Ford Galaxie Baja de 1964 Triple Nickel Racing

Ford Galaxie Baja de 1964 Triple Nickel Racing

Cette incroyable Ford Galaxie de 1964 a remporté la NORRA Mexican 1000 dans la catégorie  Vintage Production Sedan class en 2017.

 

La Mexican Baja 1000

Organisée  par la NATIONAL OFF ROAD RACING ASSOCIATION, la Baja Mexican 1000 est LA course mythique qui symbolise le mieux la discipline de Cross Country au format court (contrairement à des épreuves longues comme le Dakar). Tout d’abord c’est la première de ce type qui ait jamais été créee puisque la première édition date de … 1967 (une version moto avait est datée de 1962).

Des motos aux 4×4

En 1962, Honda USA cherche à prouver la fiabilité de sa moto CL72 Scrambler. Honda va demander conseil à un pilote et concessionnaire : Bud Ekins qui va leur suggérer de parcourir la route entre Tijuana et La Paz (Federal Highway 1) qui représente une distance de 950 miles (1530 km). Cette route est un mélange de pistes, de traversées de lacs asséchés, de route bitumée, de petits chemins, l’idéal pour créer les prémices d’un rallye. Le premier record sera donc de 39 heures et 59 minutes. En 1967, des pilotes auto  relèvent le défi (Meyers Manx et Bruce Meyers) au volant d’un prototype façon buggy baptisé Old Red. Cet Old Red sera marquant dans l’histoire de l’automobile car c’est le premier Dune Buggy ou Baja bug sur base de Coccinelle Volkswagen avec une carrosserie en fibre de verre. Le record est battu de près de 5 heures.

Après différentes tentatives individuelles de battre ce record, le besoin de structurer une réelle course s’est fait sentir. C’est ainsi que naîtra officiellement la Mexican 1000 et l’organisme qui la gère : la NORRA co-créee par Ed Pearlman et Don Francisco.

La Mexican 1000 est ouverte à différents types de voitures, deux ou quatre roues motrices, proto, etc. puis le temps passant, une classe véhicule historique est ouverte et c’est dans cette catégorie que va concourir notre Ford Galaxie.

Les années passent et le succès se confirme, la Mexican 1000 devient la référence des Baja et d’autres courses vont se créer sur le même modèle : Baja 500, San Fellipe 250, Mint 400, etc

Ford Galaxie Baja

Sous le soleil de Californie on déniche de véritables pépites. Quand j’ai vu ce véhicule exposé au King Of the Hammers, je me suis dit qu’il me fallait faire un reportage dessus. C’est tellement beau, atypique, que le rendez-vous a été pris à la minute où j’ai rencontré René. Deux jours plus tard nous étions dans le désert pour essayer l’engin, faire toutes les photos de détails et toutes celles sur la piste. Ce moment, je l’ai savouré car ça n’est pas tous les jours qu’on a la chance de pouvoir tester ce genre de voiture. Aller chercher et dénicher le tout terrain unique, c’est une des facettes de mon métier que j’adore et aux Etats Unis c’est un terrain de chasse incroyable.

C’est avant tout ici l’histoire d’une bande d’amis qui se décide à créer une voiture de Baja sur une base Ford :

René Aguirre propriétaire du team : passionné d’automobiles, il participe à de nombreuses compétitions avant de faire de la moto dans les années 90, au programme du Super Bike, de l’Enduro et après plusieurs fractures, il repasse à l’automobile. Quand il n’est pas au volant de la galaxie ou en train de mécaniquer dessus, il travaille dans sa société de mécanique et de diagnostique automobile itinérante dans les coin de Niles, Californie.

Eric Dove : commence le motocross au début des années 70 pour ensuite passer à la Coupe Mustang à 15 ans. Il fera de nombreuses compétitions avec sa Ford Mustang de 65.

Joe Thompson : commence à l’âge de 10 ans par faire du BMX. Passe au VTT puis au motocross. Il a commencé à construire ses propres mini bikes et karts adolescent. Il passe au off road en 2009 avec la course Vegas to Reno et le King Of the Hammers en 2010, 2011 et 2012.

Pour construire cette voiture sur une base de Ford Galaxie de 1964, il leur aura fallu un an de travail.

De la voiture d’origine, ils vont conserver le châssis, la carrosserie, les pare-chocs ainsi que les chromes d’origine, le reste sera fait sur mesure.

Il ont donc commencé à imaginer leur engin, à couper, à souder pour en faire une vraie voiture de compétition. Le jeu de mécano va pouvoir commencer.

Du style mexicain pour cette Ford Galaxie

On la voit de loin cette voiture et plus on s’approche plus on la trouve sympa. Et quand on est tout près on finit par l’adorer. La caisse a été poncée et laisse apparaître le métal. L’aspect brut et non pas poli de la carrosserie lui donne toute son âme. Que dire aussi des différents « accessoires » qui la garnissent, pompons, poupée Barbie, chromes, plaques de renforts rivetées …. On sent bien le côté old school et roots de cette voiture. Je vais laisser parler les images, cela me semble suffisant plutôt que de faire de grands discours.

Les détails techniques de la Galaxie

Le coeur de l’engin est un moteur V8 351 Windsor de 5.8 l de cylindrée qui a été réalésé pour passer à 7 litres ! Il est alimenté par un carburateur KB Offroad.

La transmission est sur une base de Ford Toploader. C’est une boîte mécanique à 4 rapports très performante et réputée « indestructible », c’est pourquoi elle a été montée sur nombre de muscle cars mais aussi sur des Bronco. L’embrayage Mc Leod Twin Disc est renforcé .

Comme la Galaxie est un deux roues motrices, le pont arrière doit être costaud. Ici, il s’agit d’un Ford 9″ de chez Johnson Industries. Il a bien sûr été customisé avec des pièces performance !

Pour l’avant les 3 amis ont monté un pont rigide sur mesure.

Les suspensions sont évidemment complètement sur mesure. On trouve à l’avant des ressort hélicoïdaux alors qu’à l’arrière ce sont des lames. Les amortisseurs sont des Fox à bonbonnes séparées. On a presque 14″ (35 cm de débattement). Les lames à l’arrière sont assez souples pour se recourber vers le haut. C’est impressionnant comme l’engin absorbe les bosses et reste confortable. J’ai rarement vu ça surtout dans un véhicule avec des lames à l’arrière.

Les jantes de 15×8 pouces Raceline sont garnies de beadlocks et reçoivent des pneus Bf Goodrich Mud en 33/10.2/15.

L’intérieur est assez dépouillé et simple, à l’image du véhicule.

On y trouve des sièges baquets et des harnais PRP, un GPS Lowrance ainsi que divers manomètres pour surveiller les températures et les pressions.

Le coffre a été percé pour recevoir deux roues de secours, du matériel de réparation, un cric et le réservoir homologué.

Derniers détails avec les phares KC et un petit bumper rajouté à l’avant.

Sur la piste, le V8 rugit, la voiture part en travers lors des virages mais le pilote est expérimenté. La Galaxie est impressionnante et se joue des bosses avec sa fantastique suspension. Nous allons jouer dans le désert et profiter de ces instants pendant près d’une heure. Quelle incroyable voiture et que dire de l’accueil du team qui a été chaleureux. Une vraie rencontre de passionnés et de fondus de bagnoles qui perpétuent la passion des anciennes et portent haut leur engagement dans les Bajas. En 2017, c’est la consécration pour le team avec la plus haute marche du podium dans leur catégorie sur la Baja 1000. Bravo les gars !

CATEGORIES
Share This

Commentaires

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR