Essai Hankook RF 11 sur le terrain du Forest Hill

Essai Hankook RF 11 sur le terrain du Forest Hill

Direction le terrain du Forest Hill pour tester ce Hankook RF 11.

A 45 km à l’ouest de Paris, en plein cœur du Vexin, le Domaine s’étend sur près de 200 hectares de bois et terres agricoles. Le coin parfait pour faire un essai dans les règles.

forest hill
forest hill

T° de 20° et il a plu 48h avant notre passage.

Terrain 4x4 Forest Hill
Terrain 4×4 Forest Hill

Première chose a faire, on va tester les pneus avec les bonnes pressions

Pression à 1.6b car il ne faut pas trop descendre non plus. Sinon cela va avoir comme conséquence de mettre le pneu en forme de ballon et avoir les flancs plus exposés aux chocs… Premier roulage sur un chemin en pente et là je décide de descendre à 1.4b au carré histoire de voir si il y a un mieux..

Circulation sur les chemins du terrain où il va y avoir un peu de roche, de la terre végétale et aussi un mélange d’argile qui colle bien au châssis… Dans ce roulage le pneu fait son métier mais à condition que l’on augmente l’inertie du véhicule ce qui va compenser le manque d’adhérence

Roulage sur les chemins stabilisés OK il fait son job de pneu confortable

Roulage sur chemin de gestion de bois avec des ornières de 10 à 20 cm Là il n’est plus le roi du terrain, déjà pour sortir de l’ornière, il reste assez inefficace. Le profil de flanc n’apporte aucune prise d’appuis, c’est dommage, et le pneu glisse sur l’ornière… On va remettre le volant dans l’axe de roulage et mettre un peu de puissance pour diminuer le facteur « Je m’embourbe »

Autre zone du terrain La Sablière qui est un endroit où le sable est le roi du domaine et aussi un mélange sable terre qui devient vite aussi un vrai beau moment d’adhérence limite.

Dans ce sable de la région Parisienne, le Hankook avance, la carcasse dépose bien le profil sur la matière et a accélération, il traduit une bonne partie de cette puissance au sol et même dans certaines zones, il va être supérieur à un Mud (par rapport au KM3 de chez BFgoodrich) car il creuse moins la matière. Mais cela reste minime car si je présente mon Destrier sur une montée où la valeur de charge (du véhicule) va devenir supérieur a l’adhérence et là le AT de chez Hankook est très très loin du KM3.

La zone de boue, qui est une zone de mélange terre humide et sable et il n’ y a rien en dessous pour abimer le fond de caisse de nos 4×4. Désavantage cela bouffe de la puissance par une forme d’aspiration (effet ventouse).

Essai en première courte Là il se vautre comme un bon vieux fer à repasser

On recule et Deuxième courte (on compense le manque d’adhérence par la vitesse) et là il se vautre dans ce mélange. Et pourquoi il se vautre ? Voilà une belle question.

Un Mud ou M/T a un profil qui travaille par chenillement, cela veut dire que le crampon va se fermer sur lui-même lors de son appuis au sol, et cela va permettre de tirer la terre vers lui. C’est comme ouvrir le terrain pour déposer le crampon et prendre appuis sur cette empreinte négative.

Là on est sur un mode de traction d’un Mud ou M/T, le profil du Hankook RF 11 est un AT avec une tendance route et on va pouvoir comprendre le pourquoi de la perte de vitesse lors de ce passage.

Le blocage par une cale de boue, comme le profil ne peut « manger » ni faire son empreinte dans la terre/boue, la rotation du pneu va déposer cette matière devant le profil du pneu qui lui est chargé a 100% (profil qui ne peut pas se nettoyer même par la force centrifuge) et on tasse et on fabrique une belle cale qui va bouffer de la puissance et transformer notre beau 4×4 en pauvre caisse tanquée dans la boue. Le profil de ce beau pneu Hankook AT a trouvé sa limite.

Il n’est pas fait pour la boue et passer en force va augmenter rapidement les risques de casses mécaniques et aussi valider « la galère de 18h »

Synthèse de cette sortie : le Hankook RF AT est un pneu à belle tendance routière avec une approche pour les routes/pistes en terre, pour le roulage sur des chemins carrossables, il fait son job sans problème, mais dès que la nature du terrain se complique avec des difficultés de roulage, là le Hankook FR11 devient pauvre techniquement. Mais ce n’est pas non plus son métier, lui il va accompagner le cultivateur qui fait un tour dans son domaine ou une approche chantier. Il peut aussi devenir le compagnon pour le loisir 4×4 tranquille, d’un 4×4 de famille avec de belles sorties en période estivale.

Prochain retour sur cet essai au printemps 2021 pour parler du rapport kilomètre et usure du profil.

CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )