Fiat 500 X 4×4 le Crossover des villes

Fiat 500 X 4×4 le Crossover des villes

La Fiat 500 X 4×4 est un nouveau Cross Over qui a pour tâche de devenir le vaisseau amiral de la marque italienne.

C’est ambitieux mais la voiture a de quoi séduire, comme souvent les voitures italiennes. Construite sur une plate forme moderne qu’elle partage avec la Jeep Renegade. Ces deux voitures sont cousines, car les marques sont dans le même groupe automobile Fiat / Chrysler ( FIAT, Chrysler, Jeep, Dodge, Ram, SRT et Mopar).

Mais cependant elles ont un caractère et des usages très différents. C’est pourquoi vous devrez lire les deux articles

 Fiat 500 X 4×4 le Crossover des villes

 Jeep Renegade4X4 Trailhawk le SUV des champs

les essais du journal du 4x4 c'est salissant, même pour un cross over!

Revenons à notre Fiat

Pour revendiquer l’héritage de la Fiat 500 de la fin des années 50, il va falloir passer quelques épreuves dont celles du design, du plaisir de la conduite et de la personnalité.

Design à l’italienne, on ne peut guère se tromper sur l’origine de la voiture, elle a bien des gènes italiens venus tout droit du centre de Design Fiat,c’est sûr. La ligne est assez ronde sans pour autant sombrer dans les travers du bio design. C’est moderne mais avec un petit quelque chose de nostalgique. De face on perçoit la « bouille » de la 500 avec les deux paires d’optiques rondes, le logo mis en avant et la calandre qui « sourit » rappelant le pare choc chromé. Mais on ne tombe pas dans le cliché. Ensuite de par les dimensions de la nouvelles Fiat 500X, nous ne sommes pas dans le même usage, car notre petit cross over affiche 4.27 m dans la version 4×4. Autant dire qu’on est loin du pot de yaourt. La destination de la 500X c’est celle d’une voiture du quotidien, le format de la berline compacte sera à l’aise en ville, sur les trajets routiers, pour ce qui est de l’off road j’y reviendrai plus tard.

une belle italienne à la ligne réussie

essai_fiat_500x-0237.jpg

essai_fiat_500x-0241.jpg

essai_fiat_500x-0242.jpg

essai_fiat_500x-0243.jpg

L’intérieur est bien fini et les matériaux sont agréables, qualitatifs d’aspect et au toucher. Comme dans la ligne extérieure, l’intérieur aussi a du caractère et n’a pas cet aspect froid et austère que l’on trouve sur beaucoup de véhicules. C’est assez chaleureux et c’est clairement accueillant.

essai_fiat_500x-0253.jpg

Un gros regret cependant concernant la planche de bord qui est ici noire alors que dans les versions 2 roues motrices elle reprend, avec goût, la couleur de la carrosserie. J’avoue ne pas comprendre pourquoi la version 4×4 se prive de cet élément esthétique, peut-être pour faire plus baroudeur … dommage.

un intérieur agréable et design, des courbes mais point trop, une finition de qualité, bref j'aime

essai_fiat_500x-0261.jpg

essai_fiat_500x-0278.jpg

Cependant, en dehors de ça, j’ai apprécié le volant avec la base aplatie qui donne une touche sport, le grand écran multimédia qui surplombe les commandes de la clim, le tunnel de boîte qui n’est pas sans me rappeler un peu une certaine franco / japonaise (dont on peut aussi trouver quelques points communs dans la ligne générale de la carrosserie). Le tout est très avenant, avec des touches chromées (volant, boutons, poignées, tour d’écran).

essai_fiat_500x-0259.jpg

essai_fiat_500x-0254.jpg

Le pari du design est selon moi gagné, la silhouette me plait vraiment même si elle a un petit côté « fashion ».

moi je trouve sa ligne esthétique, et je pense que je ne vais pas être le seul à l'appécier

Sur la route

La version 4 roues motrices qui nous intéresse est motorisée par le 2.0 MULTIJET 140ch accouplé à la boîte automatique construite sous licence ZF à 9 rapports baptisée AT9. On peut choisir un mode tout auto ou jouer avec les palettes et le levier pour monter ou descendre les rapports. Pour moi la double commande volant et levier devrait être un élément de base sur tout véhicule avec des boîtes auto moderne, alors je dois dire que je suis content de retrouver les deux sur la 500X. Selon mon humeur et la route sur laquelle je me trouve, je veux avoir le choix du tout auto ou de jouer avec les vitesses comme bon me semble. En plus, ajouter des palette au volant n’est pas des plus ruineux. Les sièges sont confortables mais l’appui-tête rond l’est moins, j’aurais personnellement apprécié un peu plus de maintien latéral mais là je pinaille un peu.

2.0 MultiJet 140 ch

Le moteur a du couple (35,7 mkg à 1750), les reprises sont assez franches et en plus avec la boîte 9 … c’est un régal. les 140 ch du multijet vous emmèneront joyeusement à bon port avec un réel plaisir de conduite. Bonne surprise il sait se faire discret, un bon point au niveau de l’insonorisation de ce cross over. La transmission 4×4 déconnectable est sans reproche. Elle permet de rester en 4×2 quand les conditions sur la route sont optimales et donc comme c’est déconnecté, la 500 X consomme moins.

essai_fiat_500x-0128.jpg

Par contre, dès qu’il y a besoin d’adhérence, le système s’enclenche (on ne sent rien du tout) et là on passe automatiquement en 4×4 avec tous les avantages que comporte une transmission intégrale en terme de tenue de route, de motricité et de sécurité. Une molette vous permettra de choisir votre mode de conduite : Auto, Sport et All Weather qui va influer sur la cartographie du moteur, la transmission, les freins et la boîte. Au gré de votre humeur ou si vous êtes d’un tempérament aventurier, n’hésitez pas à tester les différentes positions que vous propose cette italienne qui sait se faire joueuse.

un écran vous indique la répartition avant arrière du couple

Sur petite route les trajectoires sont précises, les virages s’enchaînent sans prise de roulis, ça pourrait être vraiment bien si ce n’est la raideur de la suspension.

Car pour être raide, c’est raide, et un lumbago récent m’a rendu assez sensible sur ce point de vue lors de cet essai. Le train arrière a une facheuse tendance à sautiller si la route se dégrade et on ressent presque chaque gravillon sur lequel on roule. Cela nous a surpris lors de l’essai, à tel point que nous avons demandé à tester un modèle deux roues motrices. Ce dernier nous a semble plus souple et plus agréable. Il faut aussi que je vous dise que la monte pneumatique n’aidait pas, car nous étions en 18″ pouces (225 / 45 / 18 Michelin Pilot Sport). Des pneus taille basse jouent moins le rôle d’amortisseurs que des tailles plus grandes d’autant que les flancs sont rigidifiés pour résister à une charge en appui …alors choisissez des montes en 17″ mais seulement présentes sur le modèle CROSS, vous y gagnerez en confort, sinon vous n’aurez d’autre choix que de vous habituer à cette suspension très ferme.

jantes en 18

Les équipements et la sécurité sont aussi au rendez-vous

 ABS – Antiblocage des roues avec répartiteur de freinage EBD

 6 airbags (frontaux, latéraux et rideaux)

 Direction assistée électrique

 ESC – Contrôle électronique de stabilité

 Hill Holder – aide au démarrage en côte

 Régulateur-limiteur de vitesse

 TPMS – Capteur de pression des pneus

 Capteurs de pluie et de luminosité

 Avertisseur de franchissement de ligne à partir de CROSS +

 Caméra de recul (option)

 Détecteur d’angle mort (option)

 Uconnect système multimédia (GPS à partir de CROSS +)

essai_fiat_500x-0154.jpg

Par rapport à ses concurrentes qui sont légion, telles que Renault Captur, Peugeot 2008, Citroën Cactus, Nissan Juke, la Fiat 500X n’a pas a rougir et offre une belle alternative d’autant plus qu’elle joue la carte du design, que la finition de qualité est au rendez vous et que les moteurs sont puissants avec une boîte auto dernière génération (un moteur 170 ch 1.4 Turbo MultiAir2 essence est prévu dans les mois qui viennent ainsi qu’un Tigershark 187 ch MultiAir2 de 2,4 l). La majorité des ventes se fera évidemment sur les deux roues motrices mais en ce qui nous concerne, c’est à dire la version 4×4, elle se positionne face au Juke 4×4, à la Mini Countryman. La transmission de la Fiat 500X est vraiment bonne et difficilement prise en défaut sur toute.

En dehors du bitume

On atteint peut être ici les limites de la 500X qui est vraiment plus à l’aise sur route que sur piste. Les angles sont limites pour une pratique off road (angle d’attaque 21, angle de fuite de 30° et angle ventral de 22°). La suspension ferme sur route devient difficile sur une piste au revêtement très inégal. Mais c’est réducteur de penser cela, car la plate forme de la 500X sert aussi de base à la nouvelle Jeep Renegade (Jeep appartient au groupe Fiat) et là tout s’éclaire.

un peu de piste et quelques flaques, l'essai tout terrain est assez limité, mais la 500X n'est pas un 4x4 franchisseur

essai_fiat_500x-0163-Modifier.jpg

En effet sur le même segment, un même constructeur ou groupe n’a pas intérêt à opposer deux véhicules. C’est là où nos amis sont intelligents car comme dans l’histoire du rat des villes et du rat des champs, nous sommes en présence d’un côté avec l’Italienne Cross Ovef des villes et l’Américaine SUV des champs.

essai_fiat_500x-0207.jpg

Au final j’ai aimé ce véhicule pour

 sa ligne

 son moteur

 sa boîte de vitesse

 son comportement routier et sa transmission 4×4 qui se révèle très efficace et sécurisante

 son intérieur agréable et bien fini

j’ai moins aimé

 ses capacités tout terrain limitées

 sa suspension trop raide

Alors si vous cherchez un Cross Over à tendance routière la 500X devrait vous séduire, sinon regardez donc dans une autre marque du groupe vers la Jeep Renegade si vous avez plus la trempe d’un aventurier.

Tarif Fiat 500 X 4×4

modèle moteur puissance boîte de vitesse cv fiscaux prix malus
FIAT 500X CROSS 2.0 MultiJet 140 ch 4×4 AT9 8 27 690 € 500 €
FIAT 500X CROSS+ 2.0 MultiJet 140 ch 4×4 AT9 8 30 290 € 500 €
FIAT 500X OPENING EDITION 2.0 MultiJet 140 ch 4×4 AT9 8 30 490 € 500 €
CATEGORIES
TAGS
Share This

Commentaires

Wordpress (1)
  • comment-avatar

    Fiat 500 X 4×4 le Crossover des villes
    Très justement dis.j’ai acheter ce véhicule au mois de mars de cette année. Rouge très beau comme celui que vous présenter,et après 8000km,rien a redire, a part la suspension c est vrai ferme, mais même sur longs trajets,pas de fatigués. Et la deuxième chose (et la dernière )a dire, c est le ronronnement qu’ ont ressent (en monde automatique)et dont vous n aver er pas parler,quand on atteint 80 ou 90 en 9ieme vitesse et qui ne se fait plus du tout en mode sport. Qu’ en penser vous? Merci.

  • Disqus ( )
    X
    X
    Journal du 4magazine 4x4 & SUV

    GRATUIT
    VOIR