Rallye Tunisie 2009 Eric Vigouroux sur son Trophy Truck

Rallye Tunisie 2009 Eric Vigouroux sur son Trophy Truck

Eric Vigouroux : « Je suis confiant dans nos capacités »

Le rallye de Tunisie, c’est du 22 avril au 2 mai ! A deux jours du départ, Eric Vigouroux fait le point et nous dévoile ses ambitions.

hummer-vigouroux.jpg

Avec onze jours de course et 3274 km de spéciales, le rallye de Tunisie 2009 s’annonce comme une épreuve extrêmement difficile. Comment l’abordez-vous ?
« Je suis très excité à l’idée de retourner dans les déserts tunisiens et libyens, sur les terres de prédilection de la discipline. Quasiment du début à la fin, nous évoluerons dans des zones désertiques, avec très peu de liaison et des longues spéciales : c’est ce qui me plait dans ce type d’épreuve. Mais il ne s’agira pas de partir comme des fous, il faudra aussi courir avec sa tête. »

Les organisateurs ont prévu, en Libye, une étape-marathon avec 1042 km de spéciales en deux jours, sans assistance au milieu : qu’en pensez-vous ?
« Cette étape nous rappelle avant tout que l’on disputera un véritable rallye-raid, où la notion d’endurance est capitale. Il ne faudra pas l’aborder à la légère, mais je suis confiant dans nos capacités et celles de notre mécanique. »

Qui craignez vous, parmi vos adversaires ?

« Cette année, la concurrence est particulièrement relevée, et promet une course passionnante. Il y a d’abord cinq protos d’usine, les trois BMW X3 CC du team X-Raid, et les deux Mitsubishi MPR13 du team JMB-Stradale. Jean-Louis Schlesser, avec son nouveau buggy à moteur Porsche, et Christian Lavieille, avec le proto Dessoude, disposent également de véhicules avec des performances équivalentes à notre Trophy Truck. Sur la ligne de départ, nous ne serons pas l’équipe la plus riche, mais nous allons donner le meilleur de nous-même, avec les moyens qui sont les nôtres. La longueur de l’épreuve sera l’un de nos meilleurs atouts, car l’expérience de la gestion des difficultés sera primordiale. »

Quelles sont les améliorations apportées au Trophy Truck, depuis l’an dernier ?

« Nous disposons globalement de la même voiture que lors du précédent Tunisie, mais nous l’avons rendu un peu plus performante lors d’un séjour dans ses ateliers d’origine, aux Etats-Unis. Nous avons amélioré et fiabilisé le système de gonflage-dégonflage intégré. Nous avons également travaillé sur l’aérodynamique, et sur notre moteur, désormais à carter sec. »

Du côté de l’assistance, comment est composée votre équipe ?

« Nous disposons d’un camion et d’un 4X4, avec un parfait équilibre des nationalités de nos mécanos : deux français et deux américains. J’espère que le mélange des deux cultures sera efficace. »

Toyo sera bien entendu votre partenaire « pneumatiques » ?

« Nous sommes très fiers de porter les couleurs de Toyo Tires, qui malgré un contexte économique difficile, n’a pas hésité à nous confirmer son soutien, et qui redouble d’effort sur le plan de la communication. Avec ce manufacturier, c’est une histoire sans faille depuis le Dakar 2006, et une belle continuité, y compris lors de notre passage dans le team de Robby Gordon au Dakar 2009. Toyo Tires nous fournit des pneus Open Country M/T-R, dans la dimension 37×13.50, qui ont démontré à maintes reprises leur aptitude et leur résistance sur les pistes les plus exigeantes. »

Avec le n° 300, votre Trophy Truck est le premier de la liste des concurrents autos ?

« C’est un grand honneur, et cette première position est due à notre statut de pilote prioritaire FIA ainsi qu’ à notre deuxième place l’an passé. Lors du départ du prologue, sur la plage du golfe de Tunis mercredi après-midi, tous les médias seront focalisés sur nous… »

CATEGORIES
Share This
X
X