Nouveau Qashqai Qashqai +2

Nouveau Qashqai Qashqai +2

Le nouveau QASHQAI / QASHQAI+2 dévoile aujourd’hui tous ses nouveaux atouts avec un nouveau design, un confort accru et une nouvelle version « Pure Drive 129 g ».

Communiqué et images : Nissan

« Le QASHQAI représente à nos yeux un formidable succès. Trois ans après son lancement, la demande est toujours supérieure à l’offre. Nous aurions pu laisser les choses en l’état et nous satisfaire de résultats commerciaux record… Mais nous avons fait un choix tout autre. Et, grâce à un ensemble d’améliorations significatives, les QASHQAI et QASHQAI+2 pourront continuer à performer sur leur segment ».

Simon Thomas, Vice President Sales and Marketing, Nissan Europe

En bref

* Nouveau design extérieur plus dynamique

* Aérodynamisme optimisé

* Plus grand confort à bord

* Intérieur plus fonctionnel

* Nouveaux intérieurs

* Nouveau combiné d’instrumentation

* Nouvelle version 1.5 dCi « Pure Drive 129 g »

QQ_mc_cornering.jpg

En moins de trois ans, les ventes du QASHQAI et de son grand frère à 7 places, le QASHQAI+2, ont dépassé les 500 000 exemplaires en Europe, dont plus de 80 % vendus à de nouveaux clients Nissan.

Aujourd’hui la demande reste supérieure à l’offre, si bien qu’il a fallu mettre en place une troisième équipe de production à l’usine Nissan de Sunderland. En 2009, la gamme QASHQAI représentait plus de 60% de la production totale de l’usine.

L’évolution visuelle la plus marquante se situe à l’avant du QASHQAI : nouveau capot, nouvelles ailes, nouvelle grille de calandre et nouvelles optiques. L’arrière, pour sa part, adopte de nouveaux feux à LED et un becquet redessiné. Ces modifications esthétiques s’accompagnent de nouvelles jantes alliage et d’améliorations aérodynamiques qui permettent d’abaisser le Cx à 0,33 : le revêtement ajouté sur l’intégralité du dessous de caisse améliore en effet non seulement la circulation d’air sous le véhicule mais permet aussi de filtrer les bruits de roulement que l’on pourrait percevoir.

Nouveau design

L’habitacle reçoit un nouveau combiné d’instrumentation plus facile à lire et gagne encore en raffinement, grâce à de nouveaux matériaux, coloris et rangements. Parmi les nouveaux équipements, figure notamment un limiteur de vitesse.

Si le choix de motorisation (deux essence, deux Diesel), de transmission (2 ou 4-roues motrices ALL MODE) et de boîte de vitesse est toujours aussi vaste, le comportement dynamique du véhicule progresse grâce aux améliorations mises en œuvre. Par exemple, les amortisseurs bénéficient de nouveaux tarages qui permettent d’optimiser le contrôle de caisse, d’offrir une meilleure insonorisation et un plus grand confort. La direction a également été revue et gagne en précision.

Le nouveau QASHQAI gagne aussi en raffinement grâce à une meilleure isolation phonique et à l’adoption d’un pare-brise acoustique. Quant à l’aspect pratique, on notera de nouveaux espaces de rangement astucieusement répartis dans le véhicule.

Les ingénieurs de Nissan, plaçant la réduction des émissions en tête de leurs préoccupations, ont développé une version Pure Drive du QASHQAI qui limite son rejet en CO2 à 129 g/km. Cette version, motorisée par le 1.5 dCi, bénéficie d’un allongement des rapports de boîte, de pneus à faible résistance au roulement (selon version) et d’un certain nombre de petites améliorations aérodynamiques grâce auxquelles les émissions, initialement de 137 g/km, ont pu être abaissées. Pour atteindre cet objectif, la version Pure Drive 129 g est pourvue d’enjoliveurs de roues aérodynamiques (selon version) et les caches antibrouillard avant ont été supprimés.

2891_1_5.jpg

Les nouveaux QASHQAI et QASHQAI+2 en détail

Design et aérodynamisme

Les changements visuels les plus marquants sur les nouveaux QASHQAI et QASHQAI+2 se situent à l’avant où, grâce à de profonds remodelages, la plupart des éléments sont nouveaux : capot, grille de calandre, boucliers, ailes et optiques.

Les imposants projecteurs de l’ancien QASHQAI cèdent leur place à des blocs optiques plus effilés qui marquent une continuité plus marquante entre la face avant et la ligne latérale de caisse du véhicule.

Le capot du nouveau QASHQAI s’allonge et souligne encore plus le double bosselage déjà caractéristique de la version précédente et accentue le dynamisme de la face avant. Il descend sur la grille de calandre en « nid d’abeille » qui accueille toujours le logo Nissan entouré d’un « U » chromé. Le nouveau bouclier avant comporte dans sa partie basse une entrée d’air agrandie. Tout en donnant au nouveau QASHQAI un look distinctif, cette entrée d’air optimise le refroidissement du moteur. Les ingénieurs ont ainsi pu installer un radiateur plus compact qui, outre son efficacité spécifique, améliore en même temps l’aérodynamisme. Compte tenu de ces changements, les deux versions du QASHQAI, QASHQAI et QASHQAI+2, s’allongent de 17 mm.

Les projecteurs antibrouillards avant sont mieux intégrés dans la partie inférieure du bouclier, là encore par souci aérodynamique : la version 1.5 dCi Pure Drive 129 g dépourvue d’antibrouillards de série, est équipée d’obturateurs qui favorisent l’écoulement d’air.

De nouvelles ailes assurent la continuité de ce nouveau design à l’avant du véhicule. Elles conservent les élargisseurs d’ailes noirs, qui donnent au QASHQAI son identité d’authentique SUV. Le nouveau QASHQAI s’est aussi inspiré du pli de ceinture de caisse caractéristique du modèle précédent, qui prend naissance au niveau de la nouvelle aile avant, et court en pente légèrement ascendante le long des flancs pour se fondre sur les nouveaux blocs optiques arrière, parties intégrantes du nouveau design.

Les nouveaux feux sont désormais équipés de déflecteurs d’air antisalissure qui améliore les flux d’air.

A l’arrière, le graphisme des feux constitue le changement le plus visible. Une barre oblique blanche en forme de boomerang délimite la partie supérieure du bloc, où sont logés les feux de recul et les clignotants. La partie inférieure renferme les feux de position et de stop. Ces derniers sont alimentés par 12 LED qui garantissent une réactivité et une luminosité maximales tout en produisant une signature lumineuse nocturne distinctive. Bien que les QASHQAI et QASHQAI+2 bénéficient d’une nouvelle identité stylistique commune à l’avant, les hayons et boucliers arrière sont toujours propres à chaque version.

Autre modification visible à l’arrière, le becquet de toit qui a été légèrement reprofilé afin d’améliorer le Cx et réduire ainsi les émissions de CO2.

Le raffinement extérieur du nouveau QASHQAI est souligné par de nouvelles jantes alliage 16 (selon pays) et 17 pouces spécifiques à cinq et dix branches, ainsi que deux nouvelles teintes de carrosserie : Rouge Magnétique et Titanium.

Les modifications du dessin extérieur du véhicule contribuent également à améliorer l’aérodynamisme du QASHQAI, et à cet égard, le gain le plus significatif se situe au niveau du soubassement.

De grands panneaux lissent le soubassement du véhicule afin d’éliminer les obstacles susceptibles de perturber l’écoulement d’air sous la caisse. La première génération de QASHQAI était déjà pourvue de petits déflecteurs en amont des roues avant et de panneaux sous la zone moteur. Ces divers éléments ont été optimisés grâce à la simulation numérique en mécanique des fluides (CFD) et à des essais en soufflerie. Résultat pour le QASHQAI, 3 % de gain en traînée aérodynamique totale et un Cx qui s’abaisse de 0,34 à 0,33.

Une version Pure Drive 129 g

Les modifications aérodynamiques produisent d’importants effets sur la nouvelle version Pure Drive 129 g. Il arbore ainsi le label Pure Drive, qui distingue les modèles les plus respectueux de l’environnement de la gamme Nissan, émettant moins de 140 g/km.

Sur la base de la version turbo Diesel 1.5 dCi, les ingénieurs ont ajouté aux modifications mises en œuvre sur l’ensemble des versions des enjoliveurs de roues pleins (selon version) et la suppression des caches antibrouillard avant. La réduction des niveaux de consommation et d’émissions est également largement imputable au programme d’allègement, à l’adoption de pneus à faible résistance (selon version) et à l’allongement des rapports de boîte.

Un nouvel habitacle

En montant à bord du QASHQAI, trois améliorations sont clairement visibles: l’adoption d’éclairages qui créent une atmosphère plus conviviale, de nouveaux matériaux et teintes d’habitacle ainsi qu’un combiné d’instrumentation revisité.

Un nouvel intérieur Gris Perlé (cuir ou tissu selon version) est proposé en option et confère à l’habitacle une ambiance lumineuse et chaleureuse.

La nouveauté la plus marquante, à bord, concerne sans doute l’instrumentation. Le combiné rétro éclairé blanc permet de gagner en lisibilité. Les deux cadrans de compte-tours et vitesse sont discrètement cerclés de chrome. Le premier incorpore un plus petit indicateur de température et le second, la jauge à carburant.

Entre les deux principaux cadrans, prend place le nouvel afficheur de technologie TFT (Thin Film Transistor) de l’ordinateur de bord. Cet écran est plus riche en informations qu’auparavant, et l’utilisation en est plus ludique. L’affichage de l’heure et de la température extérieure est aussi plus clair. Enfin, le conducteur a le choix entre 8 langues européennes différentes, dont le russe.

Outre les affichages de consommation de carburant moyenne et instantanée, de distance parcourue et restante, l’écran informe aussi sur les réglages relatifs au régulateur et au limiteur de vitesse. Ce dernier, présent sur les nouveaux modèles, laisse le conducteur déterminer un seuil de vitesse à ne pas dépasser. Ce dispositif est idéal en zones urbaines encombrées ou sur les itinéraires équipés de radars de contrôle de vitesse.

Sur le nouveau QASHQAI, le témoin de ceintures de sécurité arrière non bouclées est désormais intégré au nouvel afficheur central utilisant la technologie LCD-TFT, par souci de convivialité et de sécurité pour les passagers. Le conducteur repère facilement avant le départ les passagers qui n’ont pas bouclé leur ceinture à l’arrière. Si, en cours de route, un passager arrière se détache, le témoin d’oubli de ceinture alerte à nouveau le conducteur.

Le système multimédia Nissan Connect tactile proposé en option ou de série selon version est parfaitement intégré en partie centrale de la planche de bord. Comme précédemment, le Nissan Connect est équipé d’un système de navigation GPS et de connectivité Bluetooth® pour les téléphones portables. Par ailleurs, les iPod et autres lecteurs MP3 peuvent être pilotés directement à partir de l’écran ou des commandes au volant. Cet écran retransmet également les images de la caméra de recul.

Un système hi-fi premium, spécialement conçu par Bose® pour le QASHQAI, est également proposé. Il comporte pas moins de 6 haut-parleurs hautes performances au néodyme, dont deux tweeters 3,5 cm en bouts de la planche de bord, quatre haut-parleurs 16,5 cm dans chacune des portes, et un caisson de basse Richbass® 13 cm enfermé dans un coffret dédié de 7 L qui prend place dans le coffre du véhicule.

Le son est diffusé via un amplificateur numérique installé sous le siège passager, pourvu d’un traitement numérique du signal (DSP) et de cinq canaux d’égalisation personnalisables. Cet ensemble permet d’adapter le rendu sonore aux spécificités du QASHQAI, tout en offrant un son réaliste, avec un timbre naturel et une restitution musicale cristalline.

De nombreux espaces de rangement prennent place à bord de l’habitacle. Sur toutes les versions, un espace de rangement situé en partie basse du tableau de bord est idéal pour accueillir un téléphone portable ou un lecteur MP3.

Les versions 2 roues motrices (dépourvues de sélecteur ALL MODE) disposent d’un nouvel emplacement de rangement sur la console centrale, juste derrière le levier de vitesses. Le compartiment à bagages propose une zone de rangement sur chaque flanc, à proximité du hayon. Sur le QASHQAI+2, cette zone comporte, comme sur la version précédente, un espace spécifique suffisamment vaste pour accueillir le cache-bagages quand les sièges de la troisième rangée sont utilisés. De nombreux clients, cependant, trouvent l’endroit parfait pour y déposer les sacs de courses du supermarché. Quand le cache-bagages est rangé verticalement, il maintient les sacs en position sécurisée.

Raffinement

Le traitement des bruits et vibrations fut un élément clé lors de la conception du nouveau QASHQAI. En raison de la détérioration, très préjudiciable aux voitures, des revêtements de chaussées dans toute l’Europe, les efforts ont porté sur l’élimination des vibrations et la réduction des bruits d’air.

Un certain nombre de nouvelles technologies ont été introduites sur le nouveau QASHQAI, parmi lesquelles une isolation multicouches de la planche de bord ainsi qu’une isolation phonique sous le capot : les modèles 2.0 L essence adoptent désormais les niveaux d’isolation des bruits moteur précédemment mis en œuvre sur les versions Diesel. Les Diesel, pour leur part, bénéficient d’une isolation encore plus poussée, avec de nouveaux écrans acoustiques et thermiques dans les montants de pare-brise ainsi que des revêtements phoniques supplémentaires au niveau du plancher à l’avant et dans le tunnel de transmission.

Le pare-brise acoustique sur les modèles Diesel réduit la transmission des bruits du moteur, tandis que de nouveaux joints d’étanchéité, en particulier au niveau des montants A, concourent également à réduire le niveau sonore dans l’habitacle.

Plus silencieux, l’habitacle dispose d’un système de chauffage, ventilation et climatisation plus performant. Le système de ventilation multi flux, dont la commande est désormais intégrée au système de climatisation, permet de diffuser dans l’habitacle une petite brise d’air conditionné au-dessus de la tête des passagers pour parfaire le confort thermique. La capacité du compresseur de climatisation a été améliorée sur la version 1.5 dCi afin d’optimiser ses performances. Celui-ci a été revu en détail sur tous les moteurs afin d’abaisser la température de sortie d’air de ventilation.

La visibilité offerte aux passagers arrière progresse grâce à un dessin plus effilé des appuis-tête avant, qui favorise entre autre la vision ¾ arrière.


Châssis

Malgré les modifications apportées par l’ingénierie au nouveau QASHQAI, l’architecture de base demeure inchangée. Les deux versions reposent sur la plate-forme C de l’Alliance, avec un empattement de 2630 mm pour le QASHQAI et de 2765 mm pour le QASHQAI+2, soit un allongement de 135 mm.

La suspension avant est dotée d’un système type jambe de force et d’un combiné ressort-amortisseur monté sur un berceau. Le berceau possède des supports élastiques prévus pour isoler la plate-forme des bruits de roulement et des vibrations, qui améliore le comportement général et le confort. La suspension est équipée d’une barre antiroulis avant couplée à la jambe de suspension pour une meilleure maîtrise du roulis en virage et d’amortisseurs Sachs haute performance pour un comportement serein.

La suspension arrière multibras assure un comportement précis et une excellente stabilité à haute vitesse. Couplée au véhicule au moyen d’un berceau arrière rigide afin de limiter au maximum la transmission de bruits et vibrations indésirables, l’unité compacte comporte un bras supérieur en aluminium, qui permet un gain de 4 kg. En outre, les amortisseurs arrière sont montés en position inclinée afin de limiter leur encombrement dans le compartiment à bagages.

Des améliorations ont été apportées à l’amortissement, notamment un nouveau tarage des amortisseurs avant et arrière qui améliore le comportement et le confort, en particulier sur mauvais revêtements, ainsi que la stabilité, par exemple sur route bosselée. La course des amortisseurs arrière a été augmentée afin de procurer davantage de confort. Enfin, de nouveaux coussinets d’amortisseurs arrière garantissent une meilleure durabilité et améliorent l’isolation phonique.

L’agrément de conduite au volant a également été amélioré. La direction est toujours électrique, mais bénéficie d’une légère augmentation de l’assistance afin de réduire les efforts en braquage et, en même temps, améliorer la réactivité et la précision.
Toujours équipé de la transmission Nissan ALL MODE 4×4, le nouveau QASHQAI assure une conduite sûre et détendue en toutes situations.

En situation classique, le QASHQAI fonctionne comme une traction avant ce qui limite les pertes d’énergie et la consommation. Cependant tout patinage détecté au niveau d’une roue commande électroniquement l’embrayage du différentiel arrière, qui intervient pour répartir à bon escient le couple entre les essieux avant et arrière.

La transmission propose trois modes de fonctionnement. En deux roues motrices, la voiture est une traction avant permanente, configuration idéale par météo clémente. La commande Lock, en revanche, enclenche le mode 4×4 permanent avec une répartition 50/50 du couple entre les essieux avant et arrière.

Le mode le plus fréquent, à l’usage, reste le mode Auto, totalement transparent, dans lequel la transmission s’adapte automatiquement à la situation rencontrée. Des capteurs reliant le calculateur de gestion moteur à la transmission intégrale et à l’unité ABS détectent en permanence toute perte d’adhérence et informe automatiquement l’embrayage central électromagnétique monté en amont de l’essieu arrière, pour qu’il module le couple en conséquence.

Toutes les versions de QASHQAI sont équipées en série de l’ESP (excepté la finition Visia) avec contrôle du freinage en courbe (CBC) et du sous-virage (EUC). Le système gère ainsi le couple de freinage sur chacune des quatre roues afin de réduire la vitesse du véhicule dans les situations où le contrôle du sous-virage uniquement par le freinage de la roue intérieure pourrait s’avérer insuffisant.

Moteurs et transmissions

Comme précédemment, quatre motorisations, deux essence et deux Diesel, sont proposées. Le moteur essence d’entrée de gamme est un bloc tout aluminium de 1598 cm3. Il développe 115 ch (84 kW) et un couple maxi de 156 Nm.

Le moteur 2.0 L essence, lui aussi à 16 soupapes et tout aluminium, d’une cylindrée de 1997 cm3, offre pour sa part une puissance de 140 ch (104 kW) et un couple de 196 Nm. Environ 90% du couple est disponible dès 2000 tr/min, dispensant des accélérations musclées dignes d’un moteur de plus forte cylindrée.

Le Diesel d’entrée de gamme fait appel à la version la plus puissante du très apprécié bloc Renault 8 soupapes 1.5 dCi (K9K), qui développe 106 ch (78 kW) pour un couple de 240 Nm (103 ch, 76 kW pour les versions avec filtre à particules). Quant au 2.0 dCi, conçu en partenariat avec Renault, il se distingue par un bel agrément, grâce à ses performances, sa souplesse et ses faibles émissions. Ce moteur à injection Bosch piézo de dernière génération développe 150 ch (110 kW) et un couple de 320 Nm. Il est aussi équipé en série d’un filtre à particules.

Selon les versions, des boîtes manuelles à 5 et 6 rapports ou une boîte automatique à 6 rapports sont proposées. Le moteur essence 2.0 L peut également recevoir une transmission continue CVT qui apporte sobriété et souplesse. Le rendement du moteur est alors aussi efficace que possible, avec des accélérations en douceur et de faibles niveaux de consommation et d’émissions.

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X