Togirix by GCC rock and crawl (version 1)

Togirix by GCC rock and crawl (version 1)

S’il est une chose qui est sûre concernant l’atelier de Golden Coast Custom c’est qu’il ne manque pas de créativité. Avec la sortie de ce Bouncer prénommé Togirix, Fab prouve, s’il en est encore besoin, qu’il mets tout son coeur et son savoir faire pour réaliser des pièces uniques.

C’est à la demande de Pascal et en reprenant différents éléments de son ancien Buggy en provenance d’outre atlantique (moteur, boîtes, ponts, etc) que le projet s’est articulé. Pascal souhaitait remplacer son ancien jouet par quelque chose de plus efficace, de moins haut. Il a laissé libre court à GCC pour lui construire son nouveau bouncer. Il a cependant donné quelques pistes de travail, il souhaitait que ce buggy soit mordant, piquant et en jette.

pascal au moment où il découvre son engin. Car il n'avait vu que des ébauches, la surprise est totale et il adore !

Pascal n'est pas seulement un restaurateur de talent. C'est aussi un fan de mécanique qui a toujours été passionné par les engins à deux et quatre roues

sans_titre-1851.jpg

Il a aussi choisi les couleurs de son futur proto, ce sera donc jaune et rouge, afin que l’engin soit fun, un peu tendance « circus » (ce qui correspond tout à fait à l’état d’esprit de Pascal qui adore faire le show, mettre de l’engagement dans les zones et surtout s’éclater !) mais aussi qu’il se différencie totalement de ce qui existait jusque là.

bouncer_gcc_togirix-2159.jpg

Pascal a laissé carte blanche à fab pour le look de son engin, en lui donnant seulement quelques directions pour travailler : il veut quelque chose qui a du piquant !

Togirix a donc un look assez particulier. une calandre dans l’esprit Jeep (Fab a raccourci de 23 cm une calandre de CJ7) chère à Pascal, des couleurs vives, des arrondis mais aussi des tubes en forme de pointe qui se relient entre eux à l’arrière et qui lui donne cette sorte de forme de bourdon avec un dard. Une chose est sure, c’est qu’il ne laisse pas indifférent. Certains adorent d’autre moins, mais peu importe c’est la voiture de Pascal et elle est unique.

sans_titre-1531.jpg

sans_titre-1522.jpg

sans_titre-1491.jpg

quelle allure non ?

sans_titre-1576.jpg

Le châssis tubulaire conçu par Fab est construit sur des tubes en TU37B de différents diamètres selon là où ils sont utilisés (50×3 – 50×4 et 40×3). Les plus épais apportent la solidité nécessaire à la protection du pilote et les autres supportent les éléments tels que le moteur et la boîte et participent aussi à l’aspect esthétique. Et les tubes Fab il apprécie d’en mettre non seulement pour la solidité du bouncer mais aussi pour lui donner son look. Et c’est ce qui fait le charme de l’atelier GCC, aucun proto ne ressemble à un autre, ils ont tous une vraie personnalité.

sans_titre-1507.jpg

sans_titre-1522.jpg

Par rapport à l’ancien engin de Pascal, celui ci est beaucoup plus compact et moins haut, il sera donc plus stable. Ce qui n’empêchera pas notre ami de le mettre sur le toit lors de la première sortie, pour ceux qui connaissent l’animal, cela paraîtra normal …

Togirix fait 4 m de long pour 2.30 m de large, cependant il n’est pas haut car il culmine à 1.78m, le tout pour un poiids de 1700kg.

Pour motoriser l’engin, on a puisé dans l’ancien proto. le moteur est un V8 5.2 Jeep de 350 ch qui a subi beaucoup de modifications pour l’optimiser.

En effet Pascal possède ce moteur depuis longtemps et au fil du temps il en a profité pour le customiser.

Jugez en plutôt

 vilebrequin retaillé

 Culasses Edelbrock RPM aluminium pour Mopar magnum 5.2 / 5.9, chambres de combustion 58cc ref 61779

 Pistons Haute compression hypereutectic KB167 diam 3.91 std avec segments, axes, clips. Compression de 9.98:1 avec les culasses Edelbrock

 Bielles Eagle I-beam SIR6123CP, avec boulons ARP-Arbre à came : 208°/214° .050 » .512 »/.520 » lift 114° LSA +3degrés

 pipe Aluminium Hughes engines MPFI airgap intake.

 Chevy rockers kit ratio 1.65 au lieu de 1.6 d’origine. Kit complet avec guides et écrous spécifiques

 chaine de distribution : progear double roller, 3 keyway chain & gear set

 kit ARP pour assembler les culasses Edelbrock sur le bloc moteur

 kit de joints haut moteur Edelbrock

 Tige de culbuteurs Push rods renforcés oil-thru ( passage d’huile en interne ).

 Damper SFI approved Summit racing (18:1) avec repérage du timing.

 Coussinets de bielles, vilebrequin: CLEVITE CB 481P & MS-1344P

 Coussinets aac KING 512BB

 filtre à air + cache chromé Edelbrock

 collecteur échappement et ligne inox

 poussoir hydraulique perfo hughes engine

 throttle body 750cfm

 pompe essence walbro 450l/h

 rampe essence en alu de diamètre plus gros

 injecteur 860 cc

 injection megasquirt

Cette première étape permettait de prendre des tours et de fiabiliser l’engin, depuis une autre étape d’optimisation est en cours avec un compresseur en provenance de chez Paxton qui va être installé et permettra d’atteindre plus de 500 ch.

sans_titre-1509.jpg

sans_titre-1545.jpg

sans_titre-1552.jpg

sans_titre-1638.jpg

sans_titre-1645.jpg

Le moulin bénéficie d’une double cartographie essence éthanol. Il a été rectifié et éprouvé.

Au final toutes ces modifications, en dehors du plaisir d’avoir un moteur complètement personnalisé, apportent une fiabilité et de la puissance (une seconde évolution est prévue)

Le radiateur a été passé à l’arrière pour le mettre à l’abri des chocs et des projections de pierraille.

sans_titre-1528.jpg

batterie optima rouge

A été accouplée au V8 une classique boîte de transfert Atlas qui est une référence dans le rock crawling et les protos de 4×4 extrêmes. Cette boîte permet à l’engin d’être en mode propulsion, traction ou 4×4 et ainsi on peut adapter la motricité en fonction des zones qui seront franchies.

la boîte Atlas

A l’intérieur deux jolis baquets pour Mr et Mme. Evidemment ils sont munis de harnais et Pascal porte toujours son casque lorsqu’il ride, on ne plaisante pas avec la sécurité. On trouve aussi un extincteur sur son support entre les deux sièges. Ensuite il y a tout un tas de leviers. Ils ne sont pas là pour faire beau comme vous vous en doutez. En avant on trouve le shifter de la boîte de vitesse. juste en dessous deux leviers permettent de gérer la boîte Atlas. Et enfin, eux aussi surmontés de poignées façon tête de mort (faites avec des tête de piston, sympa non ?) qui servent à manoeuvrer les freins séparés.

une vue d'ensemble du poste de pilotage

sans_titre-1669.jpg

sans_titre-1729.jpg

le passager dispose d'une poignée pour se tenir

le levier de la boîte auto et au dessus plusieurs manomètres étanches qui permettent de surveiller le moteur

les freins séparés

Pour les trains roulants, ici c’est du costaud avec un pont Dana60 custom à l’avant avec un différentiel Detroit Locker et un bol Solid Axle, les demi arbres sont de chez RCV. Pour l’arrière le 10.25 Sterling a une réputation de solidité qui n’est pas usurpée. il est aussi équipé d’un Detroit Locker et de demis arbres RCV. Les moyeux proviennent aussi de chez RCV. Il faut au moins ça pour résister aux chocs car notre ami Pascal, quand il s’amuse dans les zones il ne fait pas semblant.

direction hydraulique PSC au dessus du Dana 60

le Ford Super Duty Sterling 10.25 avec son arche de renfort

Le proto est bien sur équipé d’une direction hydraulique, là encore on trouve une classique pompe PSC et son vérin.

Le pont avant est maintenu par un 4 links avant des tirants alu de chez CBMS (Christophe Bouzon MotorSports) usinés sur mesure, idem pour l’arrière. Un treuil permet de brider le débattement du pont avant.

sans_titre-1526.jpg

tirants alu sur mesure de chez CBMS

un treuil Warn RC permet de brider le débattement du pont avant

treuil Warn RC et sangle de limitation de débattement du pont avant

sans_titre-1506.jpg

Passons maintenant aux suspensions. 4 Coil over Fox de 2.0  » de diamètre et de 14″ de course ont été montés pour permettre à Togirix d’être à la fois bien maintenu dans les montées et de se réceptionner à l’aise après les sauts. Car bien évidemment Pascal ne se priverait pour rien au monde du plaisir de s’envoyer en l’air.

Pascal dans ses oeuvres :)

14

les bump stop de chez Fox permettent d'amortir les chocs lors des réceptions de sauts ou dans les passages particulièrement cassants

Vu ce qu’ils vont devoir encaisser il va falloir choisir du costaud donc pour les pneumatique on va monter des gros Maxxis Trepador Competiton 40″ sur des jantes à beadlock maison. Ces pneus sont réputés pour leur grip et leur solidité.

Maxxis Trepador Competiton 40

sans_titre-1503.jpg

Tout ça donne un engin stable aux masses bien réparties et qui semble colelr au sol, même si pendant la première journée d’essais, Pascal a su le mettre sur le dos mais il faut dire qu’il s’est mis dans des zones de folie et que quand Pascal teste … il teste jusqu’au bout. En quelques minutes l’engin sera remis d’aplomb et repartira sur les zones pleins gaz. Rien ne lui sera épargné pour ces premierse tours de roues. Sauts, marches infernales, rochers, il est venu à bout de toutes les difficultés pour le plus grand plaisir de Pascal. Cet engin est agile, costaud et encaisse fort ! un bien beau jouet pour un grand enfant 🙂

bouncer_gcc_togirix-2102.jpg

même sur le dos Pascal apprécie son proto !

bouncer_gcc_togirix-2503.jpg

sans_titre-1877.jpg

bouncer_gcc_togirix-2533.jpg

sans_titre-1882.jpg

bouncer_gcc_togirix-2320.jpg

bouncer_gcc_togirix-2356.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This

Commentaires

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X