Essai Duster 4×4 rallye des Gazelles

Essai Duster 4×4 rallye des Gazelles

Essai Dacia Duster 4×4 rallye des Gazelles

Un podium sur un rallye

l’équipage 315 sur Duster (- Isabelle CHARLES – Dounia BENNANI ) : 1er au classement SUV

On ne présente plus le Dacia Duster 4×4, le SUV low cost de Dacia est déjà un succès, alors même que sa version 4×4 ne sera disponible que le mois prochain en concessions.


Publicité



SUV, ludospace, vrai 4×4, en fait le dacia est un peu tout ça avec cependant une identité propre. Son design est une vraie réussite et ses lignes, ses capacités en off road, le sentiment de sécurité qu’il inspire séduiront tout autant les femmes que les hommes. Rajoutez y une bonne habitabilité et surtout un prix défiant toute concurrence et vous aurez l’histoire d’un succès annoncé.

Ci dessous deux ébauches du projet Duster

dessin-duster1.jpg

dessin-duster.jpg

Avec plus de 10 000 commandes le mois de la sortie du 4×2, le Duster réconcilie les automobilistes avec le 4×4, perçu alors comme le pire des engins en terme d’écologie, le Duster séduit, et maintenant il n’est plus honteux d’acheter un 4×4. D’autant plus que le Duster est présenté avant tout comme un 4×4, le marketing table donc sur une évolution des moeurs : un 4×4 oui, mais autrement.

Le Dacia nous rappelle quand même quelques principes de bases :

 un véhicule à transmission intégrale est plus sécurisant qu’un modèle à deux roues motrices, et permet une utilisation loisir découverte

 un 4×4 (en général) possède de grands volume et une bonne habitabilité idéale pour une utilisation familiale

 un 4×4 n’est pas forcément très cher

 un 4×4 ne produit pas forcément des tonnes de CO2 ( en version 4X4, 145g CO2/km pour une consommation de 5.6 litres/100 km)

Après cette courte introduction je vous propose de faire connaissance avec la version Rallye des Gazelles du Duster.

Entrainement intensif avant la compétition

dusterdaciagazelle.jpg

Revenons quelques mois en arrière… et faisons connaissance avec Isabelle Charles.

pilote.jpg

Isabelle baigne depuis plusieurs années dans le milieu automobile et dans le tout terrain. Il faut dire qu’elle travaille depuis des années chez Renault et que des membres de sa famille sont des professionnels du milieu du tout terrain.

Son histoire avec les gazelles commence en 2000 lorsque Renault engage un équipage en RX4 (comment ça le RX4 ne vous dit rien amis si , faites travailler vos méninges, le RX4 était un Scenic revisité « tout terrain »…). Ce premier engagement se solde avec une 20ème place sur près de 80 équipages.

Après une pause de plusieurs années, Isabelle renoue avec les Gazelles en 2007, cette fois ci sur un Defender 110 TD5, et finit 10 ème.

L’année suivante, en 2008, elle court sur un HDJ 80 propulsé à l’huile de friture (elle emporte plus de 300 litres d’huile avec elle, je n’ose imaginer la bonne odeur de frite qui devait flotter lorsque le soleil se couchait sur les dunes au bivouac en plein milieu du sud marocain….). Classée 5ème le cinquième jour Isabelle verra ses espoirs s’évanouir suite à une segmentation qui la lâchera, au final elle termine 30ème.

En 2009 c’est sur un Hilux qu’elle finit déçue à la 15ème place. Déçue oui car si le rallye des Gazelles n’est pas une course de vitesse mais plutôt d’orientation, Isabelle travaille pour arriver à un résultat et a la gagne dans le sang.

Arrive ensuite la période Duster, projet sur lequel elle est Designer matière et couleur (à ce propos sachez que la carrosserie couleur chocolat [qui a mon sens est une vraie réussite, on a presque envie de lécher les ailes…] vient d’une proposition d’Isabelle).

Bon, imaginez le tableau, faites travailler une Gazelle sur un véhicule 4×4, il n’aura pas fallu des années avant que ne germe le projet de lancer un Duster dans l’aventure du Rallye des Gazelles. Mais tout n’a pas été si simple, d’une part engager un véhicule, qui n’est pas encore sorti sur le marché, dans une compétition est un pari risqué en terme de marketing et de communication, en effet, imaginez l’effet d’un abandon ou d’un classement peu glorieux…Isabelle rédige donc un dossier complet sur le rallye et le Duster.

Mai 2009 : Le directeur de projet Duster a souhaité relever le pari suite à des essais dynamiques des véhicules de pré-version. Il faut dire que lors de ces essais hors piste, il s’est laissé conduire par Isabelle qui a démontré ses aptitudes à la conduite tout terrain et lui a parlé de son projet qui a su le séduire.

Décembre 2009 : fabrication et préparation des véhicules

Janvier : livraison

De plus comme je le disais au dessus le véhicule n’était pas encore sorti des lignes de production, Isabelle a donc du les faire homologuer à titre isolé, ces Duster sont donc les premiers Duster homologués, avant les « vrais » véhicules de série !!!

Les équipages Dacia Duster Rallye des Gazelles

315 – Isabelle CHARLES – Dounia BENNANI : 1ère au classement SUV

316 – Dorothée TOPIN – Nathalie DESCOUT

daciadustergazelle.jpg

Le Dacia Duster version Rallye

La préparation du Duster a été confiée à un préparateur spécialisé dans la compétition tout terrain, mais le cahier des charges a été établit par Isabelle.

Sachez que c’est la version 85 CV qui a été choisie, le moteur répondant aux normes Euro 4 étant moins sensible à la qualité du gazole, parfois limite au Maroc suivant les stations.

La puissance peut vous paraître limitée mais au vu de l’essai que j’ai pu en faire, elle est suffisante, de plus la boite étant dotée d’une première vraiment courte, le Duster se tire aisément des situations les plus ardues, attention cependant à ne pas le confondre avec un engin de trial, il n’est pas fait pour ça, ni pour le franchissement extrêmes.

Un temps de chacal pour le Duster des Gazelles

Certes le Duster a prouvé ses capacités en terrain sec et désertique, sur les pistes marocaines, mais qu’en est t il quand il est confronté à la météo « humide… » à laquelle nous sommes confrontés en France ces dernières semaines (soit dit en passant je trouve assez héroïque de la part du pilote et des gens de Dacia de faire un reportage sous une pluie battante, vous noterez, enfin je l espère, que la rédaction du journal du 4×4 ne recule devant aucun sacrifice, ni devant une météo exécrable pour ramener des reportages à ses lecteurs)

La preuve par l’image

duster essai tout terrain

Les indispensables plaques de désensablement ainsi que la pelle sont rangées sur le toit

Le véhicule ayant été déséquipé en partie après la compétition, vous trouverez ci dessous une image ayant été prises lors du rallye.

daciadusterrallyegazelle.jpg

Sur le toit on trouve aussi une rampe de phares à LED de chez Outback Import, bien utile en cas de retour tardif au bivouac.

barre-led.jpg

Sous le 4×4, à l’avant et à l ‘arrière on trouve les indispensable blindages

arriere-protection.jpg

avant-duster.jpg

Pour les pneumatiques, le choix s’est porté sur les Michelin Latitude Cross (lire notre essais) qui se sont révélés excellents sur les pistes marocaines.

michelin-latitude-cross-3.jpg

pneus-dacia-duster.jpg

Pour faire face aux pistes, aux dunes et aux pierres du Maroc, la suspension a été revisitée. Les amortisseurs et ressorts ont été changés au profit de versions compétition issue de chez Proflex Performance Suspension, ces amortisseurs à bonbonne séparée permettent surtout de limiter les risque de chauffe de l ‘huile et résistent à peu près à tout, c’est pour cela que leur utilisation est majoritairement dédiée au raid ou a la compétition. Maurice Defaut, un grand spécialiste de la suspension, les a configurés sur mesure en fonction du poids du Duster, de son débattement et de son utilisation pour le rallye des gazelles et Isabelle et sa copilote en ont été satisfaites.

amortisseur-duster.jpg

amortisseur-duster2-2.jpg

Le coffre a été aménagé pour recevoir des roues de secours, divers matériels et pièces de rechange d’urgence, ainsi que le nécessaire vital de l’équipage.

coffre-duster.jpg

Côté poste de pilotage pilote et copilote sont assis dans de confortables sièges baquets qui assurent aussi leur sécurité, les ceintures laissent leur place à des harnais version compétition. Le tableau de bord est d’origine, seuls ont été rajoutés un compas et un trip master qui permet de calculer précisément les distances parcourues.

avant-droit2.jpg

tableaudebord.jpg

avant-droit.jpg

L’habitacle quant à lui est protégé par un arceau de sécurité fait sur mesure et d’une finition irréprochable, joli travail.

vu-arriere.jpg

Sur la piste tout terrain du circuit de Marcoussis le Duster va se jouer l’une après l’autre des différentes difficultés. Côte, grimpette, ornières humides, petits croisements de pont, rien ne lui fait peur.

essai du duster 4x4

duster002.jpg

Il ne sera mis en défaut que lorsque nous l ‘aurons poussé dans ses derniers retranchement (vous savez bien que les reporters sont taquins et qu’ils en veulent toujours plus…), immobilisé sur le haut d’une bute, il nous faudra le pousser et lors de la seconde tentative, avec un peu plus d’élan, il passera la difficulté.

dacia 4x4

Le responsable du circuit nous dira par la suite que cette zone était réservée aux quads, comme quoi le Duster n’est pas un simili 4×4 mais bel et bien un engin capable de vous emmener lors de vos balades dans beaucoup de lieux qu’un autre SUV ne pourrait atteindre. Le pari est tenu

duster004.jpg

duster003.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR