Gazelles And Men 2018

Gazelles And Men 2018

Pour cette édition du Gazelles And Men 2018 qui sera la deuxième, ce sont près de 35 équipages mixtes ou 100 masculins qui se sont retrouvés sur les terres marocaines. Ce rallye reprend le principe qui a fait le succès du Rallye Aicha des Gazelles en privilégiant la navigation à la vitesse.

Gazelles and Men, comment ça marche ?

Le but paraît simple sur le papier. L’organisation donne les coordonnées de différentes balises que les équipages vont reporter sur une carte. Il suffira donc de les retrouver avec son 4×4 et de les valider. Oui mais avec comme seul outil une règle et une boussole. Ici on parle de navigation, de cap, de route et l’équipage qui gagnera sera celui qui aura parcouru le moins de kilomètres tout en validant un maximum de CP.

Sur le Gazelles and Men, chaque CP est matérialisé par un drapeau. Un membre de l'organisation pointe le passage de chaque véhicule.

Sur le Gazelles and Men, chaque CP est matérialisé par un drapeau. Un membre de l’organisation pointe le passage de chaque véhicule.

Autant dire que c’est un véritable retour aux sources dans l’univers désormais très technologique et très assisté des rallye.

Autre retour aux sources, c’est en bivouac que se déroule l’épreuve, ici point d’hôtels avec piscine pour se prélasser après une spéciale. Malgré tout, le bivouac dispose de douches chaudes, de sanitaires et d’une restauration locale que tout le monde apprécie.

Maïenga, la société organisatrice, avec à sa tête Dominique Serra confirme, s’il en était encore besoin, son savoir-faire et sa rigueur. Rien n’est laissé au hasard,surtout en terme de sécurité avec une équipe médicale comprenant des médecins urgentistes, un anesthésiste réanimateur, des infirmiers et un hélicoptère médicalisé. Le suivi de la course se fait via des iritracks.  Rigueur aussi dans le quotidien de la course avec un PC course et les  nombreux véhicules d’encadrement . Une équipe de mécanos est là aussi pour régler les problèmes une fois le 4×4 au bivouac ou sur la piste en faisant des dépannages rapides.

Les équipages peuvent donc se concentrer sur leur parcours, la conduite et la navigation.

La sécurité étant primordiale, sur le Gazellesz And Men, un hélicoptère médicalisé est présent.

La sécurité étant primordiale, sur le Gazellesz And Men, un hélicoptère médicalisé est présent. Il sert aussi à l’équipe photo et vidéo.

Quel 4×4 pour le Gazelles and Men ?

Vous pouvez opter pour une location comme le font pas mal de concurrents. On trouve via des professionnels différents types de véhicules qui vont du pick up à la Jeep (par exemple chez BumperOffRoad). mais vous pouvez aussi prendre le vôtre. Il ne faut pas une énorme préparation pour ce type d’évènement. Il faut juste fiabiliser le véhicule, rajouter quelques protections et évidemment optimiser la suspension, c’est un plus non négligeable.

Départ au petit matin

Eh oui, ici on est réveillé par Dominique qui vient lever tous les matins les équipages et leur disant le traditionnel : « bonjour il est 5 h ». Le petit déjeuner attend les concurrents et les organisateurs qui vont faire le plein d’énergie pour la journée. Le repas de midi sera pris sur la piste ou dans les dunes, selon les étapes.

Après avoir fini de préparer ses affaires, direction la ligne de départ.

Et en route vers l’aventure.

Rouler au petit matin alors que le soleil se lève et dans un tel décor, ça ne vous fait pas envie ?

Rouler au petit matin alors que le soleil se lève et dans un tel décor, ça ne vous fait pas envie ?

Des pistes

L’avantage du Maroc, c’est qu’il y a des pistes partout avec des difficultés variées. Et ce qui est encore plus fantastique, c’est la diversité des paysages que l’on va traverser et la variété des couleurs. Il suffit parfois de faire 10 km pour changer totalement de décor. Le Maroc se livre au fil des kilomètres de pistes. C’est toujours un régal pour le pilotage et pour les yeux.

Un beau HDJ avec au volant un équipage venu du Québec, c'est leur deuxième participation au GAM

Un beau HDJ avec au volant un équipage venu du Québec, c’est leur deuxième participation au GAM

Suivi par une trainée de poussière le 4x4 évolue dans un environnement aride

Suivi par une traînée de poussière, le 4×4 évolue dans un environnement aride

Couleurs et textures de la pierre varient selon les endroits où nous nous trouvons

Couleurs et textures de la pierre varient selon les endroits où nous nous trouvons

Des dunes, des dunes et encore des dunes

Sur les deux étapes que j’ai pu suivre cette année, celle de dunes sera la plus marquante. L’Erg Chebbi tout proche de Merzouga est un vrai terrain de jeu parfait. Cet énorme bac à sable fait environ 5 km de large pour 20 km de long. Et c’est en son sein que se déroule la spéciale à la fois la plus attendue mais aussi la plus redoutée des équipages.

Non seulement il faut faire attention à sa conduite pour franchir les dunes, mais il est difficile de trouver ses points de repères pour une navigation au cap. Les 4×4 dévient forcément de la route idéale lors des franchissements des cordons dunaires et il faut ensuite beaucoup d’habileté pour se remettre dans le cap idéal.

Le niveau des équipages est assez varié puisqu’on peut trouver des Gazelles ou des pilotes qui ont plusieurs participations à des rallye sur leur CV et d’autres qui découvrent pour la première fois les joies de la conduite dans le sable.

Certains vont mettre beaucoup d’engagement et ne vont pas hésiter à décoller au passage de la crête des dunes alors que d’autres un peu trop méfiants ne vont pas mettre assez de gaz au risque parfois de se planter sur le haut de la dune.

Vous trouverez le classement jour par jour sur le site de l’organisation gazellesandmenrally.com

Avec trop de gaz on saute les dunes !

Avec trop de gaz on saute les dunes !

Avec trop peu de gaz on se plante au dessus des dunes !

Avec trop peu de gaz on se plante au dessus des dunes !

Le classement du Gazelles and Men à la troisième étape

1 🇨🇭 Emilie Kühni 🇨🇭 Stephan Kühni

2 🇫🇷 Julien JOYEUX 🇫🇷 Arnaud NOEL

3 🇫🇷 Julien LORBER 🇫🇷 Nicolas HOURDIN

4 🇫🇷 David Moreau 🇫🇷 Sandra Depoilly

5 🇫🇷 Guy Leneveu 🇫🇷 Christian Poirault

6 🇫🇷 Christelle DAGOIS 🇫🇷 Arnaud DAGOIS

7 🇫🇷 Fabienne LALANDE BURG 🇫🇷 Pascal BURG
8 🇨🇦 Collette LAPOINTE 🇨🇦 Carl CASSISTA

9 🇨🇭 Pascal Pozzo Di Borgo 🇫🇷 Thierry Fresard

10 🇫🇷 Célia Le Borgne 🇫🇷 Rémi Le Borgne

11 🇫🇷 Anne-Marie BORG 🇫🇷 Jean-Marc GALY

12 🇲🇦 Karima MOUHYI- LAAROUSSI 🇲🇦 Hamza MOUHYI
13 🇨🇭 Michaela Emch 🇨🇭 Gilles Glatz
14 🇫🇷 Noël GARRIER-GIRAUDEAU 🇫🇷 Patrick LE SIDANER
15 🇫🇷 Florence PHILIP 🇫🇷 Alain PHILIP
16 🇫🇷 Olivier Galzi 🇫🇷 Sébastien Mazoyer

17 🇨🇦 Valérie Robert 🇫🇷 Jean-Pierre Delighazarian

18 🇫🇷 Philippe LAMARQUE 🇫🇷 Carole SOUCHE

19 🇨🇦 Alexandrine Barbeau-Mathieu 🇨🇦 Etienne Mathieu

20 🇫🇷 Linda Dommee 🇫🇷 Fabrice Dommee

21🇫🇷 Laurence Germain 🇫🇷 Pascal Blondeau

22 🇪🇸 Irene Barrigon Pelaez 🇪🇸 Luis Gaton Garcia

23🇪🇸 Javier Rodriguez 🇫🇷 Jérémy Raffin

24 🇫🇷 Fabien BAULE 🇫🇷 Islam CALAKOVIC

25🇦🇹 Veronika GRABHER 🇦🇹 Martin TOMASINI

26 🇫🇷 Anne-Sophie BIRAMBEAUX 🇫🇷 Chryslain LE ROUX

27🇫🇷 Matthieu Briot 🇫🇷 Laurianne Theron

28 🇫🇷 Antoine Bottan 🇫🇷 Jane Bottan

29🇫🇷 Xavier Favand 🇫🇷 Sophie Fabri

30 🇫🇷 Laëtitia LONJARRET 🇫🇷 Benjamin RODRIGUEZ

31🇫🇷 Frédéric BAGOLE 🇫🇷 Marion HEYMAN

32 🇫🇷 Emeline BAUDESSON 🇫🇷 Olivier BAUDESSON

🇫🇷 Guillaume RAPP 🇫🇷 Alexis PYLYPIW DidNotFinish

Quad/SSV

1 🇫🇷 Prune SALTI 🇫🇷 Yves MARSANNE

2 🇫🇷 Alexandra CHAPUIS 🇫🇷 Frédéric CHRISTIEN

Dans le dunes les équipages peuvent rouler ensemble et s'entre aider

Dans le dunes les équipages peuvent rouler ensemble et s’entre aider

Un peu de surf !

Un peu de surf !

En général il porte des tongs .....

En général il porte des tongs …..

Une image un peu cliché mais je n'ai pas su résister

Une image un peu cliché mais je n’ai pas su résister

C'est beau une Jeep dans son milieu naturel

C’est beau une Jeep dans son milieu naturel

Merci Christophe de nous avoir emmené au sommet de dunes

Merci Christophe de nous avoir emmené au sommet de dunes

 

CATEGORIES
Share This

Commentaires

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR