratio de 2.72.

JPEG - 449.2 ko
JPEG - 392.1 ko
JPEG - 411.1 ko

La carrosserie et les protections de la jeep

Qui dit véhicule de franchissement extrême dit grosses roues. Nos amis espagnols ont choisi des BF Goodrich Krawler ou des KM2 en 37x12.5x17 suivant les terrains sur lesquels ils vont évoluer. ils sont montés sur des jantes à Beadlock trailready en 17"x 9". pour les faire passer, les ailes d’origine ont été démontées et des modèles maison en alu ont été réalisés. Des élargisseurs d’ailes les élargissent. On gagne ainsi plus de 13 cm en hauteur et 30 cm en largeur à comparer aux 10 cm d’origine.

JPEG - 507.8 ko
BF Goodrich Krawler ou des KM2 en 37x12.5x17 suivant les terrains

On notera aussi la présence d’un porte-roue de secours de grand gabarit laissant passer les grosses tailles de pneus

JPEG - 498.7 ko

A l’intérieur, on trouve de confortables sièges baquets qui pourront être équipés de harnais 4 points. Les feux ont été remplacés par des modèles à LED et une barre LED est située au dessus de la baie de pare-brise.

JPEG - 336.3 ko
JPEG - 462.6 ko
JPEG - 436 ko

En cas de plantage, à l’avant se trouve un treuil hydraulique Milemarker de 10 500 livres et équipé d’une corde Smittybilt Spydura.

JPEG - 454.8 ko

Enfin, des barres latérales de protection ont été créees et montées. les protections sous l’engin sont en cours de développement et seront mises ultérieurement.

Sur le terrain, les capacités de franchissement sont au rendez-vous. Notre Jeep TJK avale les obstacles sans broncher. La suspension avant est impressionnante. Là où traditionnellement une Jeep standard se serait retrouvée en croisement de pont avec une roue en l’air, le système IFS maintient les deux roues au sol et maximise le grip.

JPEG - 686.3 ko
JPEG - 674.1 ko
JPEG - 772 ko

Voir tous les reportages sur la marque Jeep

Voir tous les articles de cette rubrique : Préparations 4X4 & SUV

Vos commentaires (donnez votre avis)
Soyez le premier à poster un commentaire sur cet article du magazine journaldu4x4.com!

Rédiger votre commentaire - SI VOUS SOUHAITEZ UNE REPONSE METTEZ VOTRE MAIL !!!
Pour toute demande sur les tarifs ou sur les accessoires / pièces qui vous intéressent adressez vous directement au préparateur
Titre :
Texte :
Qui êtes-vous ? (optionnel)
Votre pseudo :
Votre adresse email :



retrouvez le journal du 4x4 sur facebook
Retour au sommaire
Les 15 derniers à ne rater sous aucun prétexte
Les partenaires
Retour au sommaire


Journal du 4x4

Direction

NICOLAS MAILFAIT STEVENIN

Textes et photos

Nicolas Mailfait Stèvenin

Participent au magazine :

- Raphaël Hétier (photo)
- Christophe Imholz
- Eric Rieuf

- mais aussi quelques lecteurs fans !

LA BOITE A MAG Sarl
- JOURNAL DU 4x4
- NICOLAS MAILFAIT STEVENIN
- 3, grande rue
- 02160 MOULINS
- FRANCE

_ journaldu4x4@orange.fr

Conception & réalisation :
Agence web

© 2000/2011 Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. (Article L122-4 Créé par Loi 92-597 1992-07-01 annexe JORF 3 juillet 1992)

Où circuler, ce que dit la loi :

l’article L. 362-1 du code de l’environnement interdit la circulation des véhicules à moteur (automobiles, motos, quads, engins spéciaux à moteur, etc.) en dehors des voies classées dans le domaine public routier de l’Etat, des départements et des communes, des chemins ruraux et des voies privées ouvertes à la circulation publique des véhicules à moteur

Le principe de l’interdiction générale de circulation des véhicules à moteur dans les espaces naturels en dehors des voies ouvertes à la circulation publique
L’article L. 362-1 du code de l’environnement interdit la circulation des véhicules terrestres à moteur dans les espaces naturels en dehors des voies ouvertes à la circulation publique. Cette interdiction peut se résumer par la formule lapidaire : « pas de “hors piste” ».


Plan du site
Mentions légales