Wrangler TJ Indian cars

Wrangler TJ Indian cars

Wrangler TJ Indian cars

L’Indian Chief…. Dream toy…

L’incroyable Wrangler TJ à ponts d’Unimog d’Indian cars fut la star du rassemblement Jeep du Chambon il y a quelques années. Une escapade à quelques encablures du lac nous permettra de participer en exclusivité aux premiers ébats off road de cette Jeep extrême…Rodéo en rodage !

Tout au long de cette grand messe annuel Jeep qu’est devenu le Jeep AOC, la Wrangler d’Indian cars sera l’objet de bien des attentions. On se fait photographier en sa compagnie, on l’admire, on s’étonne, on discute mécanique sans avoir à se coucher dessous, à genoux c’est suffisant ou sur la pointe des pieds. La performance technique ne trompe pas le passionné, le connaisseur, le technicien, le simple amateur. Sondage…

 Le montage du compresseur en fait craquer plus d’un. Bon nombre connaissent déjà sans avoir osé sauter le pas. Un montage assez simple qui demande tout de même de bonnes connaissances mécaniques…Si l’on ne veut pas tout prendre dans la …

 Les pneus Mickey Thompson. Unanimité ! record battu…en France tout du moins…Il fallait oser… j’ai vu les mêmes en Angleterre…

 Le kit X-Factor de rehausse 8 pouces. Tout fan de Jeep connaît. C’est presque devenu banal. Chacun semble avoir trouvé son bonheur question hauteur. Le kit 8 pouces reste pourtant rare…Réservé à l’extrême, il nécessite des modifications copieuses…

 Les ponts d’Unimog…Là, ça cogite dur sous le « Chief » une fois le premier choc passé. Bon, pas bon ? La qualité du travail d’adaptation ne fait aucun doute, les questions fusent. Prix, poids, ratio, blocage de différentiel, déport du portique, cascade de pignons et arbres transmissions. Bon allez, photos…

indiancars-jeep-bigfoot.jpg

Bref, cette Jeep, hommage un peu dingue à la Wrangler, ne laissera personne indifférent. Mais, au milieu de toute cette agitation, un homme discret ne la quitte pas des yeux ; Handy…Il en est l’heureux propriétaire. C’est lui le client « Fou » qui rêve d’aller chercher son pain, là bas dans son village au volant de ce qui passe pour un « Monstre » dans nos contrées étriquées. Handy, c’est à toi que l’on pense en écrivant ces lignes.

plus-belle-jeep.jpg

Est-ce bien raisonnable ?…

Bravo, d’avoir été au bout de ton utopie de gamin…Une Jeep avec des gros pneus, comme les indestructibles camions Tonka de tes jeux d’antan.

Bravo, de continuer à te foutre du « Qu’en dira t’on », de la jalousie, des critiques, de ceux qui jugent sans comprendre, sans savoir, qui mentent comme des arracheurs de dents à qui veut bien encore les écouter…

Bravo enfin, de ne pas avoir vieilli, de ne pas t’être posé la question fatidique …Est-ce bien raisonnable ?… Puisque tu connaissais la réponse d’avance…

Handy, prenons de la hauteur comme tu sait si bien le faire. On va l’essayer ta Jeep ? Un peu tendu, il escalade les 1,13 m du pneu arrière gauche en prenant appui sur les crampons pour sauter à l’intérieur chic et confortable de son Indian Chief, son cadeau qui fleure bon le cuir neuf. Il n’attendait que ça le Handy…Nous aussi. Zut, on a oublié d’enlever les goupilles de biellettes de barre stabilisatrice, il faut redescendre…C’est fait. Ce coup-ci c’est parti.

Assis à 1,40m du sol, contact, le 6 cylindres 4 litres équipé de son compresseur retentit. Attention devant, on va manoeuvrer ! On ne sait jamais, s’il restait un admirateur, un petit (et sourd en plus), le nez sur les ponts d’Unimog… Sachant que la passion a des raisons que la raison ne connaît pas, il vaut mieux être prudent.
Boite automatique sur « Drive » la sortie du village de Chambon se fait délicate entre rues étroites, murs de maison et Jeep pour « nains » garées dans tous les coins (On plaisante !). Constatons tout de même que les futures évolutions du « Chief » demanderont.. de grands espaces. C’est d’ailleurs cette direction que l’on prend …Entre burons et vaches de Salers l’indien sortit de son Tipi semble trotter tranquillement, absorbant bosses, ornières et reliefs des pistes du road book bien assis sur ces 4 colossaux pneus Mickey Thompson en 46’.

Et encore, onn’ a pas mis « gaz »…

Les rapports de boîte auto passent comme sur un Wrangler classique, pas de différence, il ne tire ni trop long, ni trop court. C’est alors que l’on réalise que nos sens nous trompent. Prendre de la hauteur signifie aussi que l’impression de vitesse est amoindrie. La sensation habituelle d’un 50 Km/h tranquille de prise en main s’avère en fait être un bon 75 Km/h (compteur calibré). Tous les pratiquants de 4×4 savent bien la différence que représente ces 25 Km/h de différence sur une piste off road. Là, on n’a rien vu venir…

Vous imaginerez mieux ainsi comment se comporte cette Jeep. Et encore, on n’a pas mis « gaz » à fond, parce qu’avec les 300 Ch du compresseur 1,33 litre muni de son échangeur air/eau sous le capot…

Aujourd’hui, on avait pourtant le droit (Merci à Bruno Cattarelli, patron du Jeep AOC), mais on a résisté, on est en rodage, nous…On respecte les mécaniques bien nées! C’est l’euphorie à bord, il fait si beau… Un large sourire ne quittera pas le visage d’Handy, trop heureux de cette tenue sur piste de char d’assaut qu’un centre de gravité très haut et des ponts portiques Unimog à la voie rétrécit (de 150 mm) ne viennent pas perturber. Le déport important des jantes (amélioration du braquage) associé aux 440 mm de largeur des pneus basses pressions, la masse non suspendue hors du commun des ponts (toujours) et les ratios de couples coniques (7.5 :1) procurent une surprenante efficacité en ce qui concerne le comportement « rapide » du Wrangler en 4×2, ou en 4×4 malgré un poids plus conséquent, environ 2500 Kg contre 1870 Kg d’origine.

L’horizon prend de l’angle…

Le morceau de choix de cet essai nous attend pourtant au coin du bois… Sous la forme d’un tas de billes de bois fait pour nous que l’on attaquera en biais, position « 4 Low ». Au ralenti, le pneu atteint la première bille, angle d’attaque 90°, un petit coup de gaz et l’horizon prend de l’angle dans l’Indian Chief. On ne voit pas tout ce qui se passe, pas de panique, en cas de « loupé », c’est du costaud en dessous. Les ponts ? question solidité, on ne se pose pas la question. Et tout le reste ? Tirants, barres..etc C’est construit en acier plein de 55mm résistant à des forces en torsions avoisinant les 30 tonnes (« Severe duty » comme on dit là bas chez Rock krawler !). Une question d’habitude qui viendra vite pour Handy déjà plus à l’aise…En attendant, le sommet de la seconde bille de bois est sous la roue, les trois autres suivront. Pas mal pour une première escapade.

Sur le chemin de Chambon en passant par Murol, quelques passants restent bouches bées et les enfants ouvrent de grands yeux tendant la main vers ce Wrangler tout droit sortit d’une pub, mais ce n’est pas encore Noël. De retour sur le terrain de « La Plantade » (zone artificielle de trial), le célèbre pilote américain de Rock Crawling en visite au Chambon ; Jeff waggoner, ne résistera pas non plus à l’Indian Chief. Il en prendra les commandes pour le plaisir…Un sympathique parrain pour le Wrangler Big Chief d’Handy et la preuve que de ce coté de l’atlantique on peut aussi épater les « Ricains », consécration pour l’équipe d’Indian Cars…

compresseurs pour Jeep 4 litres 6 cylindres

Avenger Superchargers, société situé à Colorado Springs prépare depuis 55 ans des 4×4 extrême à l’américaine. Réalisant que les véhicules modifiés équipés de gros pneus manquaient alors de puissance, ils décide il y a quelques années de se lancer dans la production du plus efficace des compresseurs pour Jeep 4 litres 6 cylindres et 2,5 litres 4 cylindres.

Un rotor de compresseur d’1,3 litres muni d’un échangeur air/eau, ce circuit est alimenté par une pompe électrique qui assure un refroidissement optimum indépendant du circuit propre au moteur. L’ensemble se monte sur le collecteur d’admission d’origine et utilise l’admission d’air d’origine. Les performances d’un 4 litres augmentent d’environ 55 %. Ainsi le 6 cylindres d’un Wrangler (US) passe à 300 Ch (190 Ch d’origine sans catalyseur).

Moteur :

6 cylindres 3960 cc,Power Tech, Compresseur Avenger Superchargers 1.3 L.

Puissance : 294 Ch.

Couple : 430 Nm.

Echappement : Ligne Borla sortie latérale

Alimentation : boîtier électronique modifié ICR.

Admission d’air : Twister Green.

Boîte de vitesse :

Boite automatique 4 rapports.

Boîte de transfert :

Transfert « Command Trac » deux rapports 4×2, 4×4.

Ponts :

Type « portique »Unimog 404 à blocage de différentiel pneumatique sur mesures.

Déplacement des différentiels dans l’axe des sorties de boite de transfert Jeep.

Voie 1700 mm conversion freins à disques incluse. (1850 mm d’origine).

Déport vertical d’origine 133 mm.

Suspensions :

Kit X- Factor 8 pouces. Amortisseurs Hydrauliques et ressorts hélicoïdaux.

Freins

Disques ventilés et étriers de friens Corvette C6.

Poids  :

2255 Kg.

Pneumatiques :

Mickey Thompson 19,5 x 46 R 16 Baja Claw sur jantes acier « sur mesures » 16 x14.

Dimensions :

L x l x h : 3883 x 2360 x 2410 mm

Empattement : 2373 mm.

Liste des accessoires et modificationsJeep Indian Chief

 Kit suspension Rock Krawler 8″ X Factor

 Ponts portiques Unimog sur mesure avec blocage

 Kit 4 disques + étriers de freins Corvette C6

 Différents Supports de fixation sur mesure

 Pneu Mickey Thomson 46/19,5 x 16 Baja Claw

 Kit Body Lift 3″

 Elargisseur d’aile

 Sellerie cuir ICR + volant

 Kit Twister Green

 Ligne échappement Borla

 Programmations du boîtier électronique ICR

 Compresseur volumétrique Avenger Superchagers

 Boîtier de direction Rock Ram AGR

 Arbre de transmission arrière « Grand angle » sur mesure

 Arbre de transmission avant sur mesure

 Capot AEV

 Push bar Rock Krusher

 Pare choc Arrière Warn

 Jantes renforcées sur mesure 14×16

 Système de blocage de différentiel pneumatique ICR

 Durites de freins « aviation » sur mesure

 Câbles anti-débattement

 Soudure MIG et TIG

 Travaux de peinture

 Barre de liaison (direction)

 Rotule de barre de direction

 Barre de direction coudée renforcée

 Compresseur pneumatique

 Visserie Girotec

 Sortie de BT Tom Woods

L’option chic…La sellerie cuir à coutures orange, couleur Indian cars.

La boite automatique du TJ, un atout dans la gestion des transmissions.

6 cylindres 3960 cc,Power Tech Du sur mesure XXXL pas seulement sous le Wrangler. Capot spécial sur mesure, admission d’air Twister Green…

Et bien sur le compresseur Avenger Superchargers.

Pont avant : L’articulation des ponts ? On s’est arrêté lorsque le pneu avant opposé commençait à toucher la carrosserie. Sans les ailes jusqu’ou irait on ? à l’atelier, on avait prévu des durits de frein avant d’un mètre vingt ( !)…Elles sont tendu « à bloc »…

ancrages des tirant de ponts ( réglables et sur mesure) sur le kit X-Factor. Ils permettent au Wrangler big foot d’adopter ce « déhanchement » extrême.

L’arbre de transmission arrière, un pièce maîtresse. L’angle de travail est considérable. Il joue le rôle du « fusible ». Si une pièce doit casser dans les transmissions, ce sera lui.

Les dessous d’un rêve de jeunesse enfin réalisé pour Handy, le propriétaire. Un Wrangler 6 cylindres 4l, prêt de 300 Ch, un kit 8 Pouces X-Factor, des ponts d’Unimog, des pneus en 46’…Un engin pour bûcherons au milieu des bois…

Un « Push bar »  Rock Krusher.Une belle finition surmontée de deux LP Procomp Explorer 55.

Au Chambon sur Jeep comme on l’appelle le temps d’un week end, l’Indian Chief sera la star…Une première mondiale chez nous, ça se fête !

Vérin hydraulique de direction AGR. Il faut bien ça pour mouvoir efficacement les quelques 220 Kg des jantes et pneus avant.

En France, pas question d’essais sur route. La législation est ainsi…Il suffirait pourtant de plaque Anglaise pour éviter de faire souffrir les vaillants plateaux Kiloutou !

C’est seulement lorsque l’Indian Chief est sortie de l’atelier pour la première fois que tout le monde a réalisé réellement les dimensions impressionnanest  de cette Jeep… Elle aura de mal à entrer par la porte vitrée du show room de Coignières.

CATEGORIES
TAGS
Share This

Commentaires

Wordpress (0)
Disqus (0 )
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR