Range Rover 300tdi Bobtail  : une préparation 4×4 maison au top

Range Rover 300tdi Bobtail : une préparation 4×4 maison au top

Range Rover Bobtail 300tdi une prépa maison au top

Du haut de ses 27 ans Romain a déjà passé près de 10% de sa vie à préparer son Range Rover Bobtail. En effet il lui aura fallu presque trois ans pour venir à bout de son projet : un Range Rover au châssis raccourci à la façon du très fameux « bobtail » de Gérard Poulin. Après avoir fait ses premières armes sur une Lada, un Cherokee Limited et un Discovery 200tdi c’est avec un Range Rover Classique 300tdi qu’il souhaite s’amuser.

Un joli Range Rover 300tdi version raccourcie, inspiré du célèbre bobtail de G Poulain

de face on devine le changement des ponts d'origine au profit de ponts de Patrol

les larges roues dépassant de la caisse ne laissent aucun doute sur la vocation de l'engin : 100 % TT

Le but avoué est d’en faire un franchisseur hors paire. Pour cela il a trouvé un vieux Range Rover V8 dans un état assez pitoyable. Il a récupéré un moteur 300tdi qui après de nombreuses heures et de nombreuses pièces neuve, sera une fois complètement révisé mis en lieu et place de l’ancien V8.

Romain un passionné de 4x4 qui a de l'or dans les mains. Une seule chose à dire : BRAVO !

Notre ami changera ainsi : culasse, segments, pistons, etc et fera rectifier le bloc, ainsi remis à neuf il disposera d’un moteur certes moins puissant qu’un V8 mais fiable et coupleux. Romain profitera du changement de moteur pour l’implanter plus bas et plus en arrière de près de 10 cm afin de rabaisser le centre de gravité de son proto et de recentrer les masses.

La boite de vitesse automatique sera prélevée tout comme le 300 tdi sur un discovery, il s’agit d’une ZF4. La boite de transfert LT230 est d’origine mais sera bien évidemment révisée et montée en Aschcroft.

Un gros travail sera fourni pour réduire le châssis et découper la caisse. Il dépouillera entièrement l’engin et après l’implantation de la nouvelle mécanique il va jouer de la disqueuse sur la carrosserie qui sera dans un premier temps simplement posée sur la châssis. Ce qui permettra de valider les modifications, de construire l‘arceau 8 points homologué FIA en tube étiré à froid. Cet arceau est soudé donc inamovible. Avant de remonter la caisse rétrécie, il fera de premiers essais en tout terrain, en effet il serait dommage de la remonter pour se rendre compte plus tard qu’il y a un soucis par exemple au niveau des suspension et de tout redémonter.

La validation effectuée, le range passera en phase carrosserie : le toit, les ailes seront poncées, mastiquées, apprêtées pour ensuite être mise en peinture, c’est d’ailleurs la seule chose que Romain n’aura pas faite de ses mains. L’étape suivante c’est de remonter tous les accessoires, l’éclairage, la sellerie. Soigneux comme il est, tout sera remis à neuf.

husky03.jpg

Romain devra revoir les biellettes pour le levier de transfert mais par contre le shifter (levier de vitesse) de la boite auto lui ne posera pas de problème.

Au final l’engin est amputé de 370 mm et son empattement gagne 3″. Pour ce faire il aura fallu découper le châssis et revoir les traverse notamment pour remettre le réservoir d’origine. La caisse grâce au bodylift sera elle située à +5cm par rapport à l’origine, grâce à des cales maisons. Ce qui permettra de passer de nouvelles roues en 37 / 14.5 / 15 Maxxis Creepy Crawler à beadlock. Les ailes sont pourvues d’élargisseurs d’ailes Quadratec.

Un range à pont de Patrol

Les ponts d’origine jugés trop peu solides seront quant à eux remplacés par des ponts de Patrol GR équipés de couples coniques en 4.625, de plus les ponts de Patrol sont équipés de blocage de différentiel. Les voies sont aussi plus larges avec ces nouveaux ponts, avec ses Maxxis, l’engin fait 2112 mm.

37 / 14.5 / 15 Maxxis Creepy Crawle

Détail des beadlock maison, ce système qui maintient le talon du pneu permet de rouler avec seulement 250g de pression !

Les arbres de transmission proviennt d’un Patrol Baroud et ont été recoupés à la bonne dimension et sont dotés de double cardant de chaque côté de la boite.

L’avantage est que cette plus grande largeur apporte plus de stabilité. Pour ceux qui en doutent je vous propose un test : mettez vous pieds joints face à un ami et demandez le qu’il vous pousse, vous allez chanceler, écartez vos pied, votre position sera plus stable, tout bête non ?

Un Range bien protégé

Latéralement, des tubes sont installés et repris sur le ski et englobent le longeron, du costaud. Le pare-chocs avant est maison et reçoit un treuil Superwinch Husky 8, l’arrière est, vous l’aurez deviné , aussi maison. N’oublions pas l’arceau dont nous avons déjà évoqué la présence.

Détails : les protections du 4×4

Un solide pare choc. Si vous regardez bien devant le pont se situe une étrange pièce transversale, nous y reviendrons plus tard

range-rover-bobtail_MG_2428.jpg

de solides protections latérales, on voit bien aussi les tirants long arm sur cette photo

protections sur les ponts

Suspensions avant X link :125 cm de débattement

Bon ici il va falloir que je rentre un peu dans la technique, ceux que ça barbe pourront toujours regarder les images.

Il existe différentes manières d’obtenir des suspension à grand débattement, si vous lisez régulièrement le journaldu4x4.com au fil de nos reportages vous avez pu découvrir la plupart de ces systèmes.

Pour le range bobtail dont il est question ici ce système se nomme Xlink ou cross link (qui peut se traduite par lien en croix).

Le principe est assez simple. Avant tout réfléchissez quelques instants sur une suspension normale à pont rigide.

En général nous avons un pont qui est relié au châssis par deux tirants qui permettent de quidr le pont de haut en bas et d’une barre panhard, cette tige qui est en diagonale et qui elle permet de guider le pont latéralement, sans cette barre votre pont partirait dans tous les sens (gauche et droite) et s’arracherait même surement.

C’est bon vous suivez ? ok alors on passe à la suite

Les tirants sont fixés sur des silent blocs en trois points différents :

châssis

avant le pont

derrière le pont

ce qui permet au pont de bouger de haut en bas (ce qui va nous donner le débattement) ce sont ces silent blocs, en effet si on vissait le tout ça ne bougerait plus, donc c’est le caoutchouc ou le polyuréthane qui donne sa souplesse à l’ensemble et lui permet de se déformer.

Ca c’est le standard, pour ce range le pont n’est relié aux tirants qu’avec ses fixations arrières.

Les ancrages à l’avant sont fait sur une sorte de traverse qui est en avant du pont.
Cette traverse est dotée d’un axe en son centre qui est soudé au pont au milieu, évidemment cet axe est tournant, sinon ça ne bougerait pas. Cela fait comme des ciseaux en quelque sorte, une des lames serait le pont, l’autre la traverse.

le Xlink avec la traverse en avant du pont et artuiculée en son centre

L’astuce c’est que les angles pour les débattements sont libérés, multipliés, le tirant bouge de bas en haut, communique son mouvement à la traverse qui elle même pivote sur son axe et entraine le pont. Vous suivez toujours ?

Chaque mouvement ayant une plus grande amplitude que la normale, la suspensions débat alors beaucoup plus, eurêka !

Pour l’arrière il utilisera des tirants long arm et une rotule de chez Ballistic Fabrication (traduisez grands bras, bref des tirants rallongés, les produits Balistics sont conçus pour être très résistants )

Inconvénient par contre comme tout bouge plus, je vous déconseille malgré ce que l’on peut lire parfois de rouler sur route avec ce type de modification, , car vous découvrirez ce qu’est une direction floue (de plus comme toute modification de nos engin, sur la voie publique c’est réprouvé par la loi ……)

regardons les dessous de la bête

les dessous du range à l'avant

les dessous du range à l'arrière, on voit bien le triangle qui maintient le pont il est articulé sur une rotule Balistic Fabrication

range-rover-bobtail_MG_2523.jpg

Il ne restait plus à Romain qu’a s’occuper des amortisseurs et des ressorts. Enfin quand je dis ça j’oublie de dire qu’il faut tout revoir : ancrage, angles, éviter que ça frotte, conception des cônes anti déboitement en alu avec butée en caoutchouc, tirants sur mesure en 25CD4S, barre panhard, bref toutes ces petites choses qui au final prennent des heures entre le moment où on les pense et le moment où on les installe.

Il a choisi des ressorts Dobinson +100 mm trouvés chez Distri 4×4 et des amortisseurs Fox de chez 4Krawl. Ils sont réglables en compression et leur comportement en TT a déjà fait ses preuves.

range-rover-bobtail_MG_2432.jpg

range-rover-bobtail_MG_2433.jpg

La direction est remplacée par une pompe PSC avec un radiateur normalement prévu pour une Jeep mais Romain a réussi à l’adapter

range-rover-bobtail_MG_2450.jpg

range-rover-bobtail_MG_2453.jpg

Le moteur 300tdi

Le 300tdi c’est certes un « vieux moulin » mais plein de qualités, costaud, endurant, coupleux.

Ici il s’est vu doté de quelques améliorations :

durit silicone

suppression de l’EGR

pompe un peu boostée

cet entonoir en alu canalise le flux d'air en provenance d'un ventilateur électrique

notre ami pose devant le 300tdi qu'il a refait à neuf et dont il a peaufiné les détails

à vous de trouver de où vient cette trappe

Aménagements intérieur en détail

il reste quelques détails à finir à l'intérieur mais c'est si peu par rapport à tout le travail déjà founi

range-rover-bobtail_MG_2455.jpg

le tunnel de boite a été refait

Pression de turbi, pression d'huile et température d'eau et bientôt la temérature de la direction assistée

range-rover-bobtail_MG_2459.jpg

la roue de secours est dans le coffre, l'arceau 8 point, c'est du costaud

un Hi-lift, surement pour aider les copains ....

Bon et si on allait tester ça ?

Vous l’aurez compris l’engin se révèle redoutable dans les zones, il débat et motrice quelque soient les difficultés. Gras ou rocher ça passe. Les suspensions sont souples et vont chercher du grip même dans des croisements de ponts improbables.

Il est difficile de lui faire lever une roue, il faut dire qu’avec 1 mètre 25 de débattement …… il faut trouver une zone Xtrem pour tenter le lever de papatte. En test dans une montée impossible, ça passe aussi sans mettre le bloc avant. Romain est ravi de ce comportement idéal en TT

PHOTOS : Raphaël Hétier

range-rover-bobtail_MG_2513.jpg

range-rover-bobtail_MG_2522.jpg

range-rover-bobtail_MG_2524.jpg

range-rover-bobtail_MG_2465.jpg

range-rover-bobtail_MG_2480.jpg

range-rover-bobtail_MG_2424.jpg

range-rover-bobtail_MG_2427.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (3)
  • comment-avatar
    jojo 8 ans

    Range Rover 300tdi Bobtail : une préparation 4×4 maison au top
    bonjour
    je suis sur le point de finir mon proto range rover 3.9 avec ponts de patrol mais je triuve le freinage pas trop equilibré il freine pas tres bien de l’arriere peux tu me donner le montage que tu as fait
    moi sur les 4 sorties du maitre cylindre avant j’ai mis 1 sur avant droite 1 sur avant gauche 1 pour l’arriere et le dernier je l’ai bouché
    merci de ta reponse pour ton info on sais vu au land auvargne j’ai un dakar noir
    a bientot

  • comment-avatar

    Range Rover 300tdi Bobtail : une préparation 4×4 maison au top
    Bonjour,
    désoler de la lenteur de réponse, j’avias pas vu!?
    J’ai que deux sorties moi sur le maitre cylindre de frein. la sortie avant dédié aux roues avant et l’arriére aux roues arriéres,. Toutes fois je conseil d’utiliser un limiteur type wilwood par exemple pour l’arriére, car sinon trés dur a équlibrer le freinnage

  • comment-avatar

    Range Rover 300tdi Bobtail : une préparation 4×4 maison au top
    Slt romain bo travail aurais d autres photos des support amortisseur av et ar ainsi que tes dix de pont av (dir tirant panhard)car je suis entreinde d en mettre sur mon range et g un v8 a fait après merci d avance John

  • Disqus (0 )
    X
    X