Cournil JA2

Cournil JA2

Cournil JA2 de Fernand Malleret.

Le faucheur de marguerites.

S’il ne furent pas si nombreux à naître à Aurillac puisque ont y fabriqua seulement 1200 exemplaires, les tracteurs de Bernard ont la côte d’amour en hausse. Bien sûr, si on est loin des lignes sexy d’une Aston Martin, lorsque l’on ne jure que par les vieux 4×4 utilitaires, certains sont prêts à se damner pour un modèle JA2. Ou l’on fait comme Fernand Malleret, on bat la campagne, on brave les volcans Auvergnats et l’on finit dans une ferme perdue, à négocier cet obscur objet du désir.

003Cournil.jpg

Quelques mois plus tard, sortir faire un tour à bord de ce Cournil restauré ne passe pas inaperçu, difficile d’y croire, mais il était comme ça lors de ses premiers tours de roue le tracteur Cantalou…Il y a plus de 50 ans. Entre vrai 4×4 et véhicule de collection, le tracteur des montagnes se fait pièce unique au 21e siècle.

Fernand Malleret, à 59 ans, notre mécano aviation n’a qu’une passion, les vieux 4x4, les vrais, les seuls. S’ils n’ont pas 40 ans de carrière minimum et vocation d’outil militaire ou agricole, c’est déjà bien moins intéressant.

Cela faisait un moment que Fernand Malleret avait repéré ce Cournil dans une ferme. De son œil d’expert, l’air de… Ne surtout pas s’y intéresser… Il avait bien reconnu l’un des Cournil parmi les plus adulés dans l’arbre généalogique; Le fameux JA2.

005Cournil.jpg

007Cournil.jpg

Certes, il ne fut pas le plus puissant, mais c’est du Cournil 100% pur Auvergnat. Comme on le sait, après 20 ans de bonheur l’aventure du visionnaire Bernard Cournil tourna à l’imbroglio politico- financiers. Pour notre brillant mécanicien qui créa après guerre sur la base de Jeep les premiers utilitaires diesels adaptés aux besoins des agriculteurs locaux, la belle saga se termina en voyant son concept de 4×4 utilitaires construit par d’autres. Si la formule continua des années à connaître le succès via la Gévarm, Auverland et UMM (au Portugal), dans l’âme des puristes, les Cournil fabriqués à Aurillac sont les plus recherchés. Une sorte de patrimoine Cantalien, Auvergnat, et même Gaulois.

Fernand aux champs ! C’est la chaîne complète des outils du paysan d’il y a 60 ans que Fernand a restauré. Du vieux Mc Cormick Farmall Cub (4 cylindres essence), à la botteleuse et au Land Rover Serie II attelé, chez les Malleret, l’été, on fait les foins à l’ancienne. En fin de journée, on prend l’apéro à l’ombre entre copains.

049Cournil.jpg

Durant plus de 10 ans (de 1960 à 1970), le Tracteur Cournil (c’est son nom officiel sur sa carte grise), entre vraiment dans une phase aux standards plus établis. Si, nombre de petits détails changent (compteur, clignotants, système de chauffage, leviers sièges…), côté mécanique on fait dans le suivi. Les transmissions font appel à des organes issus de la Jeep M38 et les moteurs à Fergusson, Indenor et Ricardo (qui développeront de 34 à 62 ch).

Les instruments de bord ?  Piqués à l’époque sur les tracteurs International. Nombre de tours maxi du moteur ; 3500 tr/mn.

Et pas de compteur horaire, un vrai compteur vitesse pour cette version…Sport ? Située juste à côté, la petite nourrice tampon de gasoil, pour lancer le moteur. Agricole ? Il suffit de conduire ce Cournil…Frein à main et pédalier sont conçus pour durer.

Pour démarrer, il suffit d’attendre …Un certain temps…Le préchauffage. Ensuite, on peut tourner la grande tige métallique qui sert d’accélérateur à main.

C’est la grande époque des JA1 et JA2 à l’empattement (2,04m) et au poids (1400 Kg) standards. On en comptera à peine 1200 construit durant cette période faste, ce qui fait aujourd’hui de ces modèles des pièces rares.

