Un Land au pays des Dacia Duster

Un Land au pays des Dacia Duster

Un Land au pays des Dacia ou A la découverte de la Roumanie

2010 Projet pour le Team Raid Cool (réunion de copains avec le même besoin de découvrir un pays par les chemins) La Roumanie
On prépare le projet grâce à Internet et aux différents sujets que l’on trouve sur beaucoup de forums et sur les blogs.


Publicité


Je vous présente les participants

roumannie_2010.jpg

Nissan GR Blanc Marie, Vincent et Giovanni notre petit Prince de 3 ans
Toyota BJ 75 de 300.000kms Raphaël notre photographe
Land Defender 90 TD5 Amandine et Franck leur premier raid à l’étranger
Land Defender 110 TD5 Cathy, Juline et Eric (votre serviteur) et Brandy le chien câlin

roumanie_2010_26_.jpg

Je vous propose de vous commenter notre voyage avec en appuis des photos de Cathy

Dimanche 8 août

Départ 6h30 de l’Essonne pour retrouver le groupe sur l’aire d’autoroute Valmy de Metz. Passage de deux frontières Allemagne et Autriche pour coucher sur un camping agréable surtout après 1000 Kms et de gros orage sur les autoroutes Allemande.
Je vais aussi au cours de ce reportage de vous donner toutes nos adresses

Donc le camping en Autriche

 Camping Panorama

 Site : http://obernberg-panoramacamping.jimdo.com/

 Panorama Camping Obernberg

 Salzburgerstr. 28

 4982 Obernberg am Inn

 Tel. +43 (0) 7758/2003

 obernberg-panoramacamping@aon.at

Lundi 9 août

Donne douche chaude et départ, reprise de notre moyenne de 100 km/h Et oui les Land limitent les vitesses excessives. On passe l’Autriche et on cherche à dormir en Hongrie…. Grand moment de solitude pour l’ensemble du groupe devant le seul camping que l’on trouve avec un gérant sous assistance d’oxygène, de l’eau chaude solaire qui donne de l’eau chaude que le jour !!!! et on arrive le soir.

campingroumanie_2010_2_.jpg

Mardi 10 août Roumanie nous voici…… on attaque direct par le chemins pour faire un pique nique au bord d’un fleuve ou une barge travaille en permanence (Dacia et charrette a cheval) Direction Arad sous une grande chaleur il fait trop chaud pour visiter la ville on va finir la journée dans un bord de champs de maïs.

roumannie_2010_3_.jpg

Mercredi 11 août Journée tres chaude on arrive rapidement a 37° dans le Land avec la clim au plus froid.

Grâce à Ozi Explorer, on va aller sur les chemins pour essayer de rejoindre Oradea, mais on jardine dans un champ ou va aussi toucher la boue en essayant de traverser un passage à gué vaseux. On rejoint Oradea par la route et on va bivouaquer sur les hauteurs 350 m pour essayer de trouver un peu de fraîcheur. En allant vers notre bivouac, on rencontre des tziganes sédentaires qui sont mis à l’écart des Roumains.
Mais notre surprise est de voir que les Roumains sont accueillant et nous font signe bonjour à notre passage.

roumannie_2010_4_.jpg

Jeudi 12 août direction le marché de Beys Un vrai bonheur car on découvre des légumes avec du goût et une belle ambiance. Dès que je débarque de mon Land, aussitôt des roumains qui parlent français essaye de me donner le maximum de renseignement pour nous aider à découvrir leur pays. On va rejoindre un lac en altitude par un chemin assez agréable pour nos 4X4. Grand chemin a travers la forêt en longeant un petit ruisseau pendant 5 kms. On trouve un bivouac et pour y arriver il faut faire un peu de franchissement et là notre pote Franck va déformer sa barre d’accouplement sur un rocher. On plante le bivouac et direction sous le Land avec des sangles à cliquer, mais il est impossible de dévisser pour remettre l’angle du parallélisme à zéro. Premier feu de bois avec une ratatouille de Marie un vrai repas au milieu des bois

roumannie_2010_6_.jpg

roumannie_2010_5_.jpg

roumannie_2010_7_.jpg

roumannie_2010_8_.jpg

roumannie_2010_11_.jpg

roumannie_2010_10_.jpg

Vendredi 13 août ce matin retour sous le Land malgré le dégrippant on arrive pas a débloquer la barre, il faut trouver un meccano sinon les pneus vont tomber a cause du déréglage. Apres un rangement du camp et un célèbre lavage de cheveux de notre petit prince on va rouler vers le village de Bulz, au passage dans un petit village on demande a une pompiste si il y a un garage dans le coin, elle sort sont GSm et aussitôt un gars arrive.

roumannie_2010_14_.jpg

roumannie_2010_15_.jpg

roumannie_2010_13_.jpg

On est dans les montagnes loin de la zone touristique et là on va trouver que des gens qui parlent l’anglais tres correctement…. Il regarde comprend et annonce qu’il peut pas le faire mais le mari de la pompiste a Bulz, il téléphone a un gars qui arrive, une jeune d’une trentaine d’année avec un œil de verre. Il plonge sous le Land et aussitôt nous demande de le suivre. On arrive dans une maison avec deux boxes dans l’un une BMW est en cours de préparation de mise en peinture (Attention on est loin des cabines de peinture sous pressions de nos garages) un boxe de l’eau au sol et un pistolet peinture qui a plus de date.

Notre meccano (qui n’est pas mécano mais juste un gars qui bricole chez le garagiste) plonge sous le Land et devisse la barre, la re-dresse sur une morceau de rail de chemin de fer et va la remettre en ligne (elle est plus droite que d’origine) il va remettre le para a Zéro par une technique un poil archaïque mais elle va avoir un excellent résultat sur l’usure.

Franck lui donne 100 Lei (environ 25€) et nous explique qu’il pratique le 4X4 le week-end avec un UAZ au moteur Mercedes et au couleur un peu bizarre. Photo de tous le groupe par lui et nous voilà partit sur la route.

Direction la grotte de l’ours qu’il ne faut pas louper car elle est unique en Europe, pour cela on va passer a travers le parc Naturel d’APUSENIC, a l’entrée, il y a une visite a faire la cascade qui devient doucement un vrai lieu de tourisme. On continue sur les pistes/routes avec un gros ciel chargé en pluie et cela tombe bien. Franck voit son réservoir se vider et la zone de réserve est chatouillée par l’aiguille. On demande a un chantier si ils peuvent nous dépanner en Gasoil ils nous propose 40l à 4Lei le litre. Franck refuse car cela fait trop dans son réservoir et si le GO n’est pas de bonne qualité, on peut aller au clash. Donc on continue et on trouve sur plateau le lieu de bivouac, au loin une ferme mais qui devient un lieu de passage. Deux femmes passent avec des sceaux de mure et de myrtilles, Vincent engage la conversation avec l’aide de notre bouquin d’aide a la conversation. Soirée pâte chinoise pour tout le monde.

Samedi 14 août

Réveil dans la brume, et pas de lait en vue car la veille les deux femmes nous avaient proposé de revenir avec du lait de la ferme. On range le camps et on passe aux choses sérieuses, trouver du GO pour le Land 90.

On décide de lâcher les carte et Ozi Explorer pour passer au GPS Routier, il nous guide pour nous faire passer par des chemins qui ne sont pas praticables par les 1310 DACIA, mais on peut y voir aussi des chevaux en travail de bois. La réserve est bien attaqué sur le 90, au coin de chemin, le GPS se panique et propose plus rien, a ce moment sur la piste arrive une R12 (Oui une Renault) qui annonce un pompe a 50kms puis un Frontera Sport Hongrois qui annonce le même discours.

On roule en roule libre, je laisse le 110 aux filles et je monte avec Franck, les Blancs (les 4X4 japonais) sont devant pour annoncer la route. Dans les descentes, Franck et en roue libre et l’aiguille passe doucement en dessous de la réserve, j’ai jamais vu cela. On arrive a Pietrosa, on y refais les pleins avec un pompistes de folie sa phrase d’adieux fut « Rouler sur les Champs Elysée » On en profite pour acheter des œufs, de la bière et une bonne glace pour ma fille Juline. Pique nique dans un petit village, nous voici au parking de la grotte de l’ours (P.Ursilor) Une partie du groupe va la visiter 35° sur la parking 9° a l’intérieur stalactite et stalagmite se battent au fond de cette grotte.

roumannie_2010_13_.jpg

roumannie_2010_17_.jpg

Une idée de bivouac vous sortez du parking et prendre la piste a gauche qui monte vers la montagne, vous roulez jusqu’au bout on y trouve une forme d’esplanade au bord du ruisseau, on peut s’y laver (attention l’eau est froide..) y faire du feu et faire un gros dodo au son du ruisseau qui est un poil trop fort le « son ».

roumannie_2010_16_.jpg

roumannie_2010_19_.jpg

Dimanche 15 août réveil tôt comme tous les matins et départ vers 9H30. Direction Cluj Napoca par la montagne, on va repasser dans une partie du parc de Apusen. Juste après la station de Vartop on s’arrête pour prendre un café dans restaurant Hôtel Apuseni et là le patron va venir nous donner les renseignements sur sa région que l’on aller traverser sans vraiment la voir. Sur une page, il dessine le chemin à suivre pour découvrir la grotte de glace. 10 Kms de chemin dans la montagne ou malgré la caillasses on va rencontre des vielles berlines Dacia et des Munda superbement refaites

roumannie_2010_53_.jpg

Pour les paysages À tomber un mélange d’Autriche et de Suisse. En haut on tombe sur une place attrape touriste et cela nous fait peur, on profite pour aller pique-niquer plus loin et on va jamais visiter cette grotte de glace … dommage. On continue notre roulage en suivant une horde de Mercedes en demo-client. 1400 m d’altitude et toujours une beauté de la nature, les appareils photos travaillent beaucoup. On va trouver un bivouac pas trop loin du lac Fantenele, le dîner va être rapide car les gouttes arrivent. Mais la nuit va être mouvementée….

roumannie_2010_21_.jpg

roumannie_2010_22_.jpg

roumannie_2010_18_.jpg

Le 16 août
Réveil tres top…..4h30….aucune insomnie ….juste un groupe de chevaux qui broutent autour de notre camps, et là doucement tout le monde se réveille pour caresser, câliner les chevaux qui vont devenir tres copain avec Cathy avec l’idée de lui piquer son petit déjeuner. La chaleur arrive vite avec un 35° bien sec, on roule direction Cluj Napoca, on profite pour faire les course dans un CARREFOUR ou le magasin est climatisé et le parking NON 40°. On peut pas aller visiter la ville cette chaleur nos corps ne sont pas encore adaptés pour encaisser ce chaud. On roule direction Targu Mure pendant 4h, Franck et Amandine rencontre un français dans une école vétérinaire à la sortie de Ceanu Mure ville de sel avec des bain public d’eau salé (beaucoup de monde) On récupère la nationale E60 ou la conduite n’est plus la même que sur nos routes/chemins Là les poids lourd roulent comme des fous et notre copain Buzz a faillit visiter les bas coté suite a un semi Polonais.

Pour le bivouac du soir, on découvre un camp pas loin de la ferme d’élevage de mouton, le jeune berger vient nous indiquer que les moutons risquent de nous dérangés dans la nuit, mais il est d’accord pour notre installation dans le champ. On en profite pour lui offrir une canette de jus d’orange et lui aussi nous donne un melon de son jardin, mais surtout on va avoir un jeune chien berger qui va participer a notre soirée .Attaque de moustique (Petit mais costaud) Rosé pour les filles, visionnage des photos et dodo 22h30…. Bonne nuit, non….1h45 petite tempête qui emmène les camps de base et table dans le champs… réveil brutal.

roumannie_2010_27_.jpg

roumannie_2010_28_.jpg

17 août
Nuit de tempête = réveil de nettoyage pour les éléments qui sont restés dehors. Route Targu Mure sans arrêt car on souhaite rejoindre la mine de sel à Priad, on passe par Sovata ville du lac de l’Ours ou le tourisme est important avec de belles villas.
Priad ou la mine de sel (2 hectare à 80m en sous sol) est un lieu important pour les Roumains, qui viennent passer une partie de la journée pour respirer les vapeur de sel. On y pratique le bagbiton, le ping pong, la balançoire, mais aussi des tables avec le 220v et une connexion WiFi et une église orthodoxe dans le fond, on y passe une bonne partie de l’après midi et les filles vont même faire du Tai Chi sous le grand sourire des compagnons. Pour info on a trouvé des cartes postales…. Pas évident en Roumanie … Le soir je propose que l’on dorme dans un camping pour avoir des vraies douches (même si en bivouacs la qualité est devenue presque parfaite) et Cathy ne se repose pas en bivouac, elle est toujours en éveil. Mais une partie du groupe ne souhaite pas dormir avec cette proximité que l’on trouve en camping et choisi de partir vers les chemins.

A partir de là mon reportage va changer car on est plus que deux véhicules

Camping Vaaskerte: http://www.szovata.hu/english/index.html

Un camping bien agréable pour y passer une nuit et faire une bonne soirée cool.

roumannie_2010_29_.jpg

roumannie_2010_30_.jpg

roumannie_2010_31_.jpg

18 août
Grand jour pour moi je fête mes 49 ans mais cela commence mal car le groupe bivouac souhaite faire la dernière partie du voyage de leur coté. Pas de problème on est copain mais il faut savoir comprendre les besoins de chacun…..Les Japonais d’un coté (Toy et Nissan) et les anglais sur un autre chemin (Defender 90 et 110) On se retrouve en France pour une bouffe Grosses bises

On passe a la banque 1€ = 4,17Lei et on va faire des courses sur le petit marché et dans une épicerie. On va reprendre la route direction Praid mais là on se loupe… et quand on se loupe on va prendre la première route qui va nous emmener dans une belle journée de 4X4

Chemin de pierre ou les courtes sont obligatoires, pistes poussiéreuses, foret et bourbiers ou la conduite et la lecture fut importante. Pour info le matin on devait faire 30 Kms pour rejoindre le château de Lazeara par notre parcours on a dépasse les 50kms. On va faire les courses dans une épicerie pour y acheter du Missi (farce de cochon avec des épices) pour faire un barbecue ce soir. Notre bivouac fut au abords d’un superbe terrain de cross comme en voit pas en France.

Bon anniversaire Eric

roumannie_2010_36_.jpg

roumannie_2010_34_.jpg

roumannie_2010_33_.jpg

19 août
Réveil des deux Land doucement et cool, le soleil vient consumer l’humidité de la nuit. Petit déjeuner et grand rangement. Direction le château LAZAREA qui est un petit château et les travaux sont toujours en cours. Le plus grand intérêt de ce lieu sont les œuvres d’art qui sont exposés et aussi l’accueil dans la grande salle par un orchestre de chambre.

De la grande tour, nous avons une superbe vue du grand plateau Gearghemi (400 m d’altitude)
Pour info il y a une personne au château qui parle français….cela peut aider…
Apres cet intermède culturel, nous allons programmer le GPS routier. « Au plus court » direction Brasov par les montagnes
Suseni >> Zetea >> Racos cela donne de belle route en pleine foret et au final vers Racos des pistes avec de vrais trous. Pour diminuer les chocs je demande a mon moteur un peu de puissance et je m’amuse a rattraper puis doubler un train, d’où les gens nous font signe de la main et le cheminot lui, nous salue par un sacré coup de trompe. On rigole bien dans le Land.

Racos ville lugubre car le groupe Lafarge a stoppé son activité autour de la carrière a ciel ouvert. On y trouve un lac en fond de mine ou des gamins se baignent, des marches pour faire chauffer les pneus 4X4.

Mais rien de fantastique pour le bivouac du soir. On roule sur la piste et on va passer à travers d’autres carrières en arrêt avec encore les machines au milieu à la couleur de rouille.

On passe aussi à coté d’un four à charbon de bois comme à l’ancienne….
Un près deux land un soleil qui se couche un peu de moustique Bonne Nuit

roumannie_2010_38_.jpg

roumannie_2010_39_.jpg

20 août
Réveil aux sons des cloches des chevaux qui sont lâchés par le proprio. Il a fait chaud cette nuit 8,5° mais on dort bien…Repliage du camp, roulage vers Brasov et Bran ou il y a le château de Dracula. Retour dans les bouchons et les indications ne sont pas au top, mais Brasov est le domaine des grosses voitures, le BMW X6 et le Mercedes ML sont tres courant dans les rues, cela change des charrettes à cheval. A un stop, je vois passer devant nous un beau HJ 61 du 39, je fonce sur la CiBi mais impossible de le contacter, je pense que c’est PAT 39 qui lui aussi est en vadrouille dans le pays de Dracula.

En parlant de Dracula on roule vers lui, le village de Bran est un vrai attrape touriste avec des vendeurs de pou-pouille et divers trucs. Mais avant toute visite on va aller vers le camping VAMPIRE (le seul de Bran) ou il y a toujours de la place et les locaux sont tres propres. Pour déjeuner direction le restaurant Taverna Wolf où les assiettes sont bien remplies de viande cuite à l’eau, de charcuterie locale. Tarif tres attractif. Des courses dans un supermarket Roumain pour finir la journée et direction le camping pour finir l’après midi par une sieste au soleil pour les filles et un resserrage d’un roulement pour mon Land. On branche les PC est on accroche une connexion WiFi on en profite pour donner des nouvelles aux familles.

roumannie_2010_40_.jpg

21 août

Réveil cool après une bonne nuit le temps est beau et on va aller visiter le château de Bran.

Bran le samedi devient une station touristique pour les Roumain, il est difficile de trouver une place pour nos cubes en alu, surtout à l’ombre pour le chien. Aux abords du château on trouve un cinéma 3D sur le château, des tee shirts sur le château….. La billetterie nous demande 20 Lei par personne pour grimper au château, qui est tres beau, mais en WE il est complet et plein comme un œuf, et souvent devant les bouchons humains on change de parcours. Mais il est à voir…. On y rencontre des français qui ronchonnent en permanence….Aujourd’hui pas de pique nique on joue les vrais touriste avec des sandwichs (super bon) et des épis de mais (un délice)

Pour l’après midi on va aller vers RASNOV qui est une citadelle au dessus de BRAVOS, interdite au voiture et on y accède par une grande montée au frais des arbres a pied pendant 20 minutes.

La fin de journée va être autour de glace et profiter des derniers rayons du soleil. Surprise la CiBi crache des phrase en français on se parle et ils viennent s’installer a cote de nous Un land (Tazy Land) et un Toy de retour de Bulgarie Apero et anecdotes

roumannie_2010_45_.jpg

roumannie_2010_43_.jpg

roumannie_2010_41_.jpg

22 août

Départ de Bran on quitte le camping Vampire pour rejoindre la ville ARAD qui fut notre point d’entrée en début de séjour. On laisse le GPS nous prendre en charge et des fois grand affolement des satellites. Attention aux trous car il y a des trucs de folie ou les roues en 16p cognent (pauvre Dacia en 13p)

On profite pour aller sur OCNA SIBULIU qui est un village thermal à la mare de boue salée, mais le dimanche c’est la folie Roumaine…. On annule l’idée de joue les pataugeurs dans la boue pour trouver un bivouac.

Une vallée un champs le soleil qui se couche une bonne bouffe et au lit.

roumannie_2010_47_.jpg

roumannie_2010_48_.jpg

23 août

Réveil après une nuit assez fraîche, et en plus on est entouré de chien, plus loin un berger encadre sont troupeau et il va même venir nous voir pour simplement nous dire que le 4X4 est beau et pratique pour le coin (je frime car il fallut 20 minutes et notre bouquin de traduction pour comprendre) direction ARAD par la route et en passant par LIPOVA on voit camping international avec piscine.

On décide de finir notre séjour dans ce camping pour se reposer avant de reprendre la route vers la France.

Le camping est une extension de la station de captage de l’eau minérale, mais il manque une structure et un encadrement pour en faire un truc au top.

Il y a une piscine mais les algues sont bien là au fond, le site de camping est un poil juste, mais une chose les chiens errants qui devient un grand problème en Roumanie, toute la nuit ils se bagarrent autour des poubelles qui ne sont pas protégés.
Les sanitaires sont simples mais propre

http://www.hdd.dds.nl/content/overnachtingen_campings_BaileLipova.htm

roumannie_2010_50_.jpg

roumannie_2010_51_.jpg

24 août
Retour vers la France par la grande route et autoroute mise a part se faire avoir dans l’achat des vignettes d’autoroute en Autriche RAS

Juste 2 jours de roulage avec un dodo en Autriche dans un camping en plein milieu de la forêt

26 août 2 h du matin on ouvre la porte à Palaiseau

Fin du voyage


A savoir

Les Roumains sont des personnes hyper serviables et toujours avec un grand sourire. Toujours à venir vous voir ou simplement pour engager la conversation, c’est plus important dans les campagnes ou le contact est très facile et surtout très simple.

En cas de problème mécanique, il faut aller voir une pompe d’essence, il connaisse tout le monde et pour nous la réparation fut rapide et surtout très bien faite.

Attention dans les parcs nationaux, le ravitaillement en gasoil est plus délicat, mais il ne faut pas hésiter à demander aux divers chantiers routiers que l’on rencontre de vous dépanner, cela procure pour eux un peu de gratte sur le dos du patron et cela peut vous dépanner.

Le prix du gasoil en ville 1€09 en campagne 1€17 (Eté 2010)

Ne pas hésiter d’aller boire un café dans les Hôtel Pension avec votre carte Michelin de la Roumanie Aussitôt le patron va essayer de communiquer avec vous pour vous donner des coins à visiter.

Une route en Roumanie est égale a un chemin. Souvent le GPS routier est en vrac dans son analyse de trouver la bonne route, donc le principe de tenir son cap redevient le meilleur amis du raideur en Roumanie.

La gestion de votre parcours avec le système Ozi Explorer est assez génial, mais les carte de type IGN ne sont pas vraiment à jour pour ce beau pays (carte de 1996 pour nous….)

Au niveau de la bouffe on peut acheter des Missi (viandes hachés de porc avec des épices) on le trouve facilement dans les Epicerie Mixte que l’on repère par le panneau ABC, la viande est congelé. Avec des pâtes, c’est pas mal.

On trouve beaucoup de viande de porc, fraîche ou en charcuterie qui est bonne, mais loin de nos saucissons de nos montagnes.

Au niveau des légumes, on rencontre souvent des petites étales sur les bords de route des roumains vendent le surplus de leurs petites productions ; la tomate est sucré et le soleil est dans le gout, les concombres sont limites sucrés, les pastèques sont très sucrés et au niveau des tarifs, on est sur 5 Lei le kilo de tomate 1.2 Lei le kilo de pastèque etc.…

Pour trouver des cartes postales…. Bonne chance, mais après avoir écrits les nouvelles il faut aller acheter a un bureau de poste (on en trouve facilement dans tous les villages ou presque) de là le timbre est a 0,35€ et gentiment ils vont coller les timbres sur vos cartes postales en contrôlant bien que le mot France est bien dans les bonnes cases
Le dimanche beaucoup de magasin sont ouvert et même certains centre commerciaux
Attention le week end, les Roumains vont passer une journée sur les points d’intérêt touristique donc beaucoup de monde

Août 2010 1 €uro = 4,17 Lei Pour 15€ par jour on peut nourrir 3 personnes en allant dans les petites épiceries de village.

La bière est bonne (pour moi) car douce en goût et assez légère, attention les bouteilles font 2L5 ( ?)

Le vin roumain est a découvrir il y a des vignes d’origine française qui donne un bon petit rosé

Le soleil se couche plutôt le soir 8h au mois d’août et le décalage est d’une heure par rapport a nos montre française +1h

Les panneaux sont compréhensibles sans problème pour la langue Roumaine il faut avoir un copain italien car le roumain est un mélange d’allemand et italien (Merci Buzz)

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR