Essai de la nouvelle Jeep Wrangler JL : un test grandeur nature

Essai de la nouvelle Jeep Wrangler JL : un test grandeur nature

Tester la nouvelle Jeep Wrangler JL en avant première  a été un privilège pour moi

C’est aux Etats Unis que j’ai eu cette chance incroyable de pouvoir tester la nouvelle Jeep Wrangler JL. En effet cette nouvelle version tant attendue de l’icône de chez Jeep n’est disponible pour le moment que sur le continent Nord Américain. Et encore depuis très peu de temps car sa sortie s’est faite début janvier 2018. Pour nous autres européens, il faudra patienter encore de longs mois. La version européenne est attendue en fin d’année vers octobre novembre …

C’est au King Of the Hammers, célèbre et fascinante course off road que j’ai pu non seulement la voir de près, mais aussi la tester. A ma connaissance, je suis un des premiers journalistes français, sinon le seul à avoir eu la chance de me mettre au volant.

En effet ces derniers mois même si vous avez vu fleurir sur le net quantité d’articles sur la nouvelle Jeep JL, personne ne l’avait essayée Ce que vous avez pu lire est tiré des communiqués de presse diffusés par la marque et les photos proviennent aussi de la marque. Il va sans dire que c’est avec une excitation immense que ce test de la Jeep JL a commencé pour moi.

Pas facile pour Jeep de se renouveler et de produire le seul vrai 4×4 encore disponible sur le marché après la disparition du Defender de Land Rover.

En arrivant au KOH, en Californie, je savais que la nouvelle Jeep y serait présente. Elle devait être mise en place sur le stand quelques jours après mon arrivée sur place. En attendant de nombreuses questions trottaient dans ma tête : est ce que je vais être déçu ? La JL allait t’elle pouvoir être la digne héritière de la JK ? Quelles seront les motorisations pour l’Europe (ce qui sera produit pour les USA ne sera pas forcément disponible en Europe, question de législation, de CO2, etc)

Bref j’attendais avec impatiente l’arrivée du bébé.

nouvelle Jeep JL

nouvelle Jeep JL

La nouvelle Jeep JL Rubicon, le design

Question look, on retrouve cette ligne de pur franchisseur qui a fait le succès de la Jeep. Ailes trapézoïdales saillantes (remontées près du capot moteur), caisse à l’allure cubique, calandre à 7 fentes (non plus plate mais avec un léger biseautage), feux ronds (nouvelles optiques pour les feux et clignotants), portières amovibles (avec une petite astuce pour les mettre plus facilement en place, les deux tiges qui permettent leur fixation n’ont pas la même longueur, fini les galères), pare-brise qui se replie, hard top ou bâche que l’on peut retirer pour laisser seul l’arceau, gros pare-chocs, nouvelles poignées de porte. Les changements sont dans les détails, mais cette 4ème génération n’a pas vraiment mutée par rapport à l’originale et c’est tant mieux. La tradition est respectée même si de nouvelles technologies font leur apparition et que les performances sont meilleures, que ce soit en terme de franchissement, de maniabilité.

La nouvelle JL est un peu plus grande que ce soit en version 2 portes ou en Unlimited. Les dimensions pour la version américaine sont de 4,231 m pour la version deux portes et de 4775 pour la 4 portes soit un gain respectif de 50 mm et 76 mm ; la largeur est quasi identique avec une toute petite augmentation de 5 mm. L’empattement est aussi rallongé de 1,4 pouce pour la deux portes (25,4 mm) et 2,4 pouces pour la Unlimited (50,8 mm). Cependant ça n’est pas au détriment du rayon de braquage qui reste quasiment le même. L’emploi de l’aluminium pour certaines partie de la carrosserie permet de limiter le poids de l’engin (portes, capots, élargisseurs d’ailes, cadre du pare-brise, porte arrière en magnésium .

Le pare-brise est plus incliné pour permettre d’avoir un meilleur aérodynamisme, il peut aussi se rabattre facilement sur le capot en retirant quelques vis et on conserve le rétroviseur qui est fixé sur la traverse de l’arceau supérieur. Les fenêtres sont plus grandes, les feux passent en modèles à LED en Sahara et Rubicon.

Pour la carrosserie, on a le choix entre Hard top, Soft top (bâche) ou Sky One Touch power Top : c’est un hard top avec tout le toit bâché qui se replie électriquement !

 

Côté sécurité et aides à la conduite : Airbags, ESP, ABS, aide au démarrage en côte, caméra de recul, Traction Control,

Le changement le plus notable c’est à l’intérieur de la voiture où le tableau de bord, l’habitacle a été rafraîchi avec bonheur. C’est mieux équipé, c’est plus joli, c’est plus accessible, bref du tout bon !

Dans notre modèle Rubicon, nous avons droit aux sièges en cuir avec des surpiqûres rouges, il en va de même sur le volant. notez que le volant est beaucoup plus joli que dans la version précédente. C’est tout l’intérieur qui se voit modifier et la Jeep JL a fait de grands progrès au niveau du design, on se retrouve dans une voiture du XXième siècle, ce qui n’était pas le cas avec les versions précédentes qui semblaient un peu désuètes.

Le tableau de bord évolue et entre les compteurs de vitesse et des tours se trouve un écran, grand pas vers la modernité non ? Il en va de même pour l’écran tactile du système audio / navigation, un modèle 5″, 7″ ou 8.4″ suivant les modèles. la connectivité est améliorée ( u connect avec apple car play et android auto), deux prises USB sont disponibles devant et deux aussi pour les places arrière.

Jeep JL : un 4×4 permanent disponible sur les modèles Sahara et Sport!

La nouvelle JL est équipée d’une boîte de transfert à deux rapports (vitesses courtes , vitesses longues) mais qui est désormais en mode 4×4 permanent sur la Sahara et la Sport. Cette nouvelle boîte de transfert Command Trac 4×4 propose un ratio de 2.72:1 en gamme courte et un rapport de 4.45 sur les ponts. on a donc les modes  2H (H pour H, vitesses longues)- 4H auto – 4H part time – N et – 4L ‘L pour low, vitesses courtes).

Ce qui signifie que l’on peut rouler sur route en mode 4×4, ce qui était auparavant impossible car le différentiel central était bloqué. On ne touche à rien, le pont avant motrice quand il en a besoin, c’est automatique, un plus pour la tenue de route.

Pour la Rubicon par contre c’est le Rock-Trac 4×4 : 4:1 pour le 4low de même dans les nouveaux ponts Dana 44 4:1 aussi (notez qu’ils disposent de blocages de différentiels). Les modes disponibles sont 2H – 4H – N et 4L

Selon les boîtes de vitesses, on a un rapport de 84.2:1 en boîte mécanique  et 77.2:1 en boîte auto.

All-new 2018 Jeep® Wrangler Rubicon

All-new 2018 Jeep® Wrangler Sahara

Les trains roulants et la suspension de la Jeep JL

Evidemment c’est du Dana (Dana 30 et Dana 44 pour la Sport et la Sahara) mais nouvelle génération. Ils sont plus costauds que les précédents et les pivots ont été revus, car sur la JK, ils avaient tendance à souffrir et finissaient par s’écarter petit à petit. . Ces deux problèmes sont donc résolus. Sur la version Rubicon, on aura  droit à deux Dana 44, avec la barre stab déconnectable et avec blocages de différentiels.

Les suspensions et leurs fixations ont été revues, sur le modèle US je les ai trouvées un peu souple, à voir si le tarage sera différent sur les modèles européens. A l’arrière, les amortisseurs ne sont plus montés en croisé mais sont verticaux à l’extérieur des longerons.

Les moteurs de la Jeep JL et les boîtes de vitesse

je vous parle de la gamme US qui sera forcément différente de la gamme européenne, normes obliges …

  • 2.0 l Turbo Essence injection 4 cylindres qui propose 270 ch et 400 Nm de couple avec système électrique etorque qui va servir au start and stop
  • V6 3.6 l essence pentastar nouvelle génération 285 ch et 350 Nm
  • Diesel V6 3.0l EcoDiesel 260 ch et 600 Nm

Note : il me parait plausible que pour l’Europe on trouve le moteur Diesel 2.2 l multijet qui équipe le Cherokee 185 ch et 200 ch

Question boîte de vitesse, c’est du nouveau. La boîte mécanique à 6 rapports a été revue avec de nouveaux ratios et c’est surtout l’arrivée d’une nouvelle boîte automatique qui va apporter un réel gain sur la conduite. Cette boîte ZF est à 8 rapports, elle est beaucoup plus confortable que l’ancienne, elle est plus rapide, ne donne pas d’à coups et surtout va permettre de limiter la consommation et les émissions …

La bonne nouvelle c’est qu’en tout terrain, c’est une vraie JEEP !

En effet, les angles ont été améliorés (reste à voir évidemment avec le pare-choc avant aux normes européennes), et c’est un plus. Sinon on retrouve facilement ses repaires comme avec la JK. la JL efface les petits défauts de son aînée sans pour autant renoncer à son caractère de franchisseur d’exception. La boîte auto est une vraie avancée et son confort sur les pistes de la Johnsson Valley est un vrai gros plus. Je mettrais cependant un petit bémol sur les suspensions que j’ai trouvées un poil souples, mais à voir si ce ne sera pas aussi modifié sur les modèles qui arriveront en France vers Novembre 2019 ! Affaire à suivre

moteur jeep jl

 

 

 

 

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

Commentaires

Wordpress (1)
  • comment-avatar

    Super sympa ce petit reportage, j aimerai comme tout le monde en savoir plus sur la ou les versions europeenes va falloir attendre ….

  • Disqus ( )
    X
    X
    Journal du 4magazine 4x4 & SUV

    GRATUIT
    VOIR