Morocco Desert Challenge 2019 Abetteh – Smara

Morocco Desert Challenge 2019 Abetteh – Smara

Deuxième étape du Morocco Desert Challenge 2019. Au programme 401 km de pistes très roulantes où les buggys et les camions ont pu rouler à fond et laisser leurs moteurs s’exprimer à plein.

A fond !

Après un départ donné dans la brume qui a limité fortement la visibilité  il a fallu attendre un peu que le soleil montre son nez. Pour les pilotes qui aiment rouler à fond, c’était la journée idéale. Les pistes larges permettaient des dépassement aisés. Jean Claude Kaket a tracé cette étape dans un paysage désertique en empruntant des pistes sablonneuses sans trop de pierres et sans réelles difficultés techniques. La navigation était moins difficile que le jour précédent. Par contre pour les SSV limités en vitesse de pointe, ils s’exprimeront sur les étapes à venir. Le plus dur sur cette étape c’était la poussière qui pouvait géner la visibilité.

En SSV, Doux et Cazalet gagnent l’étape. En seconde place Lauwers est suivi par Herrador et Navarro. Pinchedez et Brucy arrivent en quatrième place et ont toujours 6’51 » d’avance sur Lauwers.

En voiture, Van Loon qui avait terminé second la veille, se hisse à la première place avec son Toyota. Il devance ainsi Ferreira et Monteiro de 13’43 ».
Troisième place du podium pour Vauthier et Polato sur Optimus MD

Md Rallye prend aussi la cinquième place sur le podium avec Pelichet et Larroque sur Optimus

La Peugeot 3008 DKR de JP Besson a dû abandonner à cause d’un arbre de transmission cassé. Ils pourront reprendre le départ demain car la panne a été réparée.

Wouter ROSEGAAR (#304 – Toyota)
« C’était une spéciale assez facile en navigation même si il y avait quelques pièges à éviter. Je suis content de reformer un équipage avec Erik VAN LOON qui était mon pilote avant de passer chez PH Sport avec Harry HUNT. La voiture est encore mieux qu’avant, plus confortable et elle est très performante. Aujourd’hui, on a bien avancé avec une pointe à 194km/h pour une moyenne de 125 km/h, on a dépassé toutes les motos parties devant nous pour se retrouver en tête un petit moment. On a vraiment apprécié cette spéciale, c’était une journée parfaite ! »

Paulo FERREIRA (#303 – Toyota)
« C’était une très belle spéciale, très rapide où on a pu rouler jusqu’à 185km/h. On a eu 2 crevaisons malheureusement ce qui nous a fait perdre du temps. On a également un petit souci mécanique à identifier mais nous ne sommes pas inquiets, nous avons déjà hâte de reprendre le départ dès demain. »

Harite GABARI (#101 – KTM)
« J’ai adoré cette spéciale, typiquement africaine, très roulante avec de grands espaces pour pouvoir doubler sans danger. C’était vraiment super et je suis content de m’en être bien sorti car j’ai l’impression que pas mal de concurrents ont jardiné alors que j’ai réussi à valider tous mes waypoints d’après mon GPS. J’ai pris mon temps pour bien rester sur le roadbook et ça a fonctionné. »

Laurent WEIBEL (#102 – KTM)
« C’était dur ce matin avec le brouillard et l’humidité qui ont rendu la visibilité très limitée. Puis c’est la poussière qui est venue compliquer les choses. C’était très roulant et avec quelques motos nous sommes restées en groupe. Le roadbook était impeccable, je suis également ravi que ma moto soit nickel, je vais juste changer le filtre à air aujourd’hui et puis je vais aider mon collègue. J’aimerai gagner chez les malle-moto cette année après avoir remporté la catégorie vétéran l’année dernière. Je vise avant tout d’aller jusqu’au bout du rallye tout en me faisant plaisir. »

Rémy VAUTHIER (#308 – Optimus)
« On a donné notre maximum aujourd’hui. Le plus compliqué était de gérer la poussière pendant 350 kilomètres derrière les camions. Il a fallu dépasser, ce n’était pas évident, on ressort avec le meilleur bilan possible compte tenu des conditions. Nous avons fini avec une crevaison lente mais on a tout de même pris beaucoup de plaisir sur de belles pistes très agréables pour le pilotage. C’est un peu frustrant de ne pas avoir pu mieux faire, on paie nos erreurs de la veille qui nous ont fait partir trop tard aujourd’hui mais le raid est encore long et on attend les dunes avec impatience. »

Pascal LARROQUE (#316 – Optimus)
« Nous avons subi 2 crevaisons aujourd’hui dans la 1ère partie de la spéciale, on a donc dû ralentir n’ayant plus de roue de secours en stock. Et puis Remy nous en a prêté une ce qui nous a permis d’envoyer pour bien finir. C’était une très belle journée, Jérome se débrouille très bien au volant. On fait un bon binôme, maintenant on sait qu’il ne faut pas faire d’erreur pour espérer quelque chose pour la suite. »

Philippe PINCHEDEZ (#203 – Can-am)
« Jean a fait une navigation parfaite, on a roulé a un rythme modéré pour économiser la voiture. L’important est de bien gérer pour ne pas casser, on n’a donc pas vraiment pu tout donner aujourd’hui. Je veux qu’on assure une bonne régularité sur tout le rallye. Bien sûr, c’était frustrant de se faire doubler par les camions mais il faut encore tenir 7 jours . »

Jean-Pascal BESSON (#307 – Peugeot 3008 DKR)
« Nous sommes bien évidemment très déçus car notre objectif sur le rallye n’est pas atteint… Nous visions le podium, avec une telle voiture, on pouvait avoir de l’ambition. La boîte était neuve, on ne comprend vraiment pas ce qu’il s’est passé. Ce n’était pas cassant du tout, on roulait vite, on a même passé le 1er CP en tête, c’est une énorme frustration de ne plus pouvoir se battre en haut du classement désormais. Maintenant on va viser les victoires de spéciales, il ne nous reste plus que ça. C’est triste pour Sébastien et moi, mais aussi pour tout le staff et tout le travail qui a été fait en amont, d’autant que nous n’avons pas fait d’erreur. C’est une journée décevante mais on va essayer de retrouver de la motivation pour bien repartir demain. »

CATEGORIES
Share This

Commentaires

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR