Trophy T un Ultra4 sur base de Diamond T

Trophy T un Ultra4 sur base de Diamond T

Je ne cesserai jamais de m’étonner de la créativité des américains. En effet à chacune de mes visites en Californie pour me rendre au King Of the Hammers je découvre des véhicules exceptionnels. Et même après 6 voyages et des dizaines de shooting sur place, dans la Johnsson Valley, j’ai toujours ce plaisir de me laisser surprendre par la diversité des véhicules présents sur place. Et comme on mon habitude, je ne présente que des véhicules que j’ai pu moi même voir et approcher.

J’espère que vous prendrez autant de plaisir à lire cet article et à regarder mes photos que j’en ai eu à les prendre et à le rédiger.

Le Trophy T est un vrai Ultra4, rapide, agile et puissant.
Le Trophy T est un vrai Ultra4, rapide, agile et puissant.
Trophy T
Trophy T

Un Diamond T pick transformé en Ultra4

C’est grâce à Tim Odell, patron de Vice Unlimited basé à Lincolnton en Caroline du Nord, que ce projet a vu le jour. Vice Unlimited est un garage spécialisé dans le création de véhicules customs. L(atelier propose de concevoir et de réaliser les projets les plus fous. De la fabrication des châssis à la finition, en passant par la carrosserie, leur savoir faire leur permet de réaliser des autos sur mesure de A à Z. Dodge, Hummer, Chevy, la liste des marques sur lesquelles Tim a travaillé est longue. On trouve évidemment des 4×4, mais aussi des Low Riders et des Hot Rods

Tim Odell de Vice Unlimited, constructeur et propriétaire du trophy T
Tim Odell de Vice Unlimited, constructeur et propriétaire du trophy T

Tim s’est mis en tête de réaliser un Ultra4 mais avec une carrosserie d’un véhicule ancien, alliant ainsi modernité et rusticité. On doit retrouver dans ce 4×4 toutes les capacités d’un Ultra4 avec son gros moteur V8, une suspension à toute épreuve, un châssis tubulaire, de grands débattements, bref tout ce qu’il faut pour aller pourquoi pas un jour en compétition. Mais avant tout il s’agit de se faire plaisir. Le donneur de la carrosserie est un vieux pick up. Il s’agit d’un Diamond T 404 de 1946. Eh oui vous avez bien lu, cet engin a près de 75 ans.

Avant de détailler la voiture, faisons un petit point historique

La marque Diamond T

A l’instar de l’Europe ou le début de siècle a vu le nombre de constructeurs automobiles grimper, il en va de même aux États-Unis. La Diamond T Motor Car Company est née en 1905. Elle produit d’abord des automobiles avant de se concentrer sur la productions de camion et de pick up. Pendant la seconde guerre mondiale elle produira ainsi pour l’armée Anglaise des camions tracteurs de remorques pour char les 6×4 980/981. Concernant les pick up, les premiers modèles sont sortis dès 1928, la production connaîtra une pause pendant la seconde guerre mondiale en 1942 avant de repartir en 1946 -47 pour sortir les derniers modèles en 1950. Les moteurs étaient soit des diesel ou des essences, on retrouve des blocs Continental, Cummins ou Hercules.

Trophy T un Diamond T pick up  Ultra4
Trophy T un Diamond T pick up Ultra4

la conception du Trophy T

Il a fallu d’abord concevoir un châssis qui va pouvoir recevoir les éléments de la carrosserie de notre vieux pick up. Il sera soudé au TIG. Il faudra des heures de travail acharné afin que la greffe puisse prendre. Mais le résultat est à la hauteur. Le côté old school de la carrosserie laissée dans son jus avec des restes de vieilles peintures et des partie corrodées, rouillées est du plus bel effet.

La carrosserie à moitié rouillée du Diamond T est du plus bel effet sur ce châssis tubulaire maison.
La carrosserie à moitié rouillée du Diamond T est du plus bel effet sur ce châssis tubulaire maison.

C’est un IFS (independant front suspension), c’est à dire que les suspensions à l’avant sont indépendantes. Tim a modifié des pièces de HMMWV ou autrement dit de Hummer H1, mythique véhicule de l’armée américaine, pour son montage avec en partie centrale un Ford 9″ custom. les triangles sont faits maison. Un barre antirock Currie a été rajoutée. A l’arrière se trouve un 14 bolt mais en position retournée. Les deux ponts sont équipé de blocages de différentiels Detroit Locker.

Le Trophy T est un Ultra4 IFS.
Le Trophy T est un Ultra4 IFS.

Côté suspension on trouve de amortisseurs Fox Racing par paires, des coilover et des bypass.

Les suspension Fox Racing du Trophy T.
Les suspension Fox Racing du Trophy T.

Les pneus sont en 40″, un standard en Ultra4 et sont de marque Nitto. Ce son des modèles Trail Grappler en 40×13 50R 17 montés sur des jantes à double beadlock 17″ Hutchinson Rock Monster.

Nitto Trail Grappler en 40x13 50R 17
Nitto Trail Grappler en 40×13 50R 17
Trophy T sur la base d'un Diamond T
Trophy T sur la base d’un Diamond T
CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X