Aro M461 : Une gueule rétro pour un 4×4 de légende

Aro M461 : Une gueule rétro pour un 4×4 de légende

Aro M461

Une gueule rétro pour un 4×4 de légende

Construit entre 1964 et 1975 sous licence soviétique par la firme ARO, le M-461 est la réplique roumaine du fameux GAZ 69. Et si les plans originaux remontent à la seconde guerre mondiale, ce qui explique son look rétro, le M-461 demeure toujours une valeur sûre dans son pays d’origine comme en Chine et en Colombie où il a été exporté.

aro4.jpg

En Roumanie, il est très courant de croiser sur un chemin un Aro M-461. Ce 4×4 au look très rétro, se montre d’une robustesse légendaire. et demeure très prisé pour toutes sortes de travaux. On le voit sur les pistes forestières des montagnes, sur les chemins de campagne, partout en Europe de l’Est, mais toujours au travail.

aro1.jpg

Coté confort on connaît mieux, c’est sûr ! La planche de bord se résume à une planche vernie d’un autre âge, garnie d’une instrumentation aux cadrans circulaires cerclés de chrome façon 1930.

Les deux sièges à l’avant sont aussi spartiates que le reste du véhicule et eux au moins ne risquent pas de s’avachir. Plus dur, je meurs ! Un peu de lino en guise de tapis de sol et de la moquette sur les portières pour couvrir les bruits en voilà assez pour le descriptif de l’habitacle.

aro8.jpg

Les passagers à l’arrière sont encore moins à la fête. Deux bancs latéraux permettent de transporter quatre adultes et leurs bardas. Pas besoin d’autoradio car de toutes les manières, il serait couvert par les ronflement du moteur. A l’origine, il s’agit d’un 2,5l essence offrant 70 ch à 3800 tr/mn accouplé à une boîte de vitesses 4 rapports dont trois seulement sont synchronisés. Celui que nous avons rencontré non loin de Sibiu était motorisé par un 4 cylindres diesel provenant assurément d’un tracteur. Un drôle d’engin à culasses séparées, alimenté par une pompe à gazole en ligne. A priori l’ensemble est indestructible.

aro5.jpg

C’est en  1957 que le premier véhicule 4×4 entièrement construit dans l’usine IAR de BRASOV sortit de la chaîne de montage sous le nom de  IMS-57. ( chaîne artisanale, il va de soit ). Il s’agissait d’une fabrication roumaine sous licence russe du GAZ-69, un véhicule d’une robustesse à toute épreuve pouvant supporter toutes les conditions météos les plus rudes. Avec quelques améliorations du cru, la réplique roumaine s’est révélé encore meilleure sur tous les terrains. Certes, les premières versions qui n’excédaient pas le 80km/h avec un moteur essence de 3260cc pour 50 ch, consommaient plus de 24L/100km. Mais très rapidement des versions plus modernes virent le jour. Ainsi, toujours avec la même caisse, le Aro M-59 fût doté d’un nouveau moteur 3,2 L de 56 ch à 2900 tr/mn qui lui permettait de prendre 90 km/heure pour une consommation de 21 litre seulement.

aro7.jpg

aro6.jpg

De plus, comble du raffinement il était doté de série d’essuie-glaces électrique. Mais ne nous moquons pas : Au cours des années qui suivirent, le constructeur Roumain fut rapidement aimé par les amateurs de tout-terrain en étant classé premier avec son étonnant 4×4 ARO-M461 sur diverses compétitions internationales. Car en franchissement, malgré des suspensions à lames de ressorts, l’engin est redoutable. Le couple de son moteur fait merveille dans toutes les circonstances.

aro2.jpg

La dernière et meilleure version est la M-461, produit à partir de 1964-1975. Au cours de cette période, un total de 80.233 ont été fabriqués, dont 46.549 ont été exportés dans le monde notamment en Chine et en Colombie. En Europe de l’Est c’est incroyable le nombre de Aro qui restent encore en état de marche malgré un manque d’entretien flagrant de la part de leur propriétaire preuve que ce 4×4 est vraiment d’une robustesse à toutes épreuves.

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR