Le Highlander 300 Tdi des frères Gaugain : un Defender préparation extrême

Le Highlander 300 Tdi des frères Gaugain : un Defender préparation extrême

Deux frangins, une passion commune et une préparation 4×4 extrême

Villevenard dans la Marne est un petit village qui a la particularité de regrouper dans ses environs de nombreux fans de 4×4. Il y a quelques années, tous les ans, était organisée une rencontre tout terrain « la fête du 4×4 » qui a connu pas mal de succès. On y trouvait un terrain 4×4 et de multiples chemins plus ou moins difficiles. Cette manifestation était un mélange de bonne ambiance à laquelle on ajoutait un petit brin de folie. En effet de nombreux protos, tous plus délirants les uns que les autres, venaient se dégourdir les crampons. On a pu y voir pèle mêle une tripotée de Range V8 préparés, une 2 CV tout terrain, des véhicules ressoudés entre eux avec deux avants de voiture. Ceux qui ont connu cette époque rock and roll voient bien de quoi je parle. Le terrain accueille des clubs comme le club Xtrem Aventure que j’avais rencontré il y a quelques années.

Fabien et Guillaume Gaugain ont été bercés dans cet univers et donc forcément le moment est venu où faire de la compétition les a gratouillés. Premier objectif, le Croatia Trophy en 2016 dans la catégorie Adventure, ils vont donc se préparer un engin capable d’affronter le terrain inhospitalier de la Croatie. Puis ayant vu pas mal de reportages et de photos sur l’Ultra4 Europe, ils décident de s’inscrire au King Of France 2017. C’est à cette occasion que je les ai rencontrés.

Un 4×4 hybride : le Highlander 300 Tdi

Il leur aura fallu près de 6 mois pour finir leur préparation mais quand on est passionné, peu importe le temps qu’on consacre à son engin, il faut que ça roule. L’idée est d’avoir un véhicule fiable, costaud, facile à entretenir et ce sans dépenser des fortunes.

C’est donc sur une base de châssis de Range Rover que sera conçu le Highlander. Le projet est de faire un trayback (c’est à dire d’avoir une cabine et un plateau à l’arrière) et surtout de pouvoir avoir des angles très importants, que la carrosserie ne gène pas, ce qui est important quand on souhaite participer à des challenges extrêmes.  Les débattements devront être importants pour laisser passer de gros pneus en 37 pouces. Et il faudra que l’engin soit costaud tant au niveau des ponts que de l’arceau. Il est prévu pour accueillir deux gros treuils.

Voilà en gros le projet de base.

King Of France Ultra4

On peut dire qu’ils se sont amusés et régalés sur le King Of France Ultra4 2017. Loin d’être ridicule, l’engin s’est bien comporté et même, il faut bien l’avouer, s’il est difficile de rivaliser avec des engins à 500ch mais à un tarif beaucoup plus important, les deux frères ont été ravis de cette course. Mieux qu’un grand discours je préfère vous montrer leurs images pendant la compétition

 

Châssis, carrosserie et arceau du Highlander

La base est donc un châssis de Range Rover classique qui va être dépouillé de sa carrosserie. Le châssis ne va pas pour autant rester de base, il sera renforcé. Pour garder l’esprit British, une cabine de Defender pick up sera posée dessus et l’arrière sera transformé en plateau. L’adaptation n’a pas forcément été facile mais avec du temps et de l’huile de coude, le résultat est vraiment pas mal !

La calandre et les optiques de Def complètent le proto tout en lui laissant un design propre à la marque à l’ovale vert.

Un arceau extérieur en tube T3 de 48 mm de diamètre vient compléter la modification et se poursuit sur l’arrière pour constituer la partie trayback. Des ailes tubulaires viennent compléter les protections ainsi que deux gros pare-chocs qui sont aussi destinés à accueillir les treuils.

Moteur 300 Tdi optimisé et transmission

Le 300 Tdi sorti en 1994 est un moteur  diesel de 2.5 l de cylindrée qui développe 113 ch d’origine. Il est réputé par sa « rusticité » (pas d’électronique), son entretien facile et surtout sa fiabilité et sa robustesse.

Les deux frères se sont penchés dessus afin de l’optimiser. Il sera tout d’abord refait à neuf en 2017.

L’optimisation du 300 Tdi qui nous mène à un peu plus de 200 ch :

  • mise en place d’un nouveau turbo à géométrie variable de chez Turbo Technics
  • pose d’injecteurs performance et modification de la pompe
  • culasse optimisée
  • remplacement de la poulie d’origine par une poulie en aluminium et nouvel alternateur en 200 A
  • réservoir de gazole de 70 l en aluminium de chez Golden Coast Custom qui comprend aussi le réservoir de liquide de refroidissement, ils sont séparés par 1 cm afin de permettre un bon refroidissement.
  • échappement inox avec deux sorties possibles : sous le véhicule pour l’Ultra4 ou vers le haut pour des challenges extrêmes comme le Croatia trophy
  • admission sur mesure via une écope sur le toit avec un filtre Green Filter derrière la cabine
  • radiateur sur mesure Djebel Ultima (80x40x9) derrière l’habitacle refroidi par deux ventilateurs Djebel Ultima
  • batterie de type poids lourd 12V 200 Ah 1050 A

Côté transmission on trouve un boîte de vitesse  LT77s accouplée à une boîte de transfert LT230 avec spool (différentiel bloqué), toutes les deux de chez SynchroGearboxes.

Suspensions, ponts, direction et liaisons au sol du Highlander

Pour aller jouer au croatia Trophy ou encore sur l’Ultra4, les ponts d’origine Land Rover ne sont pas suffisamment dimensionnés. Acheter des Spidertrax c’est un peu cher alors il faudra trouver une solution entre deux. Les ponts de Patrol sont plus costaud que ceux de Land alors c’est vers cette solution que Fabien et Guillaume vont s’orienter. En plus on en trouve facilement et les pièces performance existe aussi chez RCV par exemple.

Après avoir trouvé deux ponts de Patrol Y 60, il aura fallu les adapter et créer des supports, les renforcer au moyen de tubes ressoudés afin de les protéger des chocs.

Le pont avant conserve sa couronne et son couple conique d’origine mais les arbres de roues, les cardans et les moyeux proviennent de chez RCV (ce sont des versions renforcées). Le différentiel à blocage pneumatique est un modèle HF.

Il est fixé en 5 links sur rotule (deux tirants de chaque côté et une barre panhard), made in Golden Coast Custom.

Le pont arrière bénéficie de tirants plus longs et d’un troisième point de fixation avec une rotule à grand angle d’amplitude. Tout ceci a été fabriqué par Fab de chez GCC, comme le réservoir. Le différentiel est remplacé par un spool (blocage permanent). Une barre Antirock Currie (sway bar, barre anti roulis) a été ajoutée.

Les deux sont montés avec des rotules côté châssis et des silent blocs côté pont. Les arbres de transmission sont des versions de Patrol retaillées à la bonne cote.

Les suspensions sont des coilover (ressort + amortisseur) de chez RLC. Ce sont des versions AmadaXtrem en 38″ à bonbonne séparée, ils disposent de deux ressorts empilés avec une plaque servant d’intermédiaire (diamètre du corps d’amortisseur 52mm – tige 20 mm – longueur à vide 38 »  965 mm – longueur compressée  23 »  593 mm). Un rapide calcul permet de voir que le débattement atteint 50 cm, autant dire que l’engin saura se déhancher !

Comme souvent sur ce type de véhicules, des bumpstop permettent d’atténuer les chocs en butée et en détente, des sangles limitent le mouvement du pont à l’arrière.

La direction d’origine a été remplacée par une direction hydraulique à vérin PSC 8« .

 

Direction à vérin hydraulique. Notez les high steering renforcés

L’intérieur, les accessoire et les treuils

Nous en avons presque fini avec la description de l’engin, allons voir comment il a été aménagé à l’intérieur.

Un tableau de bord XS OffRoad remplace avantageusement celui d’origine. Dessus vont être fixés les différents cadrans (compte-tours, ampèremètre, compteur de vitesse,  pression huile et turbo) ainsi que les commandes de treuils, les blocages de différentiels, les interrupteurs pour les rampes à LED, la marche forcée du ventilateur, etc sans oublier le coupe circuit général.

Tout le faisceau électrique a été refait et protégé en tenant compte du fait d’une utilisation qui peut parfois se faire en conditions humides.

Les deux frères sont assis dans des sièges baquets dotés de harnais TECHNO RACING (c’est évidemment obligatoire).

On trouve les indispensables extincteurs, du matériel pour réparer et quelques outils. Des filets fixés au plafond permettent de ranger quelques objets.

Pour les treuils, ils n’ont pas lésiné les fréros :

  • à l’avant il y a un gros Red Winch
  • à l’arrière un 8274 d’origine Warn mais qui a été adapté entièrement chez Gigglepin pour en faire une bête de treuillage

Ajoutez des barres LED au dessus du pare-brise et une seconde orientée vers l’arrière au dessus de l’écope et voila notre engin prêt pour affronter les nocturnes.

Pneus et jantes du Defender préparé franchissement

Du traditionnel mais de l’efficace, les pneus Maxxis Trepador en 37/12.5/16 sont montés sur des jantes à beadlock en 8×16 de chez Djebel.

 

 

 

 

CATEGORIES
Share This

Commentaires

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X