Les boîtes de vitesses et de transfert de Jeep ? La preuve, elles sont encore vert armée. On note la présence de l’arbre de force et de la poulie pour les outils Cournil.

026Cournil.jpg

028Cournil.jpg

030Cournil.jpg

Les dessous ? la panoplie des transmissions de le Jeep M38A1 au grand complet. Il était recommandé de bien graisser les paquets de lames de ressorts pour un meilleur amortissement.

Lorsquel(on prend en compte leurs vies de labeur dans des conditions souvent difficiles, trouver un Cournil JA est pratiquement devenu mission impossible, excepté pour quelques vagabonds des montagnes. C’est bien le cas de Fernand Malleret.

Les Cournil étaient de vrais puzzles. Ici, le comodo d’une 2CV, les clignotants d’un Dauphine. Et l’on ne parle pas du volant de Tube Citroën.

011Cournil.jpg

Pas la peine d’user les piles, les deux moteurs d’essuis glace fonctionnent séparément. Pas difficile à identifier, c’est le n°586 de JA2 produit à Aurillac. Un vrai Cournil made in Cantal !  Question, comment ça marche ? Rien de plus simple avec les 3 vitesses de la boîte de Jeep M38A1. Il suffit ensuite d’engager le pont avant et de passer en courte…Bras musclés indispensables.

Mécano aviation…Passion

Notre amoureux des balades 4×4 entre copains a plus d’un tour dans sa boîte à outils. Entre deux restaurations de 4×4 auxquels il applique son savoir faire de mécanicien aviation expérimenté (depuis 1973), il sait y faire pour négocier l’engin rare en prenant son temps. Il repart rarement sans avoir tapé dans la main du propriétaire, signe ancestral que l’affaire est faite.

Les sièges de moissonneuse-batteuse ont été entièrement restaurés par un garage agricole. Grâce aux ressorts à la dureté réglable, ce JA2 offre un confort insoupçonné. Sous le siège passager ; La batterie. Afin de ne pas compliquer la tâche dans le travail avec la sortie de prise de force , la roue de secours n’est pas placée à l’arrière. Elle sert ainsi de stop charge. Astucieux Monsieur Cournil.

014Cournil.jpg

016Cournil.jpg

C’est ainsi, qu’il rentre un jour chez lui à Saint Remy en Rollat (03) avec ce JA2 de 1966 sur la remorque. Les week end dans son petit atelier seront entièrement réservé à cette restauration durant plusieurs mois. Après un démontage complet de la carrosserie qui sera décapé tout comme le châssis, Fernand file à Clermont-Ferrand chez un spécialiste de la peinture automobile. Il y fait analyser des échantillons de peinture afin de retrouver la formule exacte de sa composition et rentre avec 3 Kg du précieux liquide bleu-gris sous le bras.

Pas question de pneus modernes sur ce collector. Ici, de l’Uniroyal monoply T9 en 700 R 16. Ne cherchez pas, ça n’existe plus !

Gros travail en perspective afin de réparer les outrages du temps. Ce JA2 avant de vivre en tant que fermier fut dans une première vie ; Mineur, oui, il séjourna des années au fond d’une mine. Mais, les talents de soudeur et de carrossier de Fernand sont rapidement venus à bout des bosses et tôles en dentelle. La passion du travail bien fait selon notre passionné !

De son passé de mineur, le JA2 est pourvu d’un support d’extincteur qui trouvera certainement un autre usage plus convivial.

En ce qui concerne la mécanique et les transmissions, une fois vidangées, elles subissent une inspection méticuleuse. Côté boîtes et ponts de Jeep M38, pas de soucis hormis les joints qui nécessitent un changement.

Tout est surdimensionné. Du filtre à bain d’huile au radiateur. On note que Fernand en amateur d’ancienne, n’utilise pas les liquides de freins actuels sur ses anciennes, mais exclusivement du silicone. Moins agressif pour le circuit, c’est tout aussi efficace.

025Cournil.jpg

026Cournil.jpg

Le vieux moteur 4 cylindres diesel 2.25L Ricardo Comet 5 tourne parfaitement, comme bien souvent chez ces vieux bouilleurs conçus pour durer. Seule une révision de la pompe et un changement de bougies de préchauffage semble vraiment nécessaire. Les compressions, sans être aux meilleurs de leur forme ne représentent pas une urgence.

Le moteur en position centrale avant, il faut passer par les trappes intérieures pour intervenir sur démarreur et pompe.  Sous le lourd capot en tôle pliée se cache le moteur Ricardo type Comet 5 à 4 cylindres (3 paliers), un diesel atmosphérique  de 2.25L. Il offre encore aujourd’hui environ 34 ch à 2160 tr/ mn pour un couple de 15 m/Kg à 1600 tr/mn. De l’inusable même si l’on s’en sert avec un taux de compression de 20 à 1. En cas d’usure, il existe 4 cotes de réalésage. Quand il n’y aura plus de pétrole, ce bloc sera encore là ! et sa tournera au Colza…

022Cournil.jpg

023Cournil.jpg

Le Cournil doit être prêt pour le grand rassemblement Cournil, le 7 et 8 août 2010 au Lioran en Auvergne. Fernand ne pouvait manquer les 60 ans du Cournil. C’est ainsi que notre passionné habille avec soin de sa couleur d’origine les pièces de carrosserie avant de les remonter. Dans l’urgence, il en avait oublié les sièges à suspensions, qu’il faut vite aller chercher chez le spécialiste agricole local. 4 vieux pneus Uniroyal en 700 R 16 précieusement stockés depuis des années ne viendront pas gâcher cette allure irrésistible par un anachronisme.

033Cournil.jpg

034Cournil.jpg

Un peu de gasoil dans le réservoir et c’est parti pour une nouvelle carrière de…40 ans au moins !

Pas de fioriture, c’est le maître mot. Des feux, il en fallait, ils sont là. Une prise électrique pour la remorque ? c’était aussi d’origine.

017Cournil.jpg

019Cournil.jpg

020Cournil.jpg

Préparation psychologique…

Attention, pas si vite… Il faut se préparer psychologiquement … Nous annonce Fernand. En effet, il faut avouer qu’à l’heure du “Bonus écologique“, le long préchauffage terminé, à la vue du nuage dégagé par l’engin à froid, on ne parle même plus de “Malus maxi“, c’est directement la case prison sans toucher 20 000 ! Bleu, noir, puis blanc, l’épais et malodorant nuage s’évapore avec la montée en température du moulin. On lui pardonne volontiers cet écart, puisqu’au même titre que le Cournil, il fait partie des monuments historiques de la locomotion Française ; Il équipait le tracteur agricole dénommé “Le petit gris“, célèbre dans nos campagnes. Passé ce moment d’anthologie mécanique, Fernand avoue…Faut vraiment que je me penche sur la segmentation… Tout en passant déjà le 3e et dernier rapport de la boîte.

Essai en action… Le tracteur Cournil JA2 dans toute sa splendeur. Cela peut paraît fou, mais les passionnés en raffolent. Un outil que ce 4X4 à vocation agricole. On réalise ici l’ampleur du travail de restauration effectué par Fernand Malleret.

tracteur Cournil JA2

tracteur Cournil JA2

038Cournil.jpg

tracteur Cournil JA2

040Cournil.jpg

041Cournil.jpg

042Cournil.jpg

043Cournil.jpg

Ça tire effectivement très court ce Cournil, mais qui aurait l’idée saugrenue de prendre l’autoroute avec ce JA2 qui passe à peine les 85 Km/ h. Néanmoins, le bout de la petite route n’est pas loin et tant mieux, les bords de l’Allier sont un magnifique terrain d’évolution et la balade confortable. Si, si, on ne s’en lasse pas des petits chemins à bord de ce JA2, si les dossiers typés tracteur ne maintiennent pas vraiment, les ressorts réglables s’acquittent parfaitement de leur fonction ; Amortir. La direction non assistée de notre campagnard ne demande aucun effort à partir du moment où l’on roule, même au pas. Oui, et c’est bien là qu’il devient redoutable notre tracteur, c’est là en dessous de 15 Km/ h qu’il a acquit sa réputation notre petit 4×4 Français. Il a cette capacité si prisée de passer partout pont avant enclenché et en vitesse courte. À 1600 tr/ mn, autrement dit au couple maxi, rien ne semble pouvoir l’immobiliser. Évidemment, avec ses gros paquets de lames, on ne cherchera pas le déhanchement des ponts. On profitera de la vue imprenable sur le terrain, avantage encore unique aujourd’hui, offert par son petit museau plongeant. Cela permet de choisir au centimètre près où placer les roues avant. Comptant sur un empattement court des angles d’entrées et de sorties favorables, c’est facile avec un Cournil !

Chez les anciennes avec un Cournil

Le bonheur absolu ? On n’en est pas loin en tout cas. Si vous voulez rouler ; Français, 4×4 et en ancienne, c’est un Cournil qu’il vous faut.

044Cournil.jpg

045Cournil.jpg

046Cournil.jpg

047Cournil.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This

Commentaires

Wordpress (10)
  • comment-avatar

    Cournil JA2
    j ai une jeep agricole 4places m38a1 de 1960 avec moteur du massey 35 prise de force a l’arriere et des poulies pour monter une barre de coupe -AMICALEMENT-

  • comment-avatar
    Eric 4 années

    Cournil JA2
    Bonjour à tous les passionnés de Cournil, depuis plus de trente ans je rêve de me ballader dans les bois et les champs avec un COURNIL. Aujourd’hui j’ai décidé de franchir le pas et de rechercher un tracteur Cournil à restaurer. Pouvez-vous m’aider à trouver ce futur compagnon d’atelier et de ballades ? Merci d’avance pour tous les conseils lors du choix du véhicule. Cordialement Eric.

  • comment-avatar
    cantacournil 4 années

    Cournil JA2
    Tres beau cournil …slt Fernand…
    Geraud

  • comment-avatar

    Cournil PELLE RETRO
    Bonjour, j’ai plusieurs Cournil dont un avec une retro pelle.
    jean
    ps je suis toujours a la recherche de cournil, de pièces. OU DE REVUE D ORGINE

  • comment-avatar

    Cournil JA2
    je suis a la recherche d’une sortie de prise de force sur la boite de transfer et d’ un boitier arriere de prise de force independante pour COURNIL JA2

    si vous en connaissez a vendre ou a echanger contre une barre de coupe vous seriez bien aimable de me le faire savoir au 06 87 71 52 25 ou de me laisser un message
    merci d’avançe

  • comment-avatar

    Cournil JA2
    Slt… Fernand..on se retrouve en Corrèze je compte sur toi….Cantacournil (Geraud)

  • comment-avatar

    Cournil JA2
    bonjour, j’ais un cournil a vendre.0658398101.

  • comment-avatar

    Cournil JA2
    Bonjour

    J’ai un cournil ja2 de 1966
    Quel est le RAL de la couleur gris bleu d’origine ?

  • comment-avatar

    Cournil JA2
    bonjour à tous
    Bravo Fernand pour cette belle bête et cette couleur dingue!
    je suis à la recherche d’un réservoir pour mon cournil. suis preneur d’un plan, d’une équivalence pour faire ma recherche ou d’un contact.
    pour info le mien est en Dordogne (24)
    merci de votre aide
    nicolas
    nbuisset@gmail.com

  • comment-avatar

    j’ai gardé un cournil 15 ans, il était d’origine moteur perking (idem massey fercuson je pense)démarrage avec une goutte de gasoil enflammé avalez à l’admission, prise de force pour treuil ou accessoire, j’avais un treuil de 7 t… avec bêche. j’essaierai de montrer sur un site que j’ai en cours, merci de m’encourager à le faire au plus tôt.
    j’ai vendu ce cournil car j’ai acheté un defendeur, mais je sais ou il se trouve éventuellement, il est peut être dans le même état que je l’ai vendu, mais il est peut-être à vendre.j’avais une carte grise agricole… 50€ d’assurance, et rouler au rouge, ça m’est arrivé.
    Pierre

  • Disqus ( )
    X
    X