Grand Cherokee SRT V8 6.4 l 468 ch : may the Force be with you !

Grand Cherokee SRT V8 6.4 l 468 ch : may the Force be with you !

Grand Cherokee SRT V8 6.4 l 468 ch : may the Force be with you !

Le Grand Cherokee SRT V8 est un engin à part dans la catégorie des 4×4. Il s’agit avant tout d’un 4×4 sportif taillé pour la performance. Il va se positionner face aux BMW X5M X6M, au Porsche Cayenne et autres Mercedes GL AMG. Autant vous dire que nous sommes loin du tout terrain traditionnel, mais par contre, comme vous le verrez, au niveau des sensations et du plaisir de la conduire, il y a de quoi se faire plaisir.

Encore plus fort, lisez notre test du Grand Cherokee trackhawk V8 Supercharged 717 ch

Le Grand Cherokee SRT c’est un look

Par rapport à son petit frère, le SRT est passé par une salle de sport pour se muscler. En finition Red Vapor avec son gros bouclier, sa calandre chromée bordée de noir qui reprend inévitablement les 7 fentes, deux écopes à l’avant pour refroidir les freins, ailes bodybuildées, capot doté de deux ouïes du plus bel effet, spoiler à l’arrière, double sortie d’échappement, magnifiques jantes et j’en passe, ce SRT et tout bonnement magnifique et affirme d’emblée sa vocation sportive.

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-1867.jpg

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-1889.jpg

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-1860.jpg

L’intérieur et tout aussi beau et l’équipement complet. on est dans l’univers de la sportive, avec des gadgets tels qu’un affichage des G pris par la Jeep. C’est amusant de voir les compteurs s’affoler en accélération, freinage ou encore en virage. Le système audio est de très bonne qualité mais lors de l’essai ma musique a été celle du moteur surtout !
Les sièges maintiennent bien et c’est un petit palace roulant, seul bémol le volant peut être un peu trop épais, si vous avez des mains de fillettes ça peut être gênant, mais là je pinaille…

un intérieur avec une très belle finition typée sport et des matériaux de qualité

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-2062.jpg

pédalier sport

la molette pour choisir son mode de motricité en fonction du terrain

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-2077.jpg

console et ordinateur de bord GPS / Audio

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-2050.jpg

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-2047.jpg

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-2044.jpg

le Grand Cherokee SRT c’est un moteur et une boîte BVA8

C’est joli, c’est beau mais ça a surtout un moteur un SRT et c’est ce qui fait son charme. faisons les présentations, voilà le coeur de la bête un gros V8 6.4l HEMI :

  • Cylindrée : 6417 cc
  • Puissance din : 468 ch / 6250 tr/min
  • Couple moteur : 624 Nm / 4100 tr/min

V8 6.4l HEMI

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-2083.jpg

A peine ai-je appuyé sur start que le V8 commence à faire entendre son grondement sourd …. ça promet. Il suffit d’effleurer la pédale de droite pour que l’on sente la bête vrombir et c’est parti pour un petit essai sur la ligne droite… Que vous dire si ce n’est que les sensations sont extraordinaires, le SRT abat le 0 à 100 en mois de 5 secondes (4.9 lors de nos essais) alors qu’il pèse près de 2.5 t. On atteint des performances équivalentes sur le 100 m à celles d’une Aston Martin DB7 GT ou encore d’un Audi RS4 4.2… vous voyez un peu ce que cela donne ?

Du plaisir rien que du plaisir

Lors de mon essai j’ai parcouru plus de 1200 km avec de l’autoroute, dse petites départementales et cerise sur le gâteau, du circuit !

Avec ses suspensions Bilstein (Bilstein ADS Active Damping System) pilotées par un ECU qui les durcit en fonction du comportement du véhicule (via un bypass), il est difficile de prendre en défaut le Grand Cherokee. Il est doté de nombreuses aides électroniques Quadra drive II, tout d’abord le système de gestion de motricité Selec-Track avec différents modes de conduite (Auto, Sport, Remorque, Piste et Neige), le Quadra-Trac (qui gère la motricité et empêche le patinage des roues), l’ELSD (gestion du différentiel électronique à glissement limité pour l’arrière). Ajoutez à cela des gros freins à disques doté de 6 pistons (380 mm ventilés à l’avant et 350 mm ventilés à l’arrière) qui sont capables d’arrêter l’engin lancé à 100 km/h en 35 m !

devant le château de Sedan

devant le château de Bouillon

Vous imaginez donc bien le plaisir de conduire cette Jeep, mais malgré tout j’y mettrais un bémol, autant au niveau du freinage et de l’accélération, les sensations sont bien présentes, mais en enchaînant les virages la sensation de vitesse est quasi gommée tellement la tenue de route du SRT est performante. Le risque de se retrouver à haute vitesse sans s’en rendre comte est réellement présent, et cela s’est confirmé sur circuit comme nous allons le voir.

Le Grand Cherokee SRT en piste

Un tel engin méritait de se frotter à un circuit et à un pilote expérimenté, c’est pourquoi je me suis rendu sur le Pôle Mécanique des Ardennes où j’ai confié les clés à MICHEL Pascal. Il est le gérant de ce pôle installé sur une ancienne base de l’OTAN qui comporte plusieurs pistes, le tout sur près de 375 ha (Circuit neuf de 2.1 kms de long avec de grands dégagements – 250 000 m2 de piste – 7 kms de pistes asphaltées ou bétonnées – Ligne droite de 3 km de long)

sur le pôle mécanique des Ardennes avec MICHEL Pascal

La piste en ligne droite permet de prendre la mesure de l’accélération de l’engin et de se faire plaisir à rouler à grande vitesse, la touche launch permet même de jouer au 400 m départ arrêté et de jouir de la pleine puissance du SRT, quand je vous disais que ce n’était que du bonheur.

et si on jouait au 400 m DA ?

Ensuite rendez vous sur le circuit pour essayer le mode track (piste)où là encore le SRT est très plaisant à piloter et ses pneumatiques Pirelli P Zero typés piste le ventousent au sol. Il s’inscrit dans les courbes sans quasi prendre de roulis, en sortie de virage pied au plancher les reprises sont foudroyantes, on arrive à l’épingle suivante, on freine au dernier moment, le freinage est incisif et surprenant pour un engin d’un tel gabarit, l’épingle est négociée sans soucis même si elle est en léger dévers de 5%.

des jantes superbes et des pirelli P ZERO en 295 / 45 /20

en virage le comportement est très sain et il y a peu de roulis

Nous avons ensuite voulu vraiment jouer avec et la impossible de le mettre à l’équerre ou de drifter, la bête est assagie par l’électronique qui finit toujours par reprendre la main, c’est dommage …

on se régale à faire des photos sur les bords de piste un peu poussiéreux

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-1982.jpg

Le Grand Cherokee en tout terrain

Même si la motricité est gérée parfaitement par l’électronique et vous permettra un utilisation offf road, cet engin n’est pas fait pour ça et sa garde au sol étant limitée et sa carrosserie trop belle pour y faire de griffes. Cependant si vous avez besoin d’accéder à votre haras ou votre maison de campagne par des pistes ou encore de tracter un van pour vos purs sangs, il sera de taille.

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-2005.jpg

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-2021.jpg

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-2021-2.jpg

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-2027.jpg

le Grand Cherokee SRT pour qui pour quoi ?

Ne tournons pas autour du pot et soyons francs, le SRT a été conçu pour le plaisir et uniquement pour cela, certains trouveront que c’est un véhicule déraisonnable cependant si on regarde à la concurrence, il a des atouts de taille avec son look ravageur, sa puissance et sa tenue de route le tout pour la modique somme de 88 000 € ce qui est en deçà des autres marques à puissance équivalente.

Bref si vous gagnez au loto c’est un excellent choix qui vous fera oublier sa consommation qui est à la hauteur de la cylindrée et de la puissance, d’ailleurs je ne vais même pas vous en parler, quel intérêt tant que le plaisir est là.

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-1905.jpg

essai_jeep_grand_cherokee_srt8-1856.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (1)
  • comment-avatar

    Grand Cherokee SRT V8 6.4 l 468 ch : may the Force be with you !
    J’adore la gueule et le moteur

  • Disqus ( )