Porsche Cayenne et Latitude Sport Michelin

Porsche Cayenne et Latitude Sport Michelin

Porsche Cayenne et Latitude Sport Michelin

Seuls points de liaison avec le sol, et cela sur quelques centimètres carrés de gomme, les pneumatiques d’un véhicule jouent un rôle primordial sur de nombreux plan tant au niveau des performances que sur celui de la sécurité. Le choix d’une monte est donc loin d’être anodin surtout sur un Porsche Cayenne V8 capable de performances encore impensable pour un 4×4 il y a peu de temps encore. Toutefois c’est sur la version V6 que nous avons testé les Latitude Tour Sport

latitudesportetiquette.jpg

Issu d’un partenariat de développement entre le manufacturier Michelin et le constructeur Automobile Porsche, les pneus Latitude Sport et Latitude Tour HP répondent aux exigences des SUV d’aujourd’hui, de plus en performant. Cette famille de 4×4 qui allie luxe, caractère sportif sur route comme en tout terrain réclame une monte de pneus répondant à ces exigences :un comportement parfait sur sol sec comme mouillé et cela sans aucun compromis sur les autres performances notamment ce ce qui concerne la longévité, le confort et la résistance au roulement. Il faut reconnaître que ces différents paramètres sont assez antagonistes. Riche des enseignements tirés de la compétition en partenariat avec Porsche, notamment sur les épreuves d’endurance ( 24 heures du Mans…) Le manufacturier a relevé le défi en appliquant les technologies issues du pneu «Pilot Sport 2» la référence dans le milieu sportif, pour décliner cette nouvelle gamme Latitude Sport dédiée aux 4×4 routier. Mais, plus qu’une simple adaptation dimensionnelles, Michelin a dû prendre en compte le poids, du véhicule la charge pouvant être embarquée pour proposer un pneumatique aux performances de tenue à la vitesse égales a celui d’une berline sportive, cette dernière étant beaucoup plus légère.

marquage.jpg

Pour plus de longévité

Tous les spécialistes du pneus le disent : plus la tenue d’un pneu est bonne en termes de performances plus la tenue dans le temps est réduite et cela en raison de gommes tendres qui sont employées pour sa fabrication.

Avec le Michelin Latitude Sport, il en est autrement. Mieux encore, cette longévité est assurée quel que soit l’usage du pneus, qu’il s’agisse d’une sollicitation forte en usage polyvalent ( sols variés, piste, cailloux, goudron ) en conduite sportive sur asphalte ou encore lors du transport de charges lourdes.

C’est une véritable révolution dans le monde du pneumatique et cela grâce a plusieurs technologie employée dans la conception de ce pneu qui conserve ses aptitudes tant sur sol sec que mouillé.

sculpture.jpg

Nous ne rentrerons pas dans les détails techniques. Les professionnels du pneus savent où aller chercher les renseignements dont ils ont besoins. Quant à nous, candides en la matière, nous retiendrons seulement que la bande de roulement du Michelin Latitude Tour Sport est issu d’un mélange de gomme « Terrain Proof Compound» utilisé dans le génie civil qui a comme avantage de résister à l’abrasion de pierres et cailloux. Toujours à propos de cette bande de roulement, la présence de lamelles permet un roulage silencieux mais surtout garanti un haut niveau d’adhérence sur sol glissant. Enfin, la structure déformable-rigide génère une grande stabilité et une grande précision de conduite. ( là on rentre dans le jargon des pros ) En clair, le pneu combine une architecture qui se déforme facilement de manière à poser un maximum de surface sur la route, ce qui permet alors d’utiliser une sculpture rigide.

cayenne_terre.jpg

Nous vous l’avouons, notre conseiller pneus nous a un peu embrouillé sur ce coup là !
Toutefois, c’est bien au volant du Porsche Cayenne que nous avons appréhendé ce qu’il avait voulu nous dire.

porsche_cayenne_9-2.jpg

Un 4×4 de rêve

Référence sur le segment des 4×4 de luxe, le Porsche Cayenne est décliné depuis sa commercialisation avec plusieurs motorisations notamment deux prestigieux V8 et un moteur V6.

C’est sur cette dernière version que nous avons testé les fameux pneus Michelin Latitude Sport.

A bord, ambiance sport de rigueur avec incrustations en aluminium, volant sport à 3 branches. Le tableau de bord offre une belle finition et de surcroit nous gratifie d’une excellente ergonomie des commandes. Certains se plaindront des touches de climatisation, situées un peu trop bas sur la console centrale. L habitabilité se montre généreuse avec des assises de sièges très. A l’arrière, les passager sont lotis à la même enseîgne. Trois adultes peuvent prendre place avec un espace suffisant ( aux jambes comme aux épaules ).

Le Porsche peut aussi compter sur un très grand coffre (540 litres), très accessible et disposant d’une banquette arrière fractionnable (40/60).
Développant 250 ch, le V6 3.2 L dégage une belle sonorité feutrée par la double sortie d’échappement. Celui-ci est couplé à une boîte Tiptronic S dans le cas de notre essai. Inutile de ce fait de rechercher les performances offertes par les motorisations V8 .Toutefois nous nous contenterons de cette version avec bonheurs car avec une vitesse de pointe dépassant les 210 km/h et le 0 à 10 parcouru dans les 30 s, nous pouvons quand même nous faire une idée de la valeur de la monte Michelin.

Sur la route

A dire vrai, nous n’avons pas la sensation d’être à bord d’un 4×4 lourd et haut sur pattes. Bien au contraire. En revanche, difficile de dire à qui, pneus ou pléiade d’équipements d’aide à la conduite, le Cayenne doit-il sa tenue de route. Bénéficiant d’une direction très précise d’origine, il répond au doigt et à l’œil de Sylvain, notre pilote d’essai pour l’occasion.

Le Porsche Cayenne est doté d’une transmission intégrale permanente, avec un comportement typé propulsion (répartition du couple : 38% à l’avant et 62% à l’arrière) et bénéficie du PSM ou si vous préférez un contrôle de trajectoire qui se charge de corriger électroniquement les éventuels écarts de conduite.

glisse_terre.jpg

En complément de cette panoplie technologique, les pneus jouent un rôle primordial en contribuant à la tenue de route exemplaire qu’offre le Cayenne en toute circonstance.
Le Michelin Latitude HP est disponible en version standard mais aussi dans une version permettant le roulage à plat.( ZP pour zéro pression )

freincayenneavant.jpg

Les gammes de Michelin pour les nouveaux SUV s’articulent autour de trois modèles de pneus. Ils arborent tous sur leurs flancs le marquage spécial N prouvant qu’ils correspondent aux normes très exigeantes du constructeur de Zuffenhausen. Il s’agit des :

 MICHELIN Latitude Tour HP

 MICHELIN Latitude Sport

 MICHELIN Latitude Alpin

Le montage des pneus à été confié à un spécialiste en l’occurence Euromaster Cavaillon.
Ce professionnel a apporté un grand soin lors du montage mais également lors de l’équilibrage. Puis, il nous a conseillé de faire un contrôle de la géométrie notamment du parallélisme.

equil_2.jpg

ecran_0000.jpg

equipe_euromaster.jpg

Depuis les premiers tours de roue en juin dernier, le Porsche Cayenne a parcouru 15000 km.

Sa tenue de route est irréprochable et sa conduite très sécurisante. Ses propriétaires actuels se le partagent. Dans la semaine c’est madame qui conduit. Une utilisation sage, principalement urbaine. Le week-end, monsieur prend le volant. Sa conduite se montre un peu plus sportive, un peu plus agressive. L’usure des pneus n’est pas significative.

Rendez-vous dans 10 000 km.

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR