Une Porsche 911 4×4 en rallye raid, un air de Paris Dakar

Avec plus de 200 teams inscrits, le Morocco Desert Challenge 2019 est en passe de devenir le plus gros rallye raid du monde. Avec tant de pilotes, on a pu voir tout un tas d’engins motorisés plus sympas les uns que les autres. Mais dans la meute, c’est une voiture sobre et blanche qui a surtout retenu mon attention. Une voiture qu’on ne s’attend pas à trouver sur du rallye raid si ce n’est dans nos souvenirs à la grande époque des Dakar et des pilotes tels que René Metge ou Jacky Ickx.

Si ces noms vous disent quelque chose vous aurez sûrement deviné que je parle d’une Porsche. Alors certes, il ne s’agit pas d’une Porsche 959 Paris-Dakar (ces dernières se vendant aux alentours de 5 millions d’euros…) mais c’est quand même bien une base 911 qui va nous intéresser.

Porsche 4x4 911 au Morocco Desert Challenge 2019

Porsche 4×4 911 au Morocco Desert Challenge 2019

Porsche 911 rallye raid

Agostino Rizzardi est un italien fan de Porsche. Il s’est adonné à la course de côte dés les années 2010 au volant d’une Porsche 933 Supercup et au rallye avec une Porsche 964 gruope B. Souvent positionné dans le top 3 en classe GT en course de côte, il est doté d’un sérieux coup de volant.

Mais il n’y a pas que l’asphalte qui l’intéresse, loin de là. C’est après avoir vu les mythiques Porsche 959 du Paris Dakar qu’est née son envie de retrouver les sensations de conduire une Porsche en Rallye Raid. Les pistes, le désert, les dunes et le sable voilà ce qui allait devenir pour lui un objectif. il était temps de remettre une Porsche sur les pistes du désert.

Pour ce faire, il est parti d’une base de 911 964 Carrera 4 car le véhicule était proche de celui qu’il avait conduit en groupe B, une 911 mais quatre roues motrices.

Détails de la 911 du désert

Le moteur est un classique 3.6 litre avec ECU Microtec qui développe 300 ch pour 42 mkg de couple.

La boîte de vitesse est celle d’origine. Seuls les rapports de boîte et ceux des couples côniques ont été modifiés pour pouvoir tirer plus court. En effet il n’est pas nécessaire de viser une vitesse de pointe au delà de 200 km/h sur les pistes. Ici notre 911 « plafonnera » à 190 km/h.

Les blocages de différentiels avant et arrière étaient d’origine en hydraulique. Agostino les passera en mécanique afin de les fiabiliser. Il est aussi désormais possible de régler le ratio entre l’avant et l’arrière mais aussi le pourcentage de blocage arrière.

Les ponts et les suspensions ont demandé beaucoup de travail sur la 911. La voiture, telle qu’elle est à l’heure actuelle, dispose de plus de 25 cm de débattement à la roue.

Les triangles sont renforcés et chaque roue dispose de deux amortisseurs. Les voies sont désormais de 2m mais l’empattement reste celui de l’origine, c’est à dire 2.30m.

Le châssis quant à lui a été renforcé à l’avant et à l’arrière. La carrosserie d’origine laisse place à des éléments en carbone / kevlar pour les portes, le toit et les panneaux.

Le véritable atout de ce véhicule c’est son poids, en effet la bête ne pèse que 1500 kg, pas mal non ?

moteur Porsche 4x4 3.6 litre qui développe 300 ch pour 42 mkg de couple

moteur Porsche 4×4 3.6 litres qui développe 300 ch pour 42 mkg de couple

un gros travail a été nécessaire pour adapter les ponts et les suspensions sur cette 911

un gros travail a été nécessaire pour adapter les ponts et les suspensions sur cette 911

jantes evo corse

jantes evo corse

 

L’intérieur de la Porsche 911 rallye raid

Agostino a souhaité respecter le plus possible un intérieur de Porsche avec toute son instrumentation. Il a fallu cependant rajouter tout ce qui est nécessaire en rallye raid. On retrouve évidemment des sièges baquets avec harnais, un système de communication pilote / co-pilote, un trip master ainsi que les commandes pour les différentiels.

 

 

CATEGORIES
Share This

Commentaires

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR