Toyota 4×4   LJ 73 préparé franchissement

Toyota 4×4 LJ 73 préparé franchissement

Toyota 4×4 LJ 73 préparé franchissement

série 7 : une “prépa” pour le franchissement

On parle souvent de préparations pour le voyage au long cours ou le raid en zone désertique. Il est vrai que ces vaisseaux parfaitement aménagés pour parcourir de grandes étendues en autonomie totale suscitent une grande part de rêves.


Publicité


A contrario,on parle beaucoup moins des préparations réalisées par certains spécialistes pour la randonnée familiale en France et qui méritent pourtant autant d’attention.

toyotalj73.jpg

Bien qu’elles soient de plus en plus réglementées, voir interdites, les randonnées 4×4 en France rassemblent nombres d’adeptes. Ici, il n’y a pas de longues pistes traversant de grandes étendues mais au contraire des petits chemins tortueux à souhaits et semer d’embûches. Là, nul besoin d’un grand station wagon qui se montrerait pataud avec sa tente sur le toit mais en revanche, un 4×4 véloce capable de se faufiler entre-les arbres, de sauter par-dessus les souches et de franchir un profond bourbier selon les saisons.

siege-baquet-toyota.jpg

A ce jeu, un 4×4 châssis court , comme un Nissan Patrol ou encore un KZJ se montre parfaitement adapté. Tiens et pourquoi pas un LJ 73 bien préparé ?

lj-toyota.jpg

Un 4×4 pour la randonnée doit pouvoir franchir aisément les difficultés. On lui demandera donc des débattements de ponts relativement important, du couple… bref tout ce que l’on va trouver sur ce LJ 73 quelque peu transformer pour se balader dans les alentours d’Aubagne. Ce Toyota LJ 73 a subit une sérieuse préparation mécanique tant au niveau des trains roulants que de son moteur.

une bonne garde au sol

C’est vrai, pour augmenter la garde au sol d’un 4×4, cela passe obligatoirement par une monte de pneus de grand diamètre. Donc le choix c’est porté sur des Mickey Tomson 33×12,5 r15. Baja Crawl.

33-125-15-pneu.jpg

Pour les crampons c’est super mais encore faut il qu’ils passent dans les passages de roues ! C’est pour cette raison qu’un Body Lift de 60 mm a été placé entre le châssis et la caisse ceci en complément d’un kit de suspension Trail Master.

Body Lift

bodylift-toyota.jpg

Kit suspension Trailmaster

suspension-trailmaster.jpg

IMG_4707.jpg

De plus il a fallut intercaler des élargisseurs de voie pour éviter que cela frotte de trop.

toyota-lj-tout-terrain.jpg

Nonobstant les grands débattements qu’offre ce kit, l’avantage réside dans le comportement des amortisseurs : assez ferme pour rouler tranquillement sur la route, mais suffisamment souple en usage TT , surtout en franchissements.

tout-terrain-toyota.jpg

Hormis une belle peinture noire, l’extérieur de la caisse n’a pas subit de traitement particulier à l’exception de la pose d’un pare-chocs en tube. ( En revanche, le châssis a reçu après dépose de la caisse un traitement complet anti-corrosion )

De l’alu partout

A l’intérieur de l’habitacle l’alu règne, sur les portières, au plancher sur le pédalier ou encore sur l’appui pied du passager… Il faut reconnaître que cette matière est facile d’entretien lorsque l’on est monté dans le 4×4 avec les pieds pleins de boue !

pedalier-alu.jpg

porte-aluminium.jpg

Les sièges d’origine ont été changé pour deux superbes baquets. Coté instruments ceux d’origine sont assez complets avec un inclinomètre toujours pratique. Ainsi hormis la CB, seul un mano de contrôle de la pression turbo a été rajouté.

inclinometre4x4.jpg

pression-turbo-toyota.jpg

cb-4x4.jpg

Dans le coffre, rien d’extraordinaire. On signalera peut être la trousse à outils Toyota et surtout un ampli sono. C’est vrai que la musique adoucie les moeurs !

sono-4x4.jpg

porte-arriere-toyota.jpg

Un moteur de 125 ch

Sous le capot le moteur d’origine 1KT quelque peu essoufflé a été remplacé par un 1 KZT 3,0 L. Légèrement préparé par un kit pompe et un réglage aux petits oignons du turbo, ce moteur envoie encore maintenant un peu plus que les 125 ch annoncés par le constructeur. Désolé mais nous n’avons pas les mesures précises. ( SOS lecteurs, il faudrait offrir un banc de puissance à la rédaction ). De plus pour améliorer l’arrivée d’air, un twister a été installé.

twister.jpg

Le snorkel

snorkel-tpypta.jpg

A l’arrêt on entend pas trop le moteur. En revanche, dès qu’on effleure légèrement la pédale de droite, le sifflement du turbo devient très vite perceptible. Histoire de tirer un peu plus court, le 1 KZT a été accouplé avec une boîte de vitesses de 2,5L. Certes on y perd en vitesse de pointe mais en couple cela déracine sérieux.

moteur-toyota-lj.jpg

Nous avons pris le volant entre Aubagne et Cuge les pins. Sur la route, il faut rouler tranquille et éviter d’envoyer à fond sur les grandes courbes. Mais le comportement est très sain sans balourd excessif. En revanche la direction se montre très directe : merci les pneus grandes tailles. C’est bien sûr en TT que cet engin prend toute sa dimension. Sur la piste il se maîtrise parfaitement tout au moins entre les mains d’Eric. Enfin, c’est bien lors des franchissements que l’on mesure les capacité de ce 4×4 un peu particulier. Le couple s’avère phénoménal à très basse vitesse et l’on peut évoluer sur un filet de gaz sans avoir à accélérer.

poste-conduite-toyota.jpg

Nous remercions Eric d’Aubagne pour cette journée passé en sa compagnie sur le domaine de Sainte Marie des Genêts. Si la démonstration a été belle, plus encore, Un ami présent a fait ses premiers tours de roues en tout terrain et est devenu dans l’après midi un fervent de trial.

toyota-land-cruiser.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR