Patrol Gr  Y 61 4×4

Patrol Gr Y 61 4×4

Patrol gr 4×4

Un vrai tout terrain.

Conçu pour rivaliser sous d’autres cieux que ceux de l’Europe avec le tout nouveau Toyota HDJ 100, Le Nissan Patrol GR Y 61 arrive en grande pompe sur un marché alors en pleine expansion. Succédant à un best seller, en l’occurrence le Nissan Patrol GR 60, aux lignes coupées à la serpe et à la gueule de baroudeur qui ont contribué à son succès, le nouveau venu adopte une esthétique adoucie et plus civilisée.


Publicité




Nissan Patrol GR Y 61 :

prepa-raid-2.jpg

2 Nissan Patrol GR Y 60 :

stock-3.jpg

prepa-pl_-_Copie.jpg

Début 1998, une confrontation s’engage entre les deux grands constructeurs Nippon, Toyota et Nissan. Le premier renouvelle sa gamme 4×4 avec les KZJ 90/95 et surtout les HDJ 100 et 105. Face à cette concurrence, le second se doit réagir notamment sur les marchés du moyen Orient et d’Afrique. La riposte se fait avec l’arrivée du Patrol GR 61 en châssis long. Pour le secteur Europe, celle-ci est accompagnée d’une version châssis court 3 portes à la demande des importateurs.

La nouvelle arme est présentée aux journalistes de la presse spécialisée européenne en grande pompe dans le cadre somptueux du Golf de Barcelone. La réception s’avère fastueuse voire idyllique lors de la présentation statique du nouveau 4×4. Lignes modernes, avec gros bouclier avant intégrant les phares LP, élargisseurs de roues… L’intérieur spacieux est particulièrement soigné avec une très belle sellerie ( cuir en option) un tableau de bord élégant souligné par des baguettes “ronce de noyer” et une dotation de série complète : verrouillage centralisé, un volant réglable en hauteur, un double airbag, climatisation électronique, chargeur de CD, vitres électriques… Du grand luxe ! Sont mis en avant les innovations, principalement un blocage de différentiel sur le pont arrière et surtout une barre antiroulis déconnectable qui offre une agilité indéniable au GR dans sa version SLX.

La présentation dynamique se déroule dans les montagnes avoisinantes et à cette occasion les journalistes reçoivent quelques attentions comme par exemple une paire de “Timberland” pour ne pas “gadouiller” leurs beaux mocassins. Tout est mis en oeuvre pour qu’ils soient dans de bonne disposition à fin d’avaler ce qui se cache sous le capot. Les normes européennes en matière de pollutions se sont durcies en Europe et Nissan ne dispose pas à cette époque d’une motorisation conséquente pour doter le nouveau Patrol. De ce fait, pour l’Europe celui-ci est doté d’un TD6, certes un 6 cylindres intercooler mais de 130 ch seulement, qui se montre insuffisant pour propulser dignement les 2300 kg du Patrol GR à vide.

pere2.jpg

Il faudra attendre 2001 pour que le valeureux et incassable TD6 laisse sa place à un nouveau moulin de 3,0 L à injection directe. Mais à la grande déception des aficionados de la marque, il s’agira d’un 4 cylindres à la sonorité beaucoup moins mélodieuse que son prédécesseur. Toutefois celui-ci affiche de réels capacités en affichant 158 ch et un couple de 36,1 mkg. et se montre beaucoup plus souple en utilisation. On oubliera vite le TD6…

patrol-raid1-001.jpg

Un bon routier, un excellant 4×4

Châssis à échelle, essieux rigides, de ce coté le Patrol GR Y 61 ne fait pas dans la modernité face aux nouveaux SUV qui arrivent sur le marché. ( Rappelons que son concurrent direct est pourvu de deux demi-trains à l’avant ). Cependant, les performances demeurent honorables avec un peu plus de 150 km/heure en vitesse maxi. Ce n’est pas un foudre de guerre mais son comportement sur route et autoroute sont très satisfaisant en usage familial. Mais c’est en tout terrain que le Patrol GR Y 61 montre toute sa valeur. Malgré son gabarit imposant, ce 4×4 se montre agile grâce notamment à sa barre déconnectable et au blocage de différentiel. Capable de grimper aux arbres sur un filet de gaz, on peut repousser les limites du franchissement bien plus qu’avec ses concurrents.

En occasion

De conception solide et ne souffrant pas de corrosion chronique, le Patrol Gr Y61 est souvent une bonne affaire. En effet, il ne bénéficie pas de la sur-cote appliquée à tort ou à raison aux Toyota et est souvent proposé à un juste prix. Attention cependant à l’entretien qu’à reçu le véhicule. Il vaut mieux choisir un Patrol GR ayant plus de kilomètres mais présentant un carnet d’entretien dûment remplit plutôt qu’un affichant moins de kilomètre avec un historique inconnu. Les réparations peuvent se montrer dispendieuses surtout faites chez un concessionnaire de la marque. Cependant la mécanique bien entretenue se montre fiable.

patrol-gr-2010-001.jpg

Depuis le début de sa commercialisation, le Patrol Gr Y61 a fait beaucoup d’heureux et rares sont ses propriétaires qui s’en plaignent.

Moteur : 2.8 TD 6 cylindres en ligne 3.0 VDi 4 cylindres en ligne 
Cylindrée (cm3) : 2826  2 953 
Puissance : 115 ch à 4 400 tr / mn / 158 ch  à 3 600 tr mn
Transmission : propulsion – 4×4 propulsion – 4×4
Boite de vitesse  manuelle 5 /auto 4  manuelle 5/ auto 4
vitesses courtes oui oui
Suspensions AV essieu rigide ressorts hélicoïdaux  essieu rigide ressorts hélicoïdaux
Suspensions AR : essieu rigide, ressorts hélicoïdaux  essieu rigide, ressorts hélicoïdaux 
Dimensions (Lxlxh) : 4,27 m x 1,93 m x 1,81 m  4,27 m x 1,93 m x 1,81 m 
Patrol GR restylé : 4,39 m x 1,93 m x 1,84 m  4,39 m x 1,93 m x 1,84 m 
Poids : 1 835 kg 1 920 kg
Patrol GR restylé : 2 200 kg (2 370 kg) 
Coffre : 400 dm3  400 dm3 
Patrol GR restylé : 308 dm3  308 dm3 
Réservoir : 95 litres  95 litres 
Conso moyenne : 13 l  12 l 
Vitesse maxi : 150 km / h  160 km / h 
Puissance fiscale : 11 CV  12 CV 

nissan-galeriesv.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR