jantes beadlock Rock Monster

jantes beadlock Rock Monster

jantes beadlock Rock Monster pour Defender – Jeep – Toyota

La jante Dr Jekyll et Mister Hyde…
Ou comment transformer son Def en Rock Monster …

En Off Road, la motricité est l’une des bases de l’équation au même titre que la puissance, le couple, le poids d’un véhicule. Vous le savez tous, l’adhérence d’un 4×4 en situation difficile peut aisément être augmenté grâce au dégonflage des pneumatiques, mais cette technique à ses limites. Aujourd’hui, la société Hutchinson propose au propriétaire de Defender une nouvelle jante dite « Beadlock » issu de son département Défense-Sécurité. Ce nouveau produit permet de repousser plus loin les limites en franchissement du cube d’alu…En avant-première et en beauté.

jantes-beadlock0048HUTCH.jpg

Il y a 150 ans, Eram Hutchinson, américain d’origine et industriel s’installe à Montargis. Il y développe au début la fabrication de botte en caoutchouc puis de pneumatiques. C’est le début de la longue histoire de la marque Hutchinson, très orientée nouvelles technologies avant l’heure. Ainsi, en 1903 elle participe au développement de l’enveloppe des dirigeables, équipera en 1923 les chenilles la Croisière jaune Citroën et depuis des lustres les fans de la petite reine et plus récemment du VTT avalent des kilomètres montés sur des boyaux et pneus à crampons Hutchinson…

jantes-beadlock0049HUTCH.jpg

Aujourd’hui Hutchinson accompagne votre vie quotidienne sans que vous le sachiez obligatoirement. Éponges Spontex, gants Mapa, tétines de votre petit dernier, préservatifs sortent des usines de la marque qui appartient depuis 1974 au groupe Total avec 24000 collaborateurs répartit dans 31 pays. Le secteur d’activité qui nous intéresse plus particulièrement c’est le domaine militaire où Hutchinson est aussi à la pointe de la technologie réalisant par exemple le revêtement « Invisible » pour les radars de notre fierté nationale ; l’avion Rafale. Dans un domaine plus terre-à-terre, les ingénieurs ont du plancher il y a quelques années pour le compte de l’armée américaine sur la technologie « Air Down » (Basse pression), autrement dit, sur les déplacements de véhicules équipés de pneumatiques caoutchouc sur terrains difficiles nécessitants de rouler à basse pression.

De ces recherches sont nées le fameux « Runflat », sorte de coques interne fixée sur la jante autorisant le roulage à plat plutôt destiné au domaine de la sécurité et du maintien de l’ordre.

Ensuite, apparaît la technique du « beadlock  ». Une bande de caoutchouc qui maintient les talons du pneu plaqués contre la jante autorise un roulage basse pression pour une meilleure répartition du poids du véhicule sur les 4 pneus ou plus. Ce principe permet d’accroître jusqu’à 300% la surface en contact avec le sol, d’où une agilité incroyable. Il en résulte que certains véhicules militaires équipés de pneus et du système Beadlock ont une mobilité tactique (Rapport vitesse/ consommation/ intendance/ puissance de feu) supérieure aux véhicules à chenilles. Les Defender de Land Rover (Ceux des fameux SAS) en font partie à tel point que l’armée américaine en a commandé un certain nombre pour ses forces spéciales après la première offensive en Irak.

Jante beadlock : un peu de technique…

Comme les progrès techniques en F1 s’appliquent à l’automobile de Monsieur tout le monde, le matériel militaire trouve souvent une utilisation plus pacifique chez les amateurs et les professionnels de l’Off road.

Ainsi, les jantes Beadlock Hutchinson arrivent aujourd’hui sur le marché pour nos Land Rover préférés. Un design dévastateur en prime.

Il existait déjà deux solutions qui ont prouvé une certaine efficacité dans le domaine du « Air down ».

 Les jantes montées sur bons nombres de buggys actuels qui enserrent les talons du pneu entre deux pièces métalliques. Ce principe trop violent pour le caoutchouc ne fut pas retenu par les ingénieurs Hutchinson préférant donner plus de souplesse à l’ensemble Caoutchouc (Du Beadlock)/pneu/métal (De la jante).

 le système Staun Australien qui consiste à monter une chambre à air « basse » en tissu en plus de la chambre à air classique (Montage fastidieux qui impose deux valves par jantes).

La jante Rock Monster Hutchinson connaît aujourd’hui un vif succès chez les amateurs américains d’Off road « hard » et autre Rock Crawling puisqu’elle à l’avantage de faire oublier les désavantage de ses concurrentes.

Le Beadlock caoutchouc Hutchinson renforcé de câbles textiles reste « Soft » pour le pneumatique. Il élimine la chambre à air, il interdit tout déjantage, les corps étranger ne peuvent provoquer aucune crevaison lente, le montage est simple. Le seul obstacle sera le tarif des jantes Rock Monster qui peut sembler très élevé, mais la qualité du produit mérite certainement l’investissement. C’est ce que nous avons voulu vérifier aujourd’hui avec une monte pneumatique 235/85 x 16 (Proche du 750 x 16), dimension la plus répandue à travers le monde.

Pour les durs de l’Off road…

Après une heure passée à monter méticuleusement la première jante Rock Monster et son pneu 235/85 x 16 selon la notice fournie (Ref : Montage en photos), on réalise la simplicité du principe développé et la facilité de sa mise en œuvre. Le montage des trois roues suivantes sera bien plus rapide et voilà notre Defender 90 tout neuf, gracieusement prêté par la concession Land Rover de Coignières (78), magnifiquement chaussé en un tour de cric.

jantes-beadlock0063HUTCH.jpg

jantes-hutchinson-beadlock.jpg

jantesbeadlock.jpg

L’aller-retour vers notre terrain d’essai ne fait apparaître aucune lourdeur de la direction, ni vibrations anormales aux pressions de gonflage préconisées par le constructeur sur route. Au-dessus de 80 Km/h, un peu de tremblement dans le volant apparaît, un équilibrage sera nécessaire. Mais aujourd’hui, c’est direction sable et rochers avant tout, histoire vérifier si les Rock Monster repoussent réellement les limites habituelles de notre franchisseur né.

À pression 1,8 Bar et blocage central engagé, le comportement du 90 ne change pas. Tenue sur piste classique, virement de bord sain, suspension souple…Un Def quoi. En abordant le sable nous descendons la pression progressivement. 1,2 Bar, 1,0 puis 800 Gr sans constater de flou excessif dans le pilotage.Le couple du Def aidant, la motricité dans le sable peu porteur est un régal. 600 gr, les pneus Mud Terrain BF Goodrich ne ballonnent pas trop, on peut se lancer à l’assaut des rochers sans crainte pour les flancs renforcés de ces derniers.

Là, c’est une révélation, 400 gr rien ne peut désormais stopper le Land. Une marche à la limite de l’angle d’attaque ne lui résiste plus. Première courte, on lâche l’embrayage en douceur, les quatre pneus épousent la crête saillante du rocher l’une après l’autre…Ça passe ! à vous dégoûter les ténors de l’impulsion et du transfert de masse rois du trial. C’est presque trop facile, on en est à rêver de dimensions pneumatiques bien supérieures tant Il est impressionnant de voir se tordre les flancs des pneus dont l’endurance sera certainement la seule limite à ce montage d’une efficacité redoutable.

Hutchinson nous propose ainsi du matériel d’une efficacité étonnante très facile à mettre en œuvre. Gageons que les performances attireront bien des pros et adeptes du sable ou du franchissement. Ajoutons enfin que le design des Rock Monster vous fera oublier rapidement la somme déboursée…Qu’il était beau notre Def tout neuf.

Le kit ROCK MONSTER Hutchinson :

Le kit Jantes Rock Monster en 16’ pour Defender en détail :

Trois pochettes plastiques contenant le joint, les 15 écrous et leur 15 caches noirs.

La partie externe de la jante et sa valve.

La jante interne.

Le Beadlock.

Montage à blanc de l’ensemble jante/Beadlock. Pour ceux qui n’auraient pas compris le principe, la bande de caoutchouc maintient les deux talons du pneu sur la jante quelle que soit la pression de gonflage.

 Temps de montage: Moyenne 30 minutes par roue (Compter 50 minutes pour la première !).

 Difficulté de montage: Facile.

 Poids : 13,75 Kg (Jante) et 4,9 Kg (Beadlock).

 Taille : 16 x7’ entraxe Defender.

 Composition : aluminium.

 Tarif : 649 € l’unité. (tarif indicatif)

 Pneumatique de l’essai : 235/85 x 16 BF Goodrich Mud terrain.

Conseils pour bien rouler avec ses jantes beadlock:

 En raid prévoir un ou deux joints de rechange.

 15 écrous à visser multipliés par 4 jantes…Soit, 60 fois l’opération. Notre montage ayant lieu dans un atelier nous avons profité de l’indispensable clé à chocs bien plus rapide. Nous recommandons ainsi l’achat d’une clé à chocs électrique utilisée pour le gain de temps et en aucun cas pour le serrage final.

