Range Rover V8 3.9 de seb Raid Berlin Breslau 2007

Range Rover V8 3.9 de seb Raid Berlin Breslau 2007

Il est des Noëls qu’on n’oublie pas, et Noël 2006 pour Sébastien sera de ceux qu’on oublie pas. En reprenant l’adage : « on n’est jamais si bien servi que par soi même », Sébastien s’est donc fait SON cadeau et pas des moindres puisqu’il s’agit d’un Range Rover V8 3.9 préparé « extrème » .

A ce propos, Dom dessinateur de talent avait croqué ce Range Rover avant l’achat de Seb. Cliquez ici pour voir les dessins de Dom sur Landmania.

117382815975775.jpg

Au courant de la nouvelle je prends mon courage à deux mains et pars avec mon Discovery, malgré la neige qui menace, vers la contrée où la bête a été vue la dernière fois. Bête, oui car des Range Rover comme ça on n’en voit pas tous les jours, de plus le propriétaire aurait quelques ressemblances avec un ours mais version peluche.

Sébastien est avant tout un fan de Land Rover, voire peut être même un « fou », tout comme Obélix, il a du tomber dans la marmite tout petit. En arrivant sur la parking je suis accueilli par son Range, son Defender 130, et j’aperçois dans le garage une Land Rover Série 2 en cours de restauration et juste au dessus sur le pont d’atelier une Land Rover série 3, n’oublions pas non plus le Defender 90 équipé tout terrain.

land-rover-serie-2.jpg

Je vous passe la mini 109 pour les enfants et un Range pick up qui attends sa préparation. Là on se rends compte que la passion n’a pas de prix. Passion qui est partagée avec toute la famille qui depuis plusieurs année prends ses quartiers d’été en Land et participe à différents évènements tel que le Landmania.

Je sais que vous êtes impatients que je vous parle enfin du Range, bon alors allons y, en avant pour la balade et la description du véhicule.

discovery-range.jpg

Mon Land Rover Discovery 300tdi paraît bien petit à coté même s’il a une rehausse de +5 cm…

discovery-range-arriere.jpg

Un tour de clé et le V8 se mets à ronronner, le bruit est sourd, profond, agréable, ah si les V8 n’étaient pas si gourmand en essence……

Le Range Rover est un deux portes de 1986 propulsé par le bloc 3.9 à carburateur. Première impression : il est haut sur pattes, très haut à tel point qu’il faut presque prendre son élan et une bonne impulsion pour se hisser dans les sièges baquets. Actuellement deux types de baquets sont mis en place (sparco et OMP), Sébastien va les tester tour à tour et choisira le plus adapté à son gabarit. Une fois moulé dans le siège on se glisse dans le harnais 4 points Sparco à boucle aviation.

Nous prenons le départ, un peu de gaz et on sent tout de suite la puissance du moteur V8. Pour pouvoir monter des pneus Simex extreme trekker en 36 pouces (sur des jantes mach 5 en 10 x 15 à déport de 5″ qui apportent plus de stabilité) et surtout les tirer, la boite de transfert a été changée pour une boite avec un rapport de 1.667 de defender atmosphérique (l’origine étant de 1.227).

jantes.jpg

Je m’attendais à une conduite un peu floue et peu précise au vu de la rehausse et des pneus qui équipe le Range. Bonne surprise, certes il bouge mais n’a pas tendance à trop tanguer malgré le centre de gravité trés haut. En effet en dehors de la rehausse du 4×4, des ressorts King Spring + 10 cm il faut aussi compter avec le body lift + 5 cm de chez Rangies Spare et la taille des pneus, inutile de vous dire que le centre de gravité s’est envolé vers le ciel, mais les angles d’attaques sont énormes. Les élargisseurs d’aile sont aussi de chez Rangie Spare .Mais le couple ressorts king Spring et les + amortisseurs EFS (2 amortisseurs à l’avant et 4 à l’arrière, en plus 10 cm) arrivent à compenser une bonne partie de l’effet de tangage que l’on attends dans ce type de véhicule et permet une conduite qui, ma foi, sans être du même ordre que la sensation de coller à la route d ‘une porsche, n’est pas désagréable pour un Range fortement rehaussé.

chapelle-2.jpg

dessous-avant.jpg

La fixation supérieure des amortisseurs arrière a été rabaissée de 5 cm avec support equipe 4×4, et à l’avant les chapelles ont été rabaissées de 5 cm aussi (equipe 4×4). Les tirants de pont sont des QT (40% plus léger que ceux d’origine) avec un rattrapage de 6° d’angle ceux arrière sont des equipe 4×4 montés sur rotule uniball. Au passage les durites de freins ont été remplacées par des durites aéro Goodridge.

uniball.jpg

suspat-arr.jpg

Au niveau des ponts, ont été installés deux blocages de différentiels Maxidrive, avec des arbres renforcés 24 cannelures, couples courts, grande couronne renforcée, joints homocynétiques de Def 24 cannelures.

Si on prends le rapport largeur de voie / réhausse du 4×4, on n’est pas loin de l’origine ce qui explique cette stabilité).

Au niveau électrique on trouve deux batteries Optima avec un coupleur / séparateur IBS.

Pour alimenter le V8 3.9 de la bête qui a son couple maxi à 1500 tours…..grâce à un arbre à came H180 Kent, on trouve un carburateur Edelbrock, la pompe immergée d’origine a été changée pour une pompe externe facet red top basse pression, et on a mis entre les deux un régulateur de pression King. La boite à air reliée au snorkel a été faite sur mesure, et le snorkel est relié à un Twister XXL.

carbu.jpg

L’échappement se fait via une ligne inox Rimmerbross avec deux collecteurs 4 en 1.

arceau.jpg

Un arceau sur mesure 8 points a été conçu.

Le pare choc arrière protège aussi les ailes, il a été fait sur mesure par Sébastien.

pare-choc-arr.jpg

Quelques avertissements sont cependant nécessaires avant de continuer, je vous parle d’un véhicule 4×4 préparé « /extrême », il ne faut pas s’attendre à un comportement routier exemplaire ni à une conduite de type berline de tous les jours. Au volant de la bête on se doit d’être plus prudent que dans un véhicule 4×4 standard, et d’anticiper. On ne colle pas la voiture de devant, on ne joue pas les fangio dans les petits virages et autres lacets de montagne, on fait attention aux distances de freinage. Ces conseils de simple bon sens ayant parfois tendance à être oubliés, je préférais faire une piqure de rappel pour tous les adeptes de la pédale de plomb sur route et ceux qui imaginent que la conduite en 4×4 préparé est la même que celle de la « voiture citadine de madame ».

Pour se tirer d’un mauvais pas ici on a de quoi faire :

treuil avant Tmax 5T avec une corde plasma

treuil arrière warn 9000 HS

treuil-arr.jpg

treuil-avant.jpg

range-rover-berlin-breslau1.jpg

range-rover-berlin-breslau2.jpg

range-rover-berlin-breslau3.jpg

range-rover-berlin-breslau4.jpg

range-rover-berlin-breslau5.jpg

range-rover-berlin-breslau6.jpg

range-rover-berlin-breslau7.jpg

boue.jpg

boue2-2.jpg

boue3.jpg

croisement.jpg

descente2.jpg

descente.jpg

soleil.jpg

Copyright textes et photos : journaldu4x4 2006

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR