Rallye Oilibya de Tunisie 2010 : suivez Eric Vigouroux

Rallye Oilibya de Tunisie 2010 : suivez Eric Vigouroux

Eric Vigouroux sur le Rallye Oilibya de Tunisie 2010

Vous pouvez trouver d’autres documents sur
www.toyotires.eu

eric-vigouroux.jpg


Newsletter Jeudi 5 mai, 2010

Rallye Oilibya de Tunisie / Etape 4: Ksar Ghilane – Ksar Ghilane

Une journée gâchée par une transmission défaillante
Cette cinquième étape constituait la dernière chance pour le Trophy Truck de revenir aux avant-postes. Malheureusement un croisillon de transmission défaillant ruinait la course d’Eric et Alex.

« Nous savions que cette étape en boucle, avec son terrain cassant, était favorable au Trophy Truck. Aussi, nous sommes partis le couteau entre les dents. Au bout d’une trentaine de kilomètres, nous étions déjà remontés sur le buggy de Chabot, parti deux minutes devant nous, lorsque nous avons senti une grosse vibration dans la voiture, » expliquait Eric.

« Devant l’ampleur de la vibration et le bruit émanant de la transmission, nous nous sommes arrêtés avant que le croisillon n’explose. Cet incident ne nous était pas arrivé depuis un an et demi, et depuis, nous utilisons des croisillons renforcés. Mais il faut croire que ceux-ci ne le sont pas suffisamment… »

« La réparation sur la piste nous a pris deux heures, nous sommes ensuite repartis mais le cœur n’y était plus. La température avait aussi augmenté, et nous avons roulé en surveillant nos cadrans en permanence, » concluait Eric.

Au classement général, le Trophy Truck pointe désormais à la septième place. Demain, l’étape est très courte, avec un secteur chronométré de 130 km suivi d’une liaison de 40 km vers Douz, où sera jugée l’arrivée finale.


Newsletter Mercredi 5 mai, 2010

Rallye Oilibya de Tunisie / Etape 4: Nekrif – Ksar Ghilane

Eric et Alex s’arrêtent auprès d’un équipage blessé

Arrivant les premiers sur les lieux de l’accident du buggy de Lethier et Lurquin, Eric Vigouroux et Alex Winocq se sont arrêtés longuement à leurs côtés. Pour eux, la course est passée aujourd’hui au second plan.

« Dès le départ, nous avons rattrapé le buggy Schlesser de Lethier et Lurquin, » expliquait Eric à l’arrivée. « Ils ont loupé un virage à droite, et leur voiture est partie en tonneau. Nous nous sommes vite rendus compte que c’était grave, d’autant plus que le buggy s’est enflammé instantanément. Jean-Marie Lurquin était brûlé aux mains et au dos. Nous sommes restés avec lui pour le réconforter, le faire boire avant qu’arrive l’hélicoptère médical. Puis nous avons aidé le docteur à le mettre sous perfusion. Lorsque notre présence est devenue inutile, nous avons demandé l’autorisation à la direction de course de repartir, et bien évidemmment notre arrêt sera décompté de notre temps de course de cette étape. »

trophy-truck.jpg

« Bien sûr, c’était très dur de repartir dans ces circonstances. Dommage, car la spéciale était vraiment faîte pour nous. Mais la course est passée au second plan. Nous espérons surtout que Jean-Marie se rétablira le plus vite possible. »

Après analyse de l’Iritrack (instrument qui suit en permanence le déplacement de la voiture), la direction de course attribuait donc au Trophy Truck le quatrième temps de la spéciale. Au classement général, Eric et Alex sont toujours installés à la troisième place. L’étape de demain sera tracée sous forme de boucle autour de Ksar Ghilane, avec un secteur chronométré de 180 km, comprenant quelques dunes, un peu de hors-piste et pour finir des vieux chemins empierrés.


Newsletter Mardi 4 mai, 2010

Rallye Oilibya de Tunisie / Etape 3: Nekrif – Nekrif

Eric Vigouroux conforte sa troisième place

Quatrième temps de la spéciale du jour, le Trophy Truck d’Eric Vigouroux et Alexandre Winocq est solidement installé à la troisième place du classement général.

Tracée en boucle autour du bivouac du Nekrif, cette troisième étape s’est avérée une redoutable journée de rallye-raid. « Il y avait une navigation difficile dans les quinze premiers kilomètres, il fallait rester extrêmement concentré, surtout lorsque un fort vent de sable s’est levé juste après notre départ. De plus, la température extérieure avoisinait les 40° », expliquait Eric.

saut.jpg.jpg

« Malheureusement, comme nous ouvrions la piste après notre victoire de la veille, nous arrivions les premiers sur les pièges, et nous n’avons pu éviter deux chocs contre des grosses pierres. Les pneus n’ont pas crevé, ce sont les jantes qui se sont cassées, nous obligeant à deux arrêts dans les 40 premiers kilomètres. Nous avons perdu environ 10 minutes dans les changements de pneus, puis encore une minute et demie à l’assistance à mi-parcours pour reprendre deux pneus neufs. Ensuite, nous avons roulé sur un rythme régulier jusqu’à l’arrivée ».

« Bref, c’était le prix à payer pour ouvrir la route », estimait Eric. « Mais l’important c’est que nous sommes toujours dans le bon wagon. » Au classement général, Christian Lavieille est désormais en tête, devant le buggy de Jean-Louis Schlesser, à 4’36’’, et le Trophy Truck d’Eric Vigouroux, à 10’21’’. Quant au Russe Novistkiy, il est désormais éliminé de la course en tête, son coéquipier, l’Allemand Andy Schulz, ayant accumulé les erreurs de navigation aujourd’hui. Leur BMW pointe désormais en septième position avec près de cinquante minutes de retard.

L’étape de demain verra le rallye remonter vers le Nord, jusqu’au fameux bivouac de Ksar Ghilane. L’épreuve spéciale, longue de 280 km, sera encore décisive, avec des portions rapides et caillouteuses, un petit erg dont le sable est annoncé comme ‘’mou’’, et enfin pas mal de navigation vers l’arrivée. C’est là que ce creuseront les derniers écarts…


Newsletter Lundi 3 mai, 2010

Rallye Oilibya de Tunisie / Etape 2: Douz – Nekrif

Une superbe victoire d’étape

Dès la deuxième étape du rallye de Tunisie, le Trophy Truck aux couleurs de Toyo Tires s’est mis en évidence, en remportant une superbe victoire d’étape.

« La clé aujourd’hui, c’était les pneumatiques », expliquait Eric sur la ligne d’arrivée. « Sur ces pistes caillouteuses et très roulantes, il fallait vraiment avoir une grande confiance dans ses pneus pour attaquer sans aucune appréhension. Je suis donc très content de dédier cette victoire à notre partenaire Toyo Tires. »

sable.jpg.jpg

La spéciale, longue de 288 km, a été avalée par le Trophy Truck en 2h54’44’’, soit quasiment à 100 km/h de moyenne. « Nous aurions pu aller encore plus vite, car il y avait des portions très rapides, mais la vitesse de pointe n’est pas la spécialité de notre voiture. Heureusement, nous avons compensé dans les parties cassantes. Du côté mécanique, nous n’avons connu aucun problème, aussi la performance est là », continuait-il.

Meilleur temps de la spéciale, le Trophy Truck devançait le BMW X3 CC de Novitskiy de 40’’ et le Proto Nissan Dessoude de 5’03’’. Au classement général, Eric et Alex pointaient ce soir en troisième position, à 1’37’’ de Novitskiy et à quinze secondes de Christian Lavieille. Autant dire que les positions sont très resserrées et que la suite de la course s’annonce passionnante.

Demain, la troisième étape comprendra une spéciale en boucle de 265 km, avec départ et arrivée tout prés du bivouac de Nekrif. Comme aujourd’hui, les températures seront encore très élevées, avec environ 35° en milieu de journée.


Newsletter Dimanche 2 mai, 2010

Rallye Oilibya de Tunisie / Etape 1: Tunis – Douz

Un DEPART TAMBOUR BATTANT

Quatrième temps de cette première spéciale, Eric Vigouroux était un peu déçu, à cause d’une crevaison qui l’a retardé à 6 km de l’arrivée Mais il sait que le rallye ne fait que commencer.

Quatrième temps de cette première spéciale, Eric Vigouroux était un peu déçu, à cause d’une crevaison qui l’a retardé à 6 km de l’arrivée Mais il sait que le rallye ne fait que commencer.

Tracé dans une région agricole, fourmillant de petites pistes, cette première spéciale était assez difficile en navigation, de l’avis de tous les coéquipiers. « De plus, certaines pistes, bordées de cactus, étaient vraiment trop étroites pour notre Trophy Truck », expliquait Eric Vigouroux.

« Nous avons effectué toute la spéciale en compagnie de Lavieille et Novitskiy. Lavieille nous a rattrapé dans les cactus, nous l’avons laissé passé, puis nous avons longtemps roulé en troisième position. Mais ils se sont trompés à un carrefour, et nous sommes repassés devant eux, ouvrant à notre tour la piste. Malheureusement, nous avons crevé dans le dernier oued, car nous avions trop dégonflé dans le sable, et je n’ai pas vu une grosse pierre affleurante ».

Ayant perdu environ quatre minutes lors de l’arrêt pour changer la roue crevée, Eric et Alex finissaient finalement la spéciale en quatrième position, avec un temps total de 2h29’14’’ pour 180 km de course. « Cependant, les écarts à l’arrivée entre les premiers sont faibles, et le rallye démarre tambour battant, cela promet pour la suite », concluait Eric.

Lundi, les concurrents rencontreront dès le départ des dunes de sable, lors de la deuxième étape Douz-Nekrif. Le rallye descendra très loin dans le Sud tunisien, et de très fortes chaleurs sont attendues…

prelude.jpg


Newsletter Samedi 1 mai, 2010

Rallye Oilibya de Tunisie / Prologue

Mettre la voiture en température
Transformé en ‘’démonstration’’ pour cause de trop grande affluence du public tunisien, le prologue disputé ce samedi soir a permis à l’équipage du Trophy Truck de vérifier le bon fonctionnement de la mécanique.

Pas de classement donc à l’issue des 4,3 km du prologue tracé sur la plage de Gammarth, puisque les voitures n’ont pas été chronométrées. Cependant les équipages ont roulé avec tout l’équipement de course, et ont assuré le spectacle, lançant de grandes gerbes de sable dans les virages…

« Cela a eu au moins le mérite de mettre la voiture en température. Nous avons ainsi pu nous assurer que tout était OK. Nous avons également vérifié le bon fonctionnement des radios de nos casques, notre bon positionnement dans les sièges… De ce point de vue, ce court moment sur la plage a eu une certaine utilité. Cela a permis de se caler avant le grand départ », expliquait Eric.

La première étape, dimanche 2 mai, reliera Tunis à Douz, aux portes du désert. Longue de 586 km, elle comprendre un secteur sélectif de 180 km, sur des pistes rapides et peut-être un peu cassantes. Les principaux concurrents du Trophy Truck seront le BMW X3 CC du Russe Novitskiy, les deux buggys Schlesser de Jean-Louis Schlesser et François Lethier, ainsi que le Proto Dessoude de Christian Lavieille… Au total, ce rallye de Tunisie 2010 a réuni 49 partants, dont quatre camions de course.


Présentation

ERIC VIGOUROUX ET ALEX WINOCQ REVIENNENT EN TUNISIE A LA CONQUETE DU PODIUM

Après un an d’absence, Eric Vigouroux revient sur les pistes africaines avec son Trophy Truck aux couleurs Toyo Tires. Toujours accompagné de son fidèle coéquipier, Alex Winocq, il aborde ce rallye de Tunisie 2010 avec de sérieuses ambitions

« Ma dernière participation en course remonte au rallye de Tunisie 2009 », explique Eric. « Ensuite, j’avais pris la décision de ne pas engager mon équipe au Dakar 2010, avec l’espoir de recourir pour Robby Gordon. Malheureusement, l’accord final avec celui-ci n’a été trouvé que le 27 décembre, alors que j’avais déjà pris d’autres engagements avec ma famille. »

Pour ce Tunisie 2010, Eric utilisera, pour la dernière fois, son Trophy Truck Chevrolet, en attendant une nouvelle voiture actuellement en construction aux Etats-Unis. « Celle-ci sera le fruit de mes expériences acquises avec les Pro-Truck, mon Trophy Truck et le Hummer de Gordon. Normalement, elle sera au départ du Dakar 2011, si les essais sont satisfaisants».

Si, l’an passé, la course d’Eric et d’Alex en Tunisie avait été ralentie par des problèmes d’alternateur à répétition – signant malgré tout une victoire d’étape, et finissant 7e au scratch -, ils espèrent cette année refaire aussi bien qu’en 2008, où ils étaient montés sur la deuxième marche du podium. « La voiture a été entièrement révisée aux Etats-Unis, et nous avons apporté encore quelques petites modifications qui devraient nous permettre de nous battre pour le podium. »

Pour la cinquième année consécutive, Toyo Tires apporte à Eric Vigouroux son soutien fidèle et entier : « Ce sera notre principal partenaire cette année, la voiture a été re-décorée à leurs couleurs, avec bien sûr une présence emblématique de Chevrolet. Nous profiterons du rallye de Tunisie pour essayer différents pneus Toyo, en vue de notre futur projet. Le terrain varié de la Tunisie est excellent pour les tests, et cela apporte une deuxième dimension à notre participation. »

Pour assister le Trophy Truck du « Eric Vigouroux Racing », l’équipe d’assistance comprendra quatre personnes, deux Américains (dont le concepteur de la voiture, Larry Fodrill), et deux mécaniciens français, ainsi que deux véhicules, un camion Kerax 6X6 et un 4X4. Pendant que le futur site web de EVR est en développent, le site officiel de Toyo Tires hébergera, pendant le rallye de Tunisie, un « blog » dédié à notre course, avec des informations quotidiennes.

CATEGORIES
Share This
X
X