Toyota 4×4 Land Cruiser Station Wagon HDJ 100

Toyota 4×4 Land Cruiser Station Wagon HDJ 100

Toyota 4×4 Land Cruiser Station Wagon HDJ 100

HDJ 100 et si c’était le bonheur ?

Jean Noël fait parti de ces passionnés de tout terrain que je croise régulièrement sur différentes manifestations, rencontres ou balades 4×4. Notre dernière rencontre s’est faite lors du rassemblement Patrol Gr 2011 pendant lequel j’ai pu faire un reportage sur son devinez quoi ? …… son HDJ 100. Là je vous vois incrédules, je vous ai bien eu, il s’agit bien d’un Toyota qui lui a servi à tracter son prototype Nissan (que vous découvrirez bientôt dans ces colonnes).

toyota4x4-hdj100-09.jpg

Je vous vois déjà en train de vous dire… encore un Toyota, mais qu’est ce qu’ils ont en ce moment au journal du 4×4 de parler sans cesse de ces engins. Vous avez peut être raison mais bon des Toy on en croise beaucoup, mais celui là…. Celui là donc, moi il m’a tapé dans l’oeil. Car il est non seulement bien équipé, bien préparé, mais en plus au niveau esthétique, on sent un sacré effort pour faire de ce sherpa du désert un bel engin.

toyota-4x4-01.jpg

Je vais tout d’abord vous parler un peu du propriétaire. Il travaille dans le BTP et c’est justement à ce titre qu’il a fait connaissance avec le tout terrain. Il y a quelques années il était chargé avec ses engins de refaire en fin de saison une piste de motocross qualifiée de « difficile ». Ses amis l’ont vu évoluer sur le dit terrain avec son 4×4 de l’époque (qu’il n’utilisait que pour le travail), ils ont trouvé qu’il avait plutôt un bon coup de volant et lui ont donc proposé de participer à des balades avec eux.

toyota4x4-hdj100-20.jpg

Et c’est vrai que Jean Noël a se talent de lire les zones, de savoir ou poser son pneu pour franchir l’obstacle, de choisir la bonne trajectoire, et je ne suis pas le seul à le dire demandez donc à ses amis ou mieux encore à son petit fils Jeremy. Jeremy qui d’ailleurs l’accompagne régulièrement aux quatre coins de la France sur les terrains et les pistes. Je prends le pari que d’ici peu il suivra le même chemin ou plutôt la même piste que son grand-père.

toyota4x4-hdj100-15.jpg

Ils n’ont pas l’air heureux tous les deux ?

toyota4x4-hdj100-03.jpg

La face avant s’est vue dotée d’un solide pare choc ARB qui protège le moteur de toute agression extérieure. Un treuil Tmax y est solidement fixé et permet de sortir le HDJ 100 en cas de plantage ou plutôt d’aider les amis qui se seraient mis dans une situation périlleuse, car vu le coup de volant de Jean Noël et les capacités exceptionnelles du HDJ 100, je présume qu’il doit être rare de le voir planté surtout avec le moteur 4.2 1HD-FTE est basé sur le 1HD-FT du 80 mais cette fois la gestion est électronique, ce qui lui fait gagner près de 30 CV avec 204 chevaux et un couple de 43.1 mkg à 1400tr. Ici une puce lui permet encore de gagner quelques CV ….. POur éviter qu’il aspire de la poussière un snorkel permet de capter l’air frais en hauteur.

jantes-tx-toyota.jpg

Pour les pistes marocaines, le HDJ 100 est chaussé de traditionnels BF AT en 285/75/16 montés sur des jantes TX Perfomances, un gage de solidité mais aussi un côté esthétique très sympa. Notez sur la photo les bavettes souples faites sur mesure qui protègent le 4×4 des projections de pierres.

porterouekaymar.jpg

toyota4x4-hdj100-12.jpg

Afin de faire face aux crevaisons, le Toyota a été équipé d’un pare-choc arrière avec un double porte roue Kaymar, encore une fois un produit aux qualités éprouvées et venant d’Australie.

toyota4x4-hdj100-14.jpg

toyota4x4-hdj100-16.jpg

toyota4x4-hdj100-17.jpg

Ce solide pare choc a une double fonction, en effet il se transforme en deux temps trois mouvements, en salon de jardin, idéal pour prendre ses repas et se détendre avec une boisson fraîche après une journée de route. Il suffit d’une grande planche en bois qui se fixe sur les fermetures du pare choc grâce à deux tiges coudées, et qui est maintenu à son extrémité par le piquet du parasol réglable en hauteur avec une goupille.

toyota4x4-hdj100-13.jpg

toyota4x4-hdj100-12.jpg

Dépliez ensuite le parasol et enfin, ajustez les deux plateaux en contreplaqués dans l’intérieur des jantes des roues de secours et savourez un repos bien mérité pendant que vos petits camarades en sont encore à tenter de déplier leurs tables et sièges de camping.

toyota4x4-hdj100-04.jpg

toyota4x4-hdj100-05.jpg

La suspension et le blindage avant

Au niveau des suspensions, on trouve un grand classique du raid : j’ai nommé le Proflex à bonbonnes séparées. Cet amortisseur haut de gamme procure une tenu de route idéale pour les 4×4 de raid ou de compétition. Il est réglable et est fabriqué et taré en fonction du type de 4×4, de son poids et de l’utilisation qui en sera faite. Il est révisable ce qui lui procure une durée de vie exceptionnelle. C’est certes un investissement mais au vu de toutes les louanges que j’ai pu recueillir en parlant aux propriétaires de 4×4 qui en sont équipés, il en vaut la chandelle.

toyota4x4-hdj100-01.jpg

L’intérieur dispose de tiroirs de rangements et d’un couchage sur le dessus, quand Jean Noël ne prend pas le temps de déplier sa tente de toit. Il a aussi un frigo qui lui permet de garder bien au frais ses repas et ses boissons. Évidement on y trouve aussi un compresseur, de quoi se déplanter, une trousse à outils et de quoi faire face au quotidien d’un raider.

Un gros travail a été fait pour intégrer la tente de toit au plus près de la carrosserie afin que cette dernière ne dépasse pas de manière disgracieuse. Elle est fixée sur une galerie qui a subit diverses modifications, tout d’abord elle a été élargie afin de recevoir la tente au milieu, les pattes de fixations ont été raccourcies pour gagner quelques centimètres de moins en hauteur.

galerie-2.jpg

Au final les barres transversales ont été découpées afin que la tente soit « incrustée » au plus près du toit du HDJ, une couche de mousse fait tampon entre le toit et la base de la tente.

toyota4x4-hdj100-07.jpg

Sur le devant un ami serrurier lui a conçu une sorte de saute vent qui supporte des phares et arrive au raz de la tente, on conserve l’aérodynamisme et on évite aussi les sifflements dus à la galerie.

toyota4x4-hdj100-11.jpg

De chaque côté des plaques reprennent le profil du HDJ 100 afin de masquer au maximum la tente.

toyota4x4-hdj100-10.jpg

Sur la partie arrière, il existe une petite plate forme qui permet de se tenir debout et de rentrer confortablement dans la tente. Elle sert aussi de point d’ancrage pour les phares arrières.

toyota4x4-hdj100-08.jpg

On y accède grâce à une astucieuse échelle découpées dans une plaque en alu qui dépasse à peine de la carrosserie, encore ici un bel ouvrage, pratique, intelligent et esthétique. Comme quoi les quatquatreux sont capables de beaucoup d’astuces.

toyota4x4-hdj100-19.jpg

A l’intérieur on trouve un GPS, un support pour deux terra trip (indispensable pour le Dakar et les autres compétitions) et la CB.

toyota-4x4-07.jpg

Je ne vous l’avais pas encore confié, mais sachez que cet engin a participé avec son pilote à 2 Paris Dakar en assistance ainsi qu’au Heroes Legend en 2008. Sans compter les 5 ou 6 fois ou il a passé quinze jours au Maroc.

toyota-4x4-05.jpg

Retrouvez dans nos pages pro les meilleures adresses pour équiper son 4×4

toyota-4x4-06.jpg

toyota-4x4-03.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X