Morocco Desert Challenge 2018

Morocco Desert Challenge 2018

Morocco Desert Challenge 2017 : 10 ème édition !

8 étapes, 0 km de liaison et plus de 2400 km de course de la côte Atlantique à la méditerranée, voici le programme de ce 10ème Morocco Desert Challenge.

L’histoire du MDC a été écrite par Gert Duson, organisateur en 2006 du Touareg Trail qui s’est ensuite occupé du MDC.

Avant le Mocorro desert Challenge il y a eu au commencement le Libya Desert Challenge en 2008 (avec une cinquantaine de compétiteurs pour la première, puis 110 en 2009qui connaîtra deux éditions avant de déménager en Tunisie (la Lybie ayant fermé ses frontières  trois semaines avant le départ du rallye – l’organisation a réussi le challenge de transférer la course en Tunisie au dernier moment). Pour cette période tunisienne, ce sont près de 160 personnes qui étaient présentes. 2011, en pleine période des printemps arabes, impossible d’organiser la course. Le rallye est de nouveau de retour en Tunisie en 2012 sous la houlette de Jean Claude Kaket, nouveau directeur de course. En 2013, c’est décidé cette fois-ci la compétition aura lieu au Maroc.

Le Maroc propose une variété de paysages et des pistes qui savent se faire rapides ou sélectives. C’est sur ces terres idéales pour la compétition que le rallye va connaître un fort développement. 300 personnes se retrouvent ainsi en 2014, à noter que les camions peuvent désormais faire partie de l’aventure. En 2015, ce sont plus de 400 personnes qui y participeront et le rallye se professionnalise, on introduit le GPS Unik 2 et le Sentinel.

2016, un parcours de côte à côte est inauguré de la plage blanche à Saîda sur la côte méditerranéenne. En 2017, le nom change pour devenir le Morocco Desert Challenge et développe son concept de 0 km de liaison. Le bivouac du soir a lieu à l’arrivée, finies les heures perdues en conduite fastidieuse pour rejoindre l’étape du lendemain. la formule est plébiscitée par les concurrents.

Pour fêter ses 10 ans le Morocco Desert Challenge fait le plein de participants de plus de 15 nationalités :

  • 19 Participants dans la catégorie Raid Aventure
  • 51 participants en moto ou quad
  • 47 équipages en catégorie voiture
  • 30 camions engagés
  • 28 engagés en SSV
  • sans oublier les 150 personnes qui font partie de l’organisation : commissaires de piste, mécaniciens, médecins, chauffeurs, guides, etc
  • plus de 700 personnes au bivouac

Un rallye professionnel fait pour les « amateurs »

Un parcours hors du commun sans liaisons entre pistes et sable, des paysages très variés et une ambiance, voilà ce que met en avant le MDC. La plupart des inscrits sont des « amateurs éclairés », de bons pilotes sur de belles machines, des vrais passionnés qui cherchent une aventure à taille humaine. Même s’il est probable que dans l’avenir, de grosses équipes « usine » viennent jouer au MDC, le rallye souhaite garder son âme et continuer à faire plaisir aux vrais amateurs de cross country.

Avec un tarif abordable qui commence (sans le bateau) pour les voitures par exemple à 3400 € le véhicule + le pilote, 2200 € pour le copilote et 1950 € par équipier ; 2700 € pour un pilote et sa moto, le Morocco Desert Challenge a su rester abordable sans pour autant rogner sur la sécurité et son bivouac renommé. Deux hélicoptères, une équipe de médecins, plusieurs 4×4 ambulances sur les pistes, en cas de problème, les personnels sont rapidement sur place.

Ici, pas d’hôtels mais un bivouac dans la vraie tradition des rallye raid. Cependant, bivouac ne signifie pas dénuement et boîtes de rations. En dehors de la possibilité de profiter au mieux des magnifiques ciels étoilés marocains, le bivouac c’est aussi l’occasion de se détendre et de se restaurer. Douches chaudes et toilettes sont aussi prévues aux « normes » européennes. Le soir, chacun pourra échanger sur son étape du jour et profiter d’un peu de musique et du resto qui propose des plats variés.

Personne n’est laissé en plan en cas de panne. A chaque rallye, tous les équipages plantés ont été ramenés à bon port par les véhicules balais 4×4 ou camions 6×6 et 8×8.

 

Les 8 etapes:

Etape 0 : Agadir

Le Morocco Desert Challenge débutera dans la station balnéaire d’Agadir les 13 et 14 Avril 2018 par les vérifications. Le bivouac se tiendra sur la place Al Amal, la plus grande place publique d’Agadir.

Je suis arrivé sur l’édition 2018 du Morocco desert Challenge le jeudi soir.

Directon Agadir où vont se dérouler les vérifications techniques et administratives pour les concurrents et leurs véhicules le vendredi et le samedi..

Certains équipages snt déjà présents alors que d’autres sont sur la route et les moins chanceux qui ont eu leur bateau annulé ont du attendre 12 heures avant d’embarquer sur un autre navire pour traverser la méditerranée. Tout le monde finira cependant par arriver sur la grande place qui fait office de premier « bivouac » en ville.

Pour certains tout est déjà préparé et les véhicules sont parés. Il leur suffira de passer au contrôle technique afin que les commisaires vérifient la conformité des engins (passeport technique, assurance, etc) et que tout ce qui est sécurité est ok (extincteurs, arceaux, baquets et harnais, etc). Puis il faudra que les pilotes passent aux formalités administratives et récupèrent le stickage des véhicules et leur numéro de course.

Pour d’autres ce ne sera pas la même histoires, même après des mois de préparations de leur 4×4 ou de leur camion, j’ai pu voir des équipes en train de bricoler les derniers détails alors que d’autres avaient de plus gros soucis du genre changement de boîte de vitesse sur un camion !

Côté organisation, Gert, sa femme, Jean Claude Kaket et les 150 personnes qui constituent l’équipe orga se sont calés sur les choses à faire lors de différents briefing. La caravane comprenant 800 personnes au bivouac, vous imaginez bien que la logistique est très importante. Il y a différents groupes qui vont assurer la bonne marche du rallye Morocco Desert Challenge : équipe médicale, cuisine, installation du campement, équipe Check Points, sweepers (camions balais), douches et sanitaires, PC course, équipe média, chauffeurs camions, chacun a son rôle et tout doit être bien huilé afin de ne pas perdre de temps.

Pour moi ce sera ensuite le transfert vers la plage blanche, 250 km en attendant le prologue de 77 km sur la plage le dimanche.

 

 

La suite des images sur la grande place

 

 

Passez à la page suivante pour voir le prologue

Etape 1 : le prologue sur la Plage Blanche.

Dimanche, 15 Avril : Le vrai départ du rallye, s’est déroulé sur la légendaire Plage Blanche, 250 km au sud d’Agadir. 33 km de piste WRC, suivis de 15 km de pistes dans une vallée magnifique. Et pour conclure cette première épreuve : une plage blanche de sable vierge sans rien ni personne. 25 km à plat.

Le départ a été donné à 15:30. Place aux motos, aux quads et SSV. Voitures, buggys  prendront la suite et les camions de course clôtureront cette première mise en jambe.

Ce qui devait être une simple formalité pour tout le monde s’est révélé piégeux pour certains. Notamment pour le vainqueur de l’année dernière #301 Tomas Ourednicek (Ford Ranger South Racing) qui à moins de 100 m de la ligne d’arrivé n’a pas du voir une saignée créée par la marée précédente. Son buggy s’est envolé au firmament avant de retomber de faire une série de tonneaux impressionnants. Plus de peur que de mal, les deux occupants s’en tirent sans dommages ! Le véhicule est proche de la destruction totale, il faudra beaucoup de temps et d’énergie pour le reconstruire, en tout cas le Morocco Desert Challenge est fini pour lui.

Ils en parlent

408 Jeremy Halter et Tony Ferault (Fr) Yamaha YXZ1000

Petite mise en jambe super sympa car cela nous a fait faire de tout, cela m’a permis de me caller avec mon copilote, la machine n’ayant jamais été testée je suis content de voir ce que mes mécanos ont fait dessus, c’est impeccable. Gros plaisir sur la plage Blanche même si cela gomme quand beaucoup de puissance.

308 Jules et Sylvain Mautret (Fr) Protruck Chevrolet.

Arrivée sans intercom, roadbook trempé suite au passage des flaques dans l’oued, une spéciale plus compliquée que prévue.

152 et 153 Charles et Patrice Benoit (Fr) Quad CanAm Outlander 1000

Ce prologue s’est bien passe, une crevaison pour mon fils et une plaque de protection arrachée pour moi, pas de problème, nous avions tout ce qu’il fallait pour réparer. Bien sur, la moyenne n’est plus la mais pas fatigués, tranquille. Voila je suis content, maintenant le plein des machines et une petite baignade dans la mer.

316 Jean-Luc Butez et Didier Bigot (Fr) Bowler Wildcat 200

C’est un petit prologue qui met en condition, c’était très très bien sur le plateau, magnifique dans l’oued et puis le régal sur la plage.

421 Karen Fallou et Delphine Coste Les Roses de Bougainville (Fr) CanAm X3

Le prologue a bien débute, on s’en sortait plutôt pas mal, la navigation super, on ne s’est pas perdues, la conduite pas de soucis jusqu’à 500 m de l’arrivée ou nous avons cassé la courroie. Dans l’oued nous avons pris l’eau et tout ce qui était électrique a sauté. On a beaucoup de travail à faire ce soir. Et en plus nous sommes trempées !!!

Spéciale 1 = 77 km / Liaison = 0 km

Résultats du prologue Morocco Desert Challenge

Motos

Position # Members Vehicle Scratch Penalty Distance to 1st
1 105 MARIO PATRAO KTM 00h 56’ 06’’
2 103 Maikel Smits KTM 00h 58’ 08’’ 00h 02’ 02’’
3 102 Gilles Vanderweyen KTM 01h 00’ 47’’ 00h 04’ 41’’
4 107 David Wijnhoven KTM 01h 04’ 34’’ 00h 08’ 28’’
5 101 Olivier Scheen KTM 01h 05’ 32’’ 00h 09’ 26’’
6 120 Stefan Talpe KTM 01h 06’ 10’’ 00h 10’ 04’’
7 116 Ad Hofmans KTM 01h 06’ 16’’ 00h 10’ 10’’
8 121 Matthew Tisdall KTM 01h 06’ 52’’ 00h 10’ 46’’
9 104 Philippe Heraud KTM 01h 07’ 13’’ 00h 11’ 07’’
10 130 Duong NGUYEN KHOA KTM 01h 07’ 26’’ 00h 10’ 00’’ 00h 11’ 20’’

Quads

1 129 Alex Brusselers E-ATV 01h 12’ 16’’ 00h 10’ 00’’ 00h 16’ 10’’
2 134 Robert Bouvy HONDA 01h 12’ 58’’ 00h 16’ 52’’
3 112 Gerard List Dinli 01h 18’ 33’’ 00h 22’ 27’’
4 153 Patrice Benoit Can Am 02h 13’ 06’’ 00h 10’ 00’’ 01h 17’ 00’’
5 152 Charles Antoine Benoit Can Am 02h 13’ 39’’ 00h 10’ 00’’ 01h 17’ 33’’

SSV

Position # Members Vehicle Scratch Penalty Distance to 1st
1 407 Pelle Moens
Karana Moens
Can-Am 00h 55’ 54’’ 00h 07’ 55’’
2 409 Kim De Rycker
Thibaut Lemahieu
Can-Am 01h 01’ 22’’ 00h 13’ 23’’
3 420 Jean-Francois Le Corre
Nuno Guilherme
Can-Am 01h 02’ 01’’ 00h 14’ 02’’
4 406 Philippe Pinchedez
EneRgies Méd
Can-Am 01h 02’ 02’’ 00h 14’ 03’’
5 418 Raoul Schmid
Bernard Nanchen
Can-Am 01h 03’ 09’’ 00h 15’ 10’’
6 412 Janus sr van Kasteren
Hans Meulendijks
Can-Am 01h 03’ 24’’ 00h 15’ 25’’
7 424 Hans van Hal
Angelique van Hal
Can-Am 01h 04’ 45’’ 00h 16’ 46’’
8 405 Ricardo Vela Ibañez
Sergio Molins
Polaris 01h 04’ 52’’ 00h 16’ 53’’
9 416 Kees Box
Erik Van Eerd
Can-Am 01h 05’ 35’’ 00h 17’ 36’’
10 402 Godfried Lintjens
Erik Klomp
Can-Am 01h 05’ 47’’ 00h 17’ 48’’

Buggys

Position # Members Vehicle Scratch Penalty Distance to 1st
1 304 Michiel Becx
Edwin Kuijpers
Mitjet 00h 47’ 59’’
2 306 Stéphane Henrard
Gatien Du Bois
Henrard racing 00h 54’ 51’’ 00h 06’ 52’’
3 308 Sylvain Mautret
Jules Mautret
Chevrolet 00h 58’ 06’’ 00h 10’ 07’’
4 319 Patrick Martin
Lucas Martin
Mercedes 01h 02’ 03’’ 00h 14’ 04’’
5 324 Xavier Lormand
Guillaume Jorda
Predator 01h 04’ 43’’ 00h 10’ 00’’ 00h 16’ 44’’
6 314 Javier Herrador
Manuel Navarro Dominguez
Herrator 01h 05’ 50’’ 00h 10’ 00’’ 00h 17’ 51’’
7 340 Mark Klinkhamer
Peter van der Vliet
Dazon 01h 08’ 34’’ 00h 10’ 00’’ 00h 20’ 35’’
8 342 JORDI TORRAS
ALEX ROCA-UMBERT
Herrator 01h 11’ 19’’ 00h 10’ 00’’ 00h 23’ 20’’
9 331 Van Hyfte Patrick
Hans Huygens
Volkswagen 01h 33’ 00’’ 00h 10’ 00’’ 00h 45’ 01’’
10 361 Philippe Lambilliotte
Nicolas Lambilliotte
Henrard Racing 02h 26’ 00’’ 00h 40’ 00’’ 01h 38’ 01’’

Autos 4×4

Position # Members Vehicle Scratch Penalty Distance to 1st
1 310 Paulo Ferreira
Jorge Monteiro
Toyota 00h 48’ 06’’ 00h 00’ 07’’
2 311 Jes Munk
Rafał Marton
Toyota 00h 49’ 55’’ 00h 01’ 56’’
3 303 Erwin Imschoot
Olivier Imschoot
Toyota 00h 50’ 51’’ 00h 02’ 52’’
4 307 Vincent Thijs
Tom De Leeuw
Toyota 00h 51’ 39’’ 00h 03’ 40’’
5 302 Maik Willems
Robert van Pelt
Toyota 00h 51’ 54’’ 00h 03’ 55’’
6 309 Jackie Loomans
Frits Driesmans
Toyota 00h 54’ 25’’ 00h 06’ 26’’
7 323 Martijn van den Broek
Edwin van der Vegt
Toyota 01h 00’ 11’’ 00h 12’ 12’’
8 348 Henk de Jong
pieter van Kruijsdijk
Ford 01h 00’ 17’’ 00h 12’ 18’’
9 350 Christian Femont
Peter Janssens
Bowler 01h 00’ 49’’ 00h 12’ 50’’
10 305 Jan Mooij
Steph Van Laar
Nissan 01h 01’ 00’’ 00h 13’ 01’’

Camions

Position # Members Vehicle Scratch Penalty Distance to 1st
1 508 Janus JR van Kasteren
Erwin van den Bosch
Frank van Hoof
Renault Truck 00h 47’ 25’’
2 506 Aleš Loprais
Ferran Marco Alcayna
Petr Pokora
Tatra 00h 48’ 23’’ 00h 00’ 58’’
3 501 Martin vd Brink
Wouter de Graaff
Mitchel van den Brink
Renault Truck 00h 48’ 44’’ 00h 01’ 19’’
4 515 Vick Versteijnen
Teun Van Dal
Andreas van der Sande
Scania 00h 49’ 47’’ 00h 02’ 22’’
5 511 Tomas Vratny
Jaroslav Miskolci
Jaromir Martinec
Tatra 00h 50’ 07’’ 00h 02’ 42’’
6 518 Roeland Voerman
Hugo Kupper
Simon Stubbs
MAN 00h 50’ 15’’ 00h 02’ 50’’
7 502 Gert Huzink
Rob Buursen
Martin Roesink
Renault Truck 00h 50’ 50’’ 00h 03’ 25’’
8 510 Jos Smink
Daniël Bruinsma
Peter Nieuwenburg
DAF Ginaf 00h 51’ 11’’ 00h 03’ 46’’
9 517 Aart Schoones
Gertjan Schoones
Enrico van der Donk
DAF 00h 52’ 24’’ 00h 04’ 59’’
10 516 Eimbert Timmermans
Geert Roothans
Peter Vervoort
DAF 00h 53’ 18’’ 00h 05’ 53’’

 

Etape 2 : Plage Blanche – Touzounine

Lundi, 16 Avril : Après un départ à 7 heures du matin sur la Plage Blanche – cette fois-ci en sens inverse – la première étape sérieuse nous emmènera vers l’est, via le lit de la rivière Draa. Oueds sablonneux, collines rocheuses, lacs salés à sec, passages rapides et techniques alternant 50% de pistes sablonneuses et 50%  de caillouteuses. Une très longue journée dans un environnement vraiment désert avec des paysages à couper le souffle.

 

C’est sous un soleil radieux et avec des températures allant jusqu’à 33° en milieu de journée que les concurrents ont attaqué cette première étape du Morocco Desert Challenge après le prologue.

5 concurrents sont non partants et parmi eux, un a abandonné.

Le trajet commence sur la plage blanche avec un joli lever de soleil pour les motards et les quadeurs qui sont les premiers à s’élancer. Les voitures laisseront passer une quinzaine de minutes avant de partir à leur tour. Il en va de même pour les camions qui ont laissé 18 minutes d’avance aux voitures. Ceci s’explique pour éviter les bouchons et essayer que le rallye se délaie un peu, ce qui facilitera les dépassement.

Après la plage petite bifurcation puis c’est vers le lit de l’oued Draa que tout e onde se dirige. Le terrain est assez rapide mélange de zones sablonneuses et caillouteuses. Mais il comporte des zones piégeuses notamment pour les motards et le quadeurs.

Stéphane Henrard (Dunbee – Henrard Racing) parti 9ème ce matin prend la victoire d’étape en buggy. Il est devancé de 10′ au scratch par le double vainqueur de l’épreuve en camion Martin Van Den Brink (Renault – Mammoet Rally Sport).

 

Spéciale 2= 470 km / liaison = 0 km


Etape 3 : Touzounine – La Dune du Juif
 

Mardi, 17 Avril : Une variante sur la piste traditionnelle du Dakar, la traversée de la plus grande zone militaire du sud Maroc. Un paysage désolé mais magnifique, ou à part les points de contrôles militaires, personne ne vit. Des pistes rapides sur un sol dur, un terrain de jeux idéal pour un vrai rallye cross-country. Après avoir parcouru le Lac Iriki nous traverserons les dunes de l’erg Chegaga et par des pistes sablonneuses et sinueuses nous rejoindrons notre magnifique bivouac de l’Erg Lihoudi, aussi connu sous le nom de « La Dune du Juif »
Etape 3 : 361 km / liaison = 0 km

 

Etape 4 : La Dune du juif – Fezzou

Mercredi, 18 Avril : Une étape incroyablement variée dans laquelle les premières grandes différences vont apparaitre. Au menu : une grande partie des dunes de l’Erg Chegaga, l’oued sablonneux (fesh-fesh) de M’Hamid, la montée d’un col raide style volcan et 100 km de plaines de sable larges et rapides sur le Hamada jusqu’à l’arrivée. Une étape qui marquera.
Etape 4  = 310 km / liaison = 0 km

 

Etape 5 : Fezzou – Merzouga

Jeudi, 19 Avril : Une autre étape de désert classique avec un peu de tout, habilement composée par notre directeur de course. Les plaines sablonneuses entre Fezzou et Marabout, la passe de M’Harech, les dunes d’Ouzina, longues piste dans des oueds sablonneux et une première traversée de l’Erg Chebbi pour terminer. Spectacle garanti.
Spéciale 5 = 275 km  / Liaison = 0 km


Etape
 6: Merzouga – Boudnib

Vendredi, 20 Avril : Un dernier jour dans les dunes, mais pas le plus facile : nous commencerons par la traversée nord-sud des plus hautes dunes Marocaines, l’Erg Chebbi, suivi par une autre section de dunes dans l’Erg Znaigui. A partir de là, nous changerons de cap vers le nord via un mélange d’oueds sablonneux, de pistes rapides et techniques de type WRC.
Spéciale 6 = 306 km  / Liaison = 0 km


Etape 7: Boudnib – Matarka

Samedi, 21 Avril : Au menu de cette étape, plus de 400 km à travers les plaines de l’Hamada et du plateau du Rekkam. Après le sable et les dunes du sud Maroc, nous retournerons vers les vallées désolées et les paysages panoramiques. Vous apprécierez le savant mélange de pistes WRC sinueuses, de plaines et de quelques parties techniques.
Spéciale 7 = 410 km  / Liaison = 0 km

  

Etape 8: Tendrara – Oujda

Dimanche, 22 Avril : La dernière spéciale est traditionnellement un peu plus courte, mais ne doit pas être sous-estimée pour autant. Un mélange de pistes dans les champs et les pampas, difficiles à trouver qui exige une concentration totale et une navigation parfaite. Normal, cela va vite, très vite. Juste au sud d’Oujda, le champagne vous attendra !
Spéciale 8= 220 km

CATEGORIES
Share This

Commentaires

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X