Toyota Hilux Pick Up Saharien, un forçat du raid

Toyota Hilux Pick Up Saharien, un forçat du raid

Le 4×4 présenté dans cet article appartient à un certain Jean Marc. Ce gourou voyageur,vénéré par ses fidèles, n’est autre que le président de l’association Sahariens.

Il n’est besoin que de voir avec quelle empressement la secrétaire de l’association s’occupe de la vaisselle sale lors d’un salon afin d’éviter que le Maître ne se mouille les mains (la preuve en image ci dessous), pour mesurer le degré de pouvoir coercitif extrême que peut exercer cet individu sur ses disciples. Le pire est que ces derniers, et moi même d’ailleurs, ne se rendent compte de rien et apprécient le personnage, bavardent avec lui pendant les longues poses apéro de leurs futurs voyages.

sahariens-jm-001.jpg

Son parcours nous montre comment il fût saisi de ce virus qui l’entraina dans la spirale infernale du voyage en terre africaine.

Voyez vous, quand il était plus jeune, son envie d’avoir un Land Rover se concrétisa par l’achat d’une Serie II qui avait été diesélisée. Cette première approche lui apprit non point les techniques de franchissement mais plutôt….. la mécanique (les joies de rouler en anglaise passent parfois…euh…souvent par la caisse à outils et l’atelier).

Sur les conseils éclairés de sa chère et tendre compagne, il s’est décidé à vendre son « jouet » qui était plus souvent en réparation que sur les chemins.

Petit aparté entre conducteurs de Land Rover dont je fais parti : il est vrai que faire le « coup de la panne » tous les mois, ou de manière systématique sur la route des vacances est parfois lassant pour nos épouses et compagnes….

Il a aussi pratiqué le deux roues avec un trial gas gas et une Africa Twin

Notre ami s’était fait une liste de GRANDS LIEUX DE LA TERRE à découvrir :

l’Himalaya

le Sahara

les Pôles

l’Amazonie (fantasme assouvi lorsqu’il était sous les drapeaux)

Le fait marquant, le tournant de sa vie aventurière et voyageuse s’est opéré lorsque par l’intermédiaire d’un ami il a rencontré Serge grand voyageur, organisateur de raid et préparateur 4×4. Avec lui il fit trois voyages en Lybie. Sa première expérience ne fût pas des plus agréables quand le pilote du 4×4 où il se trouvait le mis sur le toit, ils finirent quand même le raid mais comme Jean Marc le dit : « dans des conditions héroïques« . L’année suivante Serge lui propose de partir en quad, c’est pendant ce voyage que Jean Marc acquit une certaine autonomie, à jouir d’une pleine liberté. Lors de son troisième voyage il a pu apprendre à ouvrir la trace (toujours en quad).

Une fois rentré de leur périple, Serge, lui propose de racheter son Pick Up préparé et équipé, le 4×4 avait déjà visité l’Afrique et notamment le Niger. Séduit par l’engin, Jean Marc craque. Il faut dire qu’il est séduisant.

Un étrange hybride cet Hilux

En effet même si la base est issue d’un hilux, la génétique et surtout la préparation en ont fait un quasi Runner.

La caisse 2 portes d’origine a été déposée et remplacée par une caisse 4 portes.

La calandre a été changée pour une calandre de Runner

A l’arrière le châssis a été changé lui aussi pour un de Runner ce qui a permis de monter des ressorts au lieu des lames

Le moteur d’origine 2.4 l est remplacé par un moteur 3 litres et n’a pas été préparé si ce n’est l’adjonction d’un snorkel

Autonomie en Gazole de près de 360 l soit environ 2000 km

moteur-hilux.jpg

La benne et le portique ont été conçus autour d’un cahier des charges spécialement étudié pour le raid 4×4, il fallait trouver des aménagements pour :

deux roues de secours

une autonomie en eau de près de 200 l

un support pour une tente de toit

des plaques de désensablement

des caisses pouvant recevoir pièces et matériel

Le résultat est à la hauteur des prévisions, jugez en vous même.

Les flancs reçoivent les plaques de désensablement et les pelles, elles sont accessibles très facilement et se retirent en quelques secondes

sahariens-jm-002.jpg

La tente de toit est un prototype qui n’a jamais été commercialisé mais qui ressemble à une James Baroud, elle se déplie vers l’avant. Jean Marc envisage de prendre une OASIS.

sahariens-jm-005.jpg

Les côtés arrières du véhicule accueillaient précédemment des supports de jerrycan, mais Jean Marc les a modifiés pour mettre à la place deux caisses. L’une reçoit un incroyable compresseur d’air pour regonfler les pneus et souffler les filtres….. fabriqué à partir d’un compresseur de climatisation et d’un moteur thermique de motoculteur ?!??!!

L’autre côté est dédié à la caisse à outils

hilux-saharien-04.jpg

Les suspensions arrières sont à ressorts, OME . A l’avant les barres de torsion sont renforcées. Les amortisseurs Koni sont standards (de HDJ 80 à l’arrière)

amortisseurs-koni.jpg

Les pneus sont des BF Goodrich AT en 32 11.5 15

hilux-saharien-03.jpg

La benne est équipée de 4 caisses qui reçoivent :

la nourriture et tout le nécessaire kitchenette

le matériel de camping

divers pièces, accessoires…

L’intérieur est aménagé avec des coffres en bois.

Le frigo a été conçu sur mesure pour pouvoir se loger entre les coffres (avec un compresseur acheté chez un shipchandler et la coque a été faire par les petites mains agiles du conducteur, contenance 47 l)

hilux-saharien-02.jpg

Derrière cette partie se trouve ce que notre chef de bande appelle la « cage à poule vide poche » qui permet de stocker divers accessoires et vêtements, la partie centrale qui se trouve dans le flux d’air frais de la climatisation sert de garde manger.

sahariens-jm-009.jpg

L’électricité est pourvue par deux batteries standards, un ingénieux système d’interrupteur et de fusible permet d’isoler les 3 différentes parties du 4×4 : avant, arrière et benne. L’électronique est branchée sur les batteries afin de ne pas se réinitialiser au démarrage du moteur. Un autre circuit électrique est situé dans le coffre avec des dominos raccordables.

sahariens-jm-010.jpg

Coté navigation et électronique embarquée : un GPS et un PC

Un convertisseur 150 W situé sous un siège alimente trois prises.

hilux-saharien-01.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X