Prologue du Morocco Desert Challenge 2019

Prologue du Morocco Desert Challenge 2019

Après trois jours passés à Agadir, la caravane du Morocco Desert Challenge a pris la route de la plage blanche. Située à quelques kilomètres de la petite bourgade de Guelmim, la plage offre plus de 25 kilomètres de piste de sable dur à marée basse. C’est le lieu idéal pour lancer un rallye. C’est ainsi que la Plage Blanche est devenue le lieu traditionnel du lancement du MDC.

Un prologue qui ressemble à une étape

Il aura fallu déjà parcourir les 250 km de route depuis Agadir mais c’est fait, nous sommes aux abords de la Plage Blanche
En effet, le tracé du prologue comptait  217 km. C’est donc une spéciale à part entière. Jean Claude Kaket avait prévenu les concurrents que la navigation serait exigeante. Ce qui a amené pas mal de concurrents à jardiner, non pas sur la plage car c’est TDSPP tout droit sur  la plage principale. Mais après avoir bifurqué dans un canyon, les choses sérieuses ont commencé. Les pistes surplombent encore pendant une vingtaine de kilomètres l’océan puis tourne entre collines et vallées. A l’intérieur des terres le pistes sont vraiment typées WRC et laissent les moteurs les plus puissants s’exprimer.

Les SSV ont très vite rattrapé un grand nombre de motos, se faufilant sans encombre sur les pistes taillées à leur mesure. Et c’est le Team Pinchedez qui a marqué le coup sur cette première journée avec la très belle performance du binôme Philippe PINCHEDEZ et Jean BRUCY (#203 – Can-am) qui bouclent la course en 3:03:25 et se placent en leader pour bien commencer grâce à une très bonne navigation. Les espagnols Juan Manuel MANA BENARROCH et Giovanna DI BLASI (#226 – Can-am) terminent juste derrière avec 4 minutes de retard, la 3ème place revient aux belges Joris BROSENS et Koen SLEGERS (#205 – Can-am). Beau résultat également pour le couple suisse ZOSSO (#204 – Can-am) qui finit 4ème malgré une casse de courroie pendant la spéciale.
MAUTRET père et fille sortent de cette étape à la 14ème place pour une prise en main dans cette catégorie où la jeune Louise (17 ans) a plutôt bien géré la navigation malgré 2 petites erreurs. Elle a su éviter les autres pièges qui ont posé pas mal de problèmes aux autres concurrents et prend donc de la confiance pour la suite de la compétition et pour le plus grand plaisir de son père.

Ils ont été les plus rapides du jour, dans la catégorie autos, ce sont les portugais Paulo FERREIRA et Jorge MONTEIRO (#303 – Toyota) qui remportent le prologue en 2:36:17 devant Erik VAN LOON et Alexandre WINOCQ (#304 – Toyota). Les français Jean-Pascal BESSON et Sébastien DELAUNAY (#307 – Peugeot DKR 3008) sont quelque peu déçus de leur 3ème place à cause d’une navigation peu évidente mais comptent bien repartir de plus belle demain. Le premier Optimus du Team MD Rallye Sport prend la 8ème place pour son baptême sur le MDC avec Rémy VAUTHIER et Jean-Michel POLATO qui ont également connu quelques difficultés au niveau du roadbook. Deux autres équipages français se retrouvent dans le top 10 : Ronald BASSO et Jean-Pierre GARCIN (#317 – MMP) sont 9èmes devant Jérome PELICHET et Pascal LARROQUE (#316 – Optimus).

Chez les camions, c’est le favori Martin VD BRINK (#501 – Renault Trucks) qui s’impose de justesse, à seulement 14 centièmes de seconde devant Gert HUZINK (#514 – Renault Trucks) ! La course qui réunit le plus grand nombre de camions en rallye-raid, annonce déjà une bataille pleine de suspense. 3ème du jour : Peter VERSLUIS (#516 – MAN) pointe à 1 minutes et 46 secondes.

DECLARATIONS
Pedrero JOAN (#104 – KTM)
« C’était très difficile côté navigation mais c’était vraiment une très belle journée. J’ai essayé de bien gérer cette première spéciale, c’est important pour prendre mes marques avec le roadbook et pour la suite. J’ai pu engrangé pas mal de confiance grâce à ce bon résultat. »

Skyler HOLMES (#106 – Husqvarna)
« C’était une spéciale très intéressante et agréable même si la navigation était assez piégeuse. Nous avons roulé ensemble avec JOAN afin de ne pas se perdre et c’était très sympa. On a raté quelques changements de direction et avons dû faire demi-tour mais c’est un bon début pour la compétition. »

Paul Spierings (#105 – Husqvarna)
« J’étais un peu malade et aujourd’hui j’avais du mal à bien respirer… Mais je suis quand même parti à fond pour suivre les 2 leaders, ils allaient beaucoup trop vite pour moi et je n’ai pas réussi à les suivre. C’était compliqué en navigation mais je m’en suis bien sorti, je suis content. »

Philippe PINCHEDEZ (#203 – Can-am)
« C’était très sympa même si il y avait plus de cailloux que prévu. La navigation n’était pas facile mais Jeannot a assuré. Le fait de partir groupés nous a compliqué la tâche car tout le monde essayait de se placer devant dès le départ, finalement on a laissé filer et puis nous sommes passés en tête sans jamais revoir personne. Avec nos SSV, il faut tout de même faire très attention à ne pas casser la courroie, j’ai donc préféré lever le pied de temps en temps et assurer pour cette belle première journée. Le roadbook était vraiment très bien et on est content de pouvoir bien se placer pour le départ de demain. »

Vincent GONZALES (#212 – Can-am)
« On s’est éclaté du début à la fin ! C’était vraiment génial, les pistes étaient magnifiques, on se serait cru en WRC. On a un peu jardiné mais nous sommes ravis de cette bonne entrée dans la compétition. »

Paulo FERREIRA (#303 – Toyota)
« C’était très bien ! La navigation était un peu difficile par endroit mais la spéciale était très belle et très variée avec un peu de technique et des parties roulantes. Je suis très content, la voiture va très bien et je suis confiant pour la suite. »

Jean-Pascal BESSON (#307 – Peugeot DKR 3008)
« C’était une belle spéciale même si on s’est un peu perdu. On aurait préféré rester au contact des premiers mais ce n’est que le premier jour. Les pistes étaient très roulantes et c’est vraiment un plaisir de piloter cette voiture. On est un peu déçu malgré tout car nous avions les capacités de faire mieux. Maintenant, on verra demain, on a hâte d’attaquer la suite. »

Ronald BASSO (#317 – MMP)
« On ne s’en est pas trop mal sorti malgré une crevaison et un problème de compresseur. Le parcours n’était pas évident avec une navigation difficile, nous nous sommes un peu perdus. Maintenant on espère faire mieux et surtout ne plus avoir à s’arrêter ! »

Jérome PELICHET (#316 – Optimus)
« Mécaniquement tout s’est très bien passé pour nous. C’est la navigation qui a été la plus compliquée à gérer sur cette journée, surtout à cause de la poussière qui a effacé les traces. Mais la voiture va bien et c’était une bonne prise en main pour nous qui la découvrons tout comme ce rallye. Demain on fera mieux ! »

CATEGORIES
Share This

Commentaires

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR