Dépanneur aux 24 H TT

Dépanneur aux 24 H TT

Dépanneur aux 24 Heures Tout Terrain

24 Heures de course côté assistance

Eric Rieuf & Raphaël Hétier

Nous voilà au mois de septembre avec le retour des 24h de France TT à Chevannes qui se trouve à une quarantaine de km de Paris dans un cadre adéquat pour la course de 4X4,

Un circuit de 10 km dans un espace de 110 hectares, avec une partie devant les stands pour faciliter la présence du public, mais aussi un accès facile aux stands pour l’ensemble du public.

Cette épreuve médiatisée dans la presse spécialisée mériterait d’avoir des relais médiatiques à l’échelle nationale, car le spectacle en vaut la peine.

Tous les ans, l’organisation demande de l’aide pour l’encadrement piste et là les dépanneurs interviennent.

C’est quoi un dépanneur ? ….. C’est un amateur de 4X4 qui vient aider dans la gestion des secours sur la piste, pour cela il va être en poste sur point de repère (il en existe 15 sur le circuit) en couple (façon de parler) avec deux ou 4 commissaire de piste.

01-5.jpg

Le rôle du commissaire : signaler, par des drapeaux aux codes couleur bien défini, aux coureurs les ralentissements, les accidents, etc…

02-4.jpg

Le dépanneurs lui va être la « bête de nettoyage de la piste », en cas d’accident ou d’incident sous la protection des drapeaux des commissaires de piste, il va pénétrer sur la piste au milieu de la horde des pilotes, il va accrocher la voiture et la tracter en dehors de la piste pour la mettre en sécurité, mais aussi pour , ensuite, rapatrier le véhicule au stand.

03-5.jpg

04-5.jpg

05-5.jpg

Pour les 24h la règle est différente des autres courses, ici en cas d’évacuation par un dépanneur, il n’y a pas de malus, juste le temps du dépannage et de la réparation qui va donner pas mal de temps à rattraper sur la piste plus tard.

06-4.jpg

07-5.jpg

Les relations avec les coureurs sont bonnes, en général le pilote accepte facilement la discussion et parfois participe pour faciliter son dépannage.
Mais dans l’acte de dépannage, il y a celui qui est simple, moteur en panne, on tracte en souplesse sans soucis en prenant garde à la gestion des traversées de piste avec une charge en traction.

Parfois par contre il y a un petit moment de « chaud » car il y a des passages où la visibilité est assez limite.

Mais parfois, on arrive sur des interventions plus lourdes où « la cabane est mise sur le chien » je vais traduire : le toit a roulé lui aussi sur la piste.

Là, il faut protéger l’endroit en amont avec des drapeaux, cette année la chaleur et la sécheresse furent au rendez vous, donc nous intervenons dans la poussière, il est difficile de bien protéger une zone d’intervention avec un simple drapeau jaune.

08-4.jpg

10-5.jpg

Dans ces difficiles conditions, on va appeler les autres dépanneurs qui vont protéger le lieu, avec leurs véhicules et aussi des torches.

Le dépanneur va se placer sur le coté, sangler et remettre la voiture sur les 4 roues. De là il va se placer devant, accrocher et tracter.

Il existe aussi la grosse casse avec une roue qui joue les filles de l’air (pour un véhicule, on a retrouvé la roue 8 h plus tard…) et là on va sortir la grosse artillerie. Le tracteur en 850/45R42 avec son bras hydraulique, il va soulever et lui aussi tracter vers les stands.

11-4.jpg

12-3.jpg

Il existe aussi un autre engin de levage celui ci

P1030517.jpg

P1030565.jpg

P1030465.jpg

Mais maintenant parlons de l’ambiance du groupe

On est un groupe de 3 Land Rover un Light , un 90 300 Dti et un 110 TD5

13-3.jpg

14-3.jpg

15-2.jpg

Je nomme Tag Tite 90 et Eric DEF

Depuis longtemps, on pratique le loisir 4X4 ou en pro pour certains ; mais il y a un truc qui est formidable, c’est la communication que l’on a en dans l’action.

16-5.jpg

17-5.jpg

Si l’un de nous a un problème sur la piste, il fonce sur la CiBi canal 7 et demande de l’aide.

Aussitôt, on arrive, on protège l’accident et nos copains, il n’y a pas de concurrence entre nous. Parfois on va prendre en charge et commander le groupe car parfois il faut un guideur, mais le groupe accepte l’action.

Il y a les copilotes (le mien c’est Buzz du Forum4X4) qui ne sont pas des sacs de sable, mais des acteurs dans nos actions, le mien va se jetter dans la boue pour attacher le véhicule à son dépanneur.

Mais comme toute manifestation, il y a des rituels,

Le premier va être la réunion du matin (6h30) avec les commissaires de piste et le Directeur de course qui nous souhaite la bienvenue et nous donne l’axe d’encadrement.

18-2.jpg

19-4.jpg

Distribution des Talkies encadrement, des stickers sur les véhicules qui donnent le N° de Poste

Pour notre part nous sommes sur les postes 11 et 12. direction les tentes qui sont placées à nos postes, histoire de descendre le matériel.

20-2.jpg

On place le camping Gaz avec la casserole et le bocal de café à dispo du groupe sur le poste et nous voilà partis pour découvrir la partie du circuit que nous allons surveiller

Actuellement il y a de la boue surtout dans un virage en épingle, grâce à l’arrosage de l’encadrement, mais aussi aux pluies de la semaine dernière.

21-2.jpg

22-4.jpg

Direction le poste de nos collègues où là l’organisation n’est pas un faible mot. Une bêche pour creuser un trou, deux parpaings et la grille de barbecue pour avoir le top dans la gestion de la cuisson des saucisses et autres plaisirs de la bouche.

23-3.jpg

24-4.jpg

8h à 10h essai libre ou il y a déjà des casses, et donc les sangles commencent à travailler.

11h à 13h essai chrono pour définir les places du départ, et là on commence à voir les capacités des véhicules. Du gros avec un gros moteur coupleux au petit hargneux avec un moteur de moto

25-3.jpg

26-2.jpg

13h 14h30 repas tous ensemble sous la tente de l’organisation et en plus on en profite pour faire un tour à pied des stands….. Il y a vraiment de beaux protos et 4X4 …

27-2.jpg

14h30 la grande manifestation commence, tour de chauffe et départ Pour ma part, le bruit de certains moteurs provoque une réaction physique ……les poils de mes bras sont dressés en l’air

A partir de là, les talkies vont grésiller et rythmer nos actions. Sophie est notre interlocutrice au PC course et elle va noter tous nos demandes et garder toujours une voix calme.

On va l’informer du N° de dossard que l’on va dépanner, elle va demander au tracteur de venir sur notre lieu d’intervention car le véhicule n’est pas roulant. Elle va valider les besoins en commissaires et dépanneurs etc…et surtout on va lui valider de la fin de nos transports aux stands

Les premiers dépannages arrivent rapidement, surtout dans les virages où la boue devient amoureuse des 2 roues motrices.

Certains concurrents vont jouer les mangeurs de marguerites d’autres vont avoir des roues à plat sous le châssis.

Mais le plus important va être l’accident de fin de nuit ou là le pilote avait un choc à la tête donc là il a fallu que les dépanneurs du coin arrivent et avec l’aide des commissaires, on va protéger la victime que l’on ne peut pas déplacer sans l’avis du toubib qui arrive avec le VIR (Véhicule Intervention Rapide)

27-3.jpg

On utilise l’ensemble des torches que l’on a , on va agiter des gilets fluo et surtout mettre en travers un 4X4 dépanneur pour protéger physiquement le blessé couché sur le bas côté .

28-3.jpg

29-2.jpg

30-3.jpg

Les UMPS 91 arrivent avec la camionnette rouge, il est pris en charge sous le roulage au ralenti des concurrents

31-5.jpg

32-3.jpg

Résultat RAS pour lui, séjour rapide à l’hôpital, mais la voiture est HS elle va être sur le coté du circuit et regarder les copines rouler.

Il y a aussi des accidents où le véhicule va perdre une quinzaine de litres d’essence. Il va falloir le remettre sur les roue le Dakar, puis le faire tracter et organiser une bifurcation car la mare d’essence ne demande qu’à s’enflammer sous la chaleur d’un collecteur. Là aussi ce fut chaud pour nous, car la pédale de droite de certains est lourde et ils nous chatouillent légèrement le gilet fluo

Voila c’est la fin des 24H de France 2009 un dernier tour des coureurs avec un salut vers nous

Le spectacle fut beau Notre groupe fut agréable Notre photographe (Raphaël HETIER) a bien chargé les cartes SD

Nos 4X4 sont sales de boue et de poussière. Nous sommes fatigués.

Stéphane (message pour toi) pour l’année prochaine On revient avec encore plus de grillades au fond du frigo.

Pour finir je souhaite lever mon chapeau à un commissaire au poste 12 :
Il a 85 ans, il fut à l’écoute en permanence du talkie peu ou pas de sommeil, le sourire et surtout un regard de connaisseur sur la course

Merci à nos commissaires car ils furent cool et il s’est établi une bonne relation entre nous.

fin.jpg

CATEGORIES
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR