Rallye de Tunisie (communiqué de presse)

Rallye de Tunisie (communiqué de presse)

Rallye de TUNISIE 2008,

le plus grand rallye-raid africain de l’année !

Première manche de la Coupe du Monde FIA des Rallyes Tout-terrain, le Rallye de Tunisie
2008 traverse 3 pays, avec 4.123 kilomètres de course dont 2.883 kilomètres de secteurs sélectifs.

Avec 97 motos et quads, 91 autos, 11 camions en course et 110 véhicules d’assistance, le Rallye de Tunisie s’impose comme le plus grand Rallye-raid africain de l’année.
Un rallye aux couleurs de la Méditerranée.

Le parcours du Tunisie 2008 sera inédit : départ en Europe le 23 avril (Vérifications et
prologue nocturne à Marseille), traversée en bateau de la Méditerranée puis 9 étapes en
Afrique à travers deux pays frères : la Tunisie et la Libye.

C’est la première fois en 27 éditions que le rallye entre en Libye pour une boucle de 4
étapes, avec des paysages désertiques à couper le souffle et les célèbres dunes
cathédrales … le rallye sera « couleur sable », avec une étape marathon de 1.061
kilomètres entre Idri et Sinawin qui s’annonce éprouvante pour les machines et les
équipages !

A noter, la participation de 3 équipages tunisiens et un équipage libyen en auto, et 7 pilotes tunisiens en moto et quad. Sans oublier, le travail reconnu des 24 commissaires et officiels du NACT et de la FTM, chargés de veiller au bon déroulement sportif de cette épreuve internationale.

Une course très disputée.

Difficile de savoir aujourd’hui qui franchira en vainqueur la ligne d’arrivée à Djerba
(Tunisie) le 3 mai prochain parmi les 311 engagés, venus de 30 pays.

En autos, la bataille sera rude entre deux familles de véhicules :

• Christian Lavieille (Nissan Dessoude) , Paulo Nobre (BMW X-Raid), Orlando Terranova
(BMW X-Raid), Leonid Novitski (Mitsubishi) et Krzysztof Holowczyc (Nissan Overdrive)
animeront les débats au sein du clan des protos 4×4.

• José Luis Monterde (Schlesser Aventures), Eric Vigouroux (Chevrolet Pro tech),
Dominique Housieaux (Schlesser Aventures), Lukasz Komorniki (SMG), Bernard
Errandonéa (SMG), tenteront d’imposer leurs protos 2 roues motrices.

A suivre également, la course de Jérôme Pélichet (Bowler), Jean-Noel Julien (Renault
mégane MD Rallye Sport), Laurent Bourgnon sur un proto Nissan Springbok (MD Rallye
Sport), et Kenjiro Shinozuka (Nissan Tecnosport).

En T2, véhicules de série, course animée à prévoir entre Laurent Rosso (Nissan
Dessoude), Jean Pierre Strugo (Nissan Dessoude), et Adélio Machado (Toyota Padock).
En Classe Open, (nouveauté du rallye 2008), la course sera disputée entre 11 engagés
sur des protos ou véhicules anciens.

Enfin, en Desert Tracking, 12 équipages se disputent la victoire en « course de régularité », sur le même parcours que le rallye.

En camions, plateau de choix avec 11 véhicules engagés : les équipages de Tomas
Tomecek (Tatra), Giacomo Vismara (Mercedes) et Elisabeth Jacinto (Man) visent la plus
haute marche du podium.

Chez les motards, il faudra être particulièrement attentif à la course entre les français
Michel Marchini (Yamaha HFP) et Thierry Bethys (Honda TB Racing), sans oublier Stan
Watt (Ktm Frontrow), Oscar Polli (Ktm Freeracing), Christophe Meillat (Kawasaki), Olivier
Pain et Michael Pisano (tous deux sur Yamaha HFP).

Ludivine Puy, championne d’Europe d’enduro au guidon d’une KTM 690 (team Easydentic) et le proto français Sherco aux mains de Laurent Le Gat créeront sans doute la sensation.

En Enduro Cup, nouveauté du rallye 2008 (motos d’enduro strictement de série avec
ravitaillement tous les 80 km), c’est l’expérimenté Gilles Tixador (Ktm – Sport Police) qui
fait figure de grand favori.

La sécurité

Au total, la caravane du rallye représente près de 1.000 personnes et 350 véhicules.
Pour veiller au bon déroulement de l’épreuve, NPO déploie sur le terrain une équipe
d’organisation de 160 personnes, avec le renfort de secouristes, policiers et militaires
français, tunisiens et libyens.

La sécurité est assurée par 18 médecins, 3 hélicoptères, 2 avions, 4 véhicules « tangos », 2 secouristes « Amis » à moto et un poste médical avancé.

Chaque concurrent dispose d’un système de positionnement par satellite, d’un dispositif
anti-collision et d’une liaison phonique direct avec le PC course.

Comment suivre la course ?

Sur le nouveau site www.npo.fr, retrouvez l’actualité du rallye avec le fil info (les
événements et faits de course en temps réel), le suivi individuel des concurrents sur le
tracé (positionnement Iritrack), les temps de passage aux CP, les classements, les photos et vidéos du jour et le profil des étapes.

le parcours du rallye de Tunisie

parcourstunisie.jpg

CATEGORIES
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR