Humvee C-Series I’ll be back in 2015 !

Humvee C-Series I’ll be back in 2015 !

Humvee C-Series

Petite histoire d’un véhicule de légende

C’est en 1979 que l’armée américaine décida de changer ses Jeep au profit d’un véhicule plus polyvalent (HMMWV – High mobility multipurpose wheeled vehicule). Le projet retenu sera celui proposé par AM General et le premier prototype voit le jour sous le nom de M 998.

Il entrera en production en 1981, AM Genral en produit 55 000 jusqu’en 1998. Il participera au conflit de la Guerre du Golf en 1991 et de là vient sa renommée. En 1992 la marque Hummer voit le jour pour proposer des version civiles avec le succès que l’on connait, notamment grace aux nombreuses personnalités du monde du cinéma qui vont s’en porter acquéreur (souvenons nous de Arnold Schwarzenegger qui sera un des meilleurs ambassadeurs de la marque). General motors devient propriétaire de la marque qui finira par disparaître en 2009, cependant la production militaire continuera.

C’est en 2015 que la version qui nous intéresse voit le jour. Dérivée directement du modèle militaire, c’est sous l’impulsion de Paul Chedid (paul-chedid.fr/humvee-c-series-1) et après de nombreuses discussions avec les américains que renaît le mythe sous l’appellation Humvee C-Series.

Le look est légèrement différent du premier Hummer sur quelques détails mais l’âme est toujours présente. Face carrée et agressive, profil taillé à la serpe, gabarit hors du commun, énormes pneus, le Humvee C-Series a gardé l’ADN de la marque et un look de pur baroudeur.

essai Humvee C Series : Un ADN militaire omniprésent hérité du Hummer

essai_humvee_c_series-2248.jpg

Une forme taille à la serpe mais quel allure

Une garde au sol hors du commun et des suspensions indépendantes

essai_humvee_c_series-2269.jpg

Ici la notion de luxe n’a pas de sens, c’est certes un engin civil mais il a gardé tous ses atouts de véhicule militaire. Le confort n’est pas sa raison d’être. On trouve ainsi des portes sans garnitures à fenêtres coulissantes, un tunnel de boîte qui au final laisse bien peu de place dans l’habitacle, de rétros format camion, un intérieur dépouillé.

un confort dépouillé, 4 places à l'intérieur, un énorm

essai_humvee_c_series-2118.jpg

la place du conducteur ressemble à un poste de pilotage

Boîte auto, gestion de la transmission et des blocages de différentiel

ici la gestion du gonflage des pneus

des portes sans garnitures ni vitres électriques

essai_humvee_c_series-2131.jpg

des attaches capots façon jeep

une calandre massive et agressive

un treuil xxl pour tirer les amis évidemment

tout est surdimensionné

Pour motoriser l’engin qui accuse quand même 2850 kg (beaucoup plus léger que son prédécesseur) il a fallu mettre un moteur à la hauteur et c’est donc un V8 diesel 6.5l de 220 ch …. qui va animer le bestiau.

V8 diesel 6.5l 220 ch

essai_humvee_c_series-2177.jpg

ces anneaux servent de points d'ancrage pour un parachute et sont conçus pour le largage à partir d'un avion

il filtre à air en rapport avec la taille de l'engin

essai_humvee_c_series-2202.jpg

essai_humvee_c_series-2207.jpg

En option, plusieurs moteurs sont disponibles comme un V8 diesel 6.6l Duramax de 397 ch et 76.5 Nm à 1600 trs / min et des motorisations essence vont aussi être proposées (V8 6.2l 400 ch).

Le seul handicap du Humvee C-Series c’est son gabarit et son poids. Alors certes, il ne sera pas à l’aise sur les petites routes ou sur les zones où il faut beaucoup manoeuvrer, mais son vrai terrain de jeu ce sont les pistes et les grands espaces. En dehors des zones trialisantes c’est un peu le roi et pour le raid, je vous laisse imaginer.

les roues sont indépendantes, notez la taille des triangles XXL

le système à pont portique permet d'avoir une garde au sol plus élevée

essai_humvee_c_series-2145.jpg

essai_humvee_c_series-2154.jpg

essai_humvee_c_series-2167.jpg

Aucune concession par contre n’est faite par rapport à sa vocation tout terrain. Avec ses suspensions indépendantes et sa garde au sol très élevée, avec son système de gonflage /dégonflage des pneus géré depuis le poste de pilotage, avec ses pneus en 37 / 12.5 /17, il est prêt à aller se frotter à toutes les pistes. Et c’est avec Patrick Mesnildrey, le président du Club Hummer France (http://www.hummerclubdefrance.fr/) que nous partons nous balader sur les zones du terrain de Fublaines et en compagnie du président du club MLVO que nous allons passer l’après midi.

essai_humvee_c_series-2487.jpg

sur le terrain de MLVO

essai_humvee_c_series-2586.jpg

Le Humvee C-Series est réellement impressionnant de force et de puissance, si parfois il faut mettre un peu un coup de gaz pour franchir un obstacle (rappelez-vous son poids) il se jouera cependant de toutes les difficultés mais on sent que c’est surtout sur la piste qu’il va pouvoir donner toute sa mesure.

essai_humvee_c_series-2298.jpg

essai_humvee_c_series-2307.jpg

essai_humvee_c_series-2322.jpg

essai_humvee_c_series-2340.jpg

essai_humvee_c_series-2355.jpg

essai_humvee_c_series-2406.jpg

essai_humvee_c_series-2436.jpg

essai_humvee_c_series-2473.jpg

la piste son terrain favori

essai_humvee_c_series-2536.jpg

essai_humvee_c_series-2556.jpg

un bon bain ne lui fera pas peur, au contraire

essai-hummer-humvee-c-series-2566.jpg

Au final c’est un 4×4 d’exception tant par ses caractéristiques, son allure mais aussi son prix.

 Longueur : 4690 mm

 Largeur : 2200 mm

 Hauteur : 2010 mm

 Empattement ! 3310 mm

 2 réservoirs de 190 l

 Poids tractable : 3450 kg

 Garde au sol 415 mm

CATEGORIES
TAGS
Share This

Commentaires

Wordpress (3)
  • comment-avatar

    Humvee C-Series I’ll be back in 2015 !
    VIVE le Roi

  • comment-avatar

    Humvee C-Series I’ll be back in 2015 !
    Bien dit : le roi est mort, vive le roi.
    Heureux propriétaire d’un H3 depuis 2009, celui-ci affiche 252.000 au compteur à ce jour et ne m’en lasse toujours pas.
    Il sera difficile de lui trouver un remplaçant.

  • comment-avatar

    Humvee C-Series I’ll be back in 2015 !
    ENFIN le retour d’un VRAI 4×4

  • Disqus ( )
    X
    X
    Journal du 4magazine 4x4 & SUV

    GRATUIT
    VOIR