 Il faut impérativement procéder à la vérification du serrage des écrous de jantes après 160 Km puis après 8000 Km. Changer les écrous après 10 démontages. Enfin, lors d’un démontage éventuel, un démonte pneu sera indispensable pour décoller les talons et bien sûr, ne jamais oublier de dégonfler totalement les pneus…

Distributeur exclusif Rock Monster : Indiancars 01 30 05 04 11

Opération 1 : Montage du Beadlock dans le pneu :

Après avoir vérifié la propreté de l’intérieur du pneu, poser le pneu à plat sur le sol. Maintenez le Beadlock à deux mains afin de faire entrer l’une des extrémité au maximum dans la cavité du pneu. Il suffit alors de soulever le talon du pneu opposé et de faire pivoter le Beadlock. Opération n°1 pratiquement terminé. Il reste à bien équilibrer la position de l’ensemble ce qui facilitera les deux étapes suivantes.

jantes-beadlock0010HUTCH.jpg

jantes-beadlock0011HUTCH.jpg

jantes-beadlock0012HUTCH.jpg

jantes-beadlock0015HUTCH.jpg

jantes-beadlock0016HUTCH.jpg

jantes-beadlock0017HUTCH.jpg

Opération 2 : Repérage pour le placement correct de la jante interne  

Afin de faciliter la circulation de l’air lors des futurs gonflage/ dégonflage, nous vous recommandons de bien repérer l’emplacement de la gorge de gonflage (et son trou) pratiqué sur la face interne du Beadlock qui devra se trouver dans l’axe de la valve située sur la partie externe de la jante entre deux écrous.

jantes-beadlock0018HUTCH.jpg

jantes-beadlock0019HUTCH.jpg

Opération 3 : Lubrification de la jante interne et de l’ensemble Beadlock/ pneu :

Bien lubrifier les talons de pneus et la jante interne avec un mélange d’eau savonneuse, puis enfoncer le pneu au maximum en respectant votre repérage précédent. Ne pas hésiter à recommencer l’opération si la gorge n’est pas centrée. Vérifier une nouvelle fois la propreté de l’ensemble de la surface de la jante.

jantes-beadlock0020HUTCH.jpg

jantes-beadlock0021HUTCH.jpg

jantes-beadlock0023HUTCH.jpg

Opération 4 : Pose de la Jante externe et de son joint

 Nettoyer avec soin la seconde partie de la jante en portant une attention particulière à la gorge du joint. Lubrifier une nouvelle fois à l’eau savonneuse, placer le joint, retourner la partie externe de la jante et placer là. N’oubliez pas votre repérage de valve qui doit se retrouver dans l’alignement de la fameuse gorge du Beadlock.

jantes-beadlock0023HUTCH.jpg

jantes-beadlock0024HUTCH.jpg

jantes-beadlock0025HUTCH.jpg

jantes-beadlock0027HUTCH.jpg

Opération 5 : Amorçage et mise en place des 15 écrous

Les goujons affleurent à peine ! Pas de panique, la jante Hutchinson comporte 4 trous qui permettent à l’aide de 4 goujons et écrous une amorce de serrage. Après le montage de votre première jante, vous réaliserez que 2 goujons « libres » suffisent amplement car il s’agit juste de faciliter la mise en place des 15 écrous sur les 15 goujons « fixes» de la jante. Nous vous recommandons l’utilisation de morceau de cartons afin de protéger la peinture de la jante.

jantes-beadlock0029HUTCH.jpg

jantes-beadlock0034HUTCH.jpg

Opération 6 : Serrage rapide en croix et finition à la clé dynamométrique  

À l’aide de la clé à chocs, opérer un serrage en croix des 15 écrous de la jante progressivement, sans jamais forcer. La jante se place doucement, en la retournant vous pourrez vérifier la diminution de l’espace entre la partie externe et la partie interne. Le serrage final doit impérativement se faire à la clé dynamométrique réglée sur 100 Nm.

jantes-beadlock0037HUTCH.jpg

jantes-beadlock0041HUTCH.jpg

jantes-beadlock0043HUTCH.jpg

jantes-beadlock0038HUTCH.jpg

jantes-beadlock0040HUTCH.jpg

Opération 7 Vérification de l’étanchéité :

Après le gonflage du pneu, si vous avez travaillé en prenant soin de nettoyer et lubrifier les pièces, vous n’aurez aucune mauvaise surprise. Mais, selon les conditions (Sable, vent…), il se peut toujours qu’une impureté vienne se déposer là où il ne le faudrait pas. Un seul moyen de vérifier ; L’eau savonneuse. Aspergez copieusement la jointure entre les deux parties de la jante (Face interne) et observez qu’il n’y a pas production de bulles. C’est gagné. Dans le cas contraire, tout est à recommencer, car le joint est à changer…

jantes-beadlock0045HUTCH.jpg

Opération 8 Montage des caches d’écrous :

Après cette vérification, il ne reste plus qu’à monter les caches d’écrous à l’aide d’un maillet caoutchouc ou avec du carton et un marteau.

jantes-beadlock0046HUTCH.jpg

jantes-beadlock0047HUTCH.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X