Prépa Rallye des Gazelles JEEP WRANGLER UNLIMITED JK

Prépa Rallye des Gazelles JEEP WRANGLER UNLIMITED JK

Prépa Rallye des Gazelles JEEP WRANGLER UNLIMITED JK

TIMLALINE – Team PAYBOX

au Rallye des Gazelles 2011

IMGP3018.jpg


Publicité


L’équipage 150, Fabienne LALANDE (3ème participation, 22ème en 2010), pilote et Céline VEGA ROÏATTI (4ème participation, 24ème en 2010), copilote, va participer au 21ème Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc du 19 mars au 2 avril 2011.

IMGP3038.jpg

C’est à bord d’une JEEP WRANGLER UNLIMITED SAHARA (3ème participation) qu’elles vont affronter les pièges du sud marocain, de cette épreuve de navigation et de stratégie 100% féminin.

Le classement est fondé sur le nombre de balises (Contrôles de Passage) trouvées et les kilomètres parcourus, en résumé pointer un maximum de balises en un minimum de kilomètres, à la seule aide de leur boussole, carte et règle Cra, le GPS étant totalement interdit.

IMGP3024.jpg

Une préparation minimum mais essentielle a été effectuée sur le Wrangler : Amortisseurs Bilstein et Ressorts Eibach avec rehausse de 4,5 cm, sangles anti débattement, Amortisseur de direction renforcé, protection avant, pare-chocs XHD afin de diminuer les angles d’attaque et de sortie, pneumatiques All Terrain BF Goodrich, et surtout une bonne révision.

IMGP3025.jpg

historique des modifications sur la JEEP

JEEP WRANGLER UNLIMITED JK SAHARA de 2007

 3ème participation

 En 2009 totalement de série

 En 2010 Installation Bilstein et Eibach

 En 2011 révision suspensions, amortisseur de direction, pare chocs

IMGP3023.jpg

IMGP3070.jpg

Au départ à SETE

sete_depart_equipage_gazelles_150.jpg

CARNET DE ROUTE DU RALLYE par Pascal Burg

A l’issue de la 1ère étape, elles sont classées 10ème. La course va être serrée, beaucoup de prétendantes et le plus dur reste à faire. Le rallye, les difficultés montent en puissance.

A 7 h20, heure française nos valeureuses gazelles ont pris le départ de cette 2ème étape. A 9h15, les 2 premiers CP ont été pointés, et depuis les équipages bataillent avec le relief puisque la 3ème balise n’a été pointée qu’à 11h20(il y a 15mn). Les traces des équipages de pointes sont très serrés (sans toutefois se suivre, ce qui est interdit), régulièrement Fabienne et Céline ouvrent la route. Nous leur souhaitons bonne piste pour les 4 CP de l’après-midi. La journée va être longue.

Pendant que je descendais dans le sud du Maroc, nos gazelles ont mangé du lion !!!!

Lors de la 2ème étape elles se sont classées 5ème ce qui les place à la 7ème position du classement général.

Si les première du classement sont loin devant les dix suivantes sont très serrées, la bagarre va être rude.

L’ambiance dans l’habitacle est au beau fixe semble t-il , je vous laisse découvrir le mail envoyé par Fabienne vendredi soir :

« SUPER!!!TOUTES LES BALISES et les premières à toper la dernière balise commune à tous les parcours… et 21 km de pénalités.. bref une super journée, nous serons certainement pas trop mal placées au général. Quand au Scarabée, je lui mène la vie dure, tankage entre deux herbes à chameau du sable à mi roues et en fait en mettant les courtes et la première en accélérant elle est sortie toute seule… GEANT… je suis amoureuse de ma voiture. »

Céline est Top : GPS grand modèle !! tout au cap vraiment SUPER !! »

Aujourd’hui, pour la 3ème étape, elles sont rentrées à la nuit tombée vers 19h10 en ayant pointé 6 balises sur 7, préférant peut-être ne pas risquer de rajouter des kilomètres supplémentaires. Nous verrons bien si la stratégie a fonctionné.

Demain, les dunes sont au menu, en principe c’est le secteur ou tout se joue, difficulté de navigation avec le manque de repère, les plus hautes dunes du Maroc à franchir (150 mètres). Nous leur souhaitons bon courage et surtout de pouvoir rentrer très vite dans le tas de sable, là ou le sable est encore dure.

La 3ème étape pour Fabienne aura été mi-figue, mi-raisin, néanmoins cela se passe toujours bien, quelques petits écarts et la balise 7 non pointée a fait repasser l’équipage à la 10ème place au général (15ème de l’étape).

Lors de cette étape, la Jeep à connu son premier problème technique, une durite de la boite de vitesse s’est détachée et la boite s’est vidée de son huile.

Commentaire de Fabienne : « entre la 6 et la 7 une durite huile de la boite de vitesse s’est débranchée, j’ai tout sali la route… après pleins de questions nous avons remis la durite et rempli la boite … restait 30 kM à faire pour rentrer au bivouac; ça fonctionné du tonnerre de Dieu, au bivouac, la mécanique a vidangé la boite et ouf c’est réparé »

La 4ème étape dans les dunes de l’Erg Chebbi aura été très sélective comme prévu. Bon nombre d’équipages étaient encore dans les dunes à la nuit tombée et certains équipages de tête ont également été touchés (casse mécanique, tonneaux…), à l’image de la figure libre effectuée par Fabienne.

Une nouvelle fois, elles ont fait le choix de ne pas pointée la 7 ème balise ce qui leur a à nouveau permis peut-être de rentrer avant la nuit. Rappelons, que la nuit, il est impossible de naviguer à vue, la solution étant dans ce cas de bivouaquer sur place et de reprendre l’étape au petit matin pour rejoindre le bivouac, en sachant que les contrôles de passages sont fermés.

Une étape très difficile, au dire même des organisateurs que j’ai rencontré, n’ayant pas plu depuis longtemps, le sable est très mou, les dunes instables, une année difficile.

Commentaire de Fabienne : « nous avons tapé TOUTES LES X (Ndlr : le parcours le plus difficile) , mais nous étions cuites, avons beaucoup jardiné pour la 6 et zappé la 7, je pense à une chute dans le classement. … avec Céline ça fonctionne toujours Super… les dunes c’est GEANT…. !!! »

Malgré tout, nos gazelles se classent 19ème au classement journalier – 9ème au classement général.

2ème alerte pour la Jeep qui est partie pour un nouveau séjour à la mécanique, suite à un bruit dans la direction (peut-être du à la mauvaise réception… ?!)

5ème étape : A mi-course, les équipages entament aujourd’hui 2 étapes marathon successives, c’est-à-dire 2 fois 2 jours non stop sans bivouac organisation ni mécanique, avec un bivouac à mi parcours.

Sur le suivi de la course, on a pu remarquer un stop de plus de ¾ heure entre la balise 2 et la balise 3, lorsque vers 13 heures, le véhicule redémarre pour atteindre rapidement la balise 3 en pleine ligne droite.

Au relevé vers 16 heures (locales), Fabienne et Céline avait rejoint les équipages de tête. A cette heure, elles se dirigent vers la balise7, au total 17 à pointer d’ici demain soir.

Nous leur souhaitons bon courage, les équipages fatiguent, les véhicules commencent à subir la cadence, il fait plus de 30°C à l’ombre….toutes les vraies conditions d’un rallye-raid.

Quant à moi, ce lundi 28 mars, j’ai effectué la distribution de quelques 200 brosses à dents et tubes de dentifrice aux élèves (jardins d’enfants et primaire) des écoles de Labtarni et Oulad Saïdane près de Rissani, avec distribution de brochures éducatives offertes par l’UFSBD pour les plus grands (qui lisent et parlent français).

CATEGORIES
TAGS
Share This