Suzuki Samuraï pick up Masterforest

Suzuki Samuraï pick up Masterforest

Non vous ne révez pas, je vais bien vous parler d’un Suzuki Samuraï en version pickup. Mais ne le cherchez pas au catalogue, n’allez pas en concession pour solliciter un essai, c’est une production 100% française, tout droit sortie des ateliers du garage spécialisé dans les Suzuki, Masterforest : www.masterforest.fr.

Benoît, le Boss de Masterforest, et Julien Sage (ce nom doit vous dire quelque chose si vous connaissez par coeur les articles de votre magazine 4×4 préféré … sinon vous n’avez qu’à lire l’article ici : Suzuki Trial ) sont de grands fondus de Suzuki et l’idée de proposer une version inédite a fini par germer dans leurs cerveaux. Ca sera donc un pickup.

Benoit de Masterforest auprès de sa création à Valloire : un Suzuki Samuraï Pickup

La base sera celle du mythique Samuraï et servira à mettre en valeur le savoir-faire, l’ingéniosité ainsi que les produits spécifiques développés par Masterforest.

Le cahier des charges est assez simple sur le papier mais un peu plus compliqué à réaliser : se servir d’un Samuraï, garder son design au maximum, le transformer en pickup sans pour autant nuire à ses capacités de franchissement et en ayant un certain confort.

L’étude est faite en CAO pour déterminer les nouveaux points d’ancrage, la longueur des tirants, leurs points de fixation et de voir comment vont travailler les ponts en dynamique, puis direction l’atelier pour attaquer la réalisation.

Le premier gros boulot est de s’attaquer aux suspensions d’origine qui vont être remplacées par des versions à ressorts hélicoïdaux. Pour ce faire, il faut revoir entièrement les ancrages sur le châssis mais aussi sur les ponts de Jimny qui ont des voies plus larges, notez qu’ils sont protégés par des coquilles de pont Masterforest. Des couples côniques de rapport 5.38 ont pris place en remplacement de ceux d’origine. Les tirants seront faits sur mesure dans l’atelier. Les tirants pour l’avant ont une forme de Y avec deux fixations sur le pont. Pour l’arrière un triangle tubulaire avec un ancrage sur rotule pour le pont et deux autres fixations qui sont reprises sur une traverse à rajouter sur le châssis. Deux tirants latéraux viennent en complément. Notez que la longueur des tirants est réglable. Ces modifications vont permettre de passer des ressorts avec +150 mm de rehausse, de quoi donner un sacré plus en franchissement à notre petit Suzuki.

Le pont arrière de Jimny avec le kit de transformation pour ressorts hélicoïdaux et amortisseurs +150 mm, de nouveaux tirants (silent bloc / rotule), un triangle central sur rotule avec ses points d'ancrage (pont et châssis)

le kit freins à disque pour l'arrière, notez les ressorts +150mm

suzuki-samurai-pickup-masterforest-2781.jpg

l'ancrage central pour les tirants avant / arrière

détail de la fixation des tirants côté pont

Pendant qu’on y est on va installer différents accessoires :

 un kit Masterforest de freins à disque

 freinage séparé à l’arrière

 un kit de direction hydraulique à vérin

Haut sur pattes avec +150 mm, notre Samuraï Pickup garde son look inimitable, une sacrée réussite esthétique pour Masterforest

Un kit de direction hydraulique a été greffé, ainsi même avec ses gros pneus, le pick up reste confortable à manoeuvrer

Une fois le travail fait à blanc, histoire de voir que tout est bien calé, on passe par la case peinture et finitions.

Deuxième étape : la carrosserie. Ici encore Masterforest démontre son savoir-faire et un haut niveau de qualité et de finition. Tout d’abord, il aura fallu prendre deux bouts de Samuraï pour faire une cabine à deux places.

Un bel intérieur avec ces sièges baquets siglés Masterforest

D'origine, sobre et particulièrement fonctionnel, il n'est point besoin d'en rajouter pour enjoliver le pickup

En gros, on tronçonne la caisse, on supprime le milieu, on met bout à bout l’avant et on fignole la partie arrière. Le gros morceau va concerner la benne. Masterforest a choisi de la faire en aluminium pour des questions esthétiques mais aussi pour ne pas alourdir le véhicule. Au final,l elle sera dotée de trois ridelles rabattables mais aussi amovibles et mesurera 160 cm par 120 cm. Un arrêt de charge surmonté par un « arceau » avec des traverses en forme de W. Notons aussi que des mini garde- boue, eux aussi en alu, complètent la benne. Cette dernière peut servir à loger du matériel mais permet aussi, une fois les ridelles ouvertes et ainsi transformées en simple plateau, de transporter des objets volumineux. Pour l’installer, deux grosses traverses latérales ont été montées sur le châssis. Elles sont ajourées, ce qui permet de les rendre moins massives quand on regarde le 4×4. Elles rehaussent la benne afin de permettre de gros croisements de ponts sans que les roues ne viennent s’y frotter. L’avant s’est vu doté d’un pare-chocs Offrioad de chez Masterforest qui accueille un treuil Comeup.

La benne s'ouvre de tous les côtés grâce à ses trois ridelles

Super boulot et quelle finition pour cette benne en aluminium !

Côté motorisation, on y trouve le traditionnel 1.3 l essence qui suffit largement à propulser notre poids plume avec ses 85ch. En dessous se trouve un blindage de boîte de transfert. Un réservoir en inox a été fait sur mesure.

1300 cm3 16 soupapes essence de 85 ch. On a changé la batterie d'origine au profit d'une O.ptima jaune

suzuki-samurai-pickup-masterforest-2782.jpg

Et enfin pour finir, il a fallu chausser le Sam pickup avec des boudins dignes de ce nom : le choix s’est porté sur des pneus Black StarGuyane en 31 / 10.5 /15 montés sur des jantes Modular Black en 7/15.

suzuki-samurai-pickup-masterforest-2785.jpg

C’est une vraie réussite car non seulement cette benne est pratique mais elle est esthétique. Elle ne nuit absolument pas à la forme du Samuraï. Pari réussi pour toute l’équipe, l’engin est vraiment beau !

Pour le moment, notre pickup coule des jours heureux avec son nouveau propriétaire dans un haras en Espagne.

CATEGORIES
TAGS
Share This

Commentaires

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X