Defender 110 un Land Rover de voyageur

Defender 110 un Land Rover de voyageur

Après quelques articles sur des véhicules 4×4 de rallye, il était temps de présenter une préparation 4×4 de grand voyageur. Conçu pour arpenter les pistes Marocaines ce Land Rover Defender nouveau modèle a été confié à un préparateur 4×4.

defender-110-raid-003.jpg

reagir.jpg



Présentation de l’heureux propriétaire et quelques photos de son autre Defender

Après une vie professionnelle dense, à l’âge de cinquante ans il décide de lever le pied et de laisser libre cours à ses rêves d’enfants et de vivre au Maroc. En effet il est passionné de Land Rover, de grands espaces, de voyages mais surtout de rencontres et d’échanges avec les gens qu’il croise lors de ses raids et balades.

maroc-07.jpg

Ce Land Rover 110 est comme il me l’a confié un véritable rêve. N’étant pas bricoleur, d’ailleurs sa dernière rencontre avec un tournevis s’est soldée par la victoire de l’outil sur ses doigts… il a confié la préparation à un professionnel.

Le Defender ainsi préparé a fait l’objet d’un cahier des charges de sa part mais surtout d’échanges avec le préparateur 4×4.

Notre ami n’est pas novice même s’il est d’une humilité (comme souvent chez les grands voyageurs), il a à son « actif » près de 30 000 km de raid souvent seul, mais aussi avec des amis ou la famille car c’est son grand plaisir que de faire découvrir le Maroc et les marocains.

maroc-06.jpg

Le cahier des charges :

pouvoir avoir un véhicule qui permette de faire n’importe quel type de raid en toute sécurité

pouvoir venir en aide à tous ceux qui peuvent en avoir besoin

pouvoir transporter de manière modulaire divers matériels

Pour que vous compreniez mieux sa façon de voir les choses je lui laisse la parole avec quelques extraits de nos conversations :

Mon grand plaisir c’est de faire découvrir et aimer ce pays à des Amis au travers de sorties en Defender qui durent généralement 6 à 8 jours

Quand je dis découvrir ce pays, je parle aussi et surtout de ses habitants, de sa culture, de ses différences.

En effet rouler à 100 kilomètres à l’heure sur le lac Irriki, n’importe qui peut le faire… partager la corvée d’eau au milieu du bled avec les habitants d’un village, c’est vraiment autre chose… et puis lorsque l’on aime rencontrer ces gens et leur rendre service… un treuil ça peut aussi servir à assurer la descente d’un homme dans un puits pour le réparer… les projos sont bien utiles lorsqu’un berger a perdu une partie de son troupeau et que la nuit noire est tombée… les plaques servent à faire passer des plates lorsque la pluie est tombée et que les retaras deviennent des fossés infranchissables sur les pistes… les équipements servent autant aux autres qu’à mes propres véhicules et je me sentirais vraiment « couillon » de ne pas pouvoir aider un blédard en difficulté… en tout cas c’est ma philosophie et j’ai honte parfois de voir avec quel mépris des soit disant baroudeurs traitent la population locale… on pourra en parler plus si un jour vous décidez de venir trainer vos pneus par ici

Lorsque j’ai confié mon véhicule à Off Road, je leur ai fait une totale confiance et me suis appuyé sur leurs compétences. Je leur ai demandé de m’aider à concrétiser mon rêve de gosse alors que je m’y connaissais très, très peu… ce n’est pas en parcourant une trentaine de milliers de kilomètres de pistes que l’on peut dire que l’on sait ce que c’est… et je crois même (c’est en tout cas ce qu’un baroudeur solitaire de 72 ans m’a dit l’autre soir alors que l’on s’est retrouvé à bivouaquer côte à côte à une centaine de km de Tata) qu’après des centaines de milliers de kilomètres, il faut toujours rester humble et ouvert à toute proposition ou expérience. Donc Richard et Romy se sont occupés de mon véhicule et je leur ai bien précisé que c’était mon jouet et que je voulais me faire plaisir et qu’ils n’hésitent pas, par la même occasion à se faire plaisir à eux aussi… je suis en effet resté très ouvert sur toutes le propositions ou conseils qu’ils pouvaient me donner.

Concernant le véhicule, la tente de toit devrait se retrouver sous peu sur un Defender Hawai équipé d’un arceau, les différents réservoirs placés en hauteur sont amovibles et ne seront pas systématiquement remplis (en effet il est conseillé de limiter le poids en hauteur), mais en cas de sortie avec des proches, ce Defender servira de « mule » afin d’apporter à tous les bases du confort.

maroc-04.jpg

Personnellement en ayant eu l’occasion de discuter plus avant avec le propriétaire, c’est quelqu’un qui a une vision du raid et du voyage qui se rapproche tout à fait de ma conception. Le 4×4 n’est pas la finalité mais juste un moyen d’aller vers l’autre, vers des paysages à admirer. Comme il le dit lui même il est capable de rester près de 2heures à regarder un forgeron marocain en train de forger une hache, de s’extasier devant un paysage grandiose, et privilégie la conduite à 30km/h main à la fenêtre plutôt que le 110 km/h sans pouvoir profiter du paysage (de plus aucun de ses Def n’est équipé de climatisation…).

maroc-03.jpg

Petit message personnel (oui je me permets, après tout c’est aussi « mon » site tout autant que le votre)

Merci à toi pour l’échange que nous avons eu, et c’est toujours un grand plaisir que de rencontrer un passionné doublé d’un humaniste.

maroc-02.jpg

maroc-01.jpg


Après plusieurs semaines en atelier le véhicule est enfin prêt et je me rends chez le préparateur avant que le client n’en prenne livraison.

defender-110-raid-002.jpg

De suite on tombe amoureux de ce Land Rover, il faut dire que l’on a pas lésiné sur la préparation. Il va pouvoir en avaler des kilomètres de pistes dans l’Atlas ou dans les dunes. Mais sans pour cela que ne soit négligé le confort des voyageurs.

defender-110-raid-001.jpg

En avant pour l’aventure…

Bien que la suspension soit la dernière partie à faire dans une préparation de 4×4 (car ce sont les autres éléments qui vont déterminer le tarage des ressorts et le choix des amortisseurs) je vous la présente malgré tout de suite.

Pour accepter un certain embonpoint du à tout ce que ce Land Rover transporte, il a fallu changer les ressorts et amortisseurs d’origine, par un kit suspension destiné au raid 4×4. En lieu et place des anciennes suspensions se trouvent désormais un kit EFS Raid d’origine Australienne. Des sangles de retenue de pont avec une course calculée pour permettre aux amortisseurs un débattement maximum sans pour autant arriver en butée sont rajoutées (à ce propos le terme le plus adéquat le semble bien sangle de retenue de pont et pas sangle anti débattement, le débattement est en effet conservé).

La rehausse est de + 5 cm et permet de limiter le talonnage.

pneu 4x4 michelin OR

Les pneus sont des Michelin OR ZXL en 7.50 / 16, profil très résistant, offrant des sculptures profilées sable / cailloux.

protection reservoir

Des protections ont été ajoutées partout où cela était nécessaire

concernant les réservoirs de carburants, le réservoir d’origine en plastique reçoit l’indispensable blindage en aluminium afin de le protéger de la perforation et des projections de pierres alors que les deux réservoirs auxiliaires latéraux bien qu’exposé aux éléments ne nécessitent pour autant aucun blindage supplémentaire dans la mesure où ils sont contruits en acier d’une épaisseur de 5 mm

land rover defender

def-protection.jpg
Autre niveau de protection le pont avant, le choix s’est porté sur une protection qui protège à la fois le différentiel avant (nez de pont) premier élément exposé aux chocs, mais aussi et surtout de la barre d’accouplement qui est de loin l’élément le plus exposé en cas de progression dans les rochers. Aucune protection dite de carter ou de blindage avant n’a été retenue, car dans le cas d’un Defender la barre de direction n’est pas la pièce mécanique la plus exposée.

defender-110-raid-0114.jpg

L’arceau Safety Device représente un poste budgétaire important mais peut s’imposer à chaque fois que les moyens le permettent sur un Defender à vocation de raid intensif, la construction en aluminium, la faiblesse des montants de pare brise n’offrent pas une réelle protection en cas de tonneaux…

Les barres de protection latérales servent de fixation de HI Lift, de protection complémentaire pour les réservoirs mais aussi de marche pieds.

Dernière protection mais cette fois moteur, le schnorkel avec filtre cyclonique permet de ne pas avaler de poussières.

defender-110-raid-018.jpg

A l’avant, le pare choc avec A bar supporte un treuil Come Up avec câble de treuil synthétique afin de gagner un peu de poids sans pour autant négliger la résistance. Il est doté de points d’ancrages et de déplantages. Les « oreilles de mickey » d’origine ne sont pas ni adéquat ni résistantes (j’ai eu l’occasion de les tester …. et je me suis empressé de trouver d’autres solution d’arrimage sur mes véhicules)

defender-110-raid-022.jpg

Un coupe circuit pour le treuil est installé dans la partie compartiment moteur.

defender-110-raid-013.jpg

A l’arrière un porte roue de secours Front Runner (repris sur le châssis et la carrosserie).

defender-110-raid-015.jpg

Un porte Hi Lift boulonné sur la traverse.

defender-110-raid-016.jpg

Et une échelle pour accéder à la galerie Front Runner.

defender 110 land rover

Deux réservoir de gazole additionnels ont été fixé afin de donner une autonomie de chameau au Defender, deux jauges sur le tableau de bord permettent de transférer le carburant et de voir le niveau de chacun. Les trappes ont été rajoutés de chaque coté pour le remplissage.

defender 110 land rover

A propos de tableau de bord notez l’évolution, ou plutôt la révolution dans les nouveaux Land Rover Defender, ça finit par ressembler à une voiture moderne (humour Anglais, le compteur est gradué jusque 200km/h…..).

defender-110-raid-030.jpg

Un arceau extérieur a été greffé, de marque Safety Device, il a été adapté pour recevoir des plaques de désensablement FiberTrax.

defender-110-raid-004.jpg

La galerie est une Front Runner tout comme de nombreux accessoires qui équipent l’engin.

defender-110-raid-014.jpg

defender-110-raid-007.jpg

Une rampe de 4 phares à l’avant et un phare de travail articulé permettent un éclairage optimisé pour rouler de nuit ou préparer le bivouac en fin de journée.

defender-110-raid-020.jpg

defender-110-raid-026.jpg

Près de la rampe se trouvent l’antenne déportée du GPS ainsi que l’antenne de la CB. Des connecteurs ont été ajoutés afin de pouvoir les démonter aisément et d’éviter des passages de câbles inesthétiques.

galerie.jpg

A présent montons d’un étage et voyons ce qu’il se passe sur la galerie Front Runner.

defender-110-raid-010.jpg

Deux jerricans et un réservoir d’eau à l’avant.

Une deuxième roue de secours.

Un support pour pelle à sable.

defender-110-raid-007.jpg

Une tente de toit Howlin Moon et un auvent.

defender-110-raid-006.jpg

defender-110-raid-009.jpg

defender-110-raid-017.jpg

La partie arrière n’a pas non plus été oubliée. Un bloc de tiroirs, des rails aéro pour y fixer des œillets et permettre de sangler les box. Le toit a été recouvert de contre plaqué afin de réduire le bruit mais aussi de protéger des hautes températures, un peu comme un toit tropical, des filets de rangements ont aussi été vissés.

arriere.jpg

defender-110-raid-024.jpg

defender-110-raid-008.jpg

Le poste de conduite a reçu deux sièges baquets avec harnais 4 points Sparco.

defender-110-raid-028.jpg

La console de toit a nécessité des découpes précises pour être installée, on y trouve la CB et les interrupteurs façon aviation pour les longues portées et le phare de travail.

defender-110-raid-023.jpg

Derrière le siège conducteur on trouve le boitier de fusibles et de façon très accessible pour pouvoir recharger la batterie une prise Quick et les câbles à pinces spécialement adaptés..

defender-110-raid-029.jpg

cables.jpg

Quelques images de son autre Defender 110

maroc-09.jpg

maroc-08.jpg

maroc-05.jpg

Quelques images grand format

defender-110-raid-100.jpg

defender-110-raid-101.jpg

reagir.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR