TOUT TERRAIN et JEEP CHEROKEE

TOUT TERRAIN et JEEP CHEROKEE

La sortie du nouveau Cherokee a pour effet de faire baisser la cote de l’occasion de son prédécesseur. Je suis d’accord, de ses prédécesseurs, mais le changement de look n’a pas été significatif au point que l’on ne puisse associer les deux. Quelques angles ont été poncés, on a changé le moteur et c’est tout. Une transition bien moins radicale que celle apportée sur le nouveau model. Reste à savoir si l’ancienne version demeure un bon compromis pour ceux qui souhaiteraient un break polyvalent et bon franchisseur.

cherokee_001.jpg

La sortie du nouveau Cherokee a pour effet de faire baisser la cote de l’occasion de son prédécesseur. Je suis d’accord, de ses prédécesseurs, mais le changement de look n’a pas été significatif au point que l’on ne puisse associer les deux. Quelques angles ont été poncés, on a changé le moteur et c’est tout. Une transition bien moins radicale que celle apportée sur le nouveau model. Reste à savoir si l’ancienne version demeure un bon compromis pour ceux qui souhaiteraient un break polyvalent et bon franchisseur.

cherokee_002.jpg

Côté transmission pas de problème. Le ricain a été conçu pour encaisser les 180 cv du moteur 4 litres. Alors, ce ne sont sûrement pas les 90 ou les 115 cv des moteurs turboD qui vont lui faire peur. Si vous optez pour la motorisation essence, même constat. C’est fiable de partout. Excepté peut-être certains accessoires électriques ou tronique des dernières versions.

cherokee_003.jpg

Par contre, vérifier scrupuleusement l’état des charnières des portes conducteur et passager sur les modèles 3 portes. Le poids des battants a tendance à forcer sur le mécanisme qui finit par se dessouder. Mieux vaut que la réparation ait été faite par le précédent propriétaire.

cherokee_004.jpg

Point de vue tenue de route, c’est bon tout le temps, sauf sur le mouillé. Faut le savoir avant. Une fois l’habitude prise, c’est un vrai bonheur de le faire glisser et de le contrôler grâce a la direction bien assistée. Mais sachez le, c’est un kart dès qu’il pleut.

cherokee_005.jpg

C’est tout pour l’aspect extérieur et les recommandations d’usage, Bon d’accord, je vous entends piaffer d’impatience : vous voulez savoir ce que ça vaut hors bitume.

Ah enfin, on va parler de choses intéressantes. Nos deux modèles d’essais, un moteur Renault 88 cv et un moteur VM 115 cv étaient équipés de pneus à profil mixte. Et vous savez ce que je pense de ce genre de machin : C’est mauvais partout. Pourtant, nous avons souhaité voire ce que les voitures étaient capables de faire dans les bois.

cherokee_007.jpg

Première chose à faire : enclencher les courtes. Oh stupeur, pour être court, c’est court. Rien à voir avec les rapports Land ou Toy, c’est encore pire. Merci au fabricant d’avoir prévu dans le cahier des charges que les Américains affublaient leur 4×4 de pneus gigantesques. Y’a de la marge et c’est une bonne chose. On pourra donc envisager sans problèmes de monter des pneus de plus grand diamètre sans faire peiner le moteur ou tirer trop long. Si on pouvait glisser des 35×12,5×15 dans les ailes, je suis sûr qu’il les tirerait sans problèmes. Mais là, y’a de la découpe à faire…

cherokee_008.jpg

C’est du tout bon au niveau suspension. A l’avant, on peut compter sur des ressorts hélicoïdaux pour garantir confort, débattement et garde au sol. Si besoins, on pourra toujours faire sauter la barre stabilisatrice pour gagner quelques précieux centimètres.

cherokee_009.jpg

À l’arrière, c’est autre chose : lames paraboliques. Y’a franchement mieux, ou non, y’a guère pire. Point de vue tape cul ; c’est la palme d’or. Pourtant, en tout-terrain, elles ne semblent pas pénaliser les débattements. Le pneu remonte bien dans l’aile et descend assez bas. Rien à redire de ce coté là. Et puis, on peut à nouveau féliciter les concepteurs d’avoir fait passer les lames au-dessus du pont. De cette manière, la garde au sol n’est pas pénalisée et se trouve être identique à l’avant et a l’arrière. Bravo messieurs.

cherokee_010.jpg

C’est parti pour la zone trialisante de notre terrain d’essai. Trop facile. La forte réduction de la boîte, l’empattement moyen et les bons débattements font des merveilles. Ca passe sur un filet de gaz, et aux besoins, dans la mesure ou la seconde permet d’avancer au pas, la moindre caresse sur l’accélérateur catapulte la voiture au-delà des difficultés. Les gros croisements de pont ou les véhicules courts ont du mal à passer sont avalés sans problèmes toujours grâce à l’empattement moyen.

Quel bonheur de manœuvrer autour des arbres avec une telle direction assistée, les roues tournent toutes seules, sans faire le moindre effort sur le volant. Finalement, malgré sa monte pneumatique plus que limite, on quitte la zone sans difficulté. J’aurais pas pensé.

L’angle d’attaque est assez bon, en tout cas bien meilleur que l’angle de sortie et le ventrale, mais finalement, à part le crochet d’attelage qui joue son rôle de charrue, nous n’avons pas eu à nous plaindre. Attention, n’allez pas imaginer que l’on a tout essayé sur notre terrain. Comparons ce qui l’est. C’est pas un Def 90 ou un Toy court surélevé. Mais pour cette catégorie, c’est un très honnête franchisseur que l’on sent encore conçu pour…

cherokee_011.jpg

La ou le Cherokee peut donner des leçons à tous les 4×4 du marché, c’est sur sa capacité à tenir le dévers. Assez bas, suffisamment large, il semble fait pour ce genre d’exercice. Histoire d’en faire la preuve, je me suis attaqué a notre rampe habituelle. C’est triste, on a tout juste l’impression de pencher la voiture. Ce qui n’est pas le cas avec d’autres engins (dont mon Range fait partie). C’est une excellente thérapie pour ceux d’entre nous qui craignent cette pratique. Dès que vous apercevez un dévers, envoyez votre femme dans le Cherokee d’un copain, elle ne se rendra compte de rien. Et vous non plus d’ailleurs.

cherokee_012.jpg

Moralité, le Cherokee est une bonne affaire. Mais attention, on ne vous dit pas que c’est LA bonne affaire. Si vous voulez faire du tout terrain et que du tout terrain, c’est pas l’idéal. Par contre, si vos loisirs ou vos obligations imposent une seconde voiture spacieuse, confortable pour charrier les enfants la semaine, la tondeuse et le bois le week-end, ou si vous êtes chasseur ou agriculteur, habitués à circuler sur des chemins, n’hésitez pas un instant. Qui plus est, avec des bons pneus, vous serez loin d’être ridicule au cours de vos sorties 4×4.

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR