reconnaissances AMV Shamrock – Rallye du Maroc

reconnaissances AMV Shamrock – Rallye du Maroc

Communiqué de presse

3 juillet 2008

AMV Shamrock – Rallye du Maroc (21-27 septembre 2008)


UN PARCOURS TECHNIQUE 100% PLAISIR !

Les reconnaissances de l’AMV Shamrock-Rallye du Maroc viennent de s’achever. Le challenge se
résumait à trouver la plus grande variété de terrains dans la région s’étendant de Laâyoune à Smara.

reconnaissances AMV Shamrock - Rallye du Maroc

Résultat : les concurrents auront une vision globale de toutes les difficultés qu’ils sont susceptibles
de rencontrer en Afrique. Professionnel ou pur amateur, chacun y trouvera son compte !

Classique…

Stéphane Clair, Directeur Général de NPO, tenait à ce que le principe de l’épreuve demeure simple, en ne
souhaitant pas changer l’esprit et le déroulement du Shamrock. Les concurrents s’élanceront donc sur une
boucle, dont le kilométrage pourra varier de 130 à 200 km, à parcourir tous les jours une ou deux fois avec
un parc d’assistance central.

La première boucle de la journée sera suivie d’une neutralisation d’une demi-heure avant d’enchaîner sur le
deuxième passage. NPO souhaitait conserver une certaine souplesse au niveau règlement et il n’y aura pas
de mise hors course si un concurrent n’effectue pas la seconde boucle, mais seulement de lourdes pénalités
horaires.

reconnaissances AMV Shamrock - Rallye du Maroc

Côté convivialité, cette édition restera fidèle à ce qui a fait son succès. L’épicentre du rallye demeure
Laâyoune, aux portes du Sahara et un seul et même bivouac sera installé en bord de mer, avec de
nombreuses animations proposées sur la plage.

Technique…

Le parcours enchainera piste roulante, herbe à chameau, oueds, cordons de dunes en hors-piste, ergs au
sable particulièrement piégeux… Il y en aura pour tous les goûts !
Le rythme de l’épreuve se fera crescendo. La première boucle, assez courte, permettra une mise en jambes
« raisonnable » mais au tracé très varié dont déjà quelques beaux passages en hors-piste. Un bel
échantillon des terrains africains pour débuter la semaine.

L’originalité du programme sera d’utiliser tous les deux jours des terrains sablonneux plus proches de
l’Atlantique.

reconnaissances AMV Shamrock - Rallye du Maroc

L’ultime boucle se déroulera sur la plage, mais ne sera pas forcément la plus facile à négocier. Atteindre la
plage devra se mériter… Les pilotes expérimentés ou les novices devraient être comblés !

Les nouveautés…

Rallye idéal pour les débutants car accessible en termes de difficultés tant pour les motos que les quads ou les autos et camions, les engagements seront aussi ouverts cette année pour la toute première fois aux SSV.

Après le succès rencontré sur le rallye de Tunisie, l’Enduro Cup fera son apparition au Maroc. Cette formule permet de s’engager avec une moto d’origine et de bénéficier de ravitaillements tous les 90 km (tout comme pour les SSV).

Enfin, pour simplifier la vie des concurrents, NPO organise le transport aller-retour des motos et quads de France vers Laâyoune.


Les plus…

Tout a été prévu pour que les concurrents, quel que soit leur niveau, puissent explorer les multiples facettes
du désert marocain en toute sécurité et en bénéficiant d’une organisation logistique et sportive de qualité.
Plan de sécurité et road-book ont été particulièrement soignés et correspondent aux critères habituels des
rallyes NPO. La gestion des classements sera améliorée et tous les soirs, les concurrents pourront évaluer
leur progression.

reconnaissances AMV Shamrock - Rallye du Maroc

Ils sont fans…


Jean-Louis Schlesser
, pilote et Team Manager au palmarès plus qu’impressionnant ne se lasse jamais de
rouler dans le sud marocain au volant de ses buggies :
« L’avantage de cette épreuve est la qualité du terrain et sa diversité. Il s’agit bien sûr d’une véritable
compétition mais aussi d’une formidable occasion de faire progresser les véhicules et valider certains
développements. Le fait de revenir chaque jour au même endroit permet de travailler plus sereinement et de
réduire considérablement les problèmes de logistique. Pour les écuries privées, organiser des séances
d’essais au Maroc nécessite de gros moyens, notamment en matière de sécurité. Sur le Rallye, nous
pouvons bénéficier de cet encadrement.
»

Chez les motards, on constate le même engouement pour le Maroc qui bien souvent fut synonyme de
première expérience africaine.

David Frétigné, quadruple vainqueur de l’AMV-Shamrock (2002, 2003, 2004 et 2007), ne dément pas :
« Ma première participation remonte à 2002. Pour me récompenser de mes titres en Enduro cette saison-là,
Jean-Claude Olivier, mon patron chez Yamaha m’avait convaincu de m’essayer au rallye-raid. Je posais
pour la première fois les roues en Afrique, et ce ne fut pas la dernière… La configuration du rallye est idéale
pour débuter. Les boucles autour de Laâyoune permettent de prendre progressivement ses marques et
d’adapter son rythme.
Mais un professionnel y trouve aussi de l’intérêt car la diversité des pistes permet de tester les machines en
conditions de course le matin et de travailler sur les réglages l’après-midi. Le schéma de fonctionnement de
cette épreuve facilite grandement la vie des équipes. Le plus :une ambiance très conviviale !
»

Thierry Bethys, autre pilote moto de talent, a lui aussi fait ses débuts au Maroc :
«J’ai participé deux fois à l’AMV Shamrock en 2005 et 2006. En 2005, ce fut mon tout premier rallye. J’y ai
découvert l’Afrique et le milieu du rallye raid. Terminer second m’a incité à revenir l’année suivante pour y
signer ma première victoire dans la discipline. Je possède assez peu d’expérience en rallye raid et c’est pour
moi l’occasion de rouler et d’apprendre toujours et encore. Même avec une carrière de 20 ans en tout terrain,
je suis conscient qu’il me reste bien des sujets à travailler, notamment la navigation. Participer au
Shamrock change quelque peu des autres courses car il y a une notion de convivialité très forte. C’est une
épreuve «plaisir»…
»

CATEGORIES
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR