Inscription newsletter ::
Email :
RUBRIQUE : Préparations 4X4 & SUV

Land Rover 109 et demi



Le Land rover 109 et demi d’Antoine…2 et 1/2 ans !

Antoine, 2 ans et ½, a un super papa qui s’appel Ludovic. Papa travaille dans un garage Fiat à Gisors où il répare des voitures. Quand Antoine rentre de la crèche le vendredi soir, il sait que demain il va jouer avec Papa…Et c’est pas aux Legos ! Ça fait des étincelles, des flammes, on tape avec des marteaux, on fait plein de bruit, on fait aussi de la peinture….avec un pistolet ! Trop bien…Mieux qu’à la crèche….Une sorte de grand mécano pour me faire un 4x4 pour quand je serai grand. Un Land rover avec une grande benne pour mettre plein de sable…Play mobil…En avant les histoires…

JPEG - 560.1 ko
JPEG - 647 ko

Super papa !

Nous, à 18 ans, on a eu droit à une 4L Renault. Antoine, lui aura droit à un 4x4 Land rover pour fêter son permis, ça va « emballer sec » à la sortie des discothèques ! Parce qu’un Land rover ça doit aider, mais, si en plus il est préparé par Ludovic, il n’est pas sùr que la benne soit assez grande pour « trimballer » toutes les copines ! Une belle jeunesse en perspective pour ce petit bonhomme. Pour Ludovic, c’est du sérieux, c’est réellement pour son fils. Ce n’est pas un alibi pour que « Maman nous laisse bricoler la voiture le week end … ». Ludovic est passionné de Land rover et son projet a pris forme en quelques mois grâce à son expérience et aux copains…Comme toujours.

109 et demi…

Un grand mécano ! Oui, depuis plus de cinquante ans, Land rover fabrique des 4x4, on ne vous apprend rien. Une des particularités de cette marque est d’avoir une banque d’organes mécaniques facilement interchangeables. Ceci est certainement dû à une évolution assez lente de la marque quand aux révolutions techniques jusqu’à la fin des années 90. C’est vrai, pourquoi changer quand ça marche ? Ainsi, il n’est pas rare de voir en Angleterre des séries 1 de 1954 équipées sans grosses modifications d’un moteur V8 de Range rover, d’une boite automatique de Discovery et de ponts de Defender né quelques décennies plus tard, et ceci, pour un budget dérisoire, ce qui permet toutes les folies… Partant de ce principe, vous comprenez facilement pourquoi on peut être passionné par les Land rover, et si l’on mécanicien de métier, alors là…

C’est bien le cas de Ludovic qui, fort de ses « Land rover de jardin » (certains ont des nains, d’autres des Land Rover) nous a concocté un de ces « Hybrides », qui font notre joie et parfument toujours notre chère revue d’effluves d’huiles chaudes, de ferrailles ardentes, de peinture que l’on aime tant. Mécano…

JPEG - 570.5 ko

Ludovic a utilisé des éléments mécaniques et de carrosserie qui viennent du jardin, des produits naturels d’origine. C’est meilleur pour la santé et le compte en banque. Budget total fini, 5000 Euros et 6 mois de temps libre.
- Un châssis et un tablier de Defender 110 accidenté.
- Une Cabine de 109 pick up ; Hard top, pare brise en deux parties (pour le charme inimitable et le verre moins coûteux à remplacer), le capot, la calandre et la fameuse grille du série 3 en plastique (un scandale à l’époque, car celle en métal des modèles précédents permettait de faire griller les saucisses).

- Les ailes avant et les portes d’un autre 110.
- La benne d’un 110 pick up HCPU (Autrement dit High Capacity, du costaud) qui n’a pas poussé dans le jardin, mais, vient d’une « récup » chez ses copains pompiers.
- Un moteur, l’antique et infatigable 2,5 diesel turbo (vous savez, celui qui tourne depuis 30 ans en Afrique, qui marche avec tout les gasoil, et qu’on peut réparer au bord de la piste…), celui-ci vient d’un 90 qu’on avait volé à Ludovic.
- La boîte de vitesse 5 rapports et de transfert sont celles d’un autre 90.
- Le pont avant à disques de 110 fut acheté à la brocante de « Old Sodbury » en Angleterre.
- Le pont arrière à tambours, un « Salisbury » était en stock dans le jardin.
- Le radiateur récupéré sur un 90 turbo diesel a l’avantage d’avoir un radiateur d’huile intégré.

Vous prenez le boite de Mécano, vous secouez vigoureusement et ça vous donne un 109½…Ben oui, s’il conserve l’empattement d’un 110, c’est quand même une cabine de 109. Il faut bien un nom particulier pour ce Land rover si différent !

Sur mesure

C’est sans ½ mesures, justement, que Ludovic a travaillé sur son 109,5. Il a tout préparé, pensé, pour réaliser son cadeau singulier. Tout le travail consiste au départ à préparer le châssis. Les ancrages de supports de tirants de ponts sont déplacés et inclinés d’environ 20° afin de compenser la rehausse importante en perspective. Des renforts sont soudés aux endroits qui supportent le plus de contraintes, les supports moteur modifiés pour recevoir le 2,5 turbo et enfin la traverse ronde devant la boite est découpée pour laisser à l’arbre de transmission avant toute sa liberté . Une fois prêt, le châssis sera sablé et galvanisé. Ludovic en profite, pour faire subir le même traîtement au tablier, car tous les passionnés savent très bien que cette pièce du mécano Land Rover est une des plus encline à la corrosion et son remplacement demande beaucoup de temps. N’oublions pas que c’est un cadeau pour…Dans 15 1/2 ans !

Une fois le châssis et le tablier de retour, Ludovic ne pourra se résoudre à remonter ce Land avec la visserie toute rouillée d’origine, tout sera ainsi monté avec du neuf. Un budget trop souvent négligé dont il faut tenir compte. Les ponts sont révisés et le Salisbury arrière reçoit un blocage Détroit locker 100% fourni par Bernard, patron de Best of Land. On notera que Ludovic a réussi grâce aux conseils de ce dernier, avec deux serre-joints et un marteau, à effectuer ce montage délicat lui-même. Le pont avant reste d’origine, exception faite de la modification de son angle de travail, toujours en vue de la rehausse. Simplement, le corps des « bols » a été tourné de 12 mm (la taille d’un filetage dans le corps de pont). Dans le même but, la barre Panhard est rallongée de 45 mm et renforcée.

JPEG - 409.9 ko
La barre Panhard est rallongée de 45 mm et renforcée
JPEG - 363 ko
La traverse du châssis devant la boite de vitesse à été découpée pour laisser de la place à l’arbre de transmission
JPEG - 449.2 ko
JPEG - 366.6 ko

Une fois reçus les ressorts en fil à plus grosse section en + 100 mm de chez STRS, des cônes « anti déboîtement » fabrication maison installés et une monte de pneus BF Goodrich All terrain en 33/12x15 sur des jantes Mangel 10x15, on se retrouve avec un châssis roulant et son tablier. Le premier stade où l’on se dit que l’on tient le « bon bout ». Mais bien sûr, on ne s’arrête pas là. Des amortisseurs Pro comp ES 9000 standards de chez Best of Land sont montés. Mais la rehausse de +100 mm ? C’est là, par souci d’économie que Ludovic a fait du bon boulot…encore. A l’avant, il réduit la hauteur des chapelles d’amortisseurs de 100 mm et à l’arrière, il baisse les fixations d’amortisseurs au châssis de 60 mm et gagne 40 mm dans les fixations basses en fabricant des supports en U…60+40 nous font bien 100 mm, la taille de la rehausse due aux ressorts. Mé-ca-no ! Les durites de freins type « aviation » sont rallongées de 30 Cm.

JPEG - 354.6 ko
Les chapelles de suspensions avant réduites de 100mm. Ressorts STRS à plus grosse section et amortisseurs Pro comp 9000 ES
JPEG - 330.3 ko
Les supports d’amortisseurs arrière ont été baissés de 60mm
JPEG - 290 ko
JPEG - 343.2 ko
Détail de la suspension arrière, freins à tambours, cônes « anti déboîtement » pour les ressorts et durites « type aviation
JPEG - 335.6 ko

Le moteur est révisé, pompe d’injection et turbo compris, un filtre à air green « Twister » permet à l’ensemble de bien s’approvisionner en oxygène. La boite 5 et celle de transfert sont démontées et reconditionnées. L’électricité suit, le durites aussi, que du neuf !

JPEG - 503.9 ko
Le 2,5 turbo « Falcon », pas une ride une foie reconditionné. Le gros filtre « Twister » Green participe à son second souffle

L’échappement est fabriqué de toute pièce en tube de diamètre 76…Une double sortie d’échappement finit cette belle pièce de chaudronnerie (ça sent le V8 ?!) et Ludovic a choisi un réservoir de 80 litres d’origine Range dont le blindage est démontable.

JPEG - 428.9 ko
Le réservoir arrière vient d’un Range, le blindage est démontable

L’œuvre en cours de réalisation prend sa forme définitive lorsque la cabine du 109, les ailes, les portes et la benne du110 HCPU des pompiers, trouvent leurs places respectives. Peint dans un gris métal assorti, ce châssis au « galva » encore neuf brille. La finition (si c’est fini un jour !? seul Ludovic le sait…) se termine avec la réalisation d’un pare-chocs maison, du solide pour recevoir un treuil Ramsey. Il est surmonté d’un A-bar lui-même équipé de deux phares Wipac anglais. Les phares dans les ailes ressemblent à ceux d’origine, mais ils viennent de chez RS Design, les adeptes du tuning connaissent, ce sont ceux des golf 1 « tunés ». C’est fini, il n’y a plus rien dans la boîte de Mécano…Allez, Ludovic se lâche, il a encore comme projet de monter un arceau, un arbre de transmission avant à double croisillons, des protections de bas de caisse, un V8 diesel 6,2 litres (le pot d’échappement…on a l’œil !), des pneus en 38 ! Mais, il a le temps c’est pour dans 15 ans…

JPEG - 366.2 ko
L’habitacle reste d’origine avec ses célèbres trois siéges
JPEG - 532.2 ko
Une face avant de caractère, gris métal, galvanisé, pare choc et A bar noir. Le souci du détail qui fait tout
JPEG - 311.5 ko
Classique, frein à main, levier de boite de vitesse et boite de transfert à blocage central
JPEG - 329.6 ko

Joindre l’utilitaire à l’agréable…

Désormais, le petit Antoine part avec papa tous les week-end chercher les matériaux pour finir la maison, des tonnes de sable, des palettes de parpaings, des sacs de ciment …Etc. Nous lui avons « piqué » sa place, pas pour aller chez Point P, mais pour aller chez…aux champs, voir si l’engin des ses 18 ans était aussi …Casto…qu’il en a l’air et s’il avait …Tout ce qu’il faut…pour s’amuser en tout terrain. Vous connaissez la réponse. Ça marche ! Si les ressorts STRS rendent le confort à vide, assez rude … « Utilitaire » dirons-nous, ils autorisent un débattement tout à fait dans les normes des « franchiseurs extrêmes » actuels…ça passe partout. Dés que les premières grosses difficultés sont en vue, on passe en vitesses courtes, on bloque le différentiel central et le 1091/2 survole les obstacles. Si ça se complique le blocage arrière entre en fonction, solidarise les roues arrière et l’on « enroule » bosses, saignées, fossés, devers, descentes, montées sans soucis.

JPEG - 317.3 ko
Pression du turbo, ampèremètre et température d’eau. Simple et suffisant.

Notons au passage que notre « antique » moteur 2,5 litres turbo diesel remplacé par Land rover en 1990 par le 200 Tdic reste un moteur incroyablement adapté à ce genre d’exercice. S’il n’a jamais été une « foudre de guerre » malgré son nom de code « Falcon » avec ses 86 Ch à 4000 Tr/mn, son couple, 20,7 Mn à 1800 Tr/mn, au ralenti, parfaitement épaulé par une boîte bien étagée, nous rappelle que c’était largement suffisant pour une utilisation tout terrain déjà à cette époque. Tiens, pour preuve…. essayez donc de le faire caler ! Sur le chemin du retour, par la route à une allure de promenade dominicale, tout va bien malgré quelques vibrations dues à l’angle de travail de l’arbre de transmission avant. Ce problème sera rapidement résolu par le montage d’un double croisillon. Le cadeau d’Antoine attire tous les regards surtout celui des filles. Ça va « chauffer » à Gisors dans 15 ans….Papa sera certainement le premier à proposer la « conduite accompagnée » !...

JPEG - 648.9 ko
JPEG - 636.8 ko
JPEG - 509.2 ko
JPEG - 594.2 ko
JPEG - 739.3 ko

Voir tous les reportages sur la marque land-rover

Voir tous les articles de cette rubrique : Préparations 4X4 & SUV

Vos commentaires (donnez votre avis)
Soyez le premier à poster un commentaire sur cet article du magazine journaldu4x4.com!

Rédiger votre commentaire - SI VOUS SOUHAITEZ UNE REPONSE METTEZ VOTRE MAIL !!!
Pour toute demande sur les tarifs ou sur les accessoires / pièces qui vous intéressent adressez vous directement au préparateur
Titre :
Texte :
Qui êtes-vous ? (optionnel)
Votre pseudo :
Votre adresse email :



retrouvez le journal du 4x4 sur facebook
Retour au sommaire
Les 15 derniers à ne rater sous aucun prétexte
Les partenaires
Retour au sommaire


Journal du 4x4

Direction

NICOLAS MAILFAIT STEVENIN

Textes et photos

Nicolas Mailfait Stèvenin

Participent au magazine :

- Raphaël Hétier (photo)
- Christophe Imholz
- Eric Rieuf

- mais aussi quelques lecteurs fans !

LA BOITE A MAG Sarl
- JOURNAL DU 4x4
- NICOLAS MAILFAIT STEVENIN
- 3, grande rue
- 02160 MOULINS
- FRANCE

_ journaldu4x4@orange.fr

Conception & réalisation :
Agence web

© 2000/2011 Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. (Article L122-4 Créé par Loi 92-597 1992-07-01 annexe JORF 3 juillet 1992)

Où circuler, ce que dit la loi :

l’article L. 362-1 du code de l’environnement interdit la circulation des véhicules à moteur (automobiles, motos, quads, engins spéciaux à moteur, etc.) en dehors des voies classées dans le domaine public routier de l’Etat, des départements et des communes, des chemins ruraux et des voies privées ouvertes à la circulation publique des véhicules à moteur

Le principe de l’interdiction générale de circulation des véhicules à moteur dans les espaces naturels en dehors des voies ouvertes à la circulation publique
L’article L. 362-1 du code de l’environnement interdit la circulation des véhicules terrestres à moteur dans les espaces naturels en dehors des voies ouvertes à la circulation publique. Cette interdiction peut se résumer par la formule lapidaire : « pas de “hors piste” ».


Plan du site
Mentions légales