Inscription newsletter ::
Email :
RUBRIQUE : Préparations 4X4 & SUV

Nissan Qashqai 4x4 dCi 130 2017



Le Nissan Qashqai a été pendant longtemps la star des SUV compacts. C’est lui qui a donné le ton : une allure de petit 4x4, une position de conduite surélevée, un véhicule qui apporte une habitabilité indéniable et un volume de mini break. Même si aujourd’hui il est détrôné au nouveau du nombre de ventes par la concurrences (en effet le Dacia Duster, le Renault Kadjar et le Peugeot 3008, Seat Ateca sont passés par là et chaque marque a sorti son propre SUV compact) qui se fait de plus en plus rude, c’est un incontournable du marché.

JPEG - 710.9 ko

Voici une version restylée qui vise à séduire les nouveaux acheteurs et à conforter les fans qui approuveront certainement ce changement de look.

JPEG - 755.2 ko
JPEG - 807.2 ko
les changements de style les plus notables du Nissan Qashqai 4x4 sont sur la face avant.
JPEG - 854.2 ko

Nous avons essayé le Nissan Qashqai 4x4 dCi 130. La version 4 roues motrices du Qashqai ne représente que 10 % des ventes, ce qui prouve que les propriétaires recherchent plutôt un SUV à tendance urbaine plutôt qu’un véhicule orienté loisirs avec lequel ils pourraient aller taquiner les chemins le week-end.

Les nouveautés du Qashqai 2017

En attendant une version entièrement nouvelle, le Qashqai 2017 a subi un restylage. La face avant s’harmonise avec la gamme avec une calandre entourée par un gros bouclier en V. Les optiques avec des feux de jour à LED sont plus effilées, enfin à l’arrière, deux inserts gris métal n’ayant qu’un rôle esthétique affirment le design. Le dépoussiérage est plutôt réussi et le style de ce Qashqai plus moderne est bien dans l’air du temps. A l’intérieur les changements sont plus discrets si ce n’est le nouveau volant qui remplace avantageusement l’ancien au look discutable.

JPEG - 577.3 ko
JPEG - 570.4 ko
JPEG - 584.2 ko

Les matériaux sont de bonne facture et la finition progresse. Mais rien de révolutionnaire ni de réellement novateur. Les anciens acheteurs fans du Qashqai ne seront pas perdus mais adopteront volontiers ces petits plus. Je mettrais un bémol à l’écran et surtout au design du GPS qui paraît désormais daté par rapport à la concurrence. Le graphisme du GPS est suranné et "cheap" et pour un peu nous rappellerait les vieux GPS du XXème siècle.

JPEG - 659.3 ko
JPEG - 659 ko
JPEG - 592 ko
JPEG - 607.8 ko
Les feux se font plus effilés.
JPEG - 721.3 ko
le nouveau volant est réellement plus agréable et plus réussi que l’ancien
JPEG - 967.9 ko
Le GPS mériterait une mise à jour, mais ça sera surement sur la prochaine version. La qualité du système audio, confiée à Bose sur la finition Tekna plus est bonne.
JPEG - 485.1 ko
avant après !

Passons à ce qui ne se voit pas maintenant. Tout d’abord l’isolation phonique a été renforcée et le Qashqai se fait plus discret et agréable quand on commence à rouler, un bon point. Autre aspect positif, les suspensions ont été revues, le confort du Qashqai s’en voit renforcé et il gère mieux les virages avec moins de prise d’angle. La direction ne tremblote plus et se fait plus précise sans pour autant être sportive. L’aérodynamisme du véhicule a été repensé notamment sous l’auto, ce qui va permettre de grappiller quelques grammes de CO2.

La grande force du Qashqai se trouve au niveau des éléments de sécurité. Dès le premier niveau de finition on trouve ainsi une gamme pléthorique d’aides en série. Ces dernières sont trop souvent en option chez la concurrence. Reconnaissance des panneaux de signalisation, park assist, détection de piétons, freinage d’urgence automatique, régulateur et limiteur de vitesse, alerte de franchissement de ligne, aide au démarrage en côte, radars de stationnement arrière n’en jetez plus. Notre version plus haut de gamme disposait en plus du système multimédia NissanConnect avec caméra de recul, détection de voiture dans les angles morts, alerte anticollision arrière avec détection d’objet, stationnement automatique avec vision à 360°,’ouverture et démarrage sans clé, etc.

JPEG - 538.5 ko
JPEG - 671.6 ko
JPEG - 827.3 ko
le toit façon baie vitrée, idéal pour profiter du beau temps !
JPEG - 314.4 ko
JPEG - 447.5 ko

Motorisation et boîte

Notre version 4x4 est motorisée par un 1.6 dCi de 130 ch accouplé à une boîte mécanique à 6 rapports, un peu longue à mon goût mais qui permet de privilégier la consommation. Le 1.6 dCi est suffisant pour emmener les 1.540 kg de la version 4x4 (100 kg de plus que le 4x2) mais n’apporte pas de côté très dynamique. On reste dans une conduite tranquille avec un moteur un peu léger en dessous de 1800 trs/min.

JPEG - 604.5 ko
1.6 dCi de 130 ch

Test au volant et mon avis sur le nouveau Nissan Qashqai

Sur la route on constate le niveau de confort qui est en progression à la fois au niveau de l’isolation phonique et de la tenue de route avec les nouvelles suspensions. Je n’ai pas vu le temps passé pendant notre essai près de Vienne et quels que soient les parcours : routes, voies rapides, autoroutes, il est agréable de rouler en Qashqai. En prenant un peu d’altitude au sens propre du terme dans les collines alentours et dans les petits virages, la version 4 roues motrices, forcément plus lourde que la traction, prend un peu plus de balourd dans les petits virages et les épingles. Mais sans pour autant être désagréable car, je vous le rappelle, nous ne sommes pas dans une sportive avec laquelle on serait à l’attaque. J’ai tout autant apprécié les différentes aides et technologies qui sécurisent cette voiture. Avertisseur sonore et visuel quand une autre auto passe dans vos angles morts, freinage d’urgence, caméra à 360, toutes ces petites choses qui font que l’on se sent en sécurité et c’est important vu la vocation familiale du Nissan.

Sur les chemins par contre on va hésiter à se mettre dans des situations un peu limites. La vocation du Qashqai reste avant tout routière et même si le système à 4 roues motrices va apporter ce surcroît de grip quand la chaussée est glissante, en tout terrain j’ai un peu peur que l’on atteigne rapidement les limites. D’autant que l’on ne dispose pas d’une gestion all road qui pilotera le couple sur telle ou telle roue. Ici c’est un blocage central qui fait office de mode tout terrain, et d’ailleurs, contrairement au Xtrail où ce système se verrouille via une molette bien visible, ici c’est un tout petit bouton situé en bas à gauche du volant sur lequel il faudra appuyer. De plus les pneus Pilotes Sport 4 Michelin ne participent pas à rassurer sur une piste un peu boueuse ou même sur de l’herbe humide. Nous avons cependant sans nous planter (cf notre essais Jeep Compass) parcouru quelques kilomètres de voies forestières et de sous bois sans soucis.

JPEG - 623.4 ko
JPEG - 743.8 ko
JPEG - 785.8 ko
JPEG - 885.1 ko

Mais faisons foin (oui oui c’est français) de ces remarques car le Qasqai est bien né pour ce qu’on lui demande de faire et d’être : un SUV compact avant tout urbain.

Tarifs suivant les finitions du Nissan Qashqai dCi 130 Intelligent 4x4 :
- ACENTA 31 550,00€
- N-CONNECTA 33 250,00€
- BUSINESS EDITION 32 900,00€
- TEKNA 35 350,00€
- TEKNA + 133 37 600,00€

Pour la gamme 2 roues motrices les tarifs commencent suivant les motorisations à :
Essence
- DIG-T 115 Visia 22 950,00 €
- DIG-T 115 XTRONIC 26 750,00 €
- DIG-T 163 ACENTA 27 450,00 €
Diesel
- dCi 110 VISIA 25 350,00 €
- dCi 130 ACENTA 29 650 €
- dCi 130 XTRONIC 31 250,00 €

JPEG - 455.3 ko
le mode 4x4 se fait via ce discret bouton
JPEG - 462.7 ko
pneus michelin Pilot Sport 4 en 19 pouces taille basse 225/45 R19
JPEG - 820.6 ko
JPEG - 686.7 ko

Voir tous les reportages sur la marque Nissan

Voir tous les articles de cette rubrique : Préparations 4X4 & SUV

Vos commentaires (donnez votre avis)
Soyez le premier à poster un commentaire sur cet article du magazine journaldu4x4.com!

Rédiger votre commentaire - SI VOUS SOUHAITEZ UNE REPONSE METTEZ VOTRE MAIL !!!
Pour toute demande sur les tarifs ou sur les accessoires / pièces qui vous intéressent adressez vous directement au préparateur
Titre :
Texte :
Qui êtes-vous ? (optionnel)
Votre pseudo :
Votre adresse email :



retrouvez le journal du 4x4 sur facebook
Retour au sommaire
Les 15 derniers à ne rater sous aucun prétexte
Les partenaires
Retour au sommaire


Journal du 4x4

Direction

NICOLAS MAILFAIT STEVENIN

Textes et photos

Nicolas Mailfait Stèvenin

Participent au magazine :

- Raphaël Hétier (photo)
- Christophe Imholz
- Eric Rieuf

- mais aussi quelques lecteurs fans !

LA BOITE A MAG Sarl
- JOURNAL DU 4x4
- NICOLAS MAILFAIT STEVENIN
- 3, grande rue
- 02160 MOULINS
- FRANCE

_ journaldu4x4@orange.fr

Conception & réalisation :
Agence web

© 2000/2011 Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. (Article L122-4 Créé par Loi 92-597 1992-07-01 annexe JORF 3 juillet 1992)

Où circuler, ce que dit la loi :

l’article L. 362-1 du code de l’environnement interdit la circulation des véhicules à moteur (automobiles, motos, quads, engins spéciaux à moteur, etc.) en dehors des voies classées dans le domaine public routier de l’Etat, des départements et des communes, des chemins ruraux et des voies privées ouvertes à la circulation publique des véhicules à moteur

Le principe de l’interdiction générale de circulation des véhicules à moteur dans les espaces naturels en dehors des voies ouvertes à la circulation publique
L’article L. 362-1 du code de l’environnement interdit la circulation des véhicules terrestres à moteur dans les espaces naturels en dehors des voies ouvertes à la circulation publique. Cette interdiction peut se résumer par la formule lapidaire : « pas de “hors piste” ».


Plan du site
Mentions légales