Mazda CX5 Dynamique nouveau modèle 2017

Mazda CX5 Dynamique nouveau modèle 2017

Mazda vient de trouver une belle riposte aux Peugeot 3008 et Volkswagen Tiguan, deux références sur le segment des SUV compacts, avec son nouveau CX5.

Le Mazda CX5 est une alternative intéressante par rapport à la concurrence sur plusieurs points.

test-mazda-cx5-2017-6168-2.jpg

Un Design qui sort de l’ordinaire et typé dynamique. En effet, ses lignes sans être agressives, sont pour le moins dynamiques et apportent un aspect flatteur et premium. La calandre est élargie et le Logo trône au milieu d’une structure un peu en forme de nid d’abeille qui remplace avantageusement les barres horizontales du précédent modèle. Les optique se sont effilées et sont soulignées par le décroché du capot qui arrive un peu en avant. Belle astuce de designer qui donne à notre CX-5 un regard affûté d’oiseau de proie et apporte une touche de sportivité.

test-mazda-cx5-2017-6172.jpg

test-mazda-cx5-2017-6177.jpg

test-mazda-cx5-2017-6182.jpg

Le première épreuve est passée haut la main, voyons à présent l’intérieur du CX5. Une bonne surprise nous y attends, l’intérieur dégage d »emblée une impression de qualité. Les matériaux sont qualitatifs de même que l’assemblage. la planche de bord est revue, la disposition des commandes et l’écran 7 pouces disposé en partie haute sont ergonomiques. notons que ce dernier se pilote via une molette située à droite du conducteur en arrière du levier de vitesse, ce que j’apprécie pour ma part. Le tableau de bord est lisible et n’est pas full numérique comme chez certains de ses concurrents. Les principales informations (vitesse, lecture des panneaux de signalisation, navigations) sont reprises sur l’affichage tête haute. Les sièges sont confortables et apportent un bon maintient.

test-mazda-cx5-2017-6078.jpg

test-mazda-cx5-2017-6027.jpg

test-mazda-cx5-2017-6091.jpg

test-mazda-cx5-2017-6093.jpg

test-mazda-cx5-2017-6107.jpg

Même si notre version essayée n’est pas la finition haut de gamme, on dispose de tout ce qu’il faut au niveau sécurité et électronique. En version Dynamique on trouve donc projeteurs à LED, écran 7 pouces multimédia avec GPS, régulateur de vitesse, climatisation bi-zone, sièges et volant chauffant, aide au stationnement, surveillance dans les angles morts et des obstacles, affichage tête haute, alerte de franchissement de ligne et maintient en ligne, etc

test-mazda-cx5-2017-6124.jpg

Pour avoir le régulateur adaptatif, le système audio Bose à 10 enceintes, le toit ouvrant, le hayon à ouverture électrique, des sièges cuirs, il faudra choisir la version haut de gamme en finition Selection.

Jusque là nous sommes proche du sans faute, allons maintenant découvrir ce que donne notre CX5 une fois que l’on se met à son volant.

test-mazda-cx5-2017-6059.jpg

test-mazda-cx5-2017-6065.jpg

Et c’est parti pour 200 km dans la Forêt Noire. Une fois sorti de la ville nous attaquons une zone plus campagnarde sur laquelle les virage se font petit à petit lacets. Un lieu idéal pour voir si le CX-5 est aussi dynamique sur la route que l’est son style. Et la réponse est OUI.

La boîte méca est bien étagée et le levier est précis et tombe bien sous la main, le moteur 2.2 SkyActiv-D dans notre version 150 ch est vif. Pour une fois on a un 150 ch qui fait 150 ch ! Avec son couple de 380 Nm à 1800 trs/min, il reprend suffisamment bas dans les tours pour se jouer du traditionnel « je descends d’un rapport sinon ça n’avance pas ».

L’essai se présente bien, d’autant plus que quand je décide de lancer la voiture un peu plus dans les virages son comportement se révèle sain, pas de prise de roulis désagréable, la direction est précise, la gestion des 4 roues motrices . J’enchaîne les gauches, les droites, les épingles avec un réel plaisir. le CX5 me semble le SUV le plus dynamique que j’ai pu essayer dans sa catégorie. J’oubliais de vous dire que malgré une conduite quelque peu sportive, notre CX5 sait rester confortable et silencieux. Mazda est parvenu à cet équilibre en revoyant divers points tels que les suspensions avant, le freinage mais aussi un gros travail a été effectué sur l’insonorisation, un vrai bonheur.

test-mazda-cx5-2017-6154.jpg

Pour finir nous passons par les autoroutes allemandes où il me sera possible légalement de dépasser les 200 km/h (compteur). C’est l’occasion de vérifier que côté bruit, notre Mazda sait vraiment se faire discrète.

test-mazda-cx5-2017-6208-Modifier.jpg

Jusqu’ici je n’ai que du positif à dire et pourtant je n’ai pas d’actions chez Mazda. Je vais quand même vérifier la consommation avec un peu d’appréhension, car souvenez vous le moteur est un 2.2 l là où la concurrence a tendance à céder au downsizing pour justement baisser les rejets de Nox et de CO2 et réduire la conso. La encore une bonne surprise, premier parcours à 8 l et second à 8.2 l, tout en sachant que je n’ai pas du tout adopté une conduite coulée et douce qui aurait réduit ma conso de manière conséquente.

test-mazda-cx5-2017-6180.jpg

Passons maintenant au tarif de la bête, et la encore bonne surprise, le CX5 est bien placé par rapport à ses concurrents, notre modèle 4×4 est affiché au prix de 36 300 € avec un malus de + 613 €. les versions en deux roues motrices commencent elles à partir de 32 000 € en version 4×2 Elegance.

Le Mazda CX5 mérite vraiment que vous alliez l’essayer si vous êtes tentés par un SUV compact à tendance urbaine et routière, ne nous y trompons pas, pas question de faire des folies en tout terrain avec le Mazda. Vous y trouverez du confort, une bonne tenue de route, une gamme d’équipements très large même dans sa finition intermédiaire, un comportement dynamique et en prime avec un réel look très sympa.

test-mazda-cx5-2017-6215.jpg

test-mazda-cx5-2017-6029.jpg

test-mazda-cx5-2017-6032-Modifier.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This

Commentaires

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X