Préparation 4×4 hilux

Préparation 4×4 hilux

Conçu avec la collaboration de Rob Warmisham , l’ancien chef de projet d’ Artic Trucks , ce Toyota Hilux Vigo préparé à la mode Islandaise par le boss de 4×4 Picon Pièces roule au quotidien en France, du coté des Pyrénées.

Toutefois, c’est dans les Alpes, précisément à Valloire et à l’occasion du salon du 4×4 que nous l’avons croisé.

hilux-2.jpg

On ne pouvait pas passer à coté de ce superbe spécimen «Toyota» sans le remarquer. De plus une après-midi passée en compagnie de son propriétaire a été un enchantement.

Rencontrer Mathieu Picon-Pryor et prendre une bière avec lui à la terrasse d’un café est quelque chose d’assez exceptionnel. Son accent tellement British et son humour qui ne manque pas de piquant peuvent surprendre au premier abord. Toutefois, dès que l’on aborde des sujets plus sérieux, on est conquis par le professionnalisme de cette personne hors du commun qui ne laisse rien au hasard.

piconpiece.jpg

Spécialiste de la vente par correspondance de pièces détachées pour les 4×4 japonais, Mathieu Picon-Pryor a pénétré l’année dernière le marché français en ouvrant une succursale à Mauvezin. ( Haute Pyrénées ).

Parmi ses amis britaniques, Mathieu Picon-Pryor compte Rob Warmisham, le patron d’Evolution 4×4 (www.evolution4x4.eu), un ancien chef de projet d’Artic Trucks, ( société spécialisée dans la modification de véhicules tout terrain en Island) qui a travaillé également pour Peugeot Sport, M-Sport Ford World Rally Team… Une pointure !

Le fruit d’une collaboration

Les deux sociétés travaillent régulièrement en collaboration à l’exemple de ce Hilux Vigo 3,0L, vitrine de leur savoir faire.

Malgré l’apparence extérieur qui préserve l’esthétique d’origine du véhicule, c’est un travail très important au niveau de la carrosserie qui a été effectué pour doter ce Hilux d’une monte de 35 pouces ( 31 maxi à l’origine) en conservant la suspension Toyota.

artictruckhilux.jpg

Pour ce faire, les passages de roues et le plancher à l’avant ont été découpés puis ressoudés de manière à recevoir de nouveaux éléments. Et à ce niveau, il faut avoir un oeil averti pour déceler la transformation. La caisse a été ensuite surélevée par un body Lift de 3 cm . De ce fait il a été nécessaire d’installer des jumelles plus longues de 4 cm et de déplacer les supports d’amortisseurs à l’arrière. (supports inférieurs).

Evolution 4×4 propose des transformations identique permettant de monter des 33 au 37 pouces.

Au quotidien

La nouvelle monte choisie, des Hankook 35X12,50R15 montée sur des jantes Cepic permet de rouler sur tout sol en adaptant la pression.

hankookdynamicmt.jpg

Gonflés à 1,8 kg les pneus offrent un bon confort de roulage mais sur des sols moins porteurs, il est possible d’abaisser la pression jusqu’à 800 gr seulement. Le poids du véhicule étant réparti sur une grande surface au sol, grâce à la monte très large, il devient possible de passer n’importe où d’autant qu’un blocage ARB a été monté sur le train avant en complément du glissement limité d’origine sur le pont arrière.

Les accessoires

Pour les protections châssis, ce sont des N4 qui ont été choisies. Le Hilux bénéficie ainsi d’un ski et d’un blindage sous boîte qui protègent efficacement les organes vitaux.

hiluxpiconpieces.jpg

Par ailleurs différents accessoires ont été installés. Un compresseur d’air et sa bombonne ( 10 l de capacité ) ont pris place sous le châssis en lieu et place de la roue de secours. Des raccords à prise rapide sont disposés à l’avant et à l’arrière à coté des prises électriques prévues pour alimenter le treuil. En ce qui concerne ce dernier, il s’agit d’un Warn M8000 installé dans un berceau avec poignées de transport et un attelage. Au repos, ce berceau est entreposé dans la benne, bloqué par l’anneau de l’attelage, un carré de 60 mm.

treuilhilux.jpg

Au travail , le treuil peut ainsi être déployé là où il est vraiment utile, à l’avant ou à l’arrière du véhicule. Nous avions vu ce système original en Suisse où il se montre fort répandu. Nonobstant le treuil, il est possible de changer en quelque secondes l’attelage : boule, crochet …

Coté moteur, une puce récemment installé vient booster les 171 ch d’origine. Un plus qui n’était pas indispensable quand on connaît le couple de ce moteur disponible dès 1400tr/mn.

C’est vrai que l’addition s’avère assez lourde 17 000 euros mais quand on voit le résultat :
On craque

piconhilux.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR