Croisière Blanche annulée (communiqué CODEVER)

Lundi 26 janvier 2009, 17 h, Tribunal Administratif de Marseille. La décision du juge des référés vient de tomber comme un coup de tonnerre : l’arrêté préfectoral autorisant la 32ème Croisière Blanche est suspendu. En moins de 20 minutes d’audience, l’évènement annuel assurant plus d’un million d’euros de retombées dans les vallées du Champsaur et du Valgaudemar a été balayé.

En effet, le juge a suivi les yeux fermés l’argumentaire de l’association écologiste radicale Mountain Wilderness (MW). Celle-ci invoquait la perturbation des habitats de l’aigle royal et du tétras-lyre pour demander l’annulation de la randonnée mythique. Le juge doit être le seul à ignorer que l’aigle royal niche en haut des montagnes, bien loin des chemins ouverts à la circulation qu’empruntent les véhicules de la Croisière Blanche. Pire, les écologistes eux-mêmes ne disposent d’aucune information fiable prouvant que le tétras-lyre vit encore dans la zone à peine effleurée par le parcours…

Quoi qu’il en soit, les Grands Randonneurs Motorisés, organisateurs de la Croisière, n’ont d’autre choix que se conformer au jugement. Jean-Louis Milelli, cheville ouvrière de l’association, décide de se retirer. Il n’y aura pas de 32ème Croisière Blanche.

Mais c’est sans compter les maires des communes des deux vallées, dont le président du Conseil Général des Hautes-Alpes, qui ont depuis toujours soutenu l’évènement.
Unanimement, les élus décident d’inviter les 400 participants, dont certains viennent de Russie, d’Israël, de Grande-Bretagne, à randonner individuellement ou en petits groupes de copains sur les chemins ruraux de leurs communes, comme la réglementation le permet. La balade du Champsaur-Valgaudemar vient de naître.

Il faut saluer le courage de ces élus, qui subissent de la part des écologistes extrémistes des attaques permanentes contre les remontées mécaniques, les canons à neige, les carrières d’extraction (toutes fermées en 2008, il faut faire venir des cailloux en camion depuis l’Isère !)… grâce à eux, les passionnés de 4×4, de quad et de moto ont pu arpenter – du moins ce mercredi, on ne sait pas de quoi sera fait demain – les magnifiques vallées du Champsaur et du Valgaudemar par les petits chemins ruraux.

Cependant, on ne parle que de ça ici. Habitants, commerçants, élus, les témoignages de soutien affluent de toutes parts. Et les écologistes radicaux peuvent bien crier victoire sur le web : sur le terrain, ils enragent, car on roule ici en toute légalité dans les chemins ouverts à la circulation, de manière individuelle ou en petits groupes, et on profite d’une neige abondante et accueillante ! Rappelons que sur le recours du Codever, le Conseil d’Etat avait bien précisé que les balades en petits groupes n’étaient pas soumises à autorisation, ni même à déclaration systématique (voir notre communiqué du 2 juin 2008)).

Ce soir, il semble que toutes ces petites balades entre amis se soient bien déroulées, et tout le monde espère qu’il en sera ainsi jusqu’à ce week-end, malgré les provocations des radicaux. Il est en effet crucial que les pratiquants gardent la tête froide, tant le moindre trouble à l’ordre public pourrait servir de prétexte et empêcher l’édition 2010. Car les Grands Randonneurs Motorisés ne baissent pas les bras, et comptent bien organiser une Croisière Blanche l’an prochain, en mettant à profit cette réglementation. C’est aussi la raison pour laquelle l’idée de manifester bruyamment dans les rues de Gap fut vite écartée.

En attendant 2010, et après cette procédure de justice en urgence, pour ne pas dire expéditive, le recours déposé par MW devant le Tribunal Administratif de Marseille va suivre son cours. Si celui-ci venait à invalider la décision du juge des référés, la voie serait ouverte à une demande de dommages et intérêts de la part des Grands Randonneurs Motorisés. Il est évident que le Codever, dont Jean-Louis Milelli est de longue date l’un des administrateurs, apportera tout son soutien aux différentes démarches engagées.

Comme nous l’avons écrit la semaine dernière, la Croisière Blanche est une randonnée « vitrine » de notre loisir. Depuis 3 décennies, les Grands Randonneurs Motorisés ont investi beaucoup d’argent et d’énergie pour défendre les loisirs verts motorisés en France. Les abandonner en pâture aux extrémistes serait une erreur fatale, nuisible à l’avenir de l’ensemble des pratiques du tout-terrain. Nous espérons que tous les randonneurs motorisés, mais aussi les organisateurs d’épreuves sportives – enduro en tête – en sont bien conscients et qu’ils apporteront leur soutien au combat engagé par le Codever depuis 22 ans.

Nous conclurons en rapportant la phrase qu’on entend le plus ici à Orcières : « les écologistes radicaux ont remporté une bataille, ils n’ont pas gagné la guerre ».

Croisière Blanche annulée (communiqué CODEVER)

http://www.codever.fr

CATEGORIES
Share This
X
X