Camel Trophy : un rassemblement exceptionnel

Camel Trophy : un rassemblement exceptionnel

Quand un jour un ami me téléphone et me demande si je souhaite participer à une rencontre et une balade organisée par un club un week end où je suis disponible, je me suis dit voilà qui fera un reportage sympa.

Quand ce même ami me précise que cette rencontre sera exceptionnelle, ma curiosité est piquée au vif.

Quand il finit par me dire que c’est un rassemblement de clubs CAMEL TROPHY, là je suis à la limite de tomber de mon siège, d’autant plus que plus de 10 véhicules CAMEL TROPHY seront présents.

J’attends que les jours passent et vient enfin la date de ce week end qui se révèlera fabuleux. Quand on est fan de 4×4, et de surcroit fan de Land Rover comme moi, le CAMEL TROPHY est /était le plus merveilleux, le plus dur, le plus ultime, le plus passionnant raid 4×4 jamais conçu.

le groupe camel trophy

Pouvoir se mêler à une telle rencontre s’est se rapprocher du mythe, c’est presque pouvoir enfin faire parti de la légende. Non seulement pouvoir admirer les véhicules mais en plus rouler avec et ce dans les magnifiques paysages de la région de Vienne en Isère.

Organisé par le Club Camel Trophy de VIENNE avec le CTFOC (Camel Trophy French Owner Club), le rassemblement aura lieu sur 4 jours avec pour chaque journée un road book différent et un bivouac pour le soir, dans la plus pure tradition CAMEL.


Etaient présents des Discovery et un Defender 110. Petite revu de détail des véhicules.

 Un Discovery venu d’Allemagne série spéciale Camel Trophy (interdite en France pour cause de loi Evin…)

 Un Discovery replica 1990 3 portes

 Un Discovery très rare (18 exemplaires construits) 3 portes Siberia 1990 du Team Turque, il en reste actuellement 4 au monde, 1 en Angleterre, 1 aux Pays-Bas, 1 en cours de restauration en France et celui qui participe à ce rassemblement. Ce dernier a aussi participé aux sélection en Tanzaniz Burundi en 1991 & Guyana en 1992.

 Un Discovery Sabah Malaysia 1993, qui serait à priori un véhicule atelier.

 Un Discovery de support Argentine 1994

 Deux Discovery Mundo Maya de 1995, un en conduite à droite de support

 Un Discovery Borneo Kalamatan (qui a été un des Trophy les plus durs – l’équipage Français se classe 2ème) de 1996, qui était assigné à Land Rover comme atelier

 Un Discovery Mogonlia 1997 (budget pour l’organisation de ce Trophy : 60 millions de $…)

 Un 110 Defender de 1991 de reconnaissance (pre scoot) Tanzania Burundi

Plutôt qu’un long discours qui risquerait de t’ennuyer, cher et fidèle lecteur avide de découvrir ces 4×4 du CAMEL TROPHY, je vais te simplifier la tâche en te proposant une sorte de roman photo de cette rencontre.

En route pour le premier road book

camel-trophy-001.jpg

camel-trophy-004.jpg

camel-trophy-005.jpg

camel-trophy-006.jpg

camel-trophy-007.jpg

camel-trophy-002.jpg

Arrivée sur les pistes, balade et première halte pour profiter du paysage

camel-trophy-008.jpg

discovery camel trophy

camel-trophy-010.jpg

camel-trophy-011.jpg

camel-trophy-012.jpg

camel-trophy-013.jpg

camel-trophy-014.jpg

camel-trophy-015.jpg

camel-trophy-016.jpg

camel-trophy-017.jpg

camel-trophy-018.jpg

camel-trophy-019.jpg

Pose repas avec Lett’range qui officie à la dure mais néanmoins cruciale tâche de découpe du jambon de pays

camel-trophy-020.jpg

camel-trophy-026.jpg

Le convoi se remet en marche sous un soleil radieux

camel-trophy-025.jpg

land rover camel trophy

Certains passages sont assez étroits, et un guide peut s’avérer utile pour ceux qui n’ont pas une grande pratique du tout terrain, d’autres conducteurs se débrouillent seuls.

camel-trophy-028.jpg

camel-trophy-029.jpg

camel-trophy-030.jpg

camel-trophy-031.jpg

camel-trophy-032.jpg

camel-trophy-033.jpg

camel-trophy-034.jpg

camel-trophy-035.jpg

camel-trophy-036.jpg

Petite pose en milieu d’après midi, dans des décors toujours aussi grandioses

camel-trophy-037.jpg

camel-trophy-038.jpg

camel-trophy-039.jpg

En fin de journée nous installons le bivouac, le cadre est très bucolique, les voisines sont calmes et le couché de soleil digne d’une carte postale

camel-trophy-040.jpg

camel-trophy-041.jpg

camel-trophy-042.jpg

camel-trophy-043.jpg

camel-trophy-044.jpg

camel-trophy-045.jpg

Réveil matinal au coin du feu avant de reprendre les chemins

camel-trophy-046.jpg

camel-trophy-051.jpg

camel-trophy-050.jpg

camel-trophy-049.jpg

camel-trophy-048.jpg

camel-trophy-047.jpg

Sur le chemin du retour un soucis de roulement de roue avant sera vite réglé par Patrick Lafabrie comme quoi il n’a pas perdu la main

camel-trophy-052.jpg

En 1997 c’est l’année charnière avec l’organisation de ce qui posera les bases du futur G4 (avec vélo et kayak) qui donne la priorité à l’aspect sportif et multiactivité. Le 4×4 et le franchissement ne sont plus l’objectif numéro 1.

Après 1998 Terra Del Fuego, Land Rover quitte le CAMEL TROPHY, pas de Trophy en 1999, en 2000 il devient un raid 100% nautique sur des RIBs motorisés par Honda et avec des CRV comme support au départ et à l’arrivée. Land Rover expliquait son désengagement car les véhicules étaient moins mis en avant, mais en 2003 LR reprends le même principe à savoir : multisport avec des trajets de liaison en 4×4.

Quelques chiffres sur le CAMEL TROPHY :

– 450 véhicules produits, il en resterait + – 90 roulants

– Une équipe (GEM Organisation)qui pouvait compter jusqu’à 1300 personnes dont 600 pendant le CAMEL TROPHY

– 3 Jeeps pour le premier CAMEL en 1980

– 1980 et 81 le TROPHY se court sur des Range Rover (il en resterait un…) Land Rover les a détruits car ils n’étaient pas conformes aux normes de circulation de l’époque

– Defender 90 il en resterait 2

Defender 110, rare, ils étaient plus utilisés comme véhicules de support

– En 1987, Range Rover VM il en reste un exemplaire au monde

– 1983, Land Rover 88 série III, il n’en reste plus d’exemplaires

– 1990 – 1997, la course se fait en Discovery et le support en 110 et quelques 130 ateliers

Je vous présente Bernard Duc qui a fait parti de l’équipe France Camel Trophy en 1989 sur un 110 et a conduit un de ces 130 de support en Sibérie. Notez qu’il a participé à la Transorientale avec Dominique DURAND sur un proto ROXER RR CONCEPT et s’est classé 17 ème, l’autre proto de Rudy Roquesalane s’est quant à lui classé 16 ème.

camel-bernard-duc.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR