Rainforest challenge europe : sur le terrain 4×4 des 5 piliers

Rainforest challenge europe : sur le terrain 4×4 des 5 piliers

Les 9 et 10 décembre, s’est tenu au terrain des 5 pilliers la manche française du rain forest challenge europe.

24 équipages venus de 6 pays différents :

• Angleterre (9 véhicules)

• Belgique (3 véhicules)

• Danemark (4 véhicules)

• Espagne (2 véhicules)

• France (1 seul équipage de deux Landmaniacs ayant participé au raid Berlin Breslau : olivier et david )

• Hollande (5 véhicules)

• 13 land rover defender 90

• 3 land rover discovery

• 1 range rover hybrid

• 1 toyota land cruiser

• 1 toyota bj 70

• 1 suzuki jimny

• 2 suzuki samuraï

• 1 suzuki sj 413

• 1 jeep wrangler

Les rêgles du challenge sont simples : les équipages sont réunis par 4 véhicules pour former une équipe. Au total, pour le week end, il y a 11 zones balisées à parcourir, sans franchir les limites balisées. Les zones sont tirées au sort et le chronométrage commence à l’arrivée sur zone, toute l ‘équipe doit franchir la zone en s’entraidant, et le chronométrage s’arrète quand le dernier véhicule a fini de parcourir la zone.

Résultat du week end :

1er DIETER DUYTSCHAEVER et NICO LADANG suzuki samuraï
2ème STEVE LLOYD et OLIVER LLOYD range rover hybrid
3ème REMCO-PETER VAN DER WAARDEN et REMCO KERKLAAN land rover 90

Il est organisé par Allan le boss de 4×4 winches importateur des treuils hydrauliques Mile Marker.

Le partenariat avec le Rain Forest Challenge (pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une des épreuves off road les plus dure au monde, et celà se déroule dans la jungle Malaisienne) permet à ce challenge européen de bénéficier de la notoriété de l ‘événement, et la première et seconde équipe qui aura participé à au moins 4 épreuves sera envoyée en Malaisie.

Le site officiel : rfc-europe.com

Au total le rain forest challenge europe comprendra 6 événements :

• Rain Forest Challenge Pologne qui s’est déjà déroulé

• Rain Forest Challenge France

• Rain Forest Challenge Irlande

• Rain Forest Challenge Danemark

• Rain Forest Challenge Hollande

• Rain Forest Challenge Italie

Il est à regretter que seul un seul équipage soit français, mais peut-être est-ce dû au manque d’informations sur ce challenge rain forest europe.

J’aurai l’occasion sous peu de vous présenter plus en détail ce terrain des 5 piliers situé dans les environs de Compiègne. Il couvre 10 hectares en surface mais sous le sol (le terrain est une ancienne carrière de pierre) vous avez des kilomêtres de galeries.

Détail qui a son importance, l’équipement des 4×4 doit comprendre au minimum :

• treuil avant

• treuil arrière

• ancre terrestre

• plaques ou échelles de franchissement

• une bonne dose de courage pour le pilote ainsi que le copilote

note : pour mettre vos propres commentaires sur l’article, rendez vous tout en bas de la page.

Prêt pour voir ces 4×4 en action ?

Alors allons y…

Soyez indulgents sur la rédaction de cet article, car ça n’est pour le moment qu’une ébauche mise en ligne le 10 décembre afin que vous puissiez profiter le plus rapidemment possible de ces quelques clichés.

rain-forest-challenge-001.jpg

rain-forest-challenge-002.jpg
On en vient à se demander si un jour ce 4×4 a bien été un véhicule de série. Ainsi dépouillé de ses oripeaux, les angles d’attaque, les débattements pour les croisement de ponts sont optimisés

rain-forest-challenge-003.jpg

Notez le verrin pour la direction

rain-forest-challenge-004.jpg

Arceau, treuils, suspensions à gros débattements, un minimum pour ce genre d’épreuves

rain-forest-challenge-005.jpg

Joli kit de réhausse

rain-forest-challenge-006.jpg

Le land rover defender parviendra sans soucis à se hisser en haut de cette marche que plusieurs autres véhicules ont franchi au treuil

rain-forest-challenge-007.jpg

On m’annonce que l’équipe où se trouvent les deux français se mets en route vers leur zone de jeu. Je ferai la balade dans la benne d’ un defender 90 pick up de l’organisation.

rain-forest-challenge-008.jpg

Au passage deux véhicules exprimant deux idées du 4×4 très très différentes se croisent

rain-forest-challenge-009.jpg

Mise en bouche avant la zone proprement dite

rain-forest-challenge-010.jpg

Le seul équipage français : deux landmaniaques. Joli defender cependant, équipé de treuil avant et arrière, chaussé comme il se doit de pneus mud, et équipé d’amortisseur EFS. Ici un article sur la préparation de ce defender 90 qui a participé au Berlin Breslau

rain-forest-challenge-011.jpg

Le premier du groupe se lance, il s’agit d’un hollandais qui possède un sacré coup de volant, et un véhicule FORT bien préparé, nous y reviendrons, ne soyez pas impatients…

rain-forest-challenge-012.jpg

La grimpette après la flaque d’eau se passe sans difficultés sur les premiers mêtres. J’ose penser que mon land rover discovery en serait tout autant capable. Je me demande un bref instant, avant de voir la suite, si le spectacle sera à la hauteur de ce que j ‘en attendais.

rain-forest-challenge-013.jpg

On grimpe, on grimpe mais il faut bien se résoudre à sortir le treuil devant le refus du defender d’aller plus haut.

rain-forest-challenge-014.jpg

Celà progresse certes mais le dévert fait en sorte de rapprocher l’arbre du véhicule à moins que ça ne soit l’inverse, bel exemple de l’attraction universelle.

rain-forest-challenge-015.jpg

On s’interroge quelques instant sur la suite des événements et on sort le treuil central que jusque là je n’avais pas remarqué, l’arceau comprends derrière la cabine ce que j’avais pris pour des poignées, mais en fait ce sont des guides cables pour le treuil.

ATTENTION NE JAMAIS SE METTRE A PROXIMITE D’UN CABLE DE TREUIL EN TENSION, SI IL VENAIT A LACHER, IL AGIRAIT COMME UN FOUET !!!

rain-forest-challenge-016.jpg

Le pilote redresse le véhicule grace au treuil central, puis aidé du treuil avant il se hisse en haut de ce premier obstacle qui est assez piégeux à cause des feuilles mortes, des pluies diluviennes de la veille et surtout du dévers parsemé de racines qui tentent à chaque mêtre de faire riper le véhicule en aval.

rain-forest-challenge-017.jpg

Petit slalom entre les arbres puis premier trou, ou devrais je dire fosse à peine assez large pour passer le defender, ici oubliez votre hummer où alors venez accompagné d’une pelleteuse et d’une tronçonneuse pour élargir le passage.

rain-forest-challenge-018.jpg

Le toyota qui suit lui aussi nous conforte à penser que les arbres et les 4×4, c’est souvent une grande histoire d’amour…

rain-forest-challenge-019.jpg

Il faut bien se quitter un jour dirait la portière quelque peut enfoncée, mais rien de grave, je vous rassure l’arbre va bien.

rain-forest-challenge-020.jpg

rain-forest-challenge-021.jpg

rain-forest-challenge-022.jpg

rain-forest-challenge-023.jpg

Notre valeureux équipage national. olivier copilote et david pilote.

Ayons une pensée émue pour le copilote qui n’a pas chômé avec les cables des treuils …

rain-forest-challenge-024.jpg

Quand je parlais de fosse, vous pouvez en juger par vous même.

rain-forest-challenge-025.jpg

rain-forest-challenge-026.jpg

Après la fosse, la marche et quelle marche, ça pousse, ça traine, ça patine, et ça finit posé en refus de progression. On aperçoit dans la benne une ancre terrestre au cas où il n’y ait pas de points de fixation suffisamment solide pour se treuiller.

rain-forest-challenge-027.jpg

rain-forest-challenge-028.jpg

Vous vous souvenez de l’arceau, ici on voit mieux les passages pour le cable de treuil (sur les côtés et au milieu en haut).

rain-forest-challenge-029.jpg

On soulève au treuil et le 4×4 progresse encore un peu.

rain-forest-challenge-030.jpg

Afin de se préparer à la marche qui suit l’équipage mets en place une échelle.

rain-forest-challenge-031.jpg

Le treuil avant est bien arrimé avec comme il se doit une sangle autour du tronc de l’arbre (ne JAMAIS enrouler le cable seul, mais sanglez le tronc et mettez une manille sur laquelle vous arrimez votre cable, car sinon l’arbre subira des dégats parfois irréparables, soyons avant tout respectueux de nos terrains de jeu).

rain-forest-challenge-032.jpg

rain-forest-challenge-033.jpg

Les français suivent et se retrouvent bloqués d’un côté par un arbre (encore un amoureux transi) et de l’autre par le talus.

rain-forest-challenge-034.jpg

rain-forest-challenge-035.jpg

rain-forest-challenge-036.jpg

rain-forest-challenge-037.jpg

Tiens il va se passer un truc… Je sais pas si vous êtes comme moi mais dans toutes les randonnées 4×4 et tout terrain auxquelles j’ai pu participer, je n’avais encore jamais vu un pilote mettre un casque…

rain-forest-challenge-038.jpg

Sanglé dans son harnais 4 points le début de la manoeuvre commence. Je me mets face à l’obstacle quelques mêtres en dessous (enfin pas juste en dessous non plus, je ne suis pas suicidaire…). La pente est forte, le terrain glissant, à tel point que je suis obligé de m’accrocher aux branches et racines qui me passent a portée de main de peur de dévaller jusqu’en bas.

rain-forest-challenge-039.jpg

Là je commence à m’interroger sérieusement sur la trajectoire prise par le pilote. Car le balisage ne laisse aucun doute, il doit descendre cet à pic.

rain-forest-challenge-040.jpg

Au bout de quelques minutes je remonte à la force du poignet, éh oui parfois il m’arrive (pour un court instant) d’être sportif, et n’oubliez pas que le sac photo ça pèse son poids aussi.

rain-forest-challenge-041.jpg

Le doute et la perpléxité m’assaillent : mais qu’est ce qu’il fait ??????

rain-forest-challenge-042.jpg

En y regardant de plus près, le balisage laisse un tout petit espace qui permettrait si le defender avait un gabarit de twingo de se faufiler en échappant à la descente infernale et à la montée de même difficulté. Un tout petit passage entre ravin et la suite de la zone, et tout ça en restant toujours dans la délimitation des banderolles.

rain-forest-challenge-043.jpg

On treuille, on moufle, on avance quelques centimêtres, on retreuille ; et tout ça dans une positions des plus inconfortables (le ravin fait près de 10 mêtres)

rain-forest-challenge-044.jpg

Il finira par s’en tirer, châpeau bas et applaudissements.

Notez les points d’arrimages :

• sangle à l’avant

• cable à l’avant avec 2 poulies qui renvoient vers le treuil arrière du toyota

• treuil central

• le treuil avant du toyota s’accroche sur l’arrière du defender 90

rain-forest-challenge-045.jpg

Le toyota, lui sera arrrimé par son treuil arrière et par une sangle et s’engagera dans la descente.

rain-forest-challenge-046.jpg

Très très impressionnant, et un sacré sang froid ce pilote .

rain-forest-challenge-047.jpg

rain-forest-challenge-048.jpg

rain-forest-challenge-049.jpg

rain-forest-challenge-050.jpg

rain-forest-challenge-051.jpg

CATEGORIES
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR