Lansac, Schlesser, Davoy et Guehennec vainqueur à Marrakeck

Lansac, Schlesser, Davoy et Guehennec vainqueur à Marrakeck

Lansac, Schlesser, Davoy et Guehennec vainqueur à Marrakeck

Associé à Jean-Louis Schlesser, au Manceau Jean-Marie Davoy et au Breton Alain Guehennec au volant du Buggy-Chevrolet de Sarthe Rallye Raid, le pilote de Meaux, Georges Lansac a inscrit une ligne de plus à son déjà prestigieux palmarès. Après trois victoires aux 24 Heures de Paris et de France, deux aux 24 Heures du Portugal, il a remporté, la dernière semaine d’avril, la 2e édition des 24 Heures du Maroc.

Avec plus de 39 minutes d’avance au classement général, l’équipe n’avait pas trop de pression, au départ des 6 Heures de Marrakech-Agafay, ultime étape de cette épreuve. Il faut dire qu’hormis un petit problème technique lors de la première manche qui leur fit perdre une quinzaine de minutes, les hommes de Sarthe Rallye Raid dominèrent de la tête et des épaules, cette course.

En ce mardi 26 avril, à Marrakech, on était quand même un peu tendu dans l’équipe. Bien sûr que l’on restait les grands favoris ! Mais fallait-il encore déjouer les pièges d’une piste sinueuse et complètement défoncée.

Lansac_1.jpg

Jean-Marie Davoy et Georges Lansac, associés pour la 2e fois au Maroc ont réussi leur pari.

Jean-Louis Schlesser, le premier en action, ne tenta pas le diable. Assurant un rythme rapide, mais moins incisif que la veille, il transmettait le relais à Georges Lansac avec une avance de plus de 5 minutes sur l’Oscar des Belges Radelet et Kaket, leur unique adversaire dans cette ultime étape. « Le Bowler est devant, expliquait l’ancien vainqueur du « Dakar » à sa descente de voiture. Mais pour nous ce n’est pas un problème. Je voulais simplement creuser un peu plus l’écart avec notre concurrent direct. Et sur cette piste très sinueuse, très cassante avec des cuvettes assez dangereuses, il fallait absolument assurer. »

Ce que fit, après lui, Georges Lansac quatre tours durant. Et comme le Bowler de Castan-Demonceaux restait immobilisé au stand durant plus de 40 minutes suite au blocage de ses vérins hydrauliques lors de son premier ravitaillement, le buggy sarthois s’emparait de la première place au 6e tour. A moins d’une heure de l’arrivée, Jean-Marie Davoy n’avait plus qu’à parachever le travail et c’est lui qui passait en grand vainqueur devant le drapeau à damiers.

Podium_local.jpg

Un podium final très… local pour les vainqueurs de cette 2e édition des 24 Heures « off road » du Maroc (Photo Alain Rossignol)

Avec trois succès d’étape (Agadir, Ouarzazate et Marrakech-Agafay) et la victoire au « scratch » avec plus de 40 minutes d’avance sur le « proto » Oscar de Radelet-Kaket, Sarthe Rallye Raid aura survolé ces 24 Heures du Maroc.

« Nous avions certainement la meilleure voiture, les pilotes les plus rapides, la meilleure équipe mais il nous fallait éviter tous les pièges, très nombreux dans cette course, reconnaît Georges Lansac. C’est ce que nous avons fait avec une équipe très soudée, très complémentaire. Chacun a apporté sa pierre à l’édifice et je suis vraiment heureux d’avoir partagé cette réussite avec des garçons comme Jean-Marie, Jean-Louis et Alain. »

Equipe_victorieuse.jpg

Monsieur « 24 Heures Tout terrain » ajoute, par la même occasion, une ligne à son palmarès déjà très riche. Et cela réjouit le patron de Sarthe Rallye Raid, Jean-Marie Davoy.

« Georges m’a beaucoup aidé dans les 24 Heures de France et m’a permis de terminer 2e, avec lui, l’an passé dans cette même course au Maroc. Aujourd’hui je lui renvoie la balle. C’est un juste retour des choses. Mais cette victoire nous l’avons construite à quatre. Sans oublier les deux mécaniciens de MD Rallye Sport, mon préparateur, qui ont fait un travail admirable tout au long de la semaine. Nous n’avons connu qu’un petit problème technique, le premier jour mais cela nous aura peut-être été finalement profitable. Nous avons été contraints de modifier notre stratégie et de l’adapter, chaque jour en fonction des résultats et de l’évolution de la course. Une semaine dont on se souviendra tous longtemps.»

Le classement final des 24 Heures « off road » du Maroc : 1. Schlesser-Davoy-Lansac-Guéhennec (Buggy_Chevrolet Sarthe Rallye Raid), 19h52’42’’; 2. Radelet-Kaket (Osca) à 40’59’’; 3. Demonceaux-Castan (Bowler) à 1 t ; 4. Billaut-Boutron-Barbet (Buggy SMG) à 1 t ; 5. Mazot-Godet-Vergeau-Galland (Pro Truck) à 2 t ; 6. Arnal-Ascola (Mitsubishi) à 3 t ; 7. Vico-Vico (BMW-X5) à 3 t ; 8. Ghidinelli-Gevrey (Mitsubishi) à 3 t ; 9. Diers-Barbry (Bowler) à 4 t ; 10. Hugounenq-David (Desert Waf) à 4 t.

CATEGORIES
Share This
X